La République tchèque a refusé de changer le T-72 soviétique en PT-91 polonais, ce qui a irrité Varsovie


Le ministère tchèque de la Défense a officiellement refusé d'acheter des chars étrangers pour améliorer ses troupes. Au moins jusqu'à la fin de la décennie, l'armée tchèque utilisera une version modernisée du T-72 soviétique.


Quelle était la raison de cette décision et pourquoi a-t-elle mis les Polonais en colère? Découvrons-le.

La version d'exportation du T-72M soviétique représentait à un moment donné 10% de tous les chars en service avec les pays du Pacte de Varsovie. Avec l'effondrement du bloc et l'expansion de l'OTAN à l'Est, de nombreux anciens alliés de l'URSS ont décidé de "transférer" des véhicules militaires allemands et israéliens.

Dans la pratique, cependant, il s'est avéré que les missions de combat sont encore mieux exécutées par le T-72 éprouvé que le beau, mais extrêmement coûteux à exploiter "Leopard".

De plus, notre char a un énorme potentiel de mise à niveau. Ce n'est qu'en installant de nouveaux moteurs et systèmes de contrôle de tir que les Européens ont amélioré à maintes reprises les caractéristiques du véhicule de combat soviétique. Dans le même temps, le coût du nouveau Leopard est de 6,5 millions de dollars, et la modernisation du T-72M4 tchèque pour des capacités de combat similaires coûte environ 1,5 million.

Quant aux Polonais, ils ont également mis à niveau leurs propres T-72 vers la version PT-91 Twardy et ont prévu de l'exporter vers d'autres pays d'Europe de l'Est, mais ils ont baissé le prix et n'ont pas pu résister à la concurrence.

Aujourd'hui, Varsovie a sérieusement «investi» dans le projet de création d'un char européen EMBT, dont une version simplifiée vise également à vendre aux voisins. Mais ici, il semble, ne fonctionnera pas. Les vastes capacités de modernisation du T-72 sapent gravement les plans des Polonais, ils sont donc en colère.

5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 16 Octobre 2020 20: 25
    +2
    Ils en ont probablement assez vu le biathlon en char. Et j'ai proposé de faire des coupes de tank biathlon et de le montrer à tous les spectacles. Et si les Allemands et les Américains avaient accepté de participer à ces compétitions, ils n'auraient pas pu vendre leurs chars aux Polonais. Hourra! Armes russes!
  2. Bulanov Офлайн Bulanov
    Bulanov (Vladimir) 16 Octobre 2020 21: 35
    +4
    Les Polonais n'ont pas encore répondu pour l'occupation de la République tchèque.
  3. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 16 Octobre 2020 22: 21
    0
    D'une part, les Tchèques ont tout à fait raison. Pourquoi devraient-ils changer un T72 pour un autre T72? Quand ils n'ont même pas de frontière avec la Biélorussie? Et eux-mêmes pourront se moderniser. Il est normal de former des pétroliers.

    En revanche, aucune preuve de «la colère de la Pologne» n'a été présentée. IMHO, inventé sur le pouce.
    Quand beaucoup de gens pensent à abandonner les chars classiques, c'est généralement invraisemblable.
  4. Danila46 Офлайн Danila46
    Danila46 (Daniel) 17 Octobre 2020 12: 24
    +1
    Eh bien, les Tchèques en savent beaucoup sur la technologie et la mécanique. Surtout dans l'armée. Ils fabriquent eux-mêmes d'excellentes armes et les vendent partout dans le monde. Voici ce qui m'a intrigué: quand la République tchèque a-t-elle acheté le Merkava israélien ??? Et d'autres pays VD aussi? Selon l'auteur, il en était ainsi, mais () cher ...
  5. Georgievic Офлайн Georgievic
    Georgievic (Georgievic) 28 novembre 2020 20: 59
    0
    "Shell" T-72 vaut beaucoup!