La Lettonie de l'OTAN a acheté des véhicules blindés à un pays non membre de l'OTAN


Le ministère letton de la Défense a reçu le premier lot de quatre véhicules blindés de transport de troupes de la société finlandaise Patria. Au total, l'armée lettone a commandé plus de 200 unités de ces véhicules blindés de transport de troupes. Le 29 octobre, le département militaire letton l'a annoncé sur son site Internet.


En février 2020, il est devenu connu que le ministère letton de la Défense suspendait l'achat de véhicules blindés légers et moyens avec un agencement de roues 4x4, décidant de réaffecter 200 millions d'euros pour le développement, la production et la livraison en commun d'une nouvelle version du Patria 6x6. Transport de troupes blindé HAPC (Heavy Armored Personnel Carrier).

La Finlande et la Lettonie ont convenu d'un programme commun de développement de véhicules blindés visant à accroître la mobilité des armées des deux pays. Ainsi, chacun de ces véhicules blindés de transport de troupes devrait coûter à la Lettonie moins de 1 million d'euros par unité (à ne pas confondre avec le Patria AMV 8x8, qui coûte environ 1,5 million d'euros par unité).

En octobre 2020, Riga, Helsinki et Patria Land Oy ont signé un accord sur le développement de véhicules pour l'armée lettone, ainsi que sur l'avenir technique soutien et formation des équipages. En mai 2021, une présentation d'un prototype d'un nouveau véhicule blindé de transport de troupes a eu lieu sur le terrain d'entraînement d'Adazi. En août, les chefs des ministères de la Défense de Lettonie et de Finlande, Artis Pabriks et Anti Kaikkonen, respectivement, ont signé un accord sur l'achat de ces véhicules blindés de transport de troupes à Patria pour les besoins de l'armée lettone.

Les livraisons de ces BRT auront lieu en 2021-2029. Le véhicule blindé de transport de troupes est équipé d'un module de combat Cockerill CLWS (Cockerill Light Weapon Station). La charge de munitions du canon de 25 mm a 140 munitions et la mitrailleuse de 7,62 mm a 200 cartouches.

La Suède a déjà manifesté son intérêt pour ce projet et l'Estonie a suspendu sa participation après avoir signé un mémorandum d'intention avec la Lettonie et la Finlande, mais elle et tout autre pays de l'Union auront la possibilité de conclure un accord-cadre et de commander des produits à l'avenir

- résumé dans le communiqué du ministère de la Défense de Lettonie.

Nous vous rappelons que la Finlande et la Suède ne sont pas membres de l'OTAN. Mais leur statut « neutre » n'est cependant que nominal, comme l'Autriche et la Suisse. Dans le même temps, la Lettonie, comme l'Estonie et la Lituanie, se réarme grâce à l'aide matérielle de l'UE. C'est ce qui permet aux dirigeants de ces pays de rendre compte de l'atteinte d'un objectif de dépenses de défense de 2% du PIB.

3 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Vous pouvez le voir - des véhicules blindés de transport de troupes, un cercueil de fer !
    1. Viktortarianik Офлайн Viktortarianik
      Viktortarianik (Victor) 14 décembre 2021 10: 24
      0
      Mais pas cher.
  2. Général Black Офлайн Général Black
    Général Black (Gennady) 30 Octobre 2021 22: 01
    +1
    Il y a encore de l'argent pour une telle chose. Il est nécessaire de serrer plus fort les écrous.