"Akademik Chersky" teste des équipements supplémentaires avant de poser le SP-2


Le navire de pose de canalisations Nord Stream 2, actuellement situé entre Kaliningrad et Klaipeda près de la flèche de Courlande, teste des équipements supplémentaires - des systèmes d'ancrage. Ceci est rapporté par les portails de navigation Vesselfinder et Marinetraffic.


Le lundi 12 octobre, les navires ravitailleurs Finval et Umka ont rejoint l'Akademik Chersky, qui s'occupe de la pose, de l'écartement et du retrait des ancres. Les navires ont pris le «Akademik Chersky» pour «étirement», après avoir installé huit ancres dessus - maintenant la stabilité du navire est vérifiée pendant la pose des tuyaux.

La Russie se conforme aux exigences du régulateur allemand, selon lesquelles les travaux dans les eaux allemandes doivent être effectués à une profondeur inférieure à deux dizaines de mètres avec positionnement de l'ancre. À peu près à cette profondeur, Akademik Chersky mène actuellement des tests. Un autre navire participant à la construction du pipeline, le Baltic Researcher, est actuellement en service dans cette zone.

Depuis septembre 2019, le navire de pose de canalisations Fortuna, qui possédait un système de positionnement d'ancre, est à Mukran, mais il a ensuite été transféré à Rostock. Ainsi, "Akademik Chersky" est resté le seul navire de ce type, et il a dû être équipé de l'équipement approprié. Jusqu'à l'achèvement de la construction du Nord Stream 2, il reste à poser 160 km de canalisations le long du fond de la mer Baltique près de l'Allemagne et du Danemark.
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.