Le ministère des Affaires étrangères a réagi aux provocations de l'OTAN contre Nord Stream 2


Lors de la réalisation de travaux de pose de canalisations lors de la construction du "Nord Stream-2" une activité accrue est remarquée navires étrangers, sous-marins et autres navires militaires et civils équipement Pays de l'OTAN, comme l'a rapporté le directeur de la branche Nord Stream 2 AG, Andrey Minin Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi en conséquence.


Le dimanche 28 février, un sous-marin a été aperçu près de la zone de travail du pipelayer russe Fortuna, et lundi un navire de guerre polonais naviguait aux mêmes endroits. Dans une telle situation, la protection des plates-formes de pose de canalisations de la Fédération de Russie a été prise en charge par le navire de soutien "Spasatel Karev", qui a été contraint de suivre parallèlement le navire des forces navales polonaises.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Alexander Glushko a évoqué la nécessité de se conformer à toutes les normes internationales et l'inadmissibilité des provocations contre Nord Stream 2.

Nous partons naturellement du principe que toutes les règles de navigation pertinentes doivent être strictement respectées.

- a noté Glushko.

Le diplomate a également souligné que le gazoduc sous la mer Baltique répond aux intérêts de la sécurité énergétique de l'UE et que les Européens ne doivent pas suivre le canal imposé par Washington. politique.
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
3 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. zzdimk Офлайн zzdimk
    zzdimk Avril 2 2021 15: 05
    0
    Le diplomate a également souligné que le gazoduc sous la mer Baltique répond aux intérêts de la sécurité énergétique de l'UE et que les Européens ne doivent pas suivre la politique imposée par Washington.

    Il y a une autre opinion à ce sujet, qui s'impose à tout le monde, comme la seule correcte.
  2. Jacques Sekavar Офлайн Jacques Sekavar
    Jacques Sekavar (Jacques Sékavar) Avril 2 2021 22: 57
    +1
    Nous devons partir de ceux qui s'intéressent le plus à ce gazoduc.
    Si ce n'est pas une taverne, laissez-la la protéger des empiétements de ses «amis».
    Si la Fédération de Russie, il est nécessaire d'abandonner l'achèvement de la construction et de faire des réclamations à la non-taverne pour les dommages subis.
  3. alexey alexeyev_2 Офлайн alexey alexeyev_2
    alexey alexeyev_2 (Alexey Alekseev) Avril 3 2021 07: 48
    -1
    Au moins, ils ont exprimé leur inquiétude ... et ce n'est pas grave. Mais nous aurions pu effacer en silence