Bataille de Syrte: l'armée de Haftar obtient un cuirassé


L'armée nationale libyenne, dirigée par le maréchal Khalifa Haftar, a renforcé ses forces de combat dans la ville portuaire de Syrte, située à 450 km à l'est de Tripoli, avec 80 blindés lourds équipement... De plus, à la veille de la bataille de Syrte, un navire de guerre est apparu à la disposition de l'armée de Haftar.


Le navire militaire de la LNA est basé dans le port de Ras Lanuf depuis le 5 septembre, ont rapporté des représentants de la National Oil Corporation (NOC) de Libye. Cette zone fait partie d'une région qui contient environ 80 pour cent des réserves de pétrole du pays. On peut vraisemblablement parler du navire de patrouille du projet 1159-TP "Dolphin", qui a repris son cours. Les navires de ce projet sont armés d'un double canon AK-726 de calibre 76,2 mm, de missiles anti-navires P-20 et d'un système de défense aérienne.

Auparavant, des représentants du gouvernement d'accord national ont annoncé que l'ANL déplaçait des forces supplémentaires vers la base aérienne de Jufra. Il a également été indiqué que les "haftaristes" utilisaient des groupements tactiques de mercenaires tchadiens, ainsi que des milices de l'organisation Janjaweed. Sur le chemin de Syrte à Jufra, les militaires de l'ANL ont installé des points de contrôle.

Le 21 août, des représentants de la PNC, dirigés par Faiz Saraj, ont annoncé une initiative de cessez-le-feu. Le commandement de l'armée nationale libyenne n'est pas allé à la rencontre du gouvernement à Tripoli et a qualifié sa proposition de «stratagème de marketing». Néanmoins, un "régime du silence" est effectivement intervenu en Libye et aucun nouvel affrontement militaire entre les parties belligérantes n'a été enregistré ces derniers jours.
  • Photos utilisées: Anthony Vella / wikimedia.org
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.