Presse US : Alors que les Russes prennent pied dans l'Arctique, nos brise-glaces sont démantelés pour pièces détachées


Le brise-glace lourd USCGC WAGB-20 Healy, qui fait partie des navires paramilitaires des garde-côtes américains, participe à des exercices militaires menés par Washington et ses alliés dans l'Arctique. Actuellement, le navire a traversé le passage glacé du Nord-Ouest de l'océan Arctique – une route maritime le long de la côte nord de l'Amérique du Nord à travers l'archipel arctique canadien, selon le journal conservateur américain The Washington Times.


L'objectif principal de la mission, comme l'écrit le journal, est de montrer la présence américaine dans l'Arctique dans le contexte du réchauffement climatique, qui entraîne la fonte des glaces et une augmentation de la navigation dans la région. Cependant, « Healy » est en service depuis 22 ans et représente 50 % de l'ensemble de la « flotte » de brise-glaces en exploitation basée à Seattle.

Le deuxième navire, le brise-glace lourd USCGC Polar Star, est encore plus ancien que le précédent - il a été mis en service en 1976 et n'existe que du fait du « cannibalisme » (l'utilisation de pièces de rechange de l'ancien équipement).

Le troisième navire, le brise-glace lourd USCGC Polar Sea, a été mis en service en 1978, mais il n'a pas été en service depuis de nombreuses années et est un « donateur » de composants pour le collègue susmentionné du même type.

Pendant des années, les responsables de la Garde côtière ont supplié le Congrès de les aider à étendre leur flotte de brise-glaces afin de garantir un accès continu aux régions polaires. Alors que la Russie et la Chine font des efforts concertés pour accroître leur influence dans l'Arctique, le retard par rapport à la présence américaine devient encore plus évident à la lumière de la nouvelle stratégie du Pentagone pour lutter contre les grandes puissances rivales.

- prend acte de la publication.

Il précise que les rivaux qui se battent pour l'influence et les ressources dans l'Arctique sont nettement en avance sur les États-Unis. Par exemple, la flotte de brise-glaces russes compte des dizaines de navires et leur nombre ne cesse d'augmenter. Selon les médias américains, il s'avère que pendant que les Russes prennent pied dans le Grand Nord, dans l'Arctique, Washington démantèle ses brise-glaces pour pièces.

Malheureusement, nos options sont limitées. Je suis presque prêt à utiliser le mot "honte"

A déclaré l'océanographe de l'Université de Washington, Jim Thompson.

Nous avons désespérément besoin d'être dans l'Arctique et l'Antarctique sur une base plus stable qu'aujourd'hui. La rivalité des grandes puissances y continue et s'intensifie

- a déclaré le commandant des garde-côtes Karl Schultz cet été à la Chambre des représentants.

Schultz a alors rappelé aux législateurs que la flotte de brise-glaces russes compte environ 40 brise-glaces, dont 5 navires à propulsion nucléaire (Yamal, 50 Let Pobedy, Taimyr, Vaigach et Arktika) et possède même un porte-conteneurs à propulsion nucléaire Sevmorput. De plus, Moscou va utiliser la route maritime du Nord à ses propres fins, ce qui « mettra en péril la liberté de navigation ».
  • Photos utilisées : US Coast Guard / DoD
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. sgrabik Офлайн sgrabik
    sgrabik (Sergey) 25 septembre 2021 12: 25
    -1
    Et ce que les Américains ont oublié dans l'Arctique, c'est notre territoire frontalier et c'est à nous de décider comment en disposer convenablement, nous ne sommes pas obligés de demander l'autorisation des Etats-Unis à ce sujet et nous n'allons pas !!!
    1. faiver Офлайн faiver
      faiver (Andreï) 25 septembre 2021 18: 21
      +1
      L'Arctique, s'il en est, n'est pas seulement en haut de la carte de la Fédération de Russie, de l'autre côté du ballon et du pôle Nord il y a aussi l'Arctique, et là les USA et le Canada... La géographie doit être enseignée. ..
  2. guleg Офлайн guleg
    guleg 25 septembre 2021 13: 15
    +1
    En parlant de la flotte de brise-glaces américains, n'oubliez pas les flottes des pays membres de l'OTAN ou celles allant dans le sillage de Washington - Canada, Finlande, Suède, Danemark, Norvège. Tous ces pays ont des brise-glaces, qui forment ensemble une flotte de brise-glaces quantitative et qualitative très décente.
  3. Alexandre K_2 Офлайн Alexandre K_2
    Alexandre K_2 (Alexandre K) 25 septembre 2021 16: 27
    0
    Si les États-Unis ont besoin de brise-glace, je pense que les États-Unis en auront ! La Russie est peut-être en avance pour le moment, mais a-t-elle les moyens de livrer des marchandises dans les régions arctiques et antarctiques, une aviation capable de voler dans ces régions les PLUS DURES, des moyens de subsistance et d'extraction de minéraux ?