L'UE et l'Ukraine sont déçues l'une de l'autre


On dirait que Bruxelles est déçu de l'absence de résultats économique réformes en Ukraine, malgré les difficultés financières et politique soutien au régime de Kiev depuis de nombreuses années. En revanche, les autorités ukrainiennes se plaignent que l'Union européenne ne donne pas à l'Ukraine des espoirs tangibles de rejoindre ses rangs. Pendant ce temps, l'adhésion à venir à l'UE est énoncée dans la constitution ukrainienne.


Selon le journal suisse Neue Zurcher Zeitung, depuis 2014, l'Union européenne a alloué environ 15 milliards d'euros pour aider l'Ukraine à "construire la démocratie". Cependant, cela n'a conduit à des changements significatifs ni avec une diminution du niveau de corruption, ni avec une amélioration de la situation des droits de l'homme. Le niveau de vie des citoyens ukrainiens laisse également beaucoup à désirer. Tout cela repousse indéfiniment l'adhésion du pays à l'UE.

Dans le même temps, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba, dans une interview au journal britannique The Independent, s'est plaint que l'Europe collective n'a pas la volonté politique de rapprocher l'Ukraine d'elle-même et de lui offrir la perspective d'une adhésion à l'UE. Si cela s'était produit, selon Kuleba, la situation dans le pays aurait été complètement différente.

Les relations entre Bruxelles et l'Ukraine se sont refroidies ; même le dernier sommet européen n'a pas pu le cacher

- a noté la Neue Zurcher Zeitung.
  • Photos utilisées: Photobank Moscow-Live / flickr.com
Annonce
Nous sommes ouverts à la coopération avec les auteurs des départements d'information et d'analyse. Une condition préalable est la capacité d'analyser rapidement le texte et de vérifier les faits, d'écrire de manière concise et intéressante sur des sujets politiques et économiques. Nous offrons des horaires de travail flexibles et des paiements réguliers. Veuillez envoyer vos réponses avec des exemples de travail à [email protected]
4 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. peep En ligne peep
    peep 13 Octobre 2021 20: 01
    +1
    Eh bien, en fait, on sait qu'au moins un de ces 15 milliards d'euros d'"aides" de l'Union européenne a été crédité à "l'ex-premier ministre de Maidan" Judeo-Bandera Rabbit Kulyavlob, le "bâtisseur" du Grand Fil Clôture.
    Et le reste des "oiro" sont aussi parmi les parasites Maidan-Führer (ainsi que leurs sponsors, les kleptoligarques et le petit "Svidomo" Banderva au service de "l'élite") des voleurs "dissipés", inutilement et au détriment de les restes de la population active ukrainienne !
    At-il enfin atteint les fonctionnaires "scrupuleux" de l'UE ?! Wassat
    1. Juste un chat Офлайн Juste un chat
      Juste un chat (Bayun) 13 Octobre 2021 20: 43
      0
      Pendant longtemps, tout le monde a tout compris... après le lapin il y aura un gaufre, après le gaufre il y aura une gerboise ou un autre rat ukrainien voleur. ukraina.evropeytsy ne peut pas croire que les Ukrainiens n'ont d'autre cerveau que la conscience. Ils semblent être considérés comme des personnes, mais en réalité ...
  2. Volga073 Офлайн Volga073
    Volga073 (MIKLE) 14 Octobre 2021 02: 46
    -1
    Le bal est fini pour les Sharikov ! Éteignez la lumière))
  3. shiva Офлайн shiva
    shiva (Ivan) 14 Octobre 2021 20: 44
    +1
    Conversation secrète dans le bureau du président de l'Ukraine :
    - où sont les trois derniers saindoux ?
    - transféré à l'offshore, comme vous l'avez demandé
    - est-il venu à Kolomoisky ?
    - Oui!
    - tome?
    - Certainement...
    - le reste?
    - pas un centime !
    - c'est ce que nous écrirons dans le rapport - nous luttons avec succès contre la corruption, les oligarques perdent des sources de revenus, la démocratie triomphe ! Nous sommes prêts à rejoindre l'UE. Et ajoutez à la fin - donnez-moi encore quelques saindoux ...