Médias: la Russie a fait un choix entre la Chine et l'Inde


Moscou a prouvé sa priorité dans les relations avec Pékin en annulant le sommet russo-indien en raison de la trop grande pro-américaine politique du côté de New Delhi. Des experts de la diplomatie moderne écrivent sur les relations compliquées dans le triangle Russie-Inde-Chine.


Il y a vingt ans, la Fédération de Russie et l'Inde ont signé un accord de partenariat stratégique, après quoi le Kremlin a fourni une assistance globale à la partie indienne à la fois financièrement, économiquement, technologiquement et militairement. Depuis la signature de l'accord, un sommet bilatéral se tient chaque année, mais il a été annulé en 2020, ce qui peut être la veille d'une sérieuse scission des relations entre les pays.

Ces dernières années, il y a eu un rapprochement très étroit entre l'Inde et les États-Unis, qui s'est notamment traduit par la signature de l'Accord de base sur l'échange et la coopération, qui a achevé la formation d'une alliance étroite entre New Delhi et Washington.

Le rôle de l'Inde dans l'alliance Asie-Pacifique avec les États-Unis, l'Australie et le Japon prouve que les intérêts indiens sont pleinement alignés sur les intérêts américains.

- notez les analystes de la publication.

Le but de cette alliance est de s'opposer à la Chine et à sa politique, ce qui contredit les intérêts de la Russie, qui a déclaré ses relations avec la RPC stratégiques.

Si un pays veut nuire à la Chine, la Russie se sent obligée de rompre ses relations avec lui.

- croit Modern Diplomatacy, expliquant le choix de Moscou en faveur de Pékin.
  • Photos utilisées: kremlin.ru
14 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. 123 En ligne 123
    123 (123) 15 janvier 2021 15: 46
    +5
    Au moins, ils rêvent d'arracher l'Inde rire N'attends pas cligne de l'oeil La Russie n'a choisi personne, elle est toujours ouverte à une coopération égale et mutuellement avantageuse.
    1. A.Lex Офлайн A.Lex
      A.Lex (Informations secrètes) 17 janvier 2021 10: 35
      +1
      Je suis intéressé par autre chose - depuis quand l'édition BELGE (lire anglo-américaine) n'est-elle pas biaisée? Tout et toujours promeut les intérêts de ceux que l'OMS paie. Sur les fonds de qui existe-t-il? Certainement pas sur les dons. Toujours et à tout moment, les médias ont servi les intérêts de quelqu'un.
      Autre point - depuis quand la Russie moderne préfère-t-elle l'un au détriment de l'autre? Et où est-il dit que l'accord de partenariat stratégique avec l'Inde CASSÉ? Le travail est en cours, quelque part avec plus de succès, quelque part avec moins de succès, MAIS CELA MARCHE.
      Cette édition vit toujours dans les réalités du siècle dernier, où tout était ou est noir. ou blanc. Dans les conditions actuelles, cela ne se fait pas (sauf pour des terroristes ou des nazis très évidents).
      1. 123 En ligne 123
        123 (123) 17 janvier 2021 11: 44
        +2
        La logique dans ce cas est simple, si la publication exprime le point de vue occidental, alors elle est impartiale et indépendante, si le point de vue est pro-russe, alors automatiquement tendancieuse et propagandiste. cligne de l'oeil C'est comme si tu étais né hier rire
        1. A.Lex Офлайн A.Lex
          A.Lex (Informations secrètes) 25 janvier 2021 14: 15
          +2
          Me voici à peu près pareil.
  2. greenchelman En ligne greenchelman
    greenchelman (Grigory Tarasenko) 15 janvier 2021 16: 10
    0
    L'Inde fait partie des cinq premières économies de la planète.

    Le Kremlin a fourni une assistance complète à la partie indienne à la fois sur les plans financier et économique ...

    - cette partie ressemble à un non-sens!
    1. 123 En ligne 123
      123 (123) 15 janvier 2021 16: 33
      +3
      L'Inde fait partie des cinq premières économies de la planète.
      "Le Kremlin a fourni une assistance complète à la partie indienne à la fois en termes financiers et économiques ..." - cette partie rappelle un non-sens!

      Pourquoi un non-sens? Si le PIB est plus élevé, alors rien? Sponsorisé il n'est pas écrit. La nature de l'aide n'est pas spécifiée. Par exemple, cela pourrait être lié au système de paiement.
  3. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 15 janvier 2021 17: 07
    -3
    annulation du sommet russo-indien en raison de la politique trop pro-américaine de New Delhi.

    La Chine, pour le bien de la Russie, ne rompra donc pas avec les États-Unis. Les sanctions imposées par les États-Unis ne seront pas relues. Donc pour la Russie, la Chine et l'Inde ne vont pas «mourir». Au contraire, ils espèrent que la Russie les mobilisera! Et ils gâtent la Russie avec plaisir.



    Regarde. Et Poutine, sur ce point, ne fait pas attention.
  4. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 15 janvier 2021 17: 58
    0
    Ce qu'il aime peut être écrit par une diplomatie moderne anonyme, mais c'est la Chine qui paie le gaz, etc.
    1. gorénine91 En ligne gorénine91
      gorénine91 (Irina) 16 janvier 2021 19: 29
      -6
      mais c'est la Chine qui paie le gaz, etc.

      - La Chine paie donc avec cet «alcool» qui lui est propre, des biens de consommation chinois, des véhicules de construction et de camions d'occasion chinois et d'autres artisanats chinois ...
      - Quand on regarde ... - comment la population d'Extrême-Orient s'est dégradée, qui communique si étroitement avec les Chinois et surtout consomme divers "produits chinois" (et cet "alcool" aussi); alors vous commencez involontairement à croire ce que ce clip vidéo diffuse ...
  5. dépavel Офлайн dépavel
    dépavel (Pavel Pavlovitch) 16 janvier 2021 10: 40
    0
    Déclarer l'égoïsme et partir en difficulté après 70 ans d'amitié? Comme il ne grandit pas ensemble.
  6. Jacques Sekavar Офлайн Jacques Sekavar
    Jacques Sekavar (Jacques Sékavar) 16 janvier 2021 13: 18
    +4
    Comme l'a dit Vladimir Poutine, la Fédération de Russie ne sera pas amie avec quelqu'un, contre quelqu'un.
    L'Inde a besoin d'un allié dans sa confrontation avec la RPC et, sinon la Fédération de Russie, alors naturellement les États-Unis, d'autant plus que les États-Unis s'intéressent aussi à l'Inde comme contrepoids à l'influence croissante de la RPC.
    Par conséquent, la Fédération de Russie n'a pas choisi la RPC, mais l'Inde a choisi les États-Unis.
  7. smersh chek Офлайн smersh chek
    smersh chek (somsh chk) 16 janvier 2021 17: 35
    +3
    Les hindous n'ont aucune foi, bien qu'ils achètent des armes de Ross, car il n'y a pas d'argent pour les armes d'Amer, qui sont 3 fois plus chères ... les Chinois n'ont pas non plus la foi, ils ont déjà conclu une alliance avec des amers contre l'URSS
  8. oderih Офлайн oderih
    oderih (Alex) 16 janvier 2021 21: 18
    +3
    Indiens naïfs. Votre tour viendra et sirotera l'hégémon en grandissant. C'est déjà une règle. Heh heh.
  9. Yuri Bryansky Офлайн Yuri Bryansky
    Yuri Bryansky (Yuri Bryanskiy) 17 janvier 2021 10: 55
    0
    L'Inde comprendra qu'elle doit être amie avec la Russie et la Chine.