Pourquoi l'OTAN craint toujours le croiseur Maréchal Ustinov


Le croiseur lance-missiles de la flotte du Nord "Marshal Ustinov" a reçu la coupe du défi du commandant en chef de la marine. Le navire de combat, conçu et construit en URSS, a reçu le surnom de «tueur de porte-avions» et, malgré son âge considérable, suscite encore des inquiétudes parmi la marine américaine.


Au départ, le projet 1164 croiseurs Atlant, auquel appartient le maréchal Ustinov, a été créé pour contrer les groupes de frappe des porte-avions. Les avions embarqués de ces formations de combat assuraient la protection des porte-avions à une distance allant jusqu'à 800 km.

Dans le même temps, "Atlanta" était équipé de 16 lanceurs P-500 "Basalt", dont les missiles pouvaient atteindre une cible à une distance de 1000 km. Dans le même temps, un tel projectile développait une vitesse de Mach 2,56 et disposait d'un équipement de défense anti-aérienne à bord, qui garantissait une livraison presque garantie de l'ogive à la cible.

Les lanceurs susmentionnés possédaient également des équipements nucléaires, ce qui "compliquait davantage la vie" d'un ennemi potentiel. Le projet 1164 "Atlant" prévoyait la création de 10 navires, mais le sort en décida autrement.

Au moment de l'effondrement de l'Union soviétique, seuls trois croiseurs étaient en service: «Moscou», «Varyag» et «Maréchal Oustinov». Dans le même temps, les navires de guerre n'ont pas perdu de leur pertinence et restent une menace sérieuse pour les groupes de porte-avions ennemis.

Les Atlantes modernes étaient équipés de missiles P-1000 Vulkan plus avancés, et à l'avenir, les navires pourront obtenir Caliber ou même Zircon. En outre, les croiseurs sont équipés d'armes de défense aérienne et anti-sous-marine plus puissantes, couvrant des profondeurs allant jusqu'à 500 mètres (la profondeur maximale d'un sous-marin nucléaire de classe Virginia ne dépasse pas 480 mètres).

Dans l'ensemble, le croiseur reste une arme de guerre efficace que l'OTAN redoutait. Cela a été clairement démontré par le maréchal Ustinov dans les mers du Nord et de Norvège, d'où notre navire a «poliment expulsé» l'escadre de l'OTAN.

  • Photos utilisées: Ministère de la défense de la Fédération de Russie
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Le commentaire a été supprimé.
  2. iv.viktor Офлайн iv.viktor
    iv.viktor (VICTOR) 3 March 2021 21: 57
    0
    Quand j'ai lu "Warship", j'ai fini de lire aussitôt. Il n'y a qu'une seule question:

    ... l'OTAN craint toujours le croiseur maréchal Ustinov

    - vous l'ont-ils dit ou avez-vous décidé vous-même?