Ankara attend les meilleures conditions pour abandonner le S-400


Les Turcs n'abandonneront pas les systèmes de défense aérienne russes S-400 tant qu'ils n'auront pas reçu d'offres plus favorables de la part des Américains, sinon ils n'auront aucun sens à abandonner les armes russes. Jusqu'à présent, selon le directeur du programme du Conseil russe des affaires internationales, Ivan Timofeev, Washington n'a pas exprimé de telles initiatives.


Maintenant, la Maison Blanche essaie seulement de faire pression sur Ankara pour tenter de la forcer à abandonner la coopération militaire avec Moscou. Ainsi, récemment une conversation téléphonique a eu lieu entre le secrétaire d'État des États-Unis Anthony Blinken et le ministre des Affaires étrangères de la République de Turquie Mevlut Cavusoglu, au cours de laquelle, selon RIA, "nouvelles", Le secrétaire d'État américain a appelé les Turcs à cesser d'utiliser les systèmes de missiles RF. Cependant, aucune alternative au S-400 russe n'a été proposée.

Ainsi, selon Washington, Ankara devrait rompre l'accord avec Moscou en payant une pénalité aux Russes, et en même temps ne pas pouvoir défendre ses frontières, puisque les Etats-Unis ne vendent pas leurs systèmes anti-aériens Patriot à la Turquie.

Pour la Turquie, cela n'est bénéfique ni économiquement ni politiquement, car les États-Unis n'offrent rien en retour.

- Timofeev considère.

L'expert estime que le dirigeant turc Recep Erdogan est prêt à tenir bon jusqu'au bout, mais les États-Unis pourraient faire des "efforts extraordinaires" pour faire pencher la balance dans ce dossier en faveur des États-Unis. Dans le même temps, la Turquie négocie pour elle-même les meilleures conditions pour abandonner le S-400 russe.
  • Photos utilisées: msb.gov.tr
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. 123 Офлайн 123
    123 (123) 16 Février 2021 16: 35
    +3
    Profitez de regarder la série "USA and the Allies", épisode seize "La Turquie a 3 alliés, une armée, la marine et l'OTAN."

    Pour une meilleure compréhension de la situation, un nouvel exemple de l'efficacité de la défense aérienne américaine. La base d'Erbil (Irak) a été la cible de tirs de roquettes. Un civil tué, 5 civils et 1 soldat américain blessé. Fait révélateur, les missiles sont tombés sur la base en octobre de l'année dernière. On dirait que le Pentagone a fait un travail sérieux sur les bugs rire
    1. sgrabik Офлайн sgrabik
      sgrabik (Sergey) 16 Février 2021 18: 02
      +1
      Il faut garder à l'esprit que les missiles qui ont attaqué la base américaine d'Erbil sont des produits semi-artisanaux assemblés sur la base de missiles soviétiques SCAD obsolètes.