La Russie mise sur l'artillerie "laser"


Les forces armées russes utilisent de plus en plus des munitions d'artillerie de haute précision à guidage laser. Selon la ressource polonaise Defence24, il ne s'agit pas seulement d'obus pour obusiers de type Krasnopol (152 ou 155 mm), qui ont été utilisés à de nombreuses reprises dans les opérations de combat, mais aussi des munitions Gran' (120 mm), qui sont de plus en plus utilisées dans les troupes de Russie.


Le tir de projectiles, dont la correction est effectuée par des gouvernes aérodynamiques en fin de vol au niveau du repère laser sur la cible, peut gravement affecter le déroulement des hostilités. Cela, en particulier, a été montré par les événements en Syrie en 2017, lorsque Krasnopol a été très efficace pour détruire les positions de mortier ennemies et d'autres cibles.


L'utilisation de projectiles Krasnopol et Gran', guidés par des drones Orion et Outpost, a également été pratiquée lors des récents exercices Zapad-2021. En outre, des armes similaires ont été utilisées au cours de manœuvres menées depuis août dans le district militaire de l'Est à l'aide d'obusiers Msta-S et de drones Orlan-10, Pacer et Lastochka. Au cours de ces exercices, des munitions Krasnopol ont été tirées à une distance de 10 à 16 km.

Ainsi, écrivent les experts polonais, malgré la présence de divers types d'installations d'artillerie et de systèmes modernes de contrôle de tir, de communication et de renseignement, la Russie s'appuie sur des munitions "laser". Ils offrent des capacités complètement nouvelles qui étaient auparavant soit difficiles à mettre en œuvre, soit complètement inaccessibles à l'aide de munitions classiques, comme en témoigne l'expérience de combat dans le SAR.
14 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. sceptique Офлайн sceptique
    sceptique 8 novembre 2021 22: 52
    +5
    La Russie n'a pas besoin de grand-chose - ne vous piquez pas le nez avec "l'épée", car vous vous plierez.
  2. Abakan Офлайн Abakan
    Abakan 8 novembre 2021 23: 02
    -2


    hyperboloïde de l'ingénieur garin Bien
    1. shinobi Офлайн shinobi
      shinobi (Yuri) 9 novembre 2021 08: 08
      0
      Eh bien, c'est toujours un conte de fées, et Dieu merci.
  3. zenion Офлайн zenion
    zenion (zinovy) 9 novembre 2021 00: 44
    -4
    Les viseurs laser existent donc depuis longtemps, mais ils n'ont pas d'analogues comme ceux-ci, les lasers eux-mêmes l'ont admis.
  4. shinobi Офлайн shinobi
    shinobi (Yuri) 9 novembre 2021 08: 29
    0
    Les armes cinétiques ont une qualité que les armes quantiques et/ou à faisceau n'ont pas. Les armes laser n'ont pratiquement aucune dissipation d'énergie latérale, ce qui n'est pas bon à des fins militaires. Les armes cinétiques, à énergie égale, provoquent une grande destruction de la cible.
    1. Bitter Офлайн Bitter
      Bitter 9 novembre 2021 10: 51
      +1
      ... dont la correction est effectuée par des gouvernes aérodynamiques en phase finale du vol en fonction du repère laser sur la cible ...

      La technologie est déjà vieille, presque comme le monde. Pointage de la cible avec un "pointeur laser". Donc,

      .. il n'y a pas de dissipation latérale d'énergie, ce qui n'est pas bon à des fins militaires.

      dans ce cas la dispersion n'est pas bonne.
      1. shinobi Офлайн shinobi
        shinobi (Yuri) 11 novembre 2021 04: 59
        0
        Désigner une cible et toucher une cible, camarade, ce n'est pas la même chose. Vous confondez chaud et doux. Divergence du faisceau et dispersion latérale de l'énergie dans le matériau touché provenant de différents domaines de la physique.
        1. Bitter Офлайн Bitter
          Bitter 11 novembre 2021 10: 45
          +1
          J'ai cité ce qui est écrit dans l'article, à savoir la désignation de la cible.

          Les forces armées russes utilisent de plus en plus des munitions d'artillerie de haute précision à guidage laser.

          Alors qu'en est-il chaud et doux, c'est plus pour vous. hi

          ... "Msta-S" et les drones "Orlan-10", "pacer" et "Swallow" ...

          jusqu'à présent, aucun faisceau laser n'a été tiré.
          1. shinobi Офлайн shinobi
            shinobi (Yuri) 11 novembre 2021 11: 04
            0
            Je suis d'accord. Mais il s'avère que le sens de l'article et le titre ne coïncident pas. Comme la photo du titre. Qu'est-ce que le drone abattu par un laser expérimental a à voir avec des munitions corrigées ?
            1. Bitter Офлайн Bitter
              Bitter 11 novembre 2021 12: 46
              +1
              Vous pouvez également viser un "pointeur laser" sur un drone, c'est la même cible pour un projectile "contrôlé". Un laser expérimental n'est pas visible sur la photo, il y a juste un réticule "de visée", peut-être juste de la caméra. Un projectile avec un plumage est montré ci-dessous.
  5. Sergey Latyshev En ligne Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 9 novembre 2021 18: 19
    -1
    Et les Polonais se trompent encore et encore.

    Les munitions "laser" sont dans les entrepôts presque depuis l'époque de l'URSS.
    Les médias ont souvent écrit à ce sujet en Ossétie du Sud, je me souviens
  6. J'ai frotté le sujet des armes laser avec un spécialiste - il a dit qu'il suffisait que le brouillard apparaisse et que le laser ne labourait pas! C'est donc une affaire sombre !
    1. Oleg Bratkov Офлайн Oleg Bratkov
      Oleg Bratkov (Oleg Bratkov) 14 novembre 2021 11: 59
      +1
      Le spécialiste râpé connaît-il les spectres d'absorption ? Eh bien, par exemple, par temps nuageux, 90 pour cent de la lumière ultraviolette passe à travers les nuages, et nos pupilles sont grandes ouvertes par temps nuageux, et les ultraviolets sont les plus nocifs pour les yeux ? C'est-à-dire qu'il est utile de porter des lunettes de soleil lorsque le soleil n'est pas visible.
      1. Cet homme était un pro, a participé aux tests de lasers de combat