Le Danemark abandonne ses revendications sur Nord Stream 2

Le 4 octobre 2019, il est devenu connu que tous politique les questions de Copenhague sur Nord Stream 2 ont déjà été supprimées. Maintenant, le Danemark n'a aucune prétention à la pose de ce gazoduc sur le fond marin dans le économique zone du royaume. Cependant, il existe encore des obstacles au niveau administratif, qui retardent l'adoption de la décision finale.




À propos de ce journal russe Izvestia a déclaré une source qui est au courant de la mise en œuvre de l'ensemble du projet de transport de gaz. Pour plus de clarté, il est nécessaire de préciser que Nord Stream 2 est déjà construit à 80% et que le Danemark est le seul pays à empêcher l'achèvement de la construction et la mise en service. Dans le même temps, le Danemark lui-même a commencé à réduire sa propre production de gaz et réfléchit à la question de l'obtention de «carburant bleu» de la Norvège et de la Russie.

Il y a eu des moments politiques où la demande concernait le passage dans les eaux territoriales danoises. À ce stade, ils ont resserré ce qu'ils pouvaient. Fin juin, elle a été rappelée.

- la source a déclaré à la publication.

Il a souligné que seuls les détails administratifs restaient à régler. Dans le même temps, Copenhague a répondu de manière évasive à la question de savoir quand s'attendre à une décision positive pour Nord Stream 2. Nord Stream 2 AG a également eu du mal à nommer un calendrier approximatif pour la décision de Copenhague, affirmant que plus de 2 XNUMX km avaient déjà été posés. tuyaux.

Il faut ajouter qu'avant cela, Viktor Zubkov, président du conseil d'administration de Gazprom (depuis juin 2008) et représentant spécial du président de la Russie pour l'interaction avec le Forum des pays exportateurs de gaz (depuis mai 2012), a déclaré que le Danemark ne peut pas annuler la construction ». Nord Stream - 2 ". Il a expliqué que le navire de pose de canalisations Solitaire avait presque atteint les eaux territoriales danoises. L'achèvement prendra environ cinq semaines de plus, c'est à quel point, à son avis, il faut attendre la décision finale des autorités danoises.
  • Photos utilisées: https://energy.s-kon.ru/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. SERGEY SERGEEVICS Офлайн SERGEY SERGEEVICS
    SERGEY SERGEEVICS 4 Octobre 2019 14: 08
    +1
    Désormais, le Danemark n'a aucune prétention à la pose de ce gazoduc sur le fond marin dans la zone économique exclusive du royaume.

    Qui douterait que le gaz soit bon marché pour tout le monde.

    Cependant, il existe encore des obstacles au niveau administratif, qui retardent l'adoption de la décision finale.

    Les rayures sont un obstacle.
  2. Pafegosoff Офлайн Pafegosoff
    Pafegosoff (Arkhip Pafegosov) 4 Octobre 2019 15: 12
    +2
    Après un mois d'attente, le Danemark dira: "Nous avons changé d'avis! Nous avons changé d'avis! Haha! Règles du GNL américain! Haha!"
    Quoi, on ne connaît pas les Européens? Les gens sont toujours les mêmes. Ce qui est dit ne compte pas! Avez-vous des documents? Obligations avec sanctions pour non-conformité signées?
    Ils ont promis de ne pas faire grandir l'OTAN, mais de la faire croître ... "Qui ont-ils promis?
  3. Comme Vysotsky l'a chanté:

    ... mais se sont réveillés, et maintenant ils ont donné un prix!
  4. Sapsan136 Офлайн Sapsan136
    Sapsan136 (Sapsan136) 4 Octobre 2019 19: 43
    0
    Apparemment, les Allemands ont encore persuadé les Danois ... ce qui est généralement prévisible ... les États-Unis sont loin, et l'Allemagne, avec laquelle le Danemark vaut mieux ne pas se disputer, est proche ...
    1. 123 Офлайн 123
      123 (123) 4 Octobre 2019 20: 14
      +2
      Pourquoi les déranger? Ils ont 90% de la production de gaz couverte (le champ a été fermé), maintenant ils achèteront en Allemagne, ou ils doivent construire un terminal pour les Américains. Et puisque l'Allemagne elle-même ne produit pas de gaz ... C'est, en principe, tout le broyage. Oui
  5. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 5 Octobre 2019 03: 10
    +1
    Le Danemark a abandonné ses revendications sur Nord Stream 2.

    - Non ... tout ne fait que commencer ...
    - Récemment, il y avait un sujet sur la Pologne, qui, disent-ils ... est la "hyène de l'Europe" ...
    - Non ... - pas la Pologne, la "hyène de l'Europe" (la Pologne ... c'est le chacal de Tabaki), mais le Danemark est de plus en plus adapté au rôle de la hyène de l'Europe ...

    ... le navire poseur de canalisations Solitaire a presque atteint les eaux territoriales danoises. L'achèvement prendra environ cinq semaines de plus, c'est à quel point, à son avis, il faut attendre la décision finale des autorités danoises.

    - Ouais ... - bonnes "perspectives" ... - un autre "racketteur" a dessiné ...
  6. Monster_Fat Офлайн Monster_Fat
    Monster_Fat (Quelle est la différence) 6 Octobre 2019 21: 55
    0
    Le Danemark abandonne ses revendications sur Nord Stream 2

    Mensonge. Le Danemark n'a jamais avancé de telles "allégations", il (le Danemark) n'a tout simplement pas donné l'autorisation pour la pose d'un pipeline dans ses eaux, il ne donne pas cette autorisation maintenant. Gazprom est maintenant dans un prêtre profond, dont il n'y a pas d'issue, du mot - "en général". Une chose "plaît" - toutes les pertes de ce projet fou (SP-2) seront compensées par le budget russe - nous ne serons donc pas surpris d'une augmentation de l'âge de la retraite, encore 3-5 ans, ainsi que d'une augmentation des impôts d'environ 3-5% ... Mais les patriotes ne se soucient pas de la façon dont ils disent - "ils n'ont pas bien vécu et n'ont pas besoin de" ...