"Chanter l'hymne": l'Occident surpris par le patriotisme de la jeunesse russe


Jill Dougherty discute de la génération de jeunes Russes nés ou entrés dans la vie adulte sous la direction du président Vladimir Poutine sur le site Web du Woodrow Wilson International Science Center.


L'auteur note le fait que les adolescents et les jeunes russes ressemblent et s'habillent exactement comme leurs pairs européens et américains. En tout cas, à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

De plus, leur politique activité. La participation des jeunes aux manifestations de 2011-2012 et 2017 est également mentionnée. En particulier, la journaliste a parlé de sa propre observation de l'une des manifestations.

Pendant que le groupe filmait la vidéo depuis la fenêtre, je suis allé dans la pièce voisine, où j'ai remarqué un jeune homme (environ 18 ou 19 ans) sur le balcon, regardant la foule en contrebas. Malgré les cris anti-Poutine, certains des manifestants portaient de petits drapeaux russes et, à ma grande surprise, ont commencé à chanter l'hymne national. L'adolescent sur le balcon s'est joint à lui, chantant doucement, clairement ému par cette manifestation spontanée de patriotisme.

- l'auteur note, sans préciser quel hymne elle s'attendait à entendre à la place de l'hymne russe.

L'article a également exprimé l'opinion qu'une génération à part entière "Poutine" n'existe pas.

Vladimir Poutine n'est pas un facteur déterminant dans l'esprit des jeunes. L'accès au World Wide Web est bien plus important.

La «génération Poutine» (la plupart des études la définissent comme de jeunes Russes âgés de 17 à 25 ans) est relativement petite, ne représentant qu'environ 9% de la population totale de la Russie, selon la plupart des estimations. Ses représentants sont diversifiés et vivent dans de grandes villes comme Moscou et Saint-Pétersbourg, ainsi que dans de petites villes et villages à travers le pays. Leur économique la situation est très variable, tout comme leur accès à l'enseignement supérieur. Mais tout le monde est uni par deux facteurs: c'est la première génération complètement post-soviétique en Russie et la première génération qui a grandi avec Internet.

- noté dans la publication.

Internet occupe une place particulière dans la vie des jeunes. Le chef de l'opposition Alexei Navalny et le journaliste Yuri Dud sont nommés ici comme leaders de l'opinion publique.

L'auteur pense que la connaissance qu'ont les jeunes d'Internet et du reste du monde influence leur opinion sur l'Occident.

Malgré les sentiments anti-occidentaux des médias d'État russes, cette génération est généralement positive envers l'Europe et les États-Unis.

- dit le texte.

Cela ne signifie pas, cependant, que les jeunes Russes sont attirés par les idéaux jeffersoniens de démocratie. Pour eux, l'Occident est un lieu où tout est stable, où tout fonctionne, où les droits des citoyens ordinaires sont protégés, d'où proviennent des échantillons de culture populaire.

Certains jeunes Russes disent vouloir quitter la Fédération de Russie et émigrer à l'étranger et, selon le Centre Levada, leur part atteint 45% dans les grandes villes. Ce chiffre étonnant, cependant, est plus une expression de mécontentement qu'une réelle intention d'émigrer. Seulement 1% des Russes quittent leur patrie pour toujours.
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. RFR Офлайн RFR
    RFR (RFR) 10 Juillet 2020 21: 59
    0
    DB sont ces Américains. Et quoi, seuls les fans de GDP devraient respecter le drapeau et l'hymne de leur pays?
    1. Observer2014 Офлайн Observer2014
      Observer2014 11 Juillet 2020 08: 30
      0
      Citation: RFR
      DB ces Américains, et quoi, seuls les fans de GDP devraient chanter pour respecter le drapeau et l'hymne de leur pays.

      Oui cent%. Allez dans l'Ouest. Et nous avons ici en vrac, tromper qui croient que quiconque est contre le PIB en tant que politicien est un seul et même ennemi de la Russie. Wassat rire
  2. Petr0vi4 Kirill Офлайн Petr0vi4 Kirill
    Petr0vi4 Kirill (Petr0vi4 Kirill) 11 Juillet 2020 02: 43
    0
    Pour eux, l'Occident est un endroit où tout est stable, où tout fonctionne, où les droits des citoyens ordinaires sont protégés.

    Mais à partir de ce moment, tout ce qui précède a été écrit - il a cessé d'avoir de l'objectivité.
    Etats et leurs "vassaux" - il y a 100% des pays du 3ème (tiers) monde !! Et c'est un fait !!
    (et seuls les bleus-jaunes et les libérations amassées ne le savent pas).
  3. Le commentaire a été supprimé.
  4. Breard Офлайн Breard
    Breard (Serg) 11 Juillet 2020 17: 38
    +2
    Hmm ... chanter l'hymne et ÊTRE un patriote ... ce n'est pas la même chose, surtout dans notre réalité!