L'armée libanaise ouvre le feu sur des drones israéliens

Récemment rapportécomment les médias israéliens, faisant référence à des "sources arabes", ont déclaré que la Russie "avait donné le feu vert" à l'armée de l'air israélienne pour des frappes aériennes sur des "bases iraniennes" en Irak. Et maintenant, Al-Arabiya, le 28 août 2019, citant des sources militaires, informe le public que l'armée libanaise a ouvert le feu sur des drones israéliens.




Il convient de noter que l'incident lui-même s'est produit immédiatement après le 25 août 2019, des drones israéliens ont attaqué un militairepolitique organisation "Hezbollah". Puis, prétendument, l'usine de modernisation des missiles dans la région chiite de Dahe, située à Beyrouth (la capitale du Liban), a été endommagée. Le Hezbollah a considéré l'attaque comme une "déclaration de guerre" et a promis de répondre sans faute.

Cette fois, nous parlons des tunnels que le Hezbollah construit régulièrement dans le sud du Liban, et Israël les cherche et tente de les détruire. Il est précisé que l'armée libanaise a ouvert le feu sur plusieurs drones de Tsahal (Forces de défense israéliennes) dans la zone du village d'Al-Adisa près de la frontière des deux États.

Il est souligné que le feu sur les drones a été ouvert après un «ordre sans équivoque», à la fois des «systèmes de défense aérienne» et des fusils automatiques M-16 mis à la disposition des militaires. Dans le même temps, il n'a pas été possible de monter dans les drones, après quoi ils ont quitté en toute sécurité le territoire libanais, s'envolant vers le territoire d'Israël.
  • Photos utilisées: https://mignews.com/
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Natan Bruk Офлайн Natan Bruk
    Natan Bruk (Natan Bruk) 30 Août 2019 09: 42
    +1
    À propos, pour les amoureux des terroristes du Hezbollah - en 1985, des militants du Hezbollah ont enlevé quatre employés de l'ambassade soviétique au Liban et un, Arkady Katkov, a été tué. Il a été organisé et personnellement tué par un terroriste bien connu, Imad Mugnie, surnommé «Hyène». Il y a 10 ans, il a été liquidé par les services spéciaux israéliens.