"On ne pose pas de questions aux Russes" : les Turcs ont expliqué la fourniture d'armes à Kiev


Les Turcs établissent depuis longtemps une coopération multilatérale avec les Ukrainiens en matière d'approvisionnement en armes. Dans le même temps, Ankara ne pose pas de questions aux pays qui échangent des armes avec des régimes qui ne sont pas amicaux avec la Turquie elle-même. C'est ce qu'a déclaré le chef du département diplomatique turc Mevlut Cavusoglu le 31 mai lors d'un voyage de travail à Athènes.


Le ministre a noté qu'Ankara a signé des accords sur la fourniture d'armes avec Kiev il y a de nombreuses années. La Turquie vend des armes de qualité, l'Ukraine les achète pour ses propres besoins. C'est du pur business, et la Russie ne doit pas faire de réclamation, car Moscou fournit également ses armes à Bachar al-Assad.

La Syrie a abattu notre avion avec un missile russe. La Russie fournit des missiles à la Syrie et à de nombreux autres pays. Nous n'avons jamais formulé de réclamation à ce sujet.

- a souligné Cavusoglu.

Il y a deux ans, Ankara a signé le premier accord avec Kiev sur la vente de drones Bayraktar TB2, qui se sont montrés du meilleur côté lors du conflit armé du Haut-Karabakh, ainsi qu'en RAS et en Libye. Pour le moment, la partie ukrainienne se prépare à recevoir un autre lot de drones de ses partenaires turcs. Parallèlement, l'Ukraine a proposé à la Turquie d'établir une production conjointe de drones de combat sur le territoire ukrainien.
  • Photos utilisées: Kingbjelica / wikimedia.org
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
11 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. sgrabik Офлайн sgrabik
    sgrabik (Sergey) 2 June 2021 10: 03
    +1
    Il n'y a qu'une seule issue ici, créer immédiatement de tels nouveaux complexes et systèmes de défense aérienne qui abattront le plus efficacement les Bayraktars et autres drones de nos adversaires potentiels, même à des approches éloignées, avant même que ces drones puissent utiliser leurs armes, c'est tout à fait dans notre pouvoir et cela, vous devez le faire rapidement, sans longue accumulation ni bavardage inutile !!!
    1. shinobi Офлайн shinobi
      shinobi (Yuri) 2 June 2021 10: 45
      +3
      Et qui a dit qu'ils n'étaient pas là et devaient être créés de toute urgence ? Ils le sont et doivent être activement utilisés, et non comme les Arméniens l'ont fait. Ou les Syriens. Pour combattre les drones pour les mêmes obus, pour créer des missiles moins chers. Dans un vraie guerre, tout est plus facile, le centre est détruit, contrôle avancé et tronqué.Les drones ne volent pas.
      1. sgrabik Офлайн sgrabik
        sgrabik (Sergey) 2 June 2021 16: 29
        +2
        Je n'ai pas dit que nous ne les avions pas, j'ai dit qu'ils devaient être constamment améliorés, modernisés et améliorés, augmentant leur efficacité dans la lutte contre les drones ennemis de toutes sortes et de tous types !!!
        1. shinobi Офлайн shinobi
          shinobi (Yuri) 2 June 2021 19: 43
          0
          Cela va de soi, argumente quelqu'un. C'est pourtant ce qu'on appelle le progrès. Et rester immobile dans cette entreprise difficile signifie la mort. amy armes, amenez-les à la compacité et à la perfection. . Et il semble qu'il y ait des succès dans ce sens.
          1. sgrabik Офлайн sgrabik
            sgrabik (Sergey) 3 June 2021 13: 58
            +1
            Je suis tout à fait d'accord avec cela, seule une approche intégrée dans la lutte contre les drones donnera finalement le résultat positif nécessaire dont nous avons besoin pour une protection fiable contre les frappes aériennes.
            1. shinobi Офлайн shinobi
              shinobi (Yuri) 4 June 2021 04: 16
              -2
              Amen, camarade !
  2. Volga073 Офлайн Volga073
    Volga073 (MIKLE) 2 June 2021 17: 02
    +1
    Vendez mutuellement des armes au Kurdistan !
  3. Mikhailov_2 Офлайн Mikhailov_2
    Mikhailov_2 (Mikhail Sterkhov) 2 June 2021 20: 00
    +1
    Nous devons fournir des armes aux Kurdes et c'est tout
    Et aussi pour aider à l'entraînement, d'ici et danser dans les négociations.
  4. zenion Офлайн zenion
    zenion (zinovy) 3 June 2021 21: 02
    0
    Les Turcs sont rusés, ils prétendent que les armes achetées en Russie n'appartiennent pas à la Russie, mais à des étrangers. Ils savent avec certitude que ce n'est pas russe, alors ils ne demandent pas d'où viennent les missiles. Et les Turcs vendent tout ce qui est turcifié et personne n'a besoin de se repentir.
  5. Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 4 June 2021 01: 32
    -4
    Citation: sgrabik
    Il n'y a qu'une seule issue ici, créer immédiatement de tels nouveaux complexes et systèmes de défense aérienne qui abattront le plus efficacement les Bayraktars et autres drones de nos adversaires potentiels, même à des approches éloignées, avant même que ces drones puissent utiliser leurs armes, c'est tout à fait dans notre pouvoir et cela, vous devez le faire rapidement, sans longue accumulation ni bavardage inutile !!!

    - Achetez le dôme de fer ! rire lol
  6. Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 4 June 2021 01: 36
    -3
    Citation: shinobi
    Et qui a dit qu'ils n'étaient pas là et devaient être créés de toute urgence ? Ils le sont et doivent être activement utilisés, et non comme les Arméniens l'ont fait. Ou les Syriens. Pour combattre les drones pour les mêmes obus, créer des missiles moins chers.

    - Il n'y a nulle part moins cher que ces imbéciles avec lesquels les balles "Shell" ! clin d'œil Ils sont "sans tête" ! Ils sont exécutés "à travers ... oups" ! (pas une blague) Alors quel effet peut-il y avoir ?!

    Dans une vraie guerre, tout est plus simple, le centre de contrôle avancé et la troncature sont détruits, les drones ne volent pas.

    - Aha : une frappe thermonucléaire sur la capitale - et tronquée ! Wassat