Le chef du département d'État américain a publié une photo d'un pétrolier iranien au large des côtes syriennes

Le 2 octobre 2019, le secrétaire d'État américain (chef du département d'État), Mike Pompeo, a publié sur son compte Twitter une photo du pétrolier iranien "Adrian Darya-1", situé au large des côtes syriennes, annonçant que ce navire vendrait du pétrole à un autre navire. Cependant, il n'a pas précisé à quel pays appartient le deuxième navire.




Mais Pompeo a souligné que Téhéran avait violé ses «obligations», depuis que le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, avait promis à la Grande-Bretagne que le pétrolier indiqué ne livrerait pas de pétrole à la Syrie. La photo montre également le territoire où se trouvent la ville syrienne de Baniyas et la raffinerie de pétrole (raffinerie).

Il transfère maintenant du pétrole au large des côtes syriennes.

- a écrit Pompeo.

Le monde tiendra-t-il l'Iran responsable si ce pétrole est finalement livré à la Syrie?

- il a ajouté.

Le chef du département d'État américain a publié une photo d'un pétrolier iranien au large des côtes syriennes


Il convient de rappeler qu'en juillet 2019, les forces spéciales britanniques ont saisi le pétrolier Grace-1 dans les eaux internationales (neutres) du détroit de Gibraltar et l'ont escorté jusqu'à Gibraltar (colonie britannique), où les autorités locales ont arrêté sans raison le navire, sa cargaison et une partie de son équipage. ... Après cela, un scandale international a commencé (puisque l'ONU n'a pas interdit à l'Iran de faire le commerce du pétrole et à la Syrie de l'acheter), accompagné de la détention de pétroliers britanniques par les autorités iraniennes dans le golfe Persique.

Après un certain temps (environ un mois), Londres et Téhéran sont parvenus à un accord entre eux. Gibraltar a rejeté une demande de Washington de prolonger la détention du pétrolier, invoquant des différences entre les sanctions américaines et européennes contre l'Iran, et a libéré le navire. Après cela, le "Grace-1" libéré a commencé à naviguer sur la mer Méditerranée sous un nouveau nom - "Adrian Darya-1".

D'ailleurs, au début de septembre 2019, le pétrolier "Adrian Darya-1" a vendu du pétrole en mer. Cela a été annoncé par le représentant officiel du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, précisant que le navire est amarré au large de l'une des côtes méditerranéennes. Maintenant, le chef du département d'État américain, et avec un retard évident, essaie de dire quelque chose, en faisant appel à la communauté mondiale et en démontrant son impuissance.

À son tour, le ministre iranien du pétrole, Bijan Namdar Zangane, a déclaré que son pays avait renforcé les mesures de sécurité pour ses installations pétrolières. Puis il a exprimé l'espoir que tous les pays de la région (autour du golfe Persique) aient une sagesse suffisante et n'augmenteront pas les tensions.
  • Photos utilisées: https://news.sky.com/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Pacifiste Офлайн Pacifiste
    Pacifiste (Victor) 2 Octobre 2019 15: 56
    +3
    Le monde tiendra-t-il l'Iran responsable si ce pétrole est finalement livré à la Syrie?

    Je voudrais poser une autre question. Le monde appellera-t-il ces kozlov des États-Unis pour expliquer le fait que ces écumes partout collent leur nez et disent à tout le monde comment vivre? L'Iran a parfaitement le droit de vendre du pétrole à n'importe qui, et la Syrie a le droit de l'acheter à n'importe qui, et cela ne concerne pas les États-Unis.
  2. Port Офлайн Port
    Port 2 Octobre 2019 19: 16
    0
    Qu'est-ce que l'hégémordor se soucie de l'huile de quelqu'un d'autre, et plus encore de savoir qui la vend et à qui?
    1. Cétron Офлайн Cétron
      Cétron (Peter est) 2 Octobre 2019 22: 26
      0
      Ils croient que toute l'huile leur appartient:

      Avez-vous de l'huile? Cela signifie que vous n'avez pas de démocratie et que nous venons à vous!
  3. Pafegosoff Офлайн Pafegosoff
    Pafegosoff (Arkhip Pafegosov) 2 Octobre 2019 22: 22
    +2
    Eh bien, comme les Américains et les Israéliens étaient les nazis allemands, finlandais et espagnols, qui ont tué des centaines de milliers de civils dans Leningrad assiégée ...
    Holocauste, dites-vous?
  4. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 3 Octobre 2019 04: 04
    +1
    - Oui, l'essentiel n'est pas que quelqu'un vende ou vendra et livrera du pétrole en Syrie ...
    - Et l'essentiel est que la Syrie a besoin du pétrole de quelqu'un ...
    - Comment ça ... - La Syrie a combattu pendant plusieurs années (et même aujourd'hui, la guerre n'est pas encore terminée) ... - Elle semble avoir libéré un immense territoire de l'Etat islamique, mais ... mais ... mais ... tous ses champs pétrolifères et ces zones qui sont pétrolifères et qui sont restées entre les mains de quelqu'un ... - Et entre les mains de qui les gisements de pétrole syriens sont restés ??? - Et dont le pétrole est la raffinerie de la ville syrienne de Baniyas en attente .. ??? - Pourquoi la Syrie elle-même ne traite-t-elle pas son propre pétrole syrien ???
    Personnellement, il me semblerait étrange que les samovars soient importés à Toula par lots; et des colonnes de camions chargés de bois de chauffage et de broussailles s'étendaient dans les bois ...
    - La question est ... et "qu'est-ce que c'est" et "comment" va alors continuer à exister (à cause de ce qui existe) Syrie ??? - Aux dépens de l'aide humanitaire russe et des prêts russes ???