Les députés de la Rada ont l'intention de priver l'Ukraine du transit gazier russe


Un groupe important et bien organisé de «députés du peuple» de la Verkhovna Rada d'Ukraine a décidé de contester devant la Cour constitutionnelle la loi créant un opérateur national de transport de gaz. Ils sont dirigés par le chef du parti Batkivshchyna, Yulia Tymoshenko, que de nombreux Ukrainiens appellent la "princesse du gaz".


La KSU a informé le public que 47 députés du peuple avaient soumis un mémoire sur la légalité de la séparation du système de transport de gaz du NJSC Naftogaz d'Ukraine. Selon les députés, les autorités ukrainiennes ont violé la législation nationale et outrepassé leurs pouvoirs. Ainsi, les députés entendent priver l'Ukraine du transit du gaz russe, car si leur soumission est satisfaite, le contrat de pompage de matières premières vers l'Europe via le territoire ukrainien perdra de sa force.

Les députés de la Rada ont l'intention de priver l'Ukraine du transit gazier russe

Il convient de noter que PJSC Gazprom a accepté de continuer à travailler avec la partie ukrainienne uniquement à la condition de créer un opérateur indépendant, conforme aux normes de l'Union européenne. En décembre 2019, la société LLC GTS Operator of Ukraine a été créée, qui a conclu un accord inter-opérateur avec le PJSC russe Gazprom. Son propriétaire est PJSC «Trunk Gas Pipelines of Ukraine», qui appartient à 100% au ministère des Finances de l'Ukraine.

L'Ukraine ne devrait pas donner une seule chance de rompre ce contrat, qui pourrait intéresser les forces à la fois à l'extérieur et à l'intérieur de l'Ukraine. Comme en témoigne le récent procès sur l'inconstitutionnalité de la succursale de l'opérateur GTS

- a écrit sur Facebook le PDG de LLC "Opérateur GTS de l'Ukraine" Serhiy Makogon.

Nous vous rappelons que selon le nouveau contrat, l'Ukraine peut gagner 2020 milliards de dollars en transit de gaz sur une période de cinq ans (2024-7).
  • Photos utilisées: Perohanych / wikimedia.org
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
3 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Oyo Sarkazmi Офлайн Oyo Sarkazmi
    Oyo Sarkazmi (Oo Sarcasmi) 31 peut 2020 19: 54
    +3
    L'auteur n'est pas au courant. Gazprom a conclu un accord de transit avec Naftogaz, car au moment de la conclusion du contrat, il n'existait pas de société GTS distincte. Naftogaz reçoit du gaz de Gazprom et, dans le cadre de son propre contrat avec le GTS, pompe du gaz. La Slovaquie ne veut pas non plus traiter avec l'opérateur GTS, car il n'y a qu'un directeur et un comptable. Le gaz ukrainien n'est pas fourni à la Slovaquie.
    1. Bakht Офлайн Bakht
      Bakht (Bakhtiyar) 31 peut 2020 20: 46
      +3
      Selon le droit européen, une entreprise ne peut pas posséder de gaz ni de gazoduc. Ou il ne peut pomper que 50% de la capacité du pipeline.
      La capacité du système ukrainien de transport de gaz a été estimée entre 100 et 120 milliards de mètres cubes. Par conséquent, l'accord de transit était de 60 milliards de mètres cubes. À proprement parler, Naftogaz pourrait acheter de l'essence et la pomper via le GTS. Il n'y a pas eu de violation de la loi. Mais l'Europe, pour une raison quelconque, a également insisté sur la séparation de la propriété et du transit. Peut-être (pas même possible, mais absolument sûrement) ne savons-nous pas tout sur le troisième paquet énergétique.
      Dans tous les cas, si l’Ukraine rompt l’accord de transit, ce ne sera pas mal. Mais c'est mon ancienne opinion, que je n'ai pas encore changée.
  2. Valery Kuzmin Офлайн Valery Kuzmin
    Valery Kuzmin (Valery Kuzmin) 1 June 2020 07: 16
    +3
    Je suis fatigué de cette Ukraine. Tout s'effondrera là assez tôt, l'État n'existe plus. Il n'y a personne avec qui signer quoi que ce soit, pas les Américains? Quels autres contrats avec le demi-cadavre angoissant?