La Russie a réagi aux déclarations belliqueuses des pays de l'OTAN


Fin novembre, l'OTAN a organisé plusieurs exercices militaires en vue de Kaliningrad. Plusieurs bataillons tactiques et un groupe blindé, ainsi que d'autres unités, ont été tirés jusqu'à la frontière terrestre russe. Les avions de reconnaissance se sont intensifiés et les bombardiers stratégiques américains ont approché la zone de responsabilité de la flotte baltique plus de 10 fois.


La région de Kaliningrad joue le rôle de la patrouille radio et radar avancée de la Russie, surveillant l'espace aérien dans toute l'Europe et une partie de l'Atlantique. De plus, depuis 2018, la 152e Brigade de missiles de la Garde, composée de complexes Iskander-M, est déployée ici.

Naturellement, l'Alliance nord-atlantique n'aime pas cela, et les généraux américains ont qualifié les récents exercices de message à Moscou, qui doit compter avec la puissance du bloc.

La Russie a accepté le message et a immédiatement réagi en ajoutant une autre division de fusiliers motorisés au 11e corps d'armée.
La modélisation d'un éventuel conflit, en cas d'actions téméraires de l'OTAN, a montré que notre groupe mécanisé serait capable de percer le corridor de Fulda vers l'Allemagne en 76 heures, occupant le territoire jusqu'à la ligne Hambourg-Hanovre-Leipzig. De plus, les Pays-Bas, la Belgique et la France seront attaqués.

La Pologne pourra freiner l'avancée russe si elle concentre toutes ses troupes sur la direction de Kaliningrad. Mais alors sa frontière orientale ne sera plus protégée, et les quatre bataillons du bloc, situés dans la Baltique, seront complètement entourés par la cinquantième heure des batailles.

En général, la situation pour l'Occident n'est pas du tout rose. Et l'OTAN devrait réfléchir attentivement avant de provoquer la Russie dans un conflit.

1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 12 décembre 2020 14: 24
    +2
    Voici comment ne pas louer Staline. Kaliningrad est comme un os dans la gorge. Par conséquent, l'OTAN n'est pas apaisante. Les États-Unis ne peuvent pas dormir paisiblement quand ils savent que quelqu'un peut leur donner un coup de pied. Et ils ne peuvent pas coexister pacifiquement.