L'Union européenne est à un pas de la «guerre froide-2» avec la Russie


Le Parlement européen a adopté une résolution qui, si on le souhaite, peut être considérée comme une déclaration de rupture des relations avec la Russie. 532 députés ont voté pour le document avec 84 voix contre. Il était dédié à l'empoisonnement d'Alexei Navalny, mais vaut-il la peine de "geler" les relations entre la Russie et l'Occident?


Le Parlement européen est l'organe législatif de l'Union européenne, l'un des organes représentatifs les plus influents au monde. Il forme la Commission européenne, le gouvernement de l'Europe unie, et participe également à la détermination du budget total des 27 pays du Vieux Monde. Pour la Russie, les résolutions du Parlement européen ne sont pas contraignantes, mais il serait extrêmement frivole de les rejeter négligemment, comme le conseillent certains politologues nationaux. Alors, pourquoi presque tous les députés européens ont-ils voté?

D'abord, les législateurs ont proposé de mettre fin à l'accord de partenariat stratégique avec la Russie. Certes, ce document n'a pas encore été signé et, apparemment, ne le sera pas dans un avenir prévisible. Notre pays est blâmé pour «l'occupation illégale de pays tiers» et les interventions militaires. Il a été proposé d'isoler la Fédération de Russie au niveau international. Il est plutôt «drôle» de lire de telles accusations de la part de représentants d’États qui ont eux-mêmes pillé des colonies à travers le monde pendant des siècles, et certains continuent sous une forme voilée à ce jour.

deuxièmement, le Parlement européen appelle à de nouvelles sanctions anti-russes, sur la base des résultats des enquêtes menées par le Fonds anti-corruption, Alexei Navalny. Bien sûr, la structure de l'opposition fait des histoires intéressantes, mais le problème d'un point de vue juridique est que le blogueur lui-même a perdu à plusieurs reprises dans des affaires judiciaires sur la question de la protection de l'honneur et de la dignité de ceux qu'il a dénoncés. Cependant, il a déjà tellement filmé qu'une nouvelle montagne de sanctions occidentales contre la Russie est garantie si ses histoires sont perçues dans l'UE comme une raison pour introduire de nouvelles mesures restrictives.

troisièmementSans surprise, les députés européens demandent que l'achèvement du gazoduc Nord Stream 2 soit abandonné. Il est clair que la résolution s'adresse principalement à la chancelière allemande Angela Merkel. Le fait que l'UE elle-même, de ce fait, achète de l'énergie à un prix plus élevé et devienne moins compétitive par rapport aux États-Unis, ne dérange pas les représentants du peuple.

Enfin, la phrase la plus résonnante, à la limite de la grossièreté pure et simple:

L'UE doit constamment exiger que la Russie abroge toutes les lois incompatibles avec les normes internationales, y compris les amendements récemment adoptés illégalement à la Constitution russe.

Il est clair que l'Occident n'a pas aimé la façon dont le président Poutine a poussé à travers les amendements à la Loi fondamentale, lui donnant le droit de «zéro» et d'être réélu pour deux nouveaux mandats supplémentaires. Mais avec toute l'attitude ambiguë à l'égard de cet amendement à la Constitution de la Fédération de Russie et la procédure même de son adoption, c'est notre affaire interne. Les députés européens ont déjà franchi ouvertement toutes les limites de ce qui est permis dans les relations internationales. Si leur résolution est adoptée par la Commission européenne comme instruction d'utilisation, cela signifiera le début de la guerre froide-2, non seulement avec les États-Unis, mais aussi avec une Europe unie.

Il reste à espérer le bon sens de l'Occident les politiciens, qui étudiera le "cas Navalny" de la manière la plus approfondie et comprendra que le dernier qui aurait dû empoisonner l'opposition avec "Novichok" et le livrer ensuite en Allemagne est le Kremlin. Vaut-il la peine de se poser la question «cui prodest»?
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
8 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 19 septembre 2020 14: 28
    +3
    S'ils ne me respectent pas, pourquoi devrais-je respecter? Pourquoi avons-nous besoin de ce Parlement européen? Être impoli pour notre argent? Et les journalistes peuvent également exprimer le point de vue de la Russie. Seulement, ils ne sont pas autorisés à travailler normalement. Si ces lois sont adoptées, la Russie n'a rien à faire dans ce parlement!
  2. Dmitry S. Офлайн Dmitry S.
    Dmitry S. (Dmitry Sanin) 19 septembre 2020 20: 26
    +1
    Où est la preuve de l'empoisonnement? Eurobalabolki
    1. g1washntwn Офлайн g1washntwn
      g1washntwn (Zhora Washington) 23 septembre 2020 06: 15
      +2
      La réanimation de la guerre froide était inévitable, mais aujourd'hui, la Russie préconise en fait et non en paroles un monde ouvert. L'Occident est obligé d'initier XB2, car c'est l'Occident qui doit limiter au maximum l'interaction de la Fédération de Russie avec les autres pays, mais en même temps rester «blanc et pelucheux» dans le domaine de la propagande.
      La ceinture d'instabilité en Europe est maintenant activement recréée à partir des anciennes républiques de l'URSS (je souhaite aux résidents du Bélarus sains d'esprit et force). En un mot - la stratégie de l'anaconda étape 3. Tant que la Russie existera, nous serons de la merde, tandis que nous nous retirons, nous serons encore plus coincés dans un coin. Ce n'est que dans les films que Rocky Balboa portait son adversaire avec une tête impénétrable, dans la vie tout est complètement différent.
  3. GRF Офлайн GRF
    GRF 20 septembre 2020 07: 08
    +1
    Pour la Russie, les résolutions du Parlement européen ne sont pas contraignantes, mais il serait extrêmement frivole de les rejeter négligemment, comme le conseillent certains politologues nationaux.

    Qu'en est-il de ce qu'ils veulent, que nous devons faire pour qu'il y ait du «bon sens» de la part de ceux qui font des propositions ouvertement grossières?
    Pourquoi est-il extrêmement frivole de rejeter imprudemment les idées turbulentes des incompétents? En quoi cela diffère-t-il du vôtre - vous ne pouvez qu'espérer?
    Russie, proclamez à l'Occident comme une protestation - un boycott de l'État, pour une ingérence flagrante dans les affaires souveraines, au moins pendant quelques jours! Ou envoyez dans un anathème éternel les élus du «peuple» ...
  4. Sudiste sibérien Офлайн Sudiste sibérien
    Sudiste sibérien (Sergey A) 20 septembre 2020 08: 05
    +1
    Si nous pouvions vivre en paix, ils nous vendraient leurs goodies et leurs voitures ... Mais non, il faut encore imposer leurs valeurs. Eh bien, comprenez ses moutons, nous sommes différents !!! Nous sommes heureux d'avoir un partenariat rentable, mais pas votre charte.
    1. Sudiste sibérien Офлайн Sudiste sibérien
      Sudiste sibérien (Sergey A) 20 septembre 2020 08: 07
      +1
      Pas ses moutons, mais E E C O V C Y rien ne doit être changé.
  5. Nikolay Malyugin Офлайн Nikolay Malyugin
    Nikolay Malyugin (Nikolay Malyugin) 20 septembre 2020 09: 28
    +1
    Personne n'a besoin de la guerre froide. Les conclusions du Parlement européen sont fondées sur les émotions. Mais ici, je pense, les économistes vont intervenir.
  6. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 20 septembre 2020 17: 34
    -1
    L'Union européenne est à un pas de la «guerre froide-2» avec la Russie

    - Oui, la Russie a besoin de cette "guerre froide" ... -Elle a pratiquement déjà commencé ...
    - Que peut arriver une chose aussi terrible à la Russie pendant cette «guerre froide»? ??? -Oui, rien du tout ... -Juste nos oligarques seront un peu rétrécis en Occident, et certains d'entre eux seront obligés de débourser pour la croissance de l'industrie russe ... est-ce vraiment mauvais ??? - Le pétrole et le gaz ne perdront pas leur pertinence, et tout ce qui fonctionne déjà en termes d'approvisionnement de la Russie vers l'Europe occidentale ... - et continuera à fonctionner ... - rien ne changera ... - De plus ... - il y aura plus de bureaucratie et de scrupule dans les relations avec l'Occident (et le Moyen-Orient aussi) ... -Et puis notre ministre S. Lavrov s'est déjà transformé en un "chemisier" qui n'est prêt qu'à tout concéder et offrir paix (ou trêve) ... -Oui, et la Russie doit rééquiper son armée; et ne pas mettre à niveau la jonque militaire, dont il est déjà temps de se débarrasser ... - Oui, et le cosmodrome de Vostochny est déjà temps d'achever la construction de l'Arctique russe avec des brise-glaces militaires et un système de missiles côtiers ...; et leurs drones nationaux ... -Une ligne entière de développement russe et de lancement en série de production ... -oui, beaucoup de choses doivent être faites ...
    -La guerre froide ne ralentit pas; au contraire ... cela ne fait que stimuler le développement de la Russie ...
    - C'est donc l'Occident (UE) qui vous mordra les coudes plus tard ... comment a-t-il permis cela ...