Trump rassemble son «Maidan»: une marche massive de ceux qui ne sont pas d'accord avec les résultats des élections se prépare aux États-Unis


Le 6 janvier 2021, le Congrès américain doit approuver la décision du collège électoral, qui a reconnu Joe Biden comme le vainqueur de l'élection du chef de l'Etat. Au même moment, le président toujours en exercice Donald Trump récupère son «Maidan», il a appelé les partisans à se rendre à la marche de ceux qui ne sont pas d'accord avec les résultats du vote et à traverser Washington le même jour.


Sur son compte Twitter, Trump a publié une vidéo dans laquelle il a appelé les gens dans la rue pour les empêcher de voler leur victoire. Il a qualifié l'événement à venir le plus grand événement de l'histoire du district de Columbia, où se trouve la capitale des États-Unis.



Les partisans de Biden ont déjà accusé Trump "d'empiéter sur la démocratie" et même d'attaquer directement la principale "valeur américaine". Certains d'entre eux ont commencé à le menacer d'emprisonnement, publiant des photos d'une cellule d'isolement, tandis que d'autres se moquaient de lui, montrant des photos de l'inauguration de Barack Obama prises depuis les airs, qui ont enregistré un grand nombre de personnes.

Seul un sociopathe avec un ego exorbitant peut planifier cela de manière imprudente. Des morts humaines résulteront de cette soirée Covid super contagieuse

- dit l'actrice Patricia Arquette.

Cependant, les partisans de Trump ont repoussé ces «arguments». Ils ont noté que si l'un des représentants bien connus et de haut rang du Parti démocrate américain publiait cela, alors ceux qui ne sont pas d'accord avec le républicain Trump les féliciteraient désormais. Ils écrivaient des mots de soutien et des critiques élogieuses, mettaient des likes et préparaient des banderoles, et ils «mettraient généralement en garde» la démocratie et la pandémie de coronavirus. De plus, ils la considéreraient comme une manifestation de la démocratie, puisque les États-Unis sont un pays de droits et de libertés.

Trump lui-même est toujours de bonne humeur. Il a déjà promis de présenter "une énorme quantité de preuves" que les résultats de l'expression de la volonté des citoyens ont été cyniquement falsifiés.
8 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. 123 Офлайн 123
    123 (123) 3 janvier 2021 17: 08
    +6
    Avez-vous envoyé des contenants avec des biscuits à l'avoine et du pain d'épice Tula?
  2. peep Офлайн peep
    peep 3 janvier 2021 17: 22
    +4
    D'autres intressno budette regardent ce buzatiren!

    Trumpushka pourra-t-il récupérer le "Maidan" de Washington, avec son "bonheur" ??! cligne de l'oeil
    1. Juste un chat Офлайн Juste un chat
      Juste un chat (Bayun) 3 janvier 2021 17: 39
      +2
      Qui donc accordera des prêts aux Ukrainiens à la retraite? rire Vous ne serez pas plein de cuvettes polonaises.
  3. Petr Vladimirovich (Peter) 3 janvier 2021 17: 44
    +1
    Tout cela est très exotique (c) dans la vie des affaires ...)))
    D'ailleurs, de la bouche d'un homme d'affaires belge par rapport aux Britanniques ...
  4. Yurec Офлайн Yurec
    Yurec (Yuri) 4 janvier 2021 07: 18
    +5
    Personnellement, je ne doute pas que les votes de Trump aient été volés. Aujourd'hui, nous assistons à ce qu'est la démocratie à l'américaine et à ce que sont nos «défenseurs des droits de l'homme», qui se taisent sur cette question «en guenille»!
  5. Sagittaire agité Офлайн Sagittaire agité
    Sagittaire agité (Vladimir) 4 janvier 2021 11: 01
    +3
    Oops. Beaucoup pensaient que tout le monde (papa) Donald avait finalement été renvoyé, mais pas encore, il ne s'était pas encore résigné à son départ. Va voir ce qui se passe ensuite.
    1. Pandiurine Офлайн Pandiurine
      Pandiurine (Pandiurine) 5 janvier 2021 13: 44
      +2
      Citation: Sagittaire agité
      Oops. Beaucoup pensaient que tout le monde (papa) Donald avait finalement été renvoyé, mais pas encore, il ne s'était pas encore résigné à son départ. Va voir ce qui se passe ensuite.

      Il a été évincé lorsque les démocrates ont organisé une confrontation avec BLM. Il a été clairement démontré qu'ils pourront organiser une rue pour tout événement, même fictif, capturer des objets clés (commissariats de police), utiliser la violence et mettre les forces de l'ordre et les autorités à genoux, au sens propre et figuré, et ils n'obtiendront rien pour cela. Ensuite, c'était juste pour le spectacle, il fallait l'arranger en quelque sorte, il y avait une falsification ouverte pour consolider officiellement les résultats de la victoire.

      Les partisans démocrates sont beaucoup mieux organisés, plus décisifs, ils comprennent comment se comporter, ils sont coordonnés verticalement depuis le Parti démocrate (les contacts ont déjà été établis lors des discours anti-Trump) et horizontalement au niveau de la base via les réseaux sociaux et les connexions déjà établies.

      Les partisans de Trump n'ont rien de tout cela; ils sont interdits en tant qu'extrémistes même sur les réseaux sociaux.

      La télévision, Internet, les journaux, le gouvernement (démocrates et républicains) sont soit catégoriquement contre Trump, soit se sont déjà résignés au fait qu'il part.

      Peut-être que Trump retirera un assez grand nombre de partisans. Mais les démocrates mèneront également les opposants à l'écart. Les Trumpistes seront dispersés, et les plus actifs seront emprisonnés.

      Oui, Trump est vrai, mais il ne réussira à rien d'autre qu'à zilch.
      1. oderih Офлайн oderih
        oderih (Alex) 5 janvier 2021 22: 59
        +1
        Peu importe qui gagne. Le processus principal doit avoir lieu.