Les Philippines intéressées par une centrale nucléaire flottante russe


Le président philippin Rodrigo Duterte a commandé une étude sur la possibilité d'utiliser les centrales nucléaires dans le pays pour produire de l'électricité, écrit INQUIRER.net. Dans le même temps, l'État asiatique peut être intéressé par les technologies russes correspondantes.


À la veille d'un décret spécial, un comité interministériel a été créé, chargé de << revoir le cadre juridique existant, d'étudier les perspectives de l'énergie nucléaire, les possibilités de son utilisation, ainsi que les installations existantes, y compris, entre autres, la centrale nucléaire de Bataan >>. Le comité doit soumettre un rapport dans les six mois.

La centrale nucléaire de Bataan, d'une valeur de 2 milliards de dollars, est la première et la seule centrale nucléaire du pays. Il a été construit sous le règne du dictateur Ferdinand Marcos, mais il n'est jamais entré en service en raison de problèmes de sécurité et d'innombrables scandales de corruption.

Le rapport note que le ministre philippin de l'énergie a récemment signé un mémorandum avec la société d'État russe Rusatom Overseas pour explorer la possibilité d'acheter un nouveau de la technologie centrale nucléaire flottante. Un mémorandum à ce sujet a été signé lors de la visite de Duterte à Moscou en octobre de l'année dernière.

Mais plus tard, le chef de l'Etat a admis qu'un tel accord ne pouvait pas être reconnu comme incompatible avec la loi. Cependant, la Constitution n'interdit pas l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, mais n'autorise seulement pas le déploiement d'armes nucléaires aux Philippines.
  • Photographies utilisées: Rosatom
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.