L'économie russe choisit la voie chinoise

Économie La Russie peut emprunter la voie du développement «chinois». L'idée est en cours de discussion de retirer les super-profits des entreprises métallurgiques privées au profit de l'État. Cela donnerait au budget 500 milliards de roubles. Mais les chefs d'entreprise bloquent l'adoption d'une telle loi.


Bien que les métallurgistes aient réussi à gagner la part du lion des bénéfices précisément grâce à des projets de développement d'infrastructures étatiques - le pont de Crimée, le gazoduc Power of Siberia, etc. Nous nous attendons à une augmentation du nombre de ces projets, car la Russie envisage d'appliquer la «recette chinoise».

Le gouvernement a approuvé un plan pour accélérer les investissements - d'ici 2021, leur niveau en immobilisations devrait être d'au moins 25%. Maintenant, ce chiffre est de 17%, et il est très faible. En Chine, c'est 49%. C'est la croissance des investissements qui, il y a dix ans, a permis au Céleste Empire de renforcer son économie.

Les dirigeants de la Fédération de Russie proposent des mesures pour stimuler les investissements, principalement dans les infrastructures - chemins de fer, ponts, aéroports, etc. Pour ce faire, ils prévoient de créer un fonds spécial, dans lequel il est nécessaire d'attirer 9 billions de roubles. Parmi ceux-ci, 40% ne devraient pas être des fonds budgétaires, mais des investissements privés.

La Chine est devenue l'un des leaders mondiaux de l'économie grâce au développement des chemins de fer. La Fédération de Russie est en avance sur elle à cet égard, mais son territoire est beaucoup plus vaste. De nombreuses régions n'ont pas accès aux ports maritimes et sont même mal connectées les unes aux autres. Cela ralentit l'économie du pays.

Le gouvernement estime que les conditions sont bonnes pour résoudre ce problème. Mais cela exigera des mesures impopulaires. Les oligarques ont une mauvaise attitude face à l'idée de saisir les superprofits. Et les gens, bien sûr, sont extrêmement négatifs quant à la réduction des programmes sociaux.

5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Valentin Офлайн Valentin
    Valentin (Valentin) 20 Août 2018 12: 09
    0
    Comment cela est-il entravé, et quoi, Kolyma ou Kalargon a-t-il déjà été annulé par quelqu'un?
  2. voyaka euh-répa Офлайн voyaka euh-répa
    voyaka euh-répa (Alexey) 20 Août 2018 14: 28
    +1
    "C'est la croissance des investissements qui, il y a dix ans, a permis au Céleste Empire de renforcer son économie." ////
    ----
    L'auteur a oublié d'insérer un mot: "étranger" - investissement étranger.
    La Chine a organisé des zones industrielles pour les grandes entreprises étrangères. Ils ont construit des usines. Les Chinois travaillaient pour eux: ouvriers, techniciens, ingénieurs. Ils ne se montrèrent pas, mais étudièrent en silence. Lorsqu'ils ont maîtrisé le processus, ils ont ouvert (en marge) leur propre usine avec des clones de produits étrangers. Ensuite, ils se sont améliorés, puis ils ont conçu le leur sur la base du modèle étranger.
    C'est ce qu'est la "manière chinoise".
  3. Sibérien999 Офлайн Sibérien999
    Sibérien999 (Andreï) 20 Août 2018 16: 39
    +1
    En plus de la voie chinoise du développement, des exécutions chinoises de voleurs sont également nécessaires, sinon ... vous comprenez.
  4. Awaz Офлайн Awaz
    Awaz (Waléry) 22 Août 2018 08: 29
    +1
    la voie chinoise a commencé avec une main-d'œuvre bon marché et privée de ses droits. Entre autres choses, la plupart des hommes d'affaires chinois ne cachent pas leur argent gagné dans des délocalisations, mais l'investissent dans leur pays ou dans des projets dans les pays voisins, apportant également des revenus pour le pays.
    Ce n'est même pas qu'ils sont jugés et fusillés en Chine. Le fait est qu'il n'y a presque pas de parasites qui reposent sur le cou des gens et couvrent aux dépens des gens ce qu'ils volent ...
  5. Jurij c Офлайн Jurij c
    Jurij c (Jurij c) 26 Août 2018 21: 44
    +1
    Nous renommerons Russie unie en Parti communiste de la Fédération de Russie et le président en secrétaire