MW: "Orlan" restera l'un des navires les plus dangereux du monde avec une seule condition


Aujourd'hui, les grands navires de surface constituent l'épine dorsale de toute flotte majeure dans le monde. Ils sont bien armés et accomplissent une variété de tâches, de la défense aérienne / défense antimissile à la lutte contre les sous-marins ennemis potentiels, écrit l'édition américaine de Military Watch.


Les plus gros navires appartiennent à la marine russe et à la marine américaine. Mais seulement la présence du plus récent la technologie indique l'entrée de telle ou telle unité de combat dans la liste des plus prêtes au combat au monde. Ils devraient être équipés de nouveaux radars, de lanceurs verticaux, d'une variété de systèmes d'armes et de divers équipements. Le classement des navires de guerre les plus dangereux de la planète est présenté ci-dessous.

En premier lieu, les destroyers de missiles PLA de type 055, qui ont chacun 112 lanceurs et un déplacement de 12 2020 tonnes. En janvier 055, le premier destroyer, Nanchang, a été mis en service. Dans un proche avenir, la flotte chinoise sera reconstituée avec sept autres navires de ce type. Ces destroyers serviront d'escorte aux porte-avions chinois. En furtivité, le Type 18 est le deuxième derrière les destroyers américains Zumwalt. Dans le même temps, ils sont armés de missiles de croisière YJ-540 d'une portée de 9 km, qui peuvent détruire des navires de surface et des objets sur terre, le système de défense aérienne HQ-26B (dans le futur HQ-130), ainsi qu'une monture de canon de XNUMX mm. L'apparition à bord du railgun est prévue.

La deuxième place est occupée par les plus grands navires de guerre de surface du monde, avec un déplacement de 26 1144 tonnes. Ce sont des croiseurs de missiles nucléaires lourds soviétiques du projet XNUMX "Orlan", qui sont en service dans la marine russe. Ces navires sont toujours parmi les plus meurtriers, en particulier dans le contexte des duels navals. Mais le temps est inexorable pour eux aussi.

Ils sont armés d'énormes missiles de croisière P-700 aux caractéristiques uniques. Avec une vitesse de Mach 2, une ogive de 750 kg volant à une portée allant jusqu'à 625 km ne laissera aucune chance au navire. En outre, il y a le système de défense aérienne S-300F et le complexe anti-sous-marin RPK-2 Vyuga.

Les Russes n'ont encore qu'un seul Pierre le Grand en service, mais ils veulent également restaurer l'amiral Nakhimov afin d'avoir quelques de ces croiseurs. Seule une mise à niveau significative permettra aux Eagles de rester l'un des navires les plus dangereux de la planète.

Lors de la modernisation, il est prévu d'installer la version navale S-400 avec une portée allant jusqu'à 400 km. Il y aura 80 lanceurs pour les P-800 «Onyx», «Caliber» et «Zircons» hypersoniques avec une portée allant jusqu'à 1000 km. Les coûts d'exploitation diminueront et l'automatisation augmentera.

En troisième position, les destroyers chinois du type 052D, avec un déplacement de 8,5 mille tonnes. Ils ont commencé à entrer en service dans la marine de l'APL en 2014, marquant la percée technologique de la Chine. Ils sont devenus les premiers navires chinois dotés d'un système de lancement vertical modulaire. Ces destroyers sont équipés d'une large gamme d'équipements et d'une variété d'armes, y compris des missiles de croisière YJ-100 d'une portée allant jusqu'à 1000 km, des systèmes de défense aérienne et plusieurs nouveaux systèmes d'armes fermées.

La quatrième place est occupée par les destroyers du type «King Sejong the Great» de la marine sud-coréenne, avec un déplacement total de 11 mille tonnes avec 128 lanceurs. Le premier navire est entré en service dans la flotte en 2008. Les navires sont équipés du système AEGIS, des montures d'artillerie, des missiles anti-navires, des armes anti-sous-marines et anti-torpilles.

Les cinq premiers sont fermés par des destroyers japonais de classe Maya, avec un déplacement de plus de 10 mille tonnes avec 96 lanceurs. Le premier navire a été mis en service en mars 2020. Ces destroyers sont équipés du système AEGIS et sont capables de transporter des missiles anti-sous-marins de type 07, ainsi que jusqu'à huit missiles anti-navires de type 17. Cependant, ils ne disposent pas de missiles capables de frapper des cibles au sol, ce qui réduit considérablement leur potentiel de combat.
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
8 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Michael I Офлайн Michael I
    Michael I (Michael I) 6 décembre 2020 09: 46
    +1
    Et pas un mot sur le "Arlie Burke" dont il y a déjà plus de 70 pièces et le croiseur "Ticonderoga" dont il y en a plus de 20
    1. ODRAP Офлайн ODRAP
      ODRAP (Alexey) 7 décembre 2020 01: 02
      -2
      Probablement parce qu'ils n'ont pas la dernière technologie comme les Eagles.
      1. Michael I Офлайн Michael I
        Michael I (Michael I) 7 décembre 2020 09: 00
        0
        Et quelles sont ces technologies? Et que peut offrir 1 Orlan en cours d'exécution contre un AUG avec un porte-avions, un croiseur et 5 destroyers?
        1. tagil Офлайн tagil
          tagil (Sergei) 7 décembre 2020 18: 29
          0
          Spetsboepripas.
          1. Michael I Офлайн Michael I
            Michael I (Michael I) 7 décembre 2020 20: 08
            +1
            Au lieu d'une bataille navale, un monde à dépoussiérer?
            1. tagil Офлайн tagil
              tagil (Sergei) 7 décembre 2020 22: 14
              -1
              Et que peut offrir 1 Orlan en cours d'exécution contre un AUG avec un porte-avions, un croiseur et 5 destroyers?

              Votre question, ma réponse. Dites-moi le seul navire au monde qui peut faire face à l'ASU sans munitions spéciales? Je dirai tout de suite qu'il n'y en a pas. Il n'est pas correct de comparer un Orlan et un escadron entier.
              1. Michael I Офлайн Michael I
                Michael I (Michael I) 8 décembre 2020 08: 30
                +1
                Donc, cette comparaison n'est rien. Il n'y a aucune force en mer capable de faire face à la flotte américaine. Peut-être que la Chine essaiera de rattraper son retard, mais ce n'est pas encore dans les 5 prochaines années. Par conséquent, cette comparaison est pour les pauvres, ils disent que nous avons le plus puissant, le meilleur navire
                1. tagil Офлайн tagil
                  tagil (Sergei) 8 décembre 2020 14: 56
                  +1
                  Il n'y a aucune force en mer capable de faire face à la flotte américaine.

                  Vous dites également qu'il n'existe pas de force de ce genre qui puisse faire face à la puissance de l'armée américaine. Pour chaque ruse ..... il y a une vis. Et Orlan est en effet le croiseur le plus puissant du monde à l'heure actuelle. Déjà ASU va en quelque sorte diviser par deux.
        2. Le commentaire a été supprimé.