La France voit la fin du leadership mondial américain


La pandémie COVID-19 qui sévit sur la planète a mis fin à l'ordre mondial établi après la Seconde Guerre mondiale, et en même temps au leadership américain dans le monde. C'est ce que rapporte le quotidien français du soir des opinions libérales de gauche Le Monde.


La publication estime que la croissance rapide de la Chine a joué un rôle clé dans la déstabilisation du système existant. Dans le même temps, on fait valoir que le retard avec lequel l'OMS a répondu au dangereux nouveau coronavirus et a averti la communauté internationale de la pandémie indique la dépendance de cette structure à Pékin.

Le Monde estime que les États-Unis ne sont plus un leader mondial, comme ils l'étaient au XXe siècle. Il est à noter que ces dernières années, Washington a déjà hésité à remplir cette mission. Et le nouveau économique la crise provoquée par la pandémie et affaiblie considérablement les Etats-Unis obligera les Américains à retirer enfin leur pays du rôle de leader mondial.

En outre, il est rapporté que le COVID-19 a porté un coup dur à l'unité de l'Europe. Après tout, Bruxelles, confrontée à une pandémie qu'elle ne pouvait pas prévoir, s'est avérée quasiment impuissante et n'a pas prêté assistance aux membres les plus nécessiteux de l'association. Par conséquent, l'Union européenne doit réviser sa propre structure afin d'influencer davantage l'établissement d'un nouvel ordre mondial.
  • Photos utilisées: https://www.needpix.com/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 3 peut 2020 14: 18
    -1
    Un autre rêveur ...
    1. Oyo Sarkazmi Офлайн Oyo Sarkazmi
      Oyo Sarkazmi (Oo Sarcasmi) 3 peut 2020 14: 29
      +3
      Eh bien, comme si les retraits massifs de dollars dans les poches des autres se mettaient à rude épreuve. 100 milliards - de l'Iran, 15 milliards - de la Russie, un trillionième de retrait plane sur la Chine. On réfléchira involontairement.
      Et aux États-Unis, ils ne font plus rien de vital pour le monde. Donc, leur obéir est une question d'habitude, pas une nécessité.
      1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
        Sergey Latyshev (Serge) 3 peut 2020 14: 47
        -3
        C'est un concept dépassé ... on pourrait même dire - "socialiste" ...

        Presque toutes les usines ont été retirées de Moscou et la population a augmenté, que fait-elle pour le pays?
        1. 123 Офлайн 123
          123 (123) 3 peut 2020 15: 36
          +4
          Presque toutes les usines ont été retirées de Moscou et la population a augmenté, que fait-elle pour le pays?

          C'est devenu très intéressant. Oui J'ai regardé le site Web du Service fédéral des statistiques de l'État, j'ai trouvé un panneau "Le volume des marchandises expédiées de notre propre production, des travaux et des services effectués par nos propres moyens."

          https://www.gks.ru/enterprise_industrial

          Je pense que c'est peut-être ça. quelle «Industries manufacturières» pour 2019: Moscou - 5 861 982 millions de roubles, le District fédéral du Nord-Ouest (et c'est Saint-Pétersbourg et 11 autres régions) - 5 945 020 millions de roubles. District fédéral de l'Oural - 5 294 008 millions de roubles. Et ce ne sont que des industries manufacturières. Apparemment, tout n'est pas encore fermé.