Un avion russe a lancé une puissante attaque contre des militants en Syrie

Proturetsky nouvelles Le portail Al-Masdar News (AMN) rapporte de façon alarmante que les Forces aérospatiales russes (VKS) et l'armée de l'air syrienne ont porté un coup terrible aux positions des terroristes "modérés" et des djihadistes "Barmaley" du Hayat Tahrir al-Sham ( HTS, créé sur la base du "Jabhat al-Nusra" interdit en Russie) et du "Hizb At-Turkestan Al-Islami" ("Parti islamique du Turkestan", interdit en Russie). Des sources militaires auraient rapporté cela à AMN (sans préciser leur affiliation).




L'AMN affirme que l'attaque aérienne contre les militants a été menée dans les provinces syriennes de Lattaquié et d'Idlib. Les forces aérospatiales russes ont utilisé des bombes et des missiles, et l'armée de l'air syrienne, en plus de l'aviation, a utilisé des hélicoptères de combat. Autrement dit, le coup a été très sensible pour les militants.

Il est rapporté qu'à la suite de la grève conjointe, les militants ont subi de lourdes pertes. Le groupe de militants de la ville de Kabani (nord-est de Lattaquié) a été particulièrement touché. Grâce au soutien de l'aviation, les unités de la SAA ont pu rapidement avancer dans des domaines stratégiques et prendre pied dans de nouvelles positions en démarrant leurs équipements.

Il faut rappeler qu'en juin 2019, les forces aérospatiales russes ont pris des pauses à plusieurs reprises et n'ont pas frappé les militants. A cette époque, des négociations étaient en cours avec la Turquie, dont les troupes sont situées en Syrie.
  • Photo utilisée: http://pda.peacekeeper.ru/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
8 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Don36 Офлайн Don36
    Don36 (Don36) 10 Juillet 2019 20: 56
    +4
    Ce n'est pas mal, mais au lieu de se battre en Syrie, il vaudrait mieux rétablir l'ordre dans la région de Stavropol, sinon elle devra bientôt être bombardée à un tel rythme.
    1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
      Pishenkov (Alexey) 11 Juillet 2019 14: 42
      +1
      Y a-t-il aussi des bases militantes dans les montagnes?
      1. Don36 Офлайн Don36
        Don36 (Don36) 11 Juillet 2019 22: 32
        +4
        Il y a le chaos. Auto-saisie de terres, bandes de Caucasiens. Si vous ne prenez pas le contrôle maintenant, la guerre commencera là.
        1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
          Pishenkov (Alexey) 12 Juillet 2019 12: 09
          +1
          Ah ... Ceci ... Il faut donc régler ça dans tout le pays. Et depuis longtemps déjà. Et avec des entreprises, des restaurants, des terrains, etc. Et d'où viennent ces «Caucasiens» de partout?
          Peut-être que J.V. Staline dans cette question nationale a vraiment mieux compris ???
          1. Don36 Офлайн Don36
            Don36 (Don36) 12 Juillet 2019 13: 26
            +1
            Le général Ermolov connaissait bien cette affaire ... il savait comment et quoi faire avec les bandits.
    2. Oleg RB Офлайн Oleg RB
      Oleg RB (Oleg) 11 Juillet 2019 18: 47
      -5
      Êtes-vous chooooo? assurer
      Ne bombardez pas Stavropol!
      Si vous bombardez, alors aux frais de qui pour soutenir toutes sortes d'asadushki, madurushki, kyms et autres rottenberg ??? assurer assurer assurer
  2. vik669 Офлайн vik669
    vik669 (vik669) 11 Juillet 2019 21: 09
    -1
    Citation: Oleg RB
    Si bombardé, alors

    Et ne m'oublie pas!
  3. Syoma_67 Офлайн Syoma_67
    Syoma_67 (Semyon) 12 Juillet 2019 11: 34
    0
    Les Arabes écrivent:

    Les bombardements aériens russes ont tué 33 civils, dont 7 femmes et 11 enfants.

    - et donc tout est en ordre.