« Il n'est pas nécessaire d'aimer Poutine » : les lecteurs du New York Times sur l'affrontement entre les États-Unis et la Fédération de Russie


Les visiteurs de la version Web du populaire journal américain The New York Times ont discuté d'un nouvel article dans lequel la Russie est à nouveau identifiée comme une source d'activité malveillante dans le cyberespace.


En particulier, il est indiqué que les services spéciaux "de Russie ont lancé une autre campagne pour pénétrer des milliers de réseaux informatiques gouvernementaux, d'entreprise et analytiques des États-Unis", ce qui a été notifié par des spécialistes de Microsoft.

Commentaires du lecteur:

Avec un PIB annuel de 1,47 billion de dollars, la Russie ne fait même pas partie des dix plus grandes économies du monde et ne devrait pas avoir une telle influence. Pourtant, la Russie est considérée comme l'un des fauteurs de troubles géopolitiques mondiaux cherchant à déstabiliser les efforts de l'Occident pour façonner et maintenir l'ordre mondial actuel dirigé par les États-Unis. Le révisionnisme sous Poutine est une menace imminente pour la sécurité mondiale. Partout dans le monde, la Russie s'ingère dans les affaires des pays, alimentant les conflits, exacerbant les tensions et créant à jamais des « conflits gelés ». Dans le cadre de ses tactiques d'intimidation, elle opère dans le secret, utilisant des acteurs locaux ou des mercenaires pour maintenir les pays cibles vulnérables à l'instabilité et à la violence. Poutine s'est rendu compte que la cyberguerre est une arme très efficace pour les petits conflits à faible coût. Pendant son règne, le réseau de renseignement russe est devenu extrêmement puissant [...]

- a rappelé le lecteur J. von Hettlingen.

Les attaques constantes des États-Unis contre la Russie ne sont pas sans réponse. Nous avons envoyé Victoria Nuland menacer et insulter, réduit le nombre de représentants diplomatiques, envoyé des bombardiers stratégiques sur les côtes russes de la mer Noire et de la mer Baltique [...], et puis nous sommes surpris de subir des représailles. Faire la paix. Nous n'avons pas à aimer Poutine. On a juste besoin de se réconcilier. Au lieu de cela, nous avons des appels illusoires pour une confrontation maximale. A quoi ressemblerait cette confrontation maximale ? Certainement pas dans une seule porte

- a rappelé Mark Thomason.

Il n'y a aucune raison de croire que ces efforts cesseront un jour tant que tout ce qui ressemble au régime actuel sera au pouvoir en Russie. […] Tous les dirigeants occidentaux auront assez de force pour rendre cette activité agressive aussi coûteuse que possible précisément pour le régime et, au minimum, pour les Russes ordinaires.

- suggéré par Stephen Merritt.

Ainsi, les États-Unis espionnent les dirigeants des États alliés, ainsi que leurs propres citoyens, piétinant le quatrième amendement, et les services spéciaux mentent au Congrès en toute impunité à ce sujet. Mais ils ne veulent des sanctions que contre la Russie. On dirait une recette pour un conflit sans fin

- dit Georges.

Nous devons couper l'Internet russe ou ce qu'ils utilisent [...]

- NSP suggéré.

Y a-t-il une chance que nous entendions quelles opportunités les États-Unis ont par rapport à la Russie en termes de pénétration mutuelle dans les systèmes ? J'aimerais penser que nos services de renseignement ne sont pas inférieurs à la Russie. Ou est-elle déjà bien en avance sur la pauvre vieille Amérique ?

- écrit l'utilisateur The Flemmings.
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 29 Octobre 2021 13: 53
    -3
    les recettes budgétaires fédérales de la Fédération de Russie en 2022 sont prévues à 25 23,6 milliards de roubles, les dépenses - XNUMX XNUMX milliards de roubles.

    https://www.vedomosti.ru/economics/news/2021/09/21/887607-pravitelstvo-odobrilo-proekt-byudzheta-na-2022-2024-godi

    Biden propose de budgétiser 6 2022 milliards de dollars de dépenses en XNUMX

    https://www.kommersant.ru/doc/4836135
    Droit! Il est avantageux pour les Américains que Poutine ait été le président de la Russie. Et nous ?