Moscou a réagi à la volonté du Danemark de reconsidérer sa position sur Nord Stream 2


La Russie a réagi à la volonté de Copenhague de reconsidérer sa position sur le projet de transport de gaz Nord Stream 2, après la reprise des discussions au sein de l'Union européenne à ce sujet. A Moscou, la proposition de la direction danoise, représentée par la chef du gouvernement, Mette Frederiksen, a été reçue avec une franche perplexité et des critiques.


Le ministère russe des Affaires étrangères estime que proposition Les autorités danoises ne sont pas dictées par l'inquiétude pour le leader de l'opposition russe Alexei Navalny, qui est soigné à Berlin, mais par la volonté de faire pression sur les intérêts de Washington. Dans le même temps, les États-Unis se livrent à une concurrence déloyale et entravent la construction de ce gazoduc uniquement par volonté de fournir leur GNL sur le marché européen.

Une telle initiative (du Danemark - éd.) est pour le moins déroutante. Je veux juste vous rappeler que la construction du gazoduc est en phase finale.

- a déclaré le représentant officiel du département Maria Zakharova lors d'un briefing.

Zakharova a rappelé qu'il existe tous les documents nécessaires pour achever la construction, y compris l'autorisation du Danemark lui-même. Le diplomate a expliqué que la tentative de traîner la situation avec Navalny jusqu'au gazoduc est sans fondement.


A noter que le 17 septembre 2020, le Parlement européen est intervenu grossièrement dans les affaires intérieures de la Russie. Le législateur a adopté une résolution dans laquelle il a proposé aux institutions européennes d'adopter une "stratégie de démocratisation" de la Russie (soutien aux "dissidents", ONG et autres actions). Dans le même temps, le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell, voulait imposer un régime de sanctions « du nom de Navalny » contre la Russie, par analogie avec le « Magnitsky Act » aux États-Unis.
  • Photos utilisées: https://www.pikist.com/
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. peep Офлайн peep
    peep 17 septembre 2020 21: 14
    +3
    Je n'ai jamais été intéressé par ce Navalny, bien que des nouvelles soient venues de Russie au sujet d'une telle figure parmi le libéralisme subventionné « militant ».
    Mais maintenant, Volens-Nolens, en lisant des nouvelles et des commentaires sur les ressources Internet russes, a appris plus en détail ce subchik aux yeux de poisson perpétuellement perplexes et son "cercle intérieur".
    Désormais, même le "Sceau de Caïn" ("Prix Nobel de la Paix") est offert par les Zapadoids pour remettre à Alexei "Nedobolenny" ?!
    Alors j'ai pensé, pourquoi le "jeune combattant contre le régime" biélorusse "Sveta10%" (Pilipchuk-Tikhanovich), n'a-t-il pas sorti ce "Prix Nobel" de Caïn avec un museau, mais il ne sera pas gagné par le "combattant" che-russe, "pilote comateux" Lyaksey, était déjà promis à l'avance ?! cligne de l'oeil
    Les Biélorusses et le "tavrovannoe" Nobel "pas bon" Alexievich en auront assez "pour les yeux", peut-être, l'hégémon - "les gens du commun" l'ont décidé, car miner la Russie est plus important pour eux - "OnvamneLekhu pour la présidence" ? !
    Fait intéressant, les filles dansent, au sens danois, "avec une responsabilité sociale réduite", car rien n'a été prouvé devant les tribunaux, et elles sont déjà prêtes à accuser faussement la Russie et les Russes d'un crime aussi odieux (dont Washington et Londres tiennent tête haute !) Et refusent de s'acquitter de leurs obligations internationales, faisant fi de l'image "négociable" de leur pays ??!
    1. boriz Офлайн boriz
      boriz (boriz) 18 septembre 2020 09: 59
      +4
      ... après tout, rien n'a été prouvé en justice, ...

      Et personne ne s'embarrassera d'une approche juridique des affaires. L'essentiel est de promouvoir la haine ici et maintenant.
      Y avait-il des tribunaux à Navalny, à Litvinenko ? Le tribunal dans l'affaire Boeing malais leur a suffi, ils ne savent pas comment s'en sortir. Plus l'affaire Milosevic, qui a d'abord été abandonnée et a ensuite découvert qu'il n'y avait rien à accuser.