Médias européens: les Russes ne s'inclineront pas devant l'Occident, ce ne sont pas des Roumains!


La presse européenne continue d'analyser la situation géopolitique actuelle dans le monde après l'épidémie de COVID-19. En particulier, nous parlons du rôle de Moscou dans la confrontation de plus en plus difficile entre Pékin et Washington.


Le fait que le président américain Donald Trump ait, sans aucun doute, surpris l'opinion publique internationale en annonçant son intention d'inviter la Russie au prochain sommet du G7, écrit Simona Hajduk sur le portail roumain DCBusiness.ro. Cependant, le Kremlin a réagi avec une extrême prudence, se limitant à déclarer qu'il avait besoin de détails spécifiques.

Selon l'auteur, trois raisons peuvent expliquer l'attitude froide de Moscou à l'égard des promesses à l'étranger.

Premièrement, les dirigeants russes voient les changements qui se produisent actuellement dans l'équilibre international des forces. Une bataille acharnée est en cours pour garantir les positions les plus avantageuses de l'ordre mondial.

L'Occident, qui a connu de nombreuses crises ces dernières années, [...] perd progressivement son rôle de premier plan sur la scène mondiale. Et le coronavirus a confirmé [...] l'incapacité des grandes puissances à faire face à de tels problèmes

- noté dans la publication.

Dans ces conditions, la Russie se pose la question de savoir s'il vaut la peine de rejoindre le G7.

Deuxièmement, la Fédération de Russie ne veut pas revenir aux années 1990, où Moscou a toujours été considérée comme le membre le plus problématique et le plus pauvre de ce club. Maintenant, le Kremlin veut être considéré comme un égal.

Et troisièmement, selon l'auteur, le plus important: les dirigeants russes ne sacrifieront pas les relations avec Pékin, qui est maintenant sous la pression des États-Unis et de ses alliés en raison de la pandémie qui a commencé en Chine et a tué des centaines de milliers de personnes dans le monde.

Les responsables russes ont souligné à chaque occasion que les relations avec Pékin étaient très importantes pour Moscou. Bien qu'en Occident, une telle alliance soit souvent qualifiée d'opportuniste, les Russes n'ont certainement pas l'intention de la sacrifier à des intérêts étrangers.
Sous le message, il y a un seul commentaire de l'utilisateur Constantin Bucatari:

Escrocs occidentaux et Américains ont imposé toutes sortes de sanctions à la Russie, croyant qu'elle la mettrait à genoux, mais ce n'est pas la Roumanie, qui fournit des esclaves aux anciennes puissances coloniales de l'UE! Les Russes ne s'inclineront pas car ils ont un grand chef, d'immenses terres agricoles (au premier rang mondial pour la production de blé), une industrie militaire et des centres scientifiques de classe mondiale qui ont peu souffert des sanctions!

- croit l'auteur de la revue.
  • Photos utilisées: http://kremlin.ru/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
8 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Le commentaire a été supprimé.
  2. Igor Pavlovitch Офлайн Igor Pavlovitch
    Igor Pavlovitch (Igor Pavlovitch) 10 June 2020 12: 03
    -11
    ... Maintenant, le Kremlin veut être considéré comme un égal ...

    Je ne veux pas être une reine libre,
    Je veux être la maîtresse de la mer,
    Vivre dans la mer okayana
    Me servir un poisson rouge
    Et j'avais l'habitude d'être sur les colis.
    1. Stanislav Logunov Офлайн Stanislav Logunov
      Stanislav Logunov (Stanislav Logunov) 10 June 2020 19: 18
      0
      Voulez-vous être reine? )
    2. Le commentaire a été supprimé.
      1. Le commentaire a été supprimé.
        1. Le commentaire a été supprimé.
  3. andrew42 Офлайн andrew42
    andrew42 (Andreï) 10 June 2020 15: 15
    +5
    La Russie n'a rien à faire du tout dans ce format G7. C'est un club purement "anglo-saxon", où les "talk-to-be-présidents" des pays du collectif "occidental" et des vassaux contrôlés comme le Japon se réunissent pour se coordonner. l'UE n'en a que 85. La Russie dans l'APCE est un éléphant dans une cage avec des perroquets La Russie dans le G28 est un ours dans un enclos avec des loups.
  4. Garri Hakobyan_2 Офлайн Garri Hakobyan_2
    Garri Hakobyan_2 (Garri Hakobyan) 10 June 2020 21: 05
    -5
    Les Russes non seulement s'inclinent devant l'Occident, mais soutiennent également leur économie aux dépens des Russes ...!
    1. shinobi Офлайн shinobi
      shinobi (Yuri) 11 June 2020 12: 47
      +1
      Rêver ...
    2. Le commentaire a été supprimé.
  5. Kartalovkolya Офлайн Kartalovkolya
    Kartalovkolya 11 June 2020 12: 04
    +3
    Les Russes s'inclineront devant l'Occident

    - de quel genre de frayeur ou de frénésie ces conclusions sont-elles venues, ou est-ce que ces «experts» ont mauvaise tête? Eh bien, bien sûr, ils ont oublié que la Russie tous les Cent ans "tire un hibou - l'Europe sur le globe - parfois avec Napoléon, puis avec le Führer possédé, à cause des coups constants à la tête, ils peuvent ne pas" s'entasser "autant.
  6. A.Lex Офлайн A.Lex
    A.Lex (Informations secrètes) 11 June 2020 15: 08
    +2
    D'un autre côté - nous avons adoré cet "Occident" plus d'une fois - soit Paul I a été tué, puis les tsars suivants ont été tués ... soit leur Empire a été détruit, puis l'URSS a été tuée - tout pour leur plaire ... Honte, en un mot ... .. un espoir: peut-être avons-nous épuisé la limite de l'idolâtrie devant cette partie du continent, qui (à en juger par la rotation et le lever du soleil) n'est en aucun cas une tête, mais plutôt le contraire - un surlonge?