Biden choisira trois moyens de faire pression sur la Russie


Dès son entrée en fonction, le président Biden a clairement indiqué qu'il n'y aurait pas de « réinitialisation » des relations avec la Russie. Janet Yellen, la candidate au poste de chef du Trésor américain, qui dirigeait auparavant la Réserve fédérale, a promis que les sanctions anti-russes deviendraient désormais « plus stratégiques » et commenceraient à être utilisées « à bon escient ». Essayons d'imaginer ce que tout cela peut donner en pratique.


Toutes les sanctions sont introduites pour une raison, mais dans le but d'atteindre un certain objectif. L'ancien président démocrate Barack Obama, par des mesures restrictives, a tenté de punir le Kremlin pour ses actions en Crimée et dans le Donbass, « déchirant la Russie l'économie une part". Cela n'a pas tout à fait fonctionné en lambeaux, mais Washington nous a vraiment posé des problèmes. L'"impérial" Donald Trump n'a pas prêté une attention particulière à la Russie avec ses 3% du PIB mondial, ses "obligations spirituelles", ses palais, ses laquais et ses beautés, se concentrant principalement sur la Chine. Les sanctions républicaines visaient préventivement à rendre aussi difficile que possible la relance de l'industrie nationale : construction d'avions civils, substitution des importations dans le complexe militaro-industriel, astronautique, mais aussi à exclure l'approfondissement de la coopération économique entre la Fédération de Russie et l'Union européenne. Union dans le domaine de l'énergie. Que peut-on attendre du Parti démocrate américain, qui est revenu au pouvoir ?

Il n'y a pas de sens particulier à continuer à "déchirer en lambeaux" notre économie, pour les "mondialistes" il est plus intéressant de rendre la Russie entièrement contrôlable dans le cadre du système international qu'ils ont construit. Pour ce faire, il faut « juste » changer le gouvernement du Kremlin en un gouvernement plus loyal. Conformément à cette logique, il est évident que de nouvelles sanctions seront adoptées.

D'abord, les démocrates doivent enfin saper les "liens économiques" du régime au pouvoir, qui reposent sur l'exportation à l'étranger d'hydrocarbures et d'autres matières premières. Dans le même temps, il convient de garder à l'esprit que tant l'Union européenne que les États-Unis eux-mêmes empruntent la "voie verte" consistant à abandonner l'utilisation des combustibles fossiles d'ici 2050. L'Allemagne et d'autres pays européens développés ont besoin de gaz, qu'il soit russe, américain ou autre, pour cette période de transition. Le carburant de Gazprom est plus préférable en termes de prix, mais Berlin est objectivement intéressé à diversifier ses approvisionnements pour ne pas dépendre de l'un ou de l'autre, c'est pourquoi il s'accroche à Nord Stream 2.

De plus, deux options sont possibles. Les Etats-Unis pourraient être durs sur la question, obligeant les Allemands à choisir entre le gaz russe ou l'accès de leurs compagnies au marché américain. Le choix est assez évident, et, hélas, il ne sera pas en faveur de Gazprom. Cependant, il est peu probable que les « mondialistes » utilisent des méthodes aussi radicales vis-à-vis de leurs alliés de la RFA. Un compromis est plus probable, dans lequel la Russie sera autorisée à maintenir une certaine présence sur le marché européen de l'énergie, et en retour l'UE devra augmenter la consommation de GNL américain. Vous pouvez également vous attendre à un approfondissement de la coopération entre les États-Unis et l'Union européenne dans le domaine de la mise en œuvre la technologie "Énergie verte".

deuxièmementWashington continuera de retourner les élites commerciales russes contre le Kremlin en imposant des sanctions à nos grandes entreprises. Sous Donald Trump, l'oligarque proche du Kremlin Oleg Deripaska a le plus souffert, maintenant ce cercle peut s'élargir considérablement. Le message de l'Occident est simple : supprimez Poutine vous-même, et nous redeviendrons amis.

troisièmementactiver évidemment politique pression sur le Kremlin grâce au soutien public de l'Occident au chef de l'opposition Alexei Navalny. Le principal « exposant » du régime au pouvoir sort constamment du « linge sale » pour le visionnement du public, les films tournés professionnellement par son équipe ont un grand impact émotionnel sur un public qui n'est pas trop capable d'un esprit critique adéquat. Pour les enfants et les jeunes, en d'autres termes.

Et les enfants sont notre avenir. Ce ne sont pas des retraités russes qui ont assez vu de tout dans leur vie difficile et qui s'accrochent donc à la stabilité et à la pension d'un centime à laquelle ils ont droit, craignant à juste titre les changements radicaux qu'apporte Alexei Navalny. Le président Poutine et son entourage sont toujours en train de perdre la bataille pour l'esprit des jeunes, donc l'avenir n'est peut-être pas entre ses mains ou ses successeurs.
52 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Cyril Офлайн Cyril
    Cyril (Cyril) 24 janvier 2021 11: 53
    -6
    Le principal "exposant" du régime au pouvoir sort constamment du "linge sale" pour que tout le monde puisse les voir, les films tournés professionnellement par son équipe ont un grand impact émotionnel sur le public. pas trop capable d'une pensée critique adéquate. Pour les enfants et les jeunes, en d'autres termes.

    La plupart des personnes d'âge moyen ont participé aux manifestations.
    1. Marzhetsky En ligne Marzhetsky
      Marzhetsky (Sergey) 25 janvier 2021 06: 50
      +2
      Des gens d'âges différents vont à l'action, ce qui signifie que le pays a accumulé de gros problèmes. Il y a plus de jeunes parmi ses partisans. Je suppose que beaucoup d'entre eux étaient à la maison la veille à cause du froid.

      À mon avis, il faut séparer l'attitude envers la figure d'Alexei lui-même et les informations qu'il publie. Ce sont deux questions différentes. Personnellement, je serais ravi que TOUS les faits qu'il a cités soient vérifiés de manière impartiale avec les conclusions organisationnelles appropriées, et ils n'aient pas été rejetés avec la formulation qu'il était un "Inoagent" et donc rien de ses paroles ne pouvait être digne de confiance.

      Avec tout cela, dans la figure de M. Navalny, je ne vois personnellement pas le « sauveur de la Russie », c'est un euphémisme. Au contraire, son arrivée marquera le début d'un nouveau Troubles.
      1. Cyril Офлайн Cyril
        Cyril (Cyril) 25 janvier 2021 08: 22
        -3
        Il y a plus de jeunes parmi ses partisans.

        Vous savez, le concept de « jeunesse » est assez extensible. La limite supérieure de ce concept est de 30 ans. À cette époque, les gens se marient déjà, ont des enfants, créent leur propre entreprise, deviennent même des scientifiques de renom, des personnalités publiques ou politiques, des militaires expérimentés.

        Par conséquent, dire que les jeunes ne sont pas très capables d'esprit critique est, eh bien, une telle affirmation. Surtout dans le contexte de la façon dont, au début des années 90, les personnes de plus de 40 ans ont chargé en masse de l'eau lors des représentations de Chumak et ont porté la journée au MMM. Eh bien, ou ils croyaient aux idées délirantes du même Hitler.

        La pensée critique dépend de l'âge très, très indirectement.

        À mon avis, il faut séparer l'attitude envers la figure d'Alexei lui-même et les informations qu'il publie.

        C'est inconditionnel.

        Personnellement, je serais ravi que TOUS les faits qu'il a cités soient vérifiés de manière impartiale avec les conclusions organisationnelles appropriées, et ils n'aient pas été rejetés avec la formulation qu'il était un "Inoagent" et donc rien de ses paroles ne pouvait être digne de confiance.

        Indubitablement. C'est le problème. Et je pense que la majorité va protester non pas tant pour lui en tant que tel, mais contre ce contre quoi son FBK se bat.

        Avec tout cela, dans la figure de M. Navalny, je ne vois personnellement pas le « sauveur de la Russie », c'est un euphémisme.

        Moi aussi personnellement. En tant qu'homme politique, je ne l'aime pas non plus. Cependant, cela ne signifie pas que les enquêtes de son FBK doivent être traitées de la même manière que l'establishment politique russe actuel.

        Au contraire, son arrivée marquera le début d'un nouveau Troubles.

        Vous comprenez que « la tourmente » ne dépend pas de la personne. Le même Faux Dmitry n'était pas la cause des Troubles du 17ème siècle en Russie. Ses raisons étaient différentes.
        1. Marzhetsky En ligne Marzhetsky
          Marzhetsky (Sergey) 25 janvier 2021 08: 57
          +1
          Citation: Cyril
          Vous comprenez que « la tourmente » ne dépend pas de la personne. Le même Faux Dmitry n'était pas la cause des Troubles du 17ème siècle en Russie. Ses raisons étaient différentes.

          Je comprends parfaitement. Tous les prérequis sont là depuis longtemps, et Navalny peut devenir un déclencheur. En même temps, personnellement, je ne vois pas "un tel parti" capable de sortir le pays des troubles sans s'effondrer.

          Vous savez, le concept de « jeunesse » est assez extensible. La limite supérieure de ce concept est de 30 ans. À cette époque, les gens se marient déjà, ont des enfants, créent leur propre entreprise, deviennent même des scientifiques de renom, des personnalités publiques ou politiques, des militaires expérimentés.

          Je veux dire les jeunes suivants :
          https://colonelcassad.livejournal.com/video/album/2348/?mode=view&id=16400
          Ils veulent quelque chose de bien, mais ils ne savent pas exactement à quoi cela devrait ressembler. Et les gars cyniques adultes les utilisent.
          La chose la plus intéressante est que ces deux gars et cette fille ne craignent pas d'échanger de place avec Poutine et ses amis, un tel "roque" leur conviendra parfaitement. À cela, les changements et le mouvement en avant seront complétés.
          Quant à moi, le problème n'est pas tant dans la personnalité de Poutine que dans le système lui-même, où changer le leader ne changera RIEN. Mais ni Navalny ni cette fille ne parlent de changer le système en un autre, plus juste.
          1. Cyril Офлайн Cyril
            Cyril (Cyril) 25 janvier 2021 09: 04
            -3
            Mais après tout, il n'y avait pas que "une telle jeunesse", non ? Et pas le fait qu'il y en avait beaucoup.
            1. Marzhetsky En ligne Marzhetsky
              Marzhetsky (Sergey) 25 janvier 2021 09: 05
              -1
              Il y avait tout le monde. Et c'est un mauvais signe pour Poutine. Les sentiments de protestation se développent à travers le pays et à travers leur public.
          2. Cyril Офлайн Cyril
            Cyril (Cyril) 25 janvier 2021 09: 05
            -3
            Je comprends parfaitement. Tous les prérequis sont là depuis longtemps, et Navalny peut devenir un déclencheur. En même temps, personnellement, je ne vois pas "un tel parti" capable de sortir le pays des troubles sans s'effondrer.

            Eh bien, ce n'est pas de sa faute si ces prérequis sont apparus.
            1. Marzhetsky En ligne Marzhetsky
              Marzhetsky (Sergey) 25 janvier 2021 09: 08
              -1
              Pas lui, il a juste été choisi par les élites occidentales comme bélier afin de pousser le régime Poutine hors de sa place. La question clé est que fera-t-il s'il obtient ce qu'il veut ?
              Construira-t-il une grande « Sun City » ? Ou finira-t-il par devenir Eltsine-2 et Poutine-2, qui prononcent mentalement de beaux mots corrects, mais en réalité, cela se passe un peu différemment ?
              1. Cyril Офлайн Cyril
                Cyril (Cyril) 25 janvier 2021 09: 15
                -3
                Construira-t-il une grande « Sun City » ? Ou finira-t-il par devenir Eltsine-2 et Poutine-2, qui prononcent mentalement de beaux mots corrects, mais en réalité, cela se passe un peu différemment ?

                Ce n'est pas la question. La question est de savoir comment faire en sorte que la « construction de la ville du soleil » se produise indépendamment ou dans une faible mesure selon qui est à la présidence. Notre système politique est fortement lié à la personnalité d'une personne. C'est mauvais.
                1. Marzhetsky En ligne Marzhetsky
                  Marzhetsky (Sergey) 25 janvier 2021 09: 31
                  -1
                  Ce n'est pas la question. La question est de savoir comment faire en sorte que la « construction de la ville du soleil » se produise indépendamment ou dans une faible mesure selon qui est à la présidence. Notre système politique est fortement lié à la personnalité d'une personne. C'est mauvais.

                  Je suis d'accord, c'est mauvais.
          3. Cyril Офлайн Cyril
            Cyril (Cyril) 25 janvier 2021 09: 10
            -3
            Quant à moi, le problème n'est pas tant dans la personnalité de Poutine que dans le système lui-même, où changer le leader ne changera RIEN. Mais ni Navalny ne parle de changer le système pour un autre, plus juste.

            Pourquoi ne parle-t-il pas ? Dans son programme politique, les changements qui (à son avis) rendront le système étatique plus ouvert et responsable envers la société sont assez bien décrits.

            À savoir, le manque d'ouverture et de responsabilité est l'un des principaux problèmes de la Russie. Et en ce moment je suis d'accord avec lui.
            1. Marzhetsky En ligne Marzhetsky
              Marzhetsky (Sergey) 25 janvier 2021 09: 13
              0
              Vous pouvez écrire n'importe quoi dans le programme. La question est, cela sera-t-il appliqué?
              S'il était un vieux forçat bolchevique, j'aurais peut-être cru. Mais Alexei est à 100% un protégé de l'Occident, et il ne fera rien de pro-russe, ce n'est pas pour cela qu'il a été choisi et promu. Sa mission est de devenir le nouveau chef de notre caserne commune, et toute sa politique sera pro-occidentale.
              1. Cyril Офлайн Cyril
                Cyril (Cyril) 25 janvier 2021 09: 18
                -3
                S'il était un vieux forçat bolchevique, j'aurais peut-être cru

                Eh bien, il est déjà, en fait, un « condamné ». Mais "bolchevisme", comme l'histoire l'a montré, ne signifie pas nécessairement qu'une personne travaillera pour le bien du pays.
                1. Marzhetsky En ligne Marzhetsky
                  Marzhetsky (Sergey) 25 janvier 2021 09: 33
                  +2
                  Mais "bolchevisme", comme l'histoire l'a montré, ne signifie pas nécessairement qu'une personne travaillera pour le bien du pays.

                  Là je ne suis pas d'accord avec toi. sourire Je n'aurai certainement pas de consensus avec les libéraux sur cette question. J'adhère à un point de vue diamétralement opposé, mais je ne vois pas l'intérêt de développer le sujet. Tout un traité fonctionnera ici, mais je ne peux toujours pas vous convaincre. Oui, et nous devons travailler.
                  1. Cyril Офлайн Cyril
                    Cyril (Cyril) 25 janvier 2021 09: 34
                    -3
                    Tout un traité fonctionnera ici, mais je ne peux toujours pas vous convaincre. Oui, et nous devons travailler.

                    De même :) Bon travail.
  2. Shadow041 Офлайн Shadow041
    Shadow041 24 janvier 2021 12: 02
    +2
    Assis est simple à la nausée. En fin de compte, personne n'a besoin de Poutine avec sa politique « à la fois la nôtre et la vôtre », sauf, bien sûr, qui ne sont pas nécessaires à l'abreuvoir et les jeunes en premier lieu. Personne d'autre ne croit aux contes de fées en Fédération de Russie. Si vous avez de la chance, vous ne pouvez gagner de l'argent pour un appartement qu'à 40 ans, mais jusqu'à ce que vous gagnez de l'argent, il n'y a plus personne pour y vivre, car il n'y a plus de santé et les jeunes n'ont pas besoin de telles « perspectives » ', puisqu'il s'agit d'une impasse. Et les États-Unis et leurs six, comme Novalny, essaient de diriger avec compétence le mécontentement attendu du peuple de la Fédération de Russie. Le plus triste, c'est que Poutine ne démange pas pour améliorer la vie du peuple et rétablir l'ordre dans la Fédération de Russie, à laquelle la population aspire, fatiguée des paiements intempestifs de petits salaires et d'un escroc pur et simple.
  3. Vladest Офлайн Vladest
    Vladest (Vladimir) 24 janvier 2021 12: 25
    -12
    En Fédération de Russie, il est très à la mode de harceler l'Occident pour avoir soulevé Hitler et son nazisme dans les années 30. Autorisé Hitler à s'emparer de terres étrangères et même de pays en toute impunité en toute impunité. Cette fameuse "Conspiration de Munich".
    Et après cela, faire valoir que l'agresseur en la personne de la Fédération de Russie, qui et quoi pardonnera? Il faut être assez stupide pour croire que l'Histoire n'apprend rien. Enseigne, et comment. Nous comptons les sanctions et les pertes.
    Il n'est pas nécessaire d'analyser quoi que ce soit ici. Comme les États-Unis ont fait pression sur la Fédération de Russie et continueront de faire pression. Il y a une raison.
    1. Division Офлайн Division
      Division (Division) 24 janvier 2021 14: 48
      +3
      Aime faire pression sur les États-Unis ne trouvera pas de raison. Eux et la Chine font pression. Ils ont même commencé leurs alliés. C'est le monde. Personne n'aime les concurrents. Ils ont besoin de territoires contrôlés. L'Ukraine en est un exemple. Peu importe qu'ils ne soient pas "amis" avec l'Occident, l'Occident ne les valorise plus.
  4. Inégal Офлайн Inégal
    Inégal (X) 24 janvier 2021 13: 37
    -6
    1)
    il faut « juste » changer le pouvoir au Kremlin pour un pouvoir plus loyal envers soi-même.

    Poutine a demandé à trois reprises à rejoindre l'OTAN. Combien plus « fidèle » ?

    2)
    La Russie avec ses 3% du PIB mondial

    La part de la Fédération de Russie dans le PIB mondial en 2020 est de 1.75 % et d'ici 2025 sera réduite à 1.67 %.
    1. Bakht Офлайн Bakht
      Bakht (Bakhtiyar) 24 janvier 2021 18: 35
      0
      Quand exactement « Poutine a demandé à rejoindre l'OTAN » ?
      1. Inégal Офлайн Inégal
        Inégal (X) 24 janvier 2021 22: 08
        -5
        Poutine a demandé l'adhésion de la Russie à l'OTAN à trois reprises - en 2001, 2004 et 2008.
        1. Bakht Офлайн Bakht
          Bakht (Bakhtiyar) 24 janvier 2021 22: 24
          0
          Pouvez-vous documenter cela?
          D'après mes informations, Poutine n'a PAS demandé à rejoindre l'OTAN une seule fois. Il y a eu une conversation non contraignante avec Clinton en 2001. Tout.

          Vous vous êtes également trompé sur le PIB. Nous avons discuté plusieurs fois. Il existe différentes techniques de comptage. Le PIB net ne veut rien dire. Et même selon elle, la Russie est à la 11e place mondiale. En termes de PIB/PPA à la 7ème place.
          1. Le commentaire a été supprimé.
          2. Le commentaire a été supprimé.
            1. Bakht Офлайн Bakht
              Bakht (Bakhtiyar) 24 janvier 2021 23: 20
              +1
              Je connais très bien ce sujet. Je ne suis pas intéressé par les informations de la presse.
              L'historique du problème est le suivant
              La première fois que l'URSS a proposé de rejoindre l'OTAN en 1954. L'Occident a refusé.
              La deuxième fois Andropov en 1981 a soulevé cette question. Il a été discuté au Politburo et sondé dans les pays occidentaux. Mais ensuite, le Boeing sud-coréen est tombé, Reagan a annoncé l'« Empire du mal » et a lancé SDI. La question est morte.
              Pour la troisième fois, Gorbatchev a soulevé la question. En Occident, on s'est moqué de lui, mais le sujet a migré par inertie vers Eltsine, puis la guerre de Tchétchénie a commencé et l'OTAN a adopté le programme de Partenariat pour la paix et a commencé à s'étendre à l'Est. La question est morte à nouveau.
              Pour la quatrième fois en 2001 après le 11 septembre, Poutine s'est lancé dans une sorte de programme de coopération avec l'OTAN et a sondé le terrain en Occident. La réponse a été négative.
              Depuis, il n'y a eu aucun changement. Il n'y a que des négatifs.
              Donc, si vous avez des liens avec les décisions de la Douma d'Etat et du Conseil de la Fédération, vous pouvez les citer. Sinon, ce n'est que du non-sens verbal.
              1. Inégal Офлайн Inégal
                Inégal (X) 24 janvier 2021 23: 41
                -5
                Je connais très bien ce sujet. Je ne suis pas intéressé par les informations de la presse.

                Votre position n'est pas une révélation pour moi. C'est ce qu'on appelle la posture de l'autruche.
                Feu A. I. Raikin s'est exprimé avec plus de grâce à l'égard d'un tel voyant : " Ce qui est là n'est pas connu. Ce qui est ici n'est pas intéressant... "
                1. Bakht Офлайн Bakht
                  Bakht (Bakhtiyar) 24 janvier 2021 23: 44
                  +2
                  Ma position est tout à fait raisonnable. Il n'y a pas un seul document confirmant vos propos. Et quel genre de liens donnez-vous pour qu'ils soient interdits ? Pour une raison quelconque, mes liens passent normalement.
                  Je doute personnellement de votre compétence. cependant, je l'ai déjà écrit.
                  Avant d'écrire quelque chose, vous devez vérifier les sources. J'ai aussi consulté le site de l'OTAN. De plus, qu'il est dans mes favoris. Rien de tel n'est indiqué dans la section sur les relations Russie-OTAN.
                  Si vous le trouvez, je le lirai avec plaisir.
        2. Bakht Офлайн Bakht
          Bakht (Bakhtiyar) 24 janvier 2021 23: 13
          +2
          Donc. La Russie n'a PAS demandé à rejoindre l'OTAN. Pour information. La demande d'adhésion à l'OTAN est un document de politique étrangère et nationale. Le président de la Russie n'a tout simplement pas le droit de résoudre de telles questions. Il doit être discuté à la Douma d'Etat et au Conseil de la Fédération. Cela n'est jamais arrivé.
          Poutine à plusieurs reprises (le plus récemment en avril 2008) lors du sommet du SNR (Conseil OTAN-Russie) a déclaré que la Russie peut participer aux travaux de l'OTAN À LA CONDITION de remplir certaines questions de la part de l'OTAN. Si vous considérez cela comme une demande d'adhésion à l'Alliance, alors vous vous trompez lourdement.
          Vérifiez les informations avant d'écrire. votre compétence soulève déjà de forts doutes.
          1. Bakht Офлайн Bakht
            Bakht (Bakhtiyar) 24 janvier 2021 23: 29
            0
            Cependant, la plupart des politiciens et experts russes étaient sceptiques quant à l'éventuelle adhésion de la Russie à l'Alliance, attirant l'attention sur l'incapacité de l'OTAN à assurer de manière fiable la sécurité russe dans le contexte de l'importance croissante des États asiatiques dans les affaires internationales. Ils ont également déclaré que l'adhésion hypothétique de la Russie à l'OTAN pourrait entraîner une augmentation des tensions dans les relations russo-chinoises.

            « Si la Russie devenait membre de l'OTAN, cela émasculerait complètement l'essence même de l'organisation. On pourrait s'attendre à ce que la Russie fasse obstacle, dans la mesure du possible, aux intérêts des États-Unis, comme cela se passe actuellement aux Nations Unies et dans d'autres organisations internationales. Le principal intérêt de la Russie dans l'OTAN serait d'établir un contrôle sur le bloc, son effondrement et l'éviction des États-Unis d'Amérique. Les États membres de l'OTAN d'Europe de l'Est considéreraient l'inclusion de Moscou dans le bloc comme une trahison. Et comme la coopération avec la Russie est également possible en dehors de l'OTAN, par exemple en fournissant des lignes d'approvisionnement en troupes à la Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan, les avantages de l'introduction de Moscou sous le toit de l'OTAN sont réduits à zéro. »

            http://forsecurity.org/otnosheniya-rossiya-nato-v-1991-2012-gg

            Les deux parties ne voient aucun intérêt à ce que la Russie rejoigne l'OTAN. C'est la réalité. Et c'est objectif.
            1. Inégal Офлайн Inégal
              Inégal (X) 24 janvier 2021 23: 44
              -5
              Liens envoyés dans un personnel.
              1. Bakht Офлайн Bakht
                Bakht (Bakhtiyar) 24 janvier 2021 23: 48
                +1
                J'ai déjà regardé et répondu. Les liens (surtout sur le thème économique) confirment que vous vous trompez. Ce sont vos liens. Donc je ne suis pas coupable
                1. Inégal Офлайн Inégal
                  Inégal (X) 25 janvier 2021 00: 00
                  -4
                  1) Afin que vous ne vous fatiguiez pas trop avec la traduction, je vous ai envoyé un lien vers des numéros spécifiques (les mêmes que ceux que j'ai donnés ci-dessus).
                  2) De votre « foi » ou de votre « incrédulité », les faits n'iront nulle part. Votre manque d'envie de vous familiariser avec les matériaux proposés me suffit amplement pour mettre un terme à notre dialogue.
                  1. Bakht Офлайн Bakht
                    Bakht (Bakhtiyar) 25 janvier 2021 00: 01
                    0
                    Je vous ai lu et écrit à titre personnel. Tu te trompes.
          2. Inégal Офлайн Inégal
            Inégal (X) 24 janvier 2021 23: 29
            -4
            Je ne comprends toujours pas - voulez-vous vous familiariser avec les sources d'information ou préférez-vous vous limiter à une vaine indulgence ?
            1. Bakht Офлайн Bakht
              Bakht (Bakhtiyar) 24 janvier 2021 23: 32
              0
              Avez-vous des « sources d'informations » ? Discussion à la Douma d'Etat ou au Conseil de la Fédération ? J'ai dit que ce document (demande d'adhésion) est aussi un document politique interne.
              Et puis, que veut dire « ne pas comprendre » ? Est-ce que j'écris de manière incompréhensible ? Il y a un personnel, vous pouvez envoyer un lien. Mais si ce sont les médias (j'ai vu cela avec des liens vers le chinois), alors bien sûr, vous ne pouvez pas vous en soucier.
              1. Inégal Офлайн Inégal
                Inégal (X) 25 janvier 2021 00: 04
                -4
                "La discussion à la Douma d'Etat ou au Conseil de la Fédération" est une "source d'information" pour vous ? (!)
                Le joint en caoutchouc est-il une source d'énergie ?
                1. Bakht Офлайн Bakht
                  Bakht (Bakhtiyar) 25 janvier 2021 00: 05
                  +1
                  Le sarcasme est bon. Mais cela n'a pas ajouté de faits.
                  Je pense que nous pouvons clore la discussion. Si le sarcasme disparaissait, alors je me couchais. Plus productif
                  1. Inégal Офлайн Inégal
                    Inégal (X) 25 janvier 2021 00: 09
                    -4
                    La position « les sources s'élargiront » avec des faits ne peut pas être brisée. Vous devrez donc me faire confiance à l'avenir. Bonsoir!
                    1. Bakht Офлайн Bakht
                      Bakht (Bakhtiyar) 25 janvier 2021 00: 12
                      0
                      Vous ne comprenez toujours pas l'essentiel. Dernière fois
                      1. La Russie n'a pas demandé à rejoindre l'OTAN.
                      2. Selon le lien que vous avez donné (Fonds monétaire international), la taille de l'économie russe représente 2,8% de l'économie mondiale. C'est plus près de 3%
                      Conclusion : il ne sert à rien de vous croire.

                      PS Pas les sources mentent "VYVYOVRETE"
                      1. Inégal Офлайн Inégal
                        Inégal (X) 25 janvier 2021 00: 14
                        -4
                        1)
                        Notre part dans le PIB mondial sera de 1.75 % cette année et diminuera à 2025 % d'ici 1.67.

                        2) J'ai envoyé une autre citation directe concernant plusieurs tentatives ponctuelles d'adhésion à l'OTAN dans une note personnelle.
                      2. Bakht Офлайн Bakht
                        Bakht (Bakhtiyar) 25 janvier 2021 00: 17
                        0
                        Je t'ai dit de ne pas envoyer de fiction.
                        Et l'avis du courtier de la bourse, publié dans le télégramme, ne doit pas être donné.
                        https://www.imf.org/external/datamapper/
                        [email protected]/OEMDC/ADVEC/WEOWORLD
                        C'est ton lien ? Part de la Russie 2,8%
                      3. Inégal Офлайн Inégal
                        Inégal (X) 25 janvier 2021 06: 16
                        -4
                        Pour résumer : Les informations que j'ai mentionnées n'ont été contestées par aucun des défendeurs de la manière prescrite. Il n'y a eu ni réfutation, ni décision de justice obligeant l'auteur à s'excuser et à admettre son erreur. Vous ne m'avez rien présenté de tel. Et votre attitude PERSONNELLE vis-à-vis des faits que je publie ne m'intéresse pas du tout.
                      4. Inégal Офлайн Inégal
                        Inégal (X) 25 janvier 2021 07: 47
                        -2
                        C'est ton lien ? Part de la Russie 2,8%


                        Ne voyez-vous pas la différence entre la part du PIB mondial et le taux de croissance de l'économie ?
                        Malheureusement.
                      5. Bakht Офлайн Bakht
                        Bakht (Bakhtiyar) 25 janvier 2021 08: 34
                        -2
                        C'est-à-dire que vous reconnaissez que la part de la Russie dans le PIB mondial n'est pas de 1.97 %, mais de 3 %.
                        Votre déclaration personnelle est incorrecte sur votre propre lien.
                      6. Inégal Офлайн Inégal
                        Inégal (X) 25 janvier 2021 09: 13
                        -3
                        Ton:

                        C'est-à-dire que vous reconnaissez que la part de la Russie dans le PIB mondial n'est pas de 1.97 %, mais de 3 %.

                        la taille de l'économie russe 2,8% de l'économie mondiale

                        Comparez avec le mien :

                        La part de la Fédération de Russie dans le PIB mondial en 2020 est de 1.75% et d'ici 2025 sera réduite à 1.67%

                        Tu ne vois pas la différence?
                      7. Bakht Офлайн Bakht
                        Bakht (Bakhtiyar) 25 janvier 2021 09: 57
                        +1
                        Je vois. Je vois que vous regardez inattentivement vos propres liens. La taille de l'économie russe en 2021 est de 3,02 % du PIB mondial.
                        Les prévisions du FMI pour 2021 sont une croissance du PIB de la Russie de 2,8%. La croissance est prévue pour 2025 par rapport à 2020. Tout cela vient de votre propre lien.
                        Avez-vous étudié l'arithmétique à l'école?

                        Il y a eu un peu de confusion hier soir. Nous examinons maintenant votre lien en détail. La croissance de l'économie américaine est de 3,1%, celle de la Russie de 2,8% et celle de la Chine de plus de 6%. Croissance mondiale de 5,2%. Tout cela est prévu pour 2021.
                        Selon ces chiffres, la part de la Russie dans le PIB mondial va en effet diminuer. Mais c'est une prévision. Le FMI modifie ses prévisions une fois par trimestre et elles ne se réalisent presque jamais. Mais Dieu est avec eux.
                        En utilisant le même lien, la part du PIB de la Russie en 2021 sera de 3,02 %. Pas 1,75%. Lisez attentivement votre propre lien


                        Mais le plus intéressant est la comparaison. Qui est le leader dans cette course au PIB ? La croissance du PIB de la Libye pour 2021 est projetée à 76%. Selon votre logique, il vaut mieux vivre en Libye que même aux Etats-Unis avec quelques 3% sniffés.
                        Alors, résumons. Selon le FMI, la part de l'économie russe dans le monde est de 3%. Une croissance de 2021 % est prévue pour 2,8. Mais, compte tenu de la croissance mondiale (devant la Libye), bien sûr, la part de la Russie va baisser. Mais les chiffres que vous avez cités ne sont même pas proches.
                        La conclusion finale est qu'il n'y a absolument aucune foi dans vos paroles.
  • Inégal Офлайн Inégal
    Inégal (X) 24 janvier 2021 22: 20
    -4
    Ces demandes semblent particulièrement piquantes dans le contexte de CECI :

    En outre, le chef de l'État (Poutine) a qualifié l'OTAN d'instrument de politique étrangère des États-Unis, dans lequel il n'y a pas d'alliés, mais seulement leurs vassaux. "Aujourd'hui, c'est un instrument de politique étrangère des Etats-Unis, il n'y a pas d'alliés, il n'y a que des vassaux. Lorsqu'un pays devient membre de l'OTAN, il lui est déjà très difficile de résister à la pression d'un si grand pays, chef de l'OTAN comme les États-Unis. Et tout peut facilement y apparaître - et un système de défense anti-missile, et de nouvelles bases, et, si nécessaire, de nouveaux complexes de frappe », a déclaré Poutine.
    1. Bakht Офлайн Bakht
      Bakht (Bakhtiyar) 24 janvier 2021 22: 25
      0
      En principe, il a raison. Et étant donné qu'il n'y a pas eu de demande d'adhésion, il n'y a rien à dire.
  • Division Офлайн Division
    Division (Division) 24 janvier 2021 14: 43
    +3
    Quand vous demandez aux hamsters pour qui ils veulent changer Poutine, ils tombent dans la stupeur ou marmonnent, du moins pour quelqu'un, comme "ça ne va pas empirer". Et ils ne se soucient pas des gens qui ont choisi Poutine. Ils veulent un coup d'État sans attendre les élections. La minorité veut régner sur la majorité. C'est ce que la fausse « démocratie » occidentale essaie de réaliser. Ils doivent éliminer Poutine, puis le printemps arabe, qui s'est déroulé comme dans toutes les révolutions de Maïdan. Éliminez les concurrents économiques et rendez le territoire sous votre contrôle.
    1. Petr Vladimirovich Офлайн Petr Vladimirovich
      Petr Vladimirovich (Peter) 24 janvier 2021 15: 16
      +1
      Alors après tout, ils n'ont qu'un objectif, c'est le moment de culpabiliser... Et puis s'asseoir sur nos forums et aboyer sur la Russie...
    2. Vladest Офлайн Vladest
      Vladest (Vladimir) 24 janvier 2021 17: 07
      -4
      Citation : Division
      Quand vous demandez aux hamsters pour qui ils veulent échanger Poutine

      Même au Moyen Âge, il n'y avait aucun problème avec qui mettre sur le trône. On dirait que la Russie est à court de talents.
      Assad en Syrie n'est pas non plus comment ne pas changer ou Modura au Venezuela. Déjà les gens les fuient par millions et peu importe comment...
  • Lieutenant Офлайн Lieutenant
    Lieutenant (Vladimr) 24 janvier 2021 16: 22
    0
    avec l'Allemagne n'est pas sans ambiguïté. ils peuvent se réorienter vers l'est
  • boriz Офлайн boriz
    boriz (boriz) 24 janvier 2021 16: 35
    +1
    Mais Biden fait mieux de faire pression sur les États-Unis que de faire pression sur la Russie. Les Américains l'ont déjà compris. Et ceux qui ont voté pour Biden s'arrachent les cheveux à divers endroits.
    En conséquence, d'ici la fin de l'année, il n'y aura plus personne pour faire pression sur la Russie.
  • Marciz En ligne Marciz
    Marciz (Stas) 26 janvier 2021 05: 34
    0
    Au Kremlin, les lâches sont juste assis, se gavent, se prélassent dans la richesse, ils ne sont pas sanctionnés pour ce qu'ils ont créé une arme unique (selon eux) aux dépens du peuple, mais ils ont peur de l'utiliser pour protéger leur les gens (le nôtre n'est pas nécessaire, c'est trop tard) et une seule chose est trahie et trahie !!!