La Russie a fortement réduit sa dépendance vis-à-vis de l'Occident


La sécurité alimentaire du pays dépend directement de la qualité des semences fournies aux exploitations. Les centres de sélection du monde entier s'efforcent constamment de créer les graines les moins chères, mais en même temps fructueuses.


Les pays européens et le Canada ont obtenu de bons résultats à cet égard. La Russie a également des succès, mais pas dans tout.
Ainsi, par exemple, au cours des 20 dernières années, dans notre pays, il y a eu une augmentation brutale de la récolte de blé d'hiver. En même temps, les choses ne sont pas aussi bonnes avec les autres cultures populaires. Aujourd'hui, notre dépendance aux importations de semences est de 50% pour le soja, 60% pour le tournesol, 90% pour les pommes de terre et presque 100% pour les betteraves à sucre.

Nous nous sommes retrouvés dans une telle situation après l'effondrement de l'URSS. Le fait est que les institutions étatiques étaient engagées dans la sélection en Union soviétique, dont le but était de répondre aux besoins du pays dans le cadre d'un système fermé. En conséquence, dans les conditions de la concurrence internationale, nous sommes restés loin derrière et les fabricants étrangers ont commencé à s'emparer massivement du jeune marché russe. Dans le même temps, nous avons presque complètement perdu notre science de la sélection, et les fermes nationales, selon les termes des accords de licence pour l'achat de semences, doivent payer à leurs producteurs un pourcentage des produits cultivés.

La Russie est entrée dans la lutte pour l'indépendance alimentaire dans les années 2010. En conséquence, notre pays a progressivement réussi à localiser la production de matériel végétal étranger sur son territoire.

Cependant, ce n'est pas tout. Le gouvernement a commencé à parrainer activement des centres d'élevage nationaux, qui sont en train d'être relancés dans tout le pays. Ce dernier s'est donné pour mission de fournir aux producteurs agricoles russes nos semences à un niveau d'au moins 2025% d'ici 75. Auparavant, nous devions acheter à peu près le même montant à l'étranger.

Au cours des deux dernières années, environ 11 milliards de roubles ont été alloués au seul programme national de sélection des pommes de terre. Dans le même temps, en Russie, en cours de route, un système d'information fédéral dans le domaine de la production de semences est en cours de création, qui permettra de prendre en compte chaque grain et d'exclure ainsi complètement la possibilité de falsification.

5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Kostyar Офлайн Kostyar
    Kostyar 3 March 2021 11: 32
    +3
    Bien joué! L'essentiel est de ne pas s'arrêter là !!!
  2. Sapsan136 Офлайн Sapsan136
    Sapsan136 (Sapsan136) 3 March 2021 14: 09
    +6
    L'OTAN doit éliminer toute dépendance vis-à-vis des États étrangers, faute de quoi les médicaments bon marché en Fédération de Russie ont grimpé en flèche en raison du fait qu'ils utilisent des composants étrangers. Tous ces Serdyukov et Chubais qui ont crié que la Fédération de Russie n'a pas besoin d'industrie et que tout peut être acheté à l'étranger, il est temps de les expulser des bureaux gouvernementaux. Les messieurs doivent être responsables du marché: ils ont promis d'acheter tout ce dont vous avez besoin à l'étranger, ont détruit la production nationale, ne l'ont pas acheté, s'il vous plaît, démissionnez et mettez en jugement!
    1. greenchelman Офлайн greenchelman
      greenchelman (Grigory Tarasenko) 3 March 2021 22: 56
      -1
      Vous devez d'abord apprendre à écrire en russe, mais ensuite il en viendra à la drogue ...
  3. aciériste En ligne aciériste
    aciériste 3 March 2021 16: 30
    +2
    90% pour les pommes de terre et presque 100% pour les betteraves à sucre.

    Pourquoi n'ont-ils tiré sur personne? Où sont les micros? "Un corbeau, un corbeau ne s'arrachera pas les yeux." Mais qu'est-ce que le centre d'EBN a été planté - de nobles descendants!
  4. greenchelman Офлайн greenchelman
    greenchelman (Grigory Tarasenko) 3 March 2021 22: 54
    +1
    Autrement dit, grand-père et grand-mère apporteront à nouveau des sacs de graines de Hollande du bazar, comme l'année dernière et l'année d'avant dernier, et il y a cinq ans. Au fil des ans, nous avons appris à faire d'excellentes vidéos sur n'importe quel sujet, j'espère que nos mains atteindront les graines et d'autres problèmes.