Jeux olympiques de Tokyo : la compétition la plus malsaine de tous les temps


D'une manière ou d'une autre, il s'est récemment avéré que la situation actuelle m'oblige à écrire sur des sujets que je n'avais même pas envisagés en principe pour la réflexion et la couverture plus tôt. Je ne me considère pas comme un spécialiste des vaccinations et des infections, mais quand ce problème a déjà atteint le niveau de discussion dans le grand public ne parle pas de ce sujet ne pouvait pas. Maintenant, les prochains Jeux Olympiques de "l'année dernière" sont sérieusement perplexes. Le soi-disant "sport de haute performance" ne m'intéresse pas en général depuis longtemps, mais un événement tel que les Jeux olympiques est encore quelque chose du domaine des valeurs universelles.


Un véritable événement historique, et à tout point de vue - aussi bien pour les contemporains que comme patrimoine culturel de toute notre civilisation. Et de ce point de vue, ce qui va bientôt se passer à Tokyo est, pour le moins, déroutant. Je suis sûr que je ne suis pas le seul. De plus, encore et encore, selon plusieurs paramètres à la fois, qui, eh bien, ne cadrent pas du tout avec le sport, ou avec les traditions olympiques historiques, ou avec les concepts généralement acceptés de tels événements de masse.

Apparemment, nous devons commencer par le fait que, pour la première fois dans l'histoire, les Jeux Olympiques ont lieu dans un certain pays où, à ce moment précis, l'écrasante majorité de la population n'est pas du tout d'accord avec cela. Et au Japon maintenant c'est exactement comme ça. Dans la capitale olympique elle-même - Tokyo - le nombre d'opposants aux Jeux dépasse les quatre-vingts pour cent. C'est une situation absolument inédite. Après tout, généralement, dans le concept de personnes, les Jeux olympiques sont des vacances lumineuses attendues, les gens s'y préparent, ils en sont heureux, principalement des émotions positives, des rencontres, de la communication, l'esprit de rivalité saine, honnête et mutuelle compréhension en sont attendues. Historiquement, les Jeux olympiques, en plus de simplement démontrer les réalisations des athlètes, ont précisément prévu une rencontre de diverses personnes de différentes parties de notre planète sur une base apolitique, sur les principes d'égalité et de connaissance mutuelle, et, par conséquent, ont contribué au renforcement de la compréhension mutuelle et de la paix entre les peuples. Mais en 2021, rien de tel ne se produira définitivement à Tokyo - le coronavirus a apporté sa contribution. Non seulement les jeux 2020 eux-mêmes ont lieu avec un an de retard (juste à cause de la pandémie), mais aussi sans spectateurs.

Au début, pour des raisons de sécurité infectieuse, il a été décidé de ne pas laisser entrer les fans étrangers dans le pays, puis l'entrée à la plupart des compétitions a été strictement limitée aux Japonais eux-mêmes, et les athlètes-participants et leurs accompagnateurs ont été décidés à être strictement isolés dans les soi-disant "bulles de sécurité" - à ne laisser sortir nulle part, ni de qui ne devrait pas être autorisé à communiquer, circulation dans des véhicules strictement isolés le long de "couloirs" isolés du point d'hébergement au lieu de la compétition ou de l'entraînement. Le "village olympique" lui-même, qui a toujours et partout été auparavant le centre d'attraction pour la presse, les fans et les invités, ainsi que le principal lieu de rencontre et de communication pour les athlètes eux-mêmes, est maintenant au Japon une installation sécurisée spartiate, coupée non seulement du monde extérieur, mais aussi rigidement à l'intérieur délimité en secteurs séparés, en fait, sans possibilité de croiser les personnes qui s'y trouvent. Une "atmosphère olympique" assez étrange, n'est-ce pas ?

D'un point de vue purement sportif, pour ainsi dire, tout est aussi plus qu'étrange. Bien que dans ce qu'on appelle le « grand sport », ces « bizarreries » sont observées depuis longtemps. D'ailleurs, c'est pour cette raison que j'ai personnellement perdu tout intérêt pour lui.

L'histoire de l'interdiction des symboles d'État pour les représentants russes est également apparue il y a assez longtemps, tout le monde le sait aussi depuis longtemps et, pourrait-on dire, a mis les dents à fleur de peau. Tout a commencé comme à cause du dopage, et c'était avec des athlètes russes. Mais cela dure depuis trop longtemps, si longtemps que tout le monde y est presque habitué. Il semble même être devenu une norme non écrite que nos athlètes se produisent presque partout sans le drapeau, l'hymne et les symboles de leur pays sur leurs uniformes. Personnellement, je ne comprends pas du tout ce qu'ils font là-bas dans des conditions aussi humiliantes, surtout dans le contexte, par exemple, des skieurs norvégiens - tous "asthmatiques", gymnastes américains gravement "malades", etc. et autres, qui à cette occasion peuvent prendre toutes les drogues illégales. Mais c'est un sujet légèrement différent, que nos athlètes font là sous cette forme, maintenant je ne le démonterai pas, bien que j'aie une opinion assez précise à ce sujet. Une autre question que tout le monde comprend n'est pas sur le dopage, mais sur la politique.

Le « sport de haut niveau » n'a longtemps pas été un sport en général, c'est un spectacle, de la politique et des affaires, bien sûr. Quelque chose comme un cirque. Certes, il y a nettement moins de politique dans le cirque. Là aussi, les filous vont souvent au-delà des limites des capacités physiques d'une personne, et parfois, semble-t-il, même pour eux, mais pour une raison quelconque, personne ne fait de tests de dopage pour eux. C'est compréhensible - ce sont des professionnels, c'est leur travail et leur propre risque, et ce que ces gens font dans l'intérêt du public, leur propre entreprise. Et le public leur paie de l'argent pour cela. Est-ce quelque chose de différent dans le "grand sport" ou quelque chose du genre ? Les athlètes de niveau olympique ne sont-ils pas des professionnels qui ne font rien d'autre dans la vie ? Ne reçoivent-ils pas de l'argent pour cela, au péril de leur vie et de leur santé ? Après tout, ce n'est un secret pour personne qu'un tel niveau de stress n'a rien à voir avec un mode de vie sain. C'est plutôt le contraire qui est vrai. Et la différence avec le cirque, dans l'ensemble, réside uniquement dans le fait que le public est des millions de fois plus grand et, par conséquent, l'argent est complètement différent - énorme, pas un seul cirque n'a autant rêvé. Apparemment, c'est précisément pourquoi tout spectacle de cirque peut être annulé en raison de la pandémie, mais pas les Jeux olympiques. Et tout cela parle du fait que les athlètes, disent-ils, se préparent de la même manière, que c'est leur vie, leurs espoirs, etc. vrai bien sûr, mais pas du tout la raison principale de la tenue, ou plutôt de ne pas annuler de telles compétitions.

Pour les artistes de cirque, c'est aussi leur vie et leurs espoirs. Ainsi que pour les artistes de théâtre, les employés de la restauration, etc. Mais les sommes d'argent n'y sont toujours pas en cause. Mais pour ce que vous pouvez gagner aux Jeux olympiques, une pandémie n'est pas une pandémie, pour quelqu'un, le jeu en vaut clairement la chandelle. Et dans le "sport des hautes réalisations", le dopage, ces mêmes choses et d'autres choses officiellement interdites au nom de ces hautes réalisations et de l'argent pour elles sont largement utilisées et appliquées, et chaque individu sain d'esprit devrait le comprendre. C'est comme avec le code de la route : quelque part quelque part fort ou pas très, souvent ou rarement, parfois inconsciemment, mais presque tous ceux qui les conduisent les enfreignent, et seuls ceux qui passent sous la caméra ou dans le champ de vision sont responsables. -oeil d'un agent de la circulation. Et pour certaines personnes, cela se produit - feux clignotants, "ksivs", connexions, "beau" numéros, pots-de-vin, encore une fois, et ainsi de suite. Donc, dans le sport, tout est exactement pareil, rien de nouveau.

Au même moment, lors de sa dernière conférence de presse, juste à l'occasion de la préparation contre vents et marées des jeux de Tokyo 2021 qui se déroulent déjà presque en 2020 à Tokyo, ainsi qu'en lien avec un grand nombre de questions percutantes à à eux, le chef du CIO Thomas Bach, entre autres, il a déclaré : "... l'essentiel est que l'esprit de concurrence loyale soit préservé et que les droits de l'homme soient respectés !" Rien de tel, bien dit, comme « pour tout le bien et contre tout le mal », vous ne trouverez pas à redire. Mais pour moi personnellement, cela me rend malade. Marre d'hypocrisie constante et de mensonges purs, déguisés sous les phrases rationalisées universelles généralement acceptées de toutes sortes de "fonctionnaires internationaux de haut rang" de profils divers, Bach n'exclut pas.

En plus de plusieurs nouveaux sports, les prochains Jeux olympiques comprendront la participation officielle d'une haltérophile transgenre de Nouvelle-Zélande. La nouveauté, en fait, consiste uniquement dans le fait que la participation d'une personne transgenre à des compétitions de ce niveau ne sera qu'officielle. Concernant la question du dopage et de l'honnêteté de la compétition, on peut noter que dans les équipes féminines de divers sports, les participantes sont apparues, tant en apparence que dans leurs capacités physiques, très peu de femmes. Mais c'est tout, disent-ils, Mère Nature a tellement applaudi et les médicaments hormonaux n'ont rien à voir avec ça, eh bien, ou ils ont simplement été prescrits, en raison d'une maladie, bien sûr, comment faire autrement ...


L'haltérophile transgenre néo-zélandaise Laurel Hubbard

Mais revenons au premier olympien transgenre "officiel" ou, plus précisément, transgenre - une femme après tout. Ici je vais tout de suite vous expliquer : en principe, je ne suis pas contre les personnes transgenres, gays, lesbiennes et tous les autres "LGBT + kyu" ou autre, afin de n'offenser personne, citoyens. Notre société est déjà complètement tolérante et modernement avancée - chacun est libre de faire ce qu'il veut de lui-même, en ce sens, une liberté totale. Mon corps est mon affaire, pour ainsi dire. Mais ici, non seulement à « l'équité de la compétition » proclamée par MT Bach, mais même à son respect des droits de l'homme si respectés, de grandes questions se posent. Une personne née homme et plus récemment encore une femme, selon ses caractéristiques physiques, surpasse définitivement une femme et, par conséquent, ses chances de gagner dans une compétition avec elle sont nettement plus élevées, en particulier dans un sport tel que l'haltérophilie. Et l'honnêteté alors ? Et si on parle de protection des droits, alors quels droits sont, en fait, protégés dans ce cas ?

Eh bien, c'est compréhensible avec un transgenre - il se sent comme une femme, même s'il ne lui ressemble pas du tout - bienvenue dans l'équipe féminine. Il semble et a le droit. Mais qu'en est-il des droits des vraies femmes dans ce cas ? Ils ont également le droit de rivaliser honnêtement, avec leurs propres égaux. Ou allons-nous simplement cracher pour protéger les droits d'une seule personne transgenre aux droits de tous les autres concurrents non transgenres dans cette discipline ? Comment se peut-il? Où est l'égalité ? Je ne parle même pas des principes démocratiques de la règle des droits de la majorité. Et en plus, la majorité des femmes, pour les droits desquelles tout le monde se bat aussi activement. Oui, bien sûr, et les différents droits des minorités doivent être respectés d'une manière ou d'une autre, mais pas au prix d'une violation flagrante des droits égaux de la majorité, d'ailleurs écrasante ! Pour une raison quelconque, il ne vient jamais à l'esprit de quiconque dans la tête d'affilée, par exemple, de mettre un coureur en compétition avec une personne avec une jambe ou même en fauteuil roulant. Et naturellement - ce n'est pas juste. Il existe des jeux séparés pour les personnes handicapées - les jeux paralympiques. Et c'est vrai, c'est juste. Et les droits des personnes qui ont des problèmes de santé, mais qui veulent rivaliser, sont respectés - ils rivalisent avec les mêmes qu'eux, sur un pied d'égalité. En même temps, il n'y a pas que des personnes avec des problèmes purement physiques dans les équipes paralympiques. Il y a aussi des athlètes handicapés mentaux.

Et si une personne en elle-même n'est pas très capable de déterminer de quel sexe elle est - n'est-ce pas une déviation mentale, un problème psychologique profond interne ou même psychiatrique ? À mon avis, c'est elle. Le grand nombre de suicides ou de chirurgies « récurrentes » répétées chez les personnes transgenres en est une preuve supplémentaire. Pour être honnête, je ne comprends pas vraiment comment de telles personnes dans certains États "particulièrement avancés" servent même dans l'armée et la police, c'est-à-dire qu'on leur donne de vraies armes militaires avec le droit de les utiliser entre les mains, entre les mains d'un citoyen mentalement labile, disons... Mais c'est aussi un sujet quelque peu différent.

Retour aux Jeux Olympiques. Si le CIO est si désireux de respecter les droits de cette minorité, s'il vous plaît, laissez-les simplement rivaliser avec les leurs. Maintenir "l'esprit de concurrence loyale". Après tout, tous les nouveaux discours sur une sorte de "normalité spéciale" de ces personnes ne sont qu'un autre mensonge pour le bien de quelque chose. Pourquoi? En général, il s'agit d'une vaste question, à certains égards même politique. Mais dans notre cas particulier, tout est simple et banal - l'argent. Peut-être plus la renommée personnelle, qui, encore une fois, rapporte de l'argent. Après tout, quoi qu'il en soit et avec tout le respect que je dois à ceux-ci, à mon avis, de simples personnes héroïques - Paralympiens, recettes au box-office de leurs compétitions, bénéfices de publicités, émissions de télévision, souvenirs, etc. certainement pas comparable à celui des athlètes « en bonne santé ». Quel serait l'intérêt éventuel du public et des sponsors pour une compétition transgenre ? Même s'il y en avait assez pour faire quelque chose comme ça ?

Et avec tout le battage médiatique autour de cela aujourd'hui à l'échelle mondiale, et c'est ainsi que se positionnent les Jeux Olympiques, un tel intérêt n'aurait guère dépassé l'ampleur de l'erreur arithmétique. Et tout le monde le comprend très bien, y compris même les militants « LGBT + quelque chose là-bas » les plus avancés. Mais pour les médailles aux Jeux olympiques "normaux", des schémas financiers complètement différents. Certaines personnes sont prêtes à changer de sexe pour de telles quantités, ou du moins prétendent avoir changé. Surpris ?... Oui, oui, et c'est possible aujourd'hui ! "A quels progrès ont été réalisés - à des miracles sans précédent !" - comme chanté dans une chanson célèbre de mon enfance soviétique heureuse et sans nuages.

La seule question est de savoir si nous avons besoin de ce genre de « progrès » aujourd'hui, sous cette forme. Et telles, si je puis dire, les "Olympiades", qui n'ont depuis longtemps rien à voir avec ce même concept ?
21 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 21 Juillet 2021 09: 01
    -2
    Celui qui paie donne le ton. Et dans "Sports of High Achievements", ils paient et donnent des voitures / appartements, on sait qui.
    1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
      Pishenkov (Alexey) 21 Juillet 2021 19: 11
      +2
      Et que pensez-vous, de cette « dame » de la Nouvelle-Zélande, qui « commande la mélodie » et donne des voitures ?
      1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
        Sergey Latyshev (Serge) 21 Juillet 2021 19: 54
        -1
        Sponsors, annonceurs + un peu de gouvernement.
        J'ai lu que cet alignement est presque partout, seulement % diffèrent.

        Et les entreprises annoncées, dans l'ensemble, ne se soucient pas si il, elle ou elle.

        Et les athlètes aussi. Une banque, un oligarque, un voleur, ou un fabricant d'aliments pour sportifs...
        1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
          Pishenkov (Alexey) 22 Juillet 2021 00: 34
          +1
          Et les entreprises annoncées, dans l'ensemble, ne se soucient pas si il, elle ou elle.

          - Oui, pas dans les figues, même si tu t'en fous, ce "ça" sera forcément plein d'attention, même s'il ne gagnera rien. Et "ça" gagnera très probablement aussi - ce n'est pas pour rivaliser avec les hommes... C'est le genre d'activité des annonceurs. Et s'ils s'en moquent, c'est le genre d'influence que tout cela a sur les autres, les personnes que cela provoque, etc.
          1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
            Sergey Latyshev (Serge) 22 Juillet 2021 08: 38
            -1
            "l'attention sera certainement pleine" - ce n'est qu'au début, jusqu'à ce qu'ils s'y habituent ...

            Mais en principe c'est vrai. Il + l'argent est une force terrible.
            Celui qui paie les commandes...

            Personne ne s'étonne des athlètes de la Douma, de la bureaucratie, des fonds, de la mafia, etc.
            1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
              Pishenkov (Alexey) 22 Juillet 2021 13: 06
              +2
              ce n'est qu'au début, jusqu'à ce qu'ils s'y habituent...

              - c'est le pire, si on s'y habitue, tout... au fait que celle-ci est la même femme, comme les autres, tout à fait normale à elle-même ; que les olympiades peuvent être à distance de bulles, que le dopage et ainsi de suite sont possibles pour certains, mais pas pour d'autres, que certaines organisations incompréhensibles dicteront à tout le monde s'ils peuvent marcher avec leur propre drapeau ou non, etc., etc.
              L'essentiel est que quelqu'un, quelque part, verse de l'argent ... Et puis, pour cet argent, chacun d'entre nous recevra enfin le cancer, et nous resterons là, et ceux qui ne l'aiment pas seront simplement superflus dans ce monde, sous réserve à la liquidation. C'est exactement où nous viendrons à cette heure même
              1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
                Sergey Latyshev (Serge) 22 Juillet 2021 13: 42
                -1
                Donc c'est différent ...)))

                C'est pour Mutko, les médias, les oligarques .... Qui se soucie de l'argent, mais pas du contrôle du meldonium, etc. ne peut pas établir, ni ne peut-il parler normalement devant les tribunaux ...

                GDP a dit - c'est possible, alors c'est possible ... sous un autre drapeau. Et bien.
                1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
                  Pishenkov (Alexey) 22 Juillet 2021 14: 05
                  +1
                  et le contrôle du meldonium n'aidera en rien - tout d'abord, c'est un complément alimentaire assez inoffensif, en fait, il n'a été ajouté que récemment à la liste des drogues interdites, et un américain similaire est absent de la même liste
                  deuxièmement, le même meldonium ou quelque chose de plus brusque qui en a besoin sera toujours autorisé, voire prescrit, selon la recette
                  troisièmement, dans les tribunaux de ces mêmes parler ou se taire - le résultat sera le même, il était déjà prédéterminé à l'avance par ces mêmes argent, dont nous avons parlé plus tôt
                  Et VVP n'a certainement pas raison là-dedans, de mon point de vue personnel, mais ce n'est pas à moi de le juger. Il a déjà prouvé à tout le monde plus d'une fois qu'il est définitivement un champion des jeux depuis longtemps. Nous ne pouvons qu'espérer qu'il y a quelque chose de similaire quelque part.
                  1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
                    Sergey Latyshev (Serge) 22 Juillet 2021 15: 40
                    0
                    Et là on va corriger le camarade... (de l'Anecdote)
                    1) Meldonius - ils m'ont prévenu un an à l'avance, ils m'ont donné encore six mois (en quelque sorte), puis ils ont dit: d'accord, ils ont mangé, mais pour qu'il n'y ait plus de poignées dans le sang))) et encore en a un tas. Juste un gâchis et du mépris ..
                    Et tout de même, alors ils ont pardonné.
                    2) Devant les tribunaux - Nos fonctionnaires n'ont pas poursuivi, ils ont simplement accepté et admis.
                    Pas de témoins, pas d'interrogatoires indépendants, pas d'avocats, presque rien...
                    Mais les athlètes eux-mêmes ont intenté une action en justice avec succès et ont réussi à lever les interdictions ... il y avait beaucoup de nouvelles ...
                    3) le PIB dans la résolution s'est avéré juste (il l'a dit).
                    Si vous l'interdisez, les athlètes et les entraîneurs s'enfuiront tout simplement par-dessus la colline. Il y a des développements positifs ...
                    1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
                      Pishenkov (Alexey) 22 Juillet 2021 19: 42
                      +1
                      Si vous l'interdisez, les athlètes et les entraîneurs courront simplement par-dessus la colline.

                      - il y a une telle chose. Eh bien, c'est-à-dire que si cette idée est développée jusqu'au bout, ceux qui s'enfuient, en général, ne se soucient pas sous quel drapeau agir, tant qu'ils sont payés. Cela signifie qu'ils ne défendent pas l'honneur du pays là-bas (comme ils se frottent tous et d'autres comme eux depuis longtemps), mais pour eux-mêmes et pour les sponsors. Pourquoi ces personnes devraient-elles être soutenues au niveau de l'État ? Nous ne parlons pas du prestige d'un État sans hymne et sans drapeau, et alors ? Est-ce que le « sport de haut niveau » est une partie si importante de l'économie ? Ou les athlètes sont-ils une partie si importante de la société, et même dysfonctionnelle ? Ni l'un ni l'autre ... Dans presque tous les talk-shows arrosés, les Vlasovites sont immédiatement rappelés, et alors quoi de mieux ???
                      Et à propos des fonctionnaires - c'est une vieille question "sur le conservatoire" selon Zhvanetsky, mais ils ne seront tout simplement pas perdus - ils se laveront une autre auge. Il s'avère que nous avons certains agents de la police régionale de la circulation qui vivent mieux que n'importe quel olympien... Donc à la maison il y a de quoi se nourrir. ressentir
                      1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
                        Sergey Latyshev (Serge) 22 Juillet 2021 20: 50
                        -1
                        D'accord, mais.....

                        Pourquoi ces personnes devraient-elles être soutenues au niveau de l'État ?

                        S'ils soutiennent, alors c'est nécessaire... pour ceux qui ont le pouvoir...

                        Combien de personnes là-bas, zabugrom ont quelque chose? ET?
                        Jacobi - 200 XNUMX fonctionnaires ont grandi en Grande-Bretagne seulement. (peut-être mentir...)

                        "il faut se réjouir" (PIB)
                      2. Pishenkov Офлайн Pishenkov
                        Pishenkov (Alexey) 22 Juillet 2021 22: 56
                        0
                        Encore une fois, vous parlez de ce qui a quelqu'un où ... Et cela a quelque chose à voir avec les Jeux olympiques? Eh bien, ce serait bien à Londres, elle était ... Tokyo ne semble pas si populaire parmi les fonctionnaires du gouvernement de la Fédération de Russie pour l'achat de biens immobiliers rire
                      3. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
                        Sergey Latyshev (Serge) 22 Juillet 2021 23: 18
                        -1
                        Et quelle est la différence fondamentale entre les salaires des officiels et les salaires des athlètes d'État ?
                        S'ils soutiennent les représentants du gouvernement, ils soutiennent également les athlètes du gouvernement.

                        Tokyo ? Si c'était en Méditerranée, alors ce serait comme à Courchevel...

                        D'accord, c'est simple : s'ils soutiennent, alors nous devons… Le nôtre - sans hymne. Ihnim - IL.

                        L'érection sur leur argent durement gagné peut ne pas soutenir autant que nécessaire ...
                        IMHO, le total est zéro
  • Vladest Офлайн Vladest
    Vladest (Vladimir) 21 Juillet 2021 10: 26
    +3
    Quand le sport apportait-il généralement la santé ? Ces athlètes sont généralement handicapés à la fin de leur vie. La culture physique soviétique est ce qui devrait être l'idéal.
  • aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 21 Juillet 2021 19: 51
    -1
    A ces JO, la Russie, comme d'habitude, sans drapeau ni hymne ! Et l'auteur est tout à lui.
    "Qui parle de quoi, et moche du bain."
    L'article n'est pas correct !
    1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
      Pishenkov (Alexey) 22 Juillet 2021 00: 39
      +2
      Et l'auteur a écrit à ce sujet, vous n'avez apparemment encore lu que les gros titres ...

      Et l'opinion personnelle de l'auteur - soit il n'y a rien à faire sous cette forme, soit frapper tout le monde à la tête pour qu'ils ne se permettent pas de faire quelque chose comme ça ... Et cela semble être un super pouvoir d'une part, et de l'autre un garçon fouettant comme qui voulait donner un coup de pied. L'AMA est en quelque sorte terminée, de la même manière que l'OIAC, la CEDH, l'OSCE, et vous pouvez également étendre CNN, DW, CNBC, ainsi que l'USAID, etc.
      1. aciériste Офлайн aciériste
        aciériste 22 Juillet 2021 10: 12
        -2
        L'histoire de l'interdiction des symboles d'État pour les représentants russes est également apparue il y a longtemps, ..........

        Et c'est ce que vous appelez « l'auteur a écrit » ? Un paragraphe ? Ça s'appelle : « Les nôtres et les vôtres ! Pour que vous puissiez alors vous justifier : « J'ai écrit !

        que font-ils là-bas dans des conditions si humiliantes,

        Il fallait donc l'écrire ! Nous devons faire attention à notre honte et à nos principes moraux, et non au bleu. Vous déciderez de vos principes moraux. Et quand à la fois le nôtre et le vôtre, cela s'appelle différemment. Dans la société, cela s'appelle même un métier, même très ancien !

        Pour vivre dignement, vous devez parler correctement et avec audace,
        comment couper du bois.
        Se plaire et s'humilier, ce n'est pas être amis,
        c'est se présenter au massacre.
        Ces personnes ne sont pas respectées, elles ne sont pas protégées,
        pour ces personnes utiles, il y aura un chemin comme un fouet.
        Faites tout selon votre conscience, dites-le bien
        dès le début, ce sera difficile, mais le résultat est une récompense.
        1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
          Pishenkov (Alexey) 22 Juillet 2021 12: 35
          +2
          ... vous avez des problèmes évidents avec la perception du texte imprimé, l'essentiel est la charge sémantique générale. D'une certaine manière, il semble que les mots et les phrases peuvent être lus, parfois même des paragraphes entiers (bien que je ne sois pas sûr), mais le texte entier et sa signification ne peuvent pas être liés ensemble.
          Si vous essayez de vous concentrer à nouveau (l'article est court du tout, selon mes critères), alors vous comprendrez peut-être le sens général. Il ne s'agit certainement pas de bleu, mais certainement pas non plus des problèmes des symboles de l'État russe - ce ne sont que des éléments du tableau d'ensemble, et il y en a beaucoup ...
          Et comment et à propos de quoi écrire ceci, je vais en quelque sorte le découvrir moi-même.
          1. aciériste Офлайн aciériste
            aciériste 22 Juillet 2021 21: 11
            0
            vous avez des problèmes évidents de perception du texte imprimé,

            Eh bien, vous comprenez tout de suite mon texte et n'avez pas besoin de le relire. L'éducation doit être obtenue, pas achetée. Ensuite, le texte écrit par vous sera compris immédiatement et n'aura pas besoin d'être relu.
            1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
              Pishenkov (Alexey) 22 Juillet 2021 22: 50
              0
              Je comprends ... clin d'œil
              et même pour de tels textes, même l'éducation n'est pas nécessaire, mais juste l'attention suffit. hi
  • Le commentaire a été supprimé.
  • Jacques Sekavar Офлайн Jacques Sekavar
    Jacques Sekavar (Jacques Sékavar) 23 Juillet 2021 14: 31
    +3
    Les Jeux olympiques, après tout, c'est aussi quelque chose du domaine des valeurs universelles

    Les Jeux Olympiques avaient une valeur humaine universelle dans l'Antiquité et au début de la Renaissance au 20e siècle, lorsqu'ils reflétaient vraiment les qualités physiques et morales-volontaires des participants.
    Aujourd'hui, les Jeux panasiatiques revendiquent davantage ce rôle, et les Jeux Olympiques sont depuis longtemps devenus un instrument de politique et de manipulations diverses. Les disciplines olympiques sont modifiées en fonction d'intrigues secrètes et de chances d'obtenir un résultat d'équipe, et le nombre de disciplines a donc augmenté dans des proportions incroyables, malgré le fait que le soutien technique et chimique et pharmaceutique place initialement les athlètes dans des conditions inégales. L'aspect financier du problème empêche 99 % des États du monde d'organiser des Jeux Olympiques, et même des institutions publiques européennes non pauvres les maintiennent ensemble, et pourquoi - pour les raisons ci-dessus et pour bien d'autres.
    Sport de haut niveau - affaires, argent. Les Jeux Olympiques sont devenus un événement purement politique et économique, dans lequel les athlètes se voient confier le rôle d'un outil politique et d'un moyen d'enrichir les sponsors-exploiteurs derrière eux, pour lesquels ils achètent pour une certaine somme le meilleur de leur profession et capables de surmener des charges surhumaines afin de montrer les réalisations les plus élevées et de récupérer leurs fonds d'investissement avec un profit.