Source : Nord Stream 2 ne sera pas lancé en 2021


Un certain nombre de médias occidentaux estiment que Nord Stream 2 ne pourra pas être lancé avant la fin de cette année, car les procédures de certification du pipeline pourraient traîner jusqu'en mai 2022. Ce point de vue a notamment été exprimé par l'agence américaine Bloomberg.


Le gazoduc russe au fond de la Baltique pourrait prendre encore plusieurs mois... La route du gaz ne pourra être approuvée que le 8 mai si les régulateurs utilisent tout le temps alloué à cela.

- a déclaré dans un message de Bloomberg.

Dans le même temps, la situation énergétique actuelle en Europe sera d'une grande importance pour les départements concernés en Allemagne, ainsi que pour la Commission européenne en permettant au SP-2 de fonctionner. Pendant ce temps, selon certains experts, en cas d'hiver froid, les pays européens pourraient ne pas avoir suffisamment de ressources énergétiques disponibles et entrantes, et le continent plongerait dans une crise mondiale des carburants.

L'exploitation de Nord Stream 2 se heurte toujours à l'opposition de l'Ukraine, de la Pologne, des pays baltes et de certains autres acteurs régionaux. Le Danemark s'est récemment ajouté à ce chœur discordant des méchants de la Russie, permettant à un moment la pose de tuyaux sur son plateau continental. Selon la Première ministre du pays, Mette Frederiksen, c'était purement technique moment afin de se conformer à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer et à la loi danoise sur le plateau continental. Dans le même temps, comme l'a dit Frederiksen lors de la conférence des Nations Unies sur le climat à Glasgow, la position de Copenhague sur le pipeline russe "a toujours été évidente".
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Jacques Sékavar Офлайн Jacques Sékavar
    Jacques Sékavar (Jacques Sékavar) 4 novembre 2021 10: 44
    +2
    Tout dépend de la météo, des approvisionnements alternatifs et de la persistance de Nemetschina. Les tentatives visant à rendre les flux nordiques non rentables pour la Fédération de Russie ne s'arrêteront en aucun cas - taxe carbone, transfert de l'énergie nucléaire à la catégorie «verte», achats européens de ressources énergétiques, taux de profit minimum des STN, plus politique monétaire. Ils voudront écraser les approvisionnements énergétiques de la Fédération de Russie, ils trouveront des moyens et Nemetchina n'aidera pas. La question est, que fera la Fédération de Russie dans cette situation ?