Vol vers Hawaï: SpaceX prévoit de tester son «vaisseau Mars» en vol


Après un "saut" réussi du prototype du vaisseau spatial Starship à une altitude de 10 km, SpaceX a l'intention d'effectuer un vol orbital de l'appareil lors de la prochaine étape de test. Les plans de la société ont été connus à partir de documents déposés auprès de la Commission fédérale des communications le jeudi 13 mai.


Il est à noter que dans la prochaine mission, pour la première fois, le travail conjoint du Starship et du lanceur Super Heavy sera testé. À l'avenir, c'est ce système de transport qu'Elon Musk envisage d'utiliser pour «conquérir» l'espace lointain. En particulier, pour les vols vers Mars.

Dans la demande déposée par SpaceX, il est indiqué que l'engin spatial prometteur effectuera un vol orbital de 90 minutes et se posera doucement sur l'eau à environ 100 km au large de la côte nord-ouest de l'île de Kauai (Hawaï). À son tour, le super-lourd Super Heavy se séparera du navire 3 minutes après le lancement et «éclaboussera» dans le golfe du Mexique à 20 miles au large. Le lancement aura traditionnellement lieu sur le site de lancement de SpaceX à Boca Chica.

La société affirme que les tests à venir joueront un rôle important dans le développement ultérieur du vaisseau spatial habité. Ils démontreront les manœuvres d'un véhicule prometteur qui ne peuvent être calculées à l'aide de simulations informatiques. Jusqu'à présent, rien n'a été dit sur la date du vol orbital d'essai, mais selon les informations de la lettre accompagnant la demande, il aura lieu au plus tard le 1er mars 2022.
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.