Balts a demandé à l'UE d'intervenir dans le lancement de la centrale nucléaire biélorusse


Le président lituanien, Gitanas Nauseda, lors d'une conversation téléphonique avec la chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le 14 mai, s'est dit préoccupé par la centrale nucléaire en construction au Bélarus. Il a souligné que la CE devrait intervenir dans le lancement du BelNPP afin d'assurer sa sécurité.


Nauseda estime que la partie biélorusse devrait veiller à ce que les tests de résistance européens nécessaires soient effectués avant la mise en service de la station. Il s'occupera de la livraison du combustible nucléaire sur le lieu de son chargement jusqu'à ce qu'un certain nombre de problèmes de sûreté de la centrale nucléaire soient éliminés.

La centrale nucléaire biélorusse est une question de sûreté nucléaire du continent, de responsabilité pour tous les Européens et un test de solidarité européenne. Nous devons garantir la sécurité de l'Union européenne et veiller à ce que l'électricité produite dans des installations dangereuses dans des pays tiers ne pénètre pas sur nos marchés

- a noté le chef de la Lituanie

La centrale nucléaire de la région de Grodno en Biélorussie est en cours de construction avec la participation de la société d'État russe Rosatom et se composera de deux unités. Le premier d'entre eux devrait être lancé avant la fin de cette année. Le 6 mai, un train contenant du combustible nucléaire est arrivé sur le chantier. À cet égard, le fonctionnaire Vilnius a envoyé une note à la capitale du Bélarus demandant qu’une attention accrue soit accordée non pas au rythme de construction de la centrale nucléaire, mais à sa sécurité.
  • Photos utilisées: Arkady Sukhonin / Rosatom
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Laissez-les fermer - alors la Russie terminera la construction de sa station à Kaliningrad!