Comment nous nous sommes tous retrouvés dans un monde dystopique devenu réalité


Beaucoup de gens aiment lire des livres, ou mieux, regarder des films spectaculaires sur les dystopies du futur, où les héros défient le système inhumain et le battent ou périssent naturellement dans une lutte inégale. Puis le livre est terminé, le film se termine, et nous exhalons joyeusement, nous réjouissant que tout cela ne soit pas dans la réalité. Ils ont un peu chatouillé leurs nerfs, leur ont permis de faire peur, puis sont revenus à leur vie normale, où rien de tel n'est tout simplement impossible. Ou peut-être?


La dystopie devient réalité


En partie, nous avons déjà ce sujet délicat concerné, considérant la question de la formation du monde dit tripolaire. Le fait est que tout cela a été décrit en 1943 par le brillant et perspicace écrivain britannique de science-fiction George Orwell. Dans son roman "1984", il y a trois superpuissances, se battant continuellement entre elles pour des territoires disputés et concluant des alliances, l'Océanie, l'Eastasia et l'Eurasie, dans lesquelles l'alliance actuelle AUKUS (États-Unis, Grande-Bretagne et Australie), la Chine avec ses satellites sont assez devinées .. et en partie la Fédération de Russie moderne.

Étonnamment, l'Anglais déjà à l'époque, au milieu du 20e siècle, avait prédit beaucoup de ce qui est devenu courant aujourd'hui. C'est l'image du « Big Brother » qui vous surveille en permanence, et de la propagande totalitaire avec sa constante réécriture de l'histoire, qui parvient à présenter le blanc comme le noir et le noir comme le blanc, et l'intelligence artificielle comme un prototype d'un réseau de neurones qui crée certains fonctionne, et de la technologie conversion de la parole en texte, et d'énormes forteresses flottantes, soit des porte-avions, soit des îles en vrac, etc. Une prévoyance incroyable !

Tout cela s'est déjà réalisé, et ce qui est le plus embêtant, c'est que 1984 est justement une dystopie. Un fait intéressant. On pense qu'Orwell s'est moqué de « l'URSS totalitaire » et du « stalinisme », mais le « scoop » appartient au passé depuis 30 ans. Néanmoins, en 2013, la célèbre publication britannique The Guardian a mené une enquête auprès de ses lecteurs, et du coup il s'est avéré que 89 % d'entre eux se reconnaissaient dans les « dark fantasmes » de George Orwell. A Londres, on envisage même de retirer le roman "1984" du programme scolaire, car une personne qui réfléchit, l'ayant lu, peut penser trop.

Tous les animaux sont égaux. Mais certains animaux sont plus égaux que d'autres.


C'est le fameux "commandement" d'un autre ouvrage orwellien appelé Animal Farm. Il va nous permettre de relancer un pont sémantique de 1943, date d'écriture de cette histoire, à 2021. Voyons ce que le talentueux Britannique a prédit qui se passe en ce moment.

Avant ses nouvelles réflexions, l'auteur de ces lignes estime nécessaire de faire plusieurs explications. L'infection à coronavirus existe réellement et constitue un danger pour la santé et la vie des personnes, il est donc nécessaire de la combattre. Le raisonnement portera sur la façon dont cela vaut la peine d'essayer de faire sans franchir la ligne de l'humanité, et si cela est possible du tout.

Alors, qu'avons-nous d'ici novembre 2021. Pour la deuxième année, la planète entière est terrorisée par la nouvelle infection à coronavirus COVID-19, et l'humanité en souffre et de certaines méthodes pour la combattre. Le « novlangue » s'est déjà formé : des « cireurs » et des « anti-cireux » sont apparus. Les premiers soutiennent l'idée d'une vaccination de masse, les seconds s'y opposent pour diverses raisons, dont nous reparlerons plus tard. Il y a un « Big Brother » qui, avec ses méthodes de lutte contre le COVID-19, a divisé la société en deux parties inégales et veille désormais sur les « anti-axers ».

Pour être honnête, tout cela a l'air très désagréable. Dans le soi-disant « anti-vaccination », il y a automatiquement non seulement des « anti-vaccinations » de principe, mais aussi des personnes qui ne font pas entièrement confiance aux autorités en général, ainsi que des personnes qui, peut-être, aimeraient se faire vacciner, mais ne peuvent pas en raison du retrait pour raisons médicales. De plus, tous sont désormais sensiblement bafoués dans leurs droits civils. Sans code QR confirmant qu'ils ont été vaccinés contre le coronavirus, ils ne peuvent plus se rendre dans les grands magasins, les établissements de services, et ils discutent sérieusement du fait qu'on ne leur vendra pas de billets de train et autres transports. Dans le même temps, tous les « anti-axers », idéologiques et forcés, se retrouvent désormais littéralement poussés face à face dans les petits magasins, où ils peuvent infecter ou s'infecter de la même manière. Et ceux qui sont prêts à se faire vacciner sous peine de restrictions de leurs droits font d'énormes files d'attente dans les centres de vaccination. En d'autres termes, l'idée même de telles restrictions se transforme inévitablement en une sorte d'absurdité.

Nous ne plongerons pas profondément dans l'aspect médical du problème, mais abordons l'aspect juridique. Cette division de la population en deux catégories aux droits différents commence en quelque sorte à ressembler au phénomène honteux de la ségrégation qui n'a fleuri que récemment aux États-Unis.

La ségrégation (segregatio - séparation, isolement, éloignement, séparation) est la division forcée des personnes en groupes raciaux, ethniques ou autres dans la vie quotidienne.

Inutile de dire que la division de la société en vaccinés et non vaccinés avec la défaite de ces derniers dans les droits civils viole la Constitution de la Fédération de Russie, en particulier le chapitre 2 ? Par exemple, l'article 19 stipule que tous sont égaux devant la loi et les tribunaux :

L'État garantit l'égalité des droits et des libertés de l'homme et du citoyen, sans distinction de sexe, de race, de nationalité, de langue, d'origine, de propriété ou de fonctions officielles, de lieu de résidence, de religion, de convictions, d'appartenance à une association publique ou dans d'autres circonstances. Toute forme de restriction des droits des citoyens fondée sur l'appartenance sociale, raciale, nationale, linguistique ou religieuse est interdite.

MAIS "aussi d'autres circonstances". L'article 21 de la Loi fondamentale de la Fédération de Russie dit que la dignité de l'individu est protégée par l'État, et rien ne peut être une raison pour la rabaisser :

Nul ne devrait être soumis à la torture, à la violence ou à d'autres peines ou traitements cruels ou dégradants. Nul ne peut être soumis à des expériences médicales, scientifiques ou autres sans son consentement volontaire.

Il parle également de liberté de mouvement, de liberté de pensée et d'expression, etc. Mais, d'autre part, l'article 17 de la Constitution de la Fédération de Russie stipule que l'exercice par un citoyen de ses droits et libertés ne doit pas violer les droits et libertés des autres citoyens. Ensuite, nous nous posons la question : qui viole les droits de qui ? Les « Waxers » restreignent-ils les droits civils des « anti-waxers », ou les « Waxers » violent-ils le droit des « Waxers » à la santé et à la sécurité ?

La question est très controversée et controversée. Il est encore plus important de comprendre où cela va. Aujourd'hui, nous nous sommes retrouvés de manière assez inattendue dans le monde de la dystopie la plus réelle. Et après? Va-t-on vaincre l'infection à coronavirus et tout rembobiner comme avant ? Ou est-ce maintenant que le "camp de concentration numérique" avec contrôle total et codes QR, dont tant de gens parlent, deviendra une nouvelle réalité ? Big Brother va-t-il nous laisser partir ?
24 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Cher expert en canapé. 9 novembre 2021 14: 15
    0
    Ensuite, nous nous posons la question : qui viole les droits de qui ? Les « Waxers » restreignent-ils les droits civils des « anti-waxers », ou les « Waxers » violent-ils le droit des « Waxers » à la santé et à la sécurité ?

    Peut-être pourrez-vous répondre vous-même pas à cette question, si vous imaginez une telle situation qui est bien réelle pour aujourd'hui : vous-même, ou (à Dieu ne plaise !) vous, avec votre enfant malade, venez à l'hôpital pour toute aide d'urgence, mais ils vous disent: nous ne pouvons pas vous aider, car l'hôpital est déjà plein à craquer avec des "anti-axers" notoires qui s'étouffent avec le covid. Je me demande si, à ce moment-là, vous ressentirez un sentiment d'"amour universel" pour les personnes qui ont consciemment décidé de ne pas se faire vacciner, et cela a peut-être entraîné l'effondrement de l'hôpital, et vous-même (ou votre enfant) n'avez pas laissé une seule chance de survivre.

    Et après? Va-t-on vaincre l'infection à coronavirus et tout rembobiner comme avant ?

    Pour ce faire, répondez-vous - qui va gagner ? Au cou de qui cette victoire sera-t-elle « rodée » ?
    Voici le gagnant et décidez quoi et où rembobiner.
    1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
      Marzhetsky (Sergey) 9 novembre 2021 14: 45
      0
      Peut-être pourrez-vous répondre vous-même pas à cette question, si vous imaginez une telle situation qui est bien réelle pour aujourd'hui : vous-même, ou (à Dieu ne plaise !) vous, avec votre enfant malade, venez à l'hôpital pour toute aide d'urgence, mais ils vous disent: nous ne pouvons pas vous aider, car l'hôpital est déjà plein à craquer avec des "anti-axers" notoires qui s'étouffent avec le covid. Je me demande si, à ce moment-là, vous ressentirez un sentiment d'"amour universel" pour les personnes qui ont consciemment décidé de ne pas se faire vacciner, et cela a peut-être entraîné l'effondrement de l'hôpital, et vous-même (ou votre enfant) n'avez pas laissé une seule chance de survivre.

      Je comprends votre position. Essayons de développer davantage la logique.
      Imaginons que 100% de la population s'est enracinée sous la pression des autorités et de la société. Mais en même temps, les gens tombent toujours malades, bien que sous une forme plus douce. Ici, vous venez avec un enfant malade, et on vous répond exactement de la même manière, qu'il n'y a pas de places, et qu'elles sont nécessaires aux personnes âgées et aux personnes atteintes de maladies graves. Et après? Qui est à blâmer et que faire?
      Dans le même temps, la Constitution et les droits inaliénables de l'individu ont été violés. Qu'en est-il du côté juridique et éthique de la question?

      Pour ce faire, répondez-vous - qui va gagner ? Au cou de qui cette victoire sera-t-elle « rodée » ?

      Disons que les médecins ont vaincu le covid. Et dans un an ou deux, une nouvelle infection apparaîtra.
      1. Cher expert en canapé. 9 novembre 2021 15: 36
        +1
        Imaginons que 100% de la population s'est enracinée sous la pression des autorités et de la société.

        Pourquoi est-il forcément sous pression ?) Et si vous débutiez au moins par l'exécution d'un devoir civique élémentaire ? Avant leurs propres enfants, parents, Patrie, finalement.
        Un soldat qui évite de combattre l'ennemi est appelé un déserteur. Une pandémie est la même guerre, seul l'ennemi ici est un virus. L'immunité collective n'est pas créée par elle-même, mais par un niveau spécifique d'"immunité". Et il est créé soit par des survivants de la maladie, soit par des vaccinés.
        Il s'avère que laissons les autres se battre, et moi, comme intelligent, je reste sur la touche ?)
        Pas une très belle position civique, ou?

        Mais en même temps, les gens tombent toujours malades, bien que sous une forme plus douce. Ici tu viens avec un enfant malade, et ils te répondent exactement pareil qu'il n'y a pas de places

        Ils sont légèrement malades à la maison, et n'encombrent pas les précieux lits de l'unité de soins intensifs.

        Dans le même temps, la Constitution et les droits inaliénables de l'individu ont été violés. Qu'en est-il du côté juridique et éthique de la question?

        C'est ça. Pourquoi les « cireurs » devraient-ils s'adapter aux besoins des « anti-axers », et continuer à les protéger des maladies graves ?
        Vous ne vouliez pas être vacciné ? Pour l'amour de Dieu! Malade - n'allez pas chez le médecin, ne remplissez pas de précieux lits d'hôpital avec votre carcasse, ne propagez pas l'infection, restez à la maison dans l'isolement et survivez comme vous l'avez décidé vous-même.)

        Disons que les médecins ont vaincu le covid.

        Eh bien, ce ne sont pas les médecins qui gagneront, mais ceux qui suivent les recommandations des médecins. )

        Et dans un an ou deux, une nouvelle infection apparaîtra.

        Il apparaîtra, nous déciderons au fur et à mesure qu'il sera disponible.
        1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
          Marzhetsky (Sergey) 9 novembre 2021 15: 38
          0
          Pourquoi est-il forcément sous pression ?) Et si vous débutiez au moins par l'exécution d'un devoir civique élémentaire ? Avant leurs propres enfants, parents, Patrie, finalement.
          Un soldat qui évite de combattre l'ennemi est appelé un déserteur. Une pandémie est la même guerre, seul l'ennemi ici est un virus.

          Les gens sont tous différents. J'ai des connaissances, des gens instruits qui refusent catégoriquement de faire le vaccin. Pense. que c'est ainsi qu'ils prennent soin d'eux-mêmes et de leur famille. Comme ça.

          C'est ça. Pourquoi les « cireurs » devraient-ils s'adapter aux besoins des « anti-axers », et continuer à les protéger des maladies graves ?
          Vous ne vouliez pas être vacciné ? Pour l'amour de Dieu! Malade - n'allez pas chez le médecin, ne remplissez pas de précieux lits d'hôpital avec votre carcasse, ne propagez pas l'infection, restez à la maison dans l'isolement et survivez comme vous l'avez décidé vous-même.)

          Qui y a-t-il de plus au monde, des cireurs ou des anti-axeurs ? Qui doit obéir à qui, la majorité ou la minorité ? sourire
          1. Cher expert en canapé. 9 novembre 2021 16: 20
            0
            Les gens sont tous différents.

            C'est vrai.

            J'ai des connaissances, des gens instruits qui refusent catégoriquement de faire le vaccin. Pense. que c'est ainsi qu'ils prennent soin d'eux-mêmes et de leur famille.

            Être éduqué et être éduqué, ce n'est pas la même chose. Se tromper, et encore plus les autres, avec toutes sortes de "théories du complot" n'est pas un signe d'éducation. C'est plutôt une ignorance élémentaire et obscure. )

            Qui y a-t-il de plus au monde, des cireurs ou des anti-axeurs ? Qui doit obéir à qui, la majorité ou la minorité ?

            Populisme.
            La banale pénurie de vaccin dans le monde n'est pas encore un indicateur du niveau de la majorité et de la minorité, dans le cadre de la conviction personnelle de chacun.
          2. Cher expert en canapé. 9 novembre 2021 16: 30
            -1
            Qui est le plus au monde, cireurs ou anti-axers ?

            D'ailleurs. Regardé les statistiques officielles de l'OMS.
            A ce jour, 7.306.942.772 XNUMX XNUMX XNUMX vaccins ont déjà été livrés dans le monde.
            Le nombre, pour ainsi dire, est impressionnant. Ou?
            1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
              Marzhetsky (Sergey) 9 novembre 2021 16: 32
              0
              Réduisons-le à la Russie sourire

              Populisme.

              Démocratie sourire
              1. Cher expert en canapé. 9 novembre 2021 16: 46
                -2
                Réduisons-le à la Russie

                Quel est le but du rétrécissement ?)
                1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
                  Marzhetsky (Sergey) 9 novembre 2021 16: 46
                  +1
                  Eh bien, nous avons parlé de la Russie.
                  1. Cher expert en canapé. 9 novembre 2021 17: 09
                    0
                    Eh bien, nous avons parlé de la Russie.

                    Oui, à propos de la Russie. Et par conséquent, il est très important pour moi que les Russes fassent mieux de prendre un exemple positif dans les indicateurs des statistiques mondiales que dans le négatif de votre propagande anti-vaccination mal dissimulée et franchement nuisible. La propagande est, en fait, l'obscurantisme et l'ignorance flagrante.
                    1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
                      Marzhetsky (Sergey) 9 novembre 2021 17: 23
                      -2
                      Eh bien, en fait, toute ma famille et moi avons pris racine. Alors ne te laisse pas berner par moi sourire
                      En tant que juriste de base, je m'intéresse à l'aspect juridique de la campagne de vaccination et aux violations des droits de l'homme et des libertés inaliénables dans mon pays.
                      Ce à quoi j'ai directement indiqué dans le texte de l'article. hi
                      1. Cher expert en canapé. 9 novembre 2021 17: 47
                        -1
                        En tant que juriste de base, je m'intéresse à l'aspect juridique de la campagne de vaccination et aux violations des droits de l'homme et des libertés inaliénables dans mon pays.

                        Alors défendez les droits de tous, pas seulement des non vaccinés. À tout le moins, les personnes qui aident à lutter contre la pandémie en participant au programme de vaccination de l'État ont également leurs droits et libertés.
                        Personnellement, je (j'ai déjà, comme Gorenin l'a dit))) ferais ceci:
                        Supprimerait complètement toutes les restrictions. Si vous voulez - faites-vous vacciner, si vous voulez - obtenez l'immunité par la maladie (si vous survivez). La sélection naturelle, pour ainsi dire. Nefig charge le système de santé de vos "croyances" personnelles.
                        Dans les hôpitaux, introduire un quota strict de lits de soins intensifs pour les non vaccinés, afin qu'il y ait suffisamment de places pour les personnes ayant d'autres problèmes de santé (elles ont aussi des droits et des libertés).
                        Soit dit en passant, les non vaccinés ne devraient pas être une menace inutile pour la santé du personnel médical (ils ont aussi des droits et des libertés !), et ne devraient recevoir des soins que de la part des mêmes médecins « convaincus », comme eux. Là où ils vont les chercher, c'est leur propre affaire.
                        Le personnel infirmier devrait avoir le droit personnel de décider de s'exposer ou non à des risques inutiles, de recevoir ou non de tels patients.
                        Et pas d'interdictions et d'infractions. Comment aimez-vous cela en tant qu'avocat?)
                      2. Konsult Офлайн Konsult
                        Konsult (Vladimir) 10 novembre 2021 15: 59
                        0
                        Citation: Marzhetsky
                        En tant que juriste de base, je m'intéresse à l'aspect juridique de la question...

                        La question est en fait beaucoup plus large. Pourquoi personne ne s'indigne des amendes pour ne pas porter de ceinture de sécurité ??? En effet, dans ce cas, une personne ne contrôle que sa (!) Vie. Les antivaccins, d'un autre côté, mettent en danger la vie et la santé de beaucoup, mais en même temps ils crient au sujet de leurs droits. Qu'ils se réalisent donc isolément des autres.
  2. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
    Marzhetsky (Sergey) 9 novembre 2021 17: 49
    0
    Citation: Cher expert en canapé.
    Alors défendez les droits de tous, pas seulement des non vaccinés. À tout le moins, les personnes qui aident à lutter contre la pandémie en participant au programme de vaccination de l'État ont également leurs droits et libertés.

    N'ai-je pas écrit à ce sujet dans le texte de l'article ?
    Me citer

    Il parle également de liberté de mouvement, de liberté de pensée et d'expression, etc. Mais, d'autre part, l'article 17 de la Constitution de la Fédération de Russie stipule que l'exercice par un citoyen de ses droits et libertés ne doit pas violer les droits et libertés des autres citoyens. Ensuite, nous nous posons la question : qui viole les droits de qui ? Les « Waxers » restreignent-ils les droits civils des « anti-waxers », ou les « Waxers » violent-ils le droit des « Waxers » à la santé et à la sécurité ?

    La question est très controversée et controversée.

    Que me reprochez-vous ?

    Supprimerait complètement toutes les restrictions. Si vous voulez - faites-vous vacciner, si vous voulez - obtenez l'immunité par la maladie (si vous survivez). Nefig charge le système de santé de vos "croyances" personnelles.
    Dans les hôpitaux, introduire un quota strict de lits de soins intensifs pour les non vaccinés, afin qu'il y ait suffisamment de places pour les personnes ayant d'autres problèmes de santé (elles ont aussi des droits et des libertés).
    Soit dit en passant, les non vaccinés ne devraient pas être une menace inutile pour la santé du personnel médical (ils ont aussi des droits et des libertés !), et ne devraient recevoir des soins que de la part des mêmes médecins « convaincus », comme eux. Là où ils vont les chercher, c'est leur propre affaire.
    Le personnel infirmier devrait avoir le droit personnel de décider de s'exposer ou non à des risques inutiles, de recevoir ou non de tels patients.
    Et pas d'interdictions et d'infractions. Comment aimez-vous cela en tant qu'avocat?)

    S'ils paient des impôts et des déductions au Service fédéral des migrations, ils ont alors parfaitement droit à une assistance médicale. N'est-ce pas?
    À votre avis, il s'avère que vous payez l'État pour payer, mais résolvez vos propres problèmes. Cela ne me convient pas en tant qu'avocat. hi

    Je suis partisan de trouver une approche plus légale et en même temps humaine.
    1. Cher expert en canapé. 9 novembre 2021 18: 09
      -1
      Que me reprochez-vous ?

      Dans un premier temps, en l'absence d'une position civique clairement exprimée.

      La question est très controversée.

      De plus, cette démagogie, à la : dois-je aller me battre, ou vaut-il mieux m'asseoir, laisser les autres se battre pour moi..

      Les droits et libertés n'y sont pour rien.

      Vos doutes portent également sur les bienfaits de cette même vaccination :

      J'ai des connaissances, des gens instruits qui refusent catégoriquement de faire le vaccin. Pense. que c'est ainsi qu'ils prennent soin d'eux-mêmes et de leur famille. Comme ça.

      C'est-à-dire qu'en louant "l'éducation" de vos connaissances, vous vous mettez indirectement de leur côté, partagez leur point de vue, et créez ainsi une prépondérance émotionnelle défavorable à la vaccination.

      En même temps, vous ne vous rendez absolument pas compte (ou vous le livrez toujours ?) que vous écrivez à un très large public, et votre avis risque de ne pas avoir d'impact positif sur des personnes encore indécises.
      1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
        Marzhetsky (Sergey) 9 novembre 2021 18: 21
        +1
        Dans un premier temps, en l'absence d'une position civique clairement exprimée.

        J'ai ma propre position citoyenne sur toutes les grandes questions, mais je ne l'exprime pas toujours. Dans cet article, j'ai essayé d'être au-dessus.

        De plus, cette démagogie, à la : dois-je aller me battre, ou vaut-il mieux m'asseoir, laisser les autres se battre pour moi..

        Vous avez commencé à faire la guerre à la démagogie, je n'en ai pas écrit un mot.

        Les droits et libertés n'y sont pour rien.

        L'article porte sur les droits et libertés, relisez

        Vos doutes portent également sur les bienfaits de cette même vaccination :

        Nulle part dans le texte de l'article je n'ai exprimé de doutes sur les bienfaits de la vaccination. D'ailleurs, dans le commentaire, j'ai indiqué que j'étais vacciné moi-même et avec ma famille.
        J'insiste pour que vous citiez une citation où je fais campagne contre la vaccination dans l'article, ou que vous preniez vos mots.

        C'est-à-dire qu'en louant "l'éducation" de vos connaissances, vous vous mettez indirectement de leur côté, partagez leur point de vue, et créez ainsi une prépondérance émotionnelle défavorable à la vaccination.

        Mes amis ont droit à leur opinion personnelle. Ayant indiqué leur éducation, j'ai souligné que ce ne sont pas des marginaux ignorants.

        En même temps, vous ne vous rendez absolument pas compte (ou vous le livrez toujours ?) que vous écrivez à un très large public, et votre avis risque de ne pas avoir d'impact positif sur des personnes encore indécises.

        Mon article ne vise pas à détourner quelqu'un de la vaccination, mais à essayer d'arrêter de violer les droits et libertés constitutionnels de mes concitoyens et de glisser dans la « dystopie » évoquée dans le texte. Quelle est l'essence des violations, je vous ai expliqué en détail. Vous avez notamment suggéré de priver les gens des soins médicaux auxquels ils ont pleinement droit. Je ne suis pas d'accord avec ça.
      2. BMP-2 Офлайн BMP-2
        BMP-2 (Vladimir V.) 11 novembre 2021 01: 18
        -2
        Vous avez une étrange position civique : imposer vos délires d'expert aux indécis ! rire Les gars, je comprends que vous êtes loin de la médecine, de la biologie, de la virologie, parce que vous discutez du dilemme comportemental « à ne pas faire » au lieu de déterminer « comment cela va-t-il aider ? » Connaissant le matériel, il n'y a plus besoin d'"influencer quelqu'un", car dans ce cas vous comprenez ce que vous avez à faire vous-même. En fait, il n'y a rien de compliqué dans cette situation, il suffit juste de répondre à deux questions : 1) ce virus est-il très variable ? (Oui); 2) si nous supposons que le vaccin sera effectivement efficace (puisque s'il n'est pas efficace, alors il ne sert à rien d'injecter par définition), alors quelles copies (mutations) de celui-ci survivront ? (dans la plus grande mesure capable de s'adapter à l'action du vaccin, car personne non plus n'a annulé la sélection naturelle parmi les virus. C'est-à-dire que de nouvelles souches encore plus agressives et se multipliant rapidement que delta apparaîtront). Vous avez encore des questions ?
  3. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 9 novembre 2021 18: 30
    +1
    Un sujet inventé.
    Dans de nombreux pays, des foyers épidémiques et des foyers plus terribles sont apparus, une quarantaine stricte a tout décidé.

    Ici, les autorités tremblent simplement pour des revenus, alors les ordures sortent.
    Exemple : dans notre pays, les pauvres chinois pourraient être immédiatement mis en quarantaine en Extrême-Orient, et les riches Elita, qui revenaient des boutiques italiennes infectées, ne pouvaient pas être touchées...
    Oui, et "l'optimisation" n'est pas seulement passée avec nous...
  4. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
    Marzhetsky (Sergey) 9 novembre 2021 18: 33
    0
    Citation: Sergey Latyshev
    Un sujet inventé.

    Qu'est-ce que l'artificialité en particulier ?
  5. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 9 novembre 2021 19: 49
    0
    Aujourd'hui, j'ai regardé les nouvelles. La Russie a ouvert ses frontières avec dix autres pays. Est-ce étrange que nous ayons une sorte de combat avec covid?
    Le gouvernement lutte contre l'inflation, mais augmente deux fois par an les prix du gaz, de l'électricité et du chauffage. Et dans le même temps, les salaires et les retraites n'augmentent pratiquement pas. Est-ce un étrange combat contre l'inflation ?
    100% de la santé humaine dépend d'une bonne nutrition ! Que font les gouverneurs ? Ils font un système d'admission dans les magasins ! Tout est fait exprès.
    Le zinc, le potassium, les vitamines A, B1, C - affectent le système cardiovasculaire.
    Zinc, sélénium, fer - sur le système immunitaire humain.
    Zinc - une tasse de cacao par jour, oignons - 100g. par jour, amandes 10 pcs. ou un pignon de pin par semaine.
    Fer - le halva de sésame est le leader du fer. Assez une fois par semaine de fruits de mer.
    Sélénium - un œuf par jour, haricots, pistaches,
    Potassium - 100g. les pommes de terre contiennent 500 ml g - 1/6 des besoins quotidiens.
    Dattes - contiennent 23 types d'acides aminés qui ne se trouvent pas dans d'autres fruits. 10 morceaux. une journée suffit pour l'apport quotidien de magnésium, cuivre, soufre, 50% fer, 25% calcium.
    Mangez bien et vous n'aurez pas de morve, encore moins de virus ! Et n'oubliez pas que 50 gr. cognac par jour n'est pas seulement suffisant, mais aussi utile !
  6. zenion Офлайн zenion
    zenion (zinovy) 10 novembre 2021 19: 52
    0
    Tout cela se passe avant le début d'une énorme guerre planétaire. Les coupables ont été trouvés, mais aucun coupable. La bombe thermonucléaire comparera tout le monde. C'était un revolver. Et puis il y aura une planète des singes, comme prévu. A l'occasion de la vaccination. Il peut infecter tous les non vaccinés. Et personne ne garantit qu'il n'y aura pas de décès avec la vaccination, il n'y en aura pas d'immortels pendant longtemps.
  7. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
    Marzhetsky (Sergey) 11 novembre 2021 07: 26
    0
    Citation: BMP-2
    Vous avez une étrange position civique : imposer vos délires d'expert aux indécis !

    Pouvez-vous être plus précis sur quoi et à qui j'impose ?
    L'article n'abordait pas du tout les aspects médicaux de la vaccination. Il est dédié aux violations des droits et libertés constitutionnels des citoyens russes.
    Alors allez-y doucement sur les "délires d'experts". Je comprends parfaitement ce que j'écris. Et des gens comme vous et mon adversaire sont engagés dans la substitution de concepts, organisant la démagogie et proposant de priver certains Russes de l'accès aux soins médicaux simplement parce que leur opinion ne coïncide pas avec la vôtre.
  8. Verseau580 Офлайн Verseau580
    Verseau580 12 novembre 2021 14: 16
    0
    Trop difficile. Voyez les choses plus facilement : du point de vue des documents bien connus de l'ONU. Il y en a au moins deux : Codex de Nuremberg и Convention pour la prévention et la répression du génocide. So.
    1) Tout produit médical doit obtenir l'approbation de l'autorité compétente. L'approbation peut être totale ou provisoire.
    Aucun "vaccin contre le covid" n'a suivi le cours complet des essais vaccinaux et n'est donc un médicament expérimental.
    Ensuite, nous lisons le texte du Code de Nuremberg, en commençant par le point 1. Google est entre vos mains ; le document est aussi clair qu'une larme d'enfant.
    Pour ceux qui décident d'agir contrairement à ce Code, du savon et une corde sont préparés à la fin du voyage. D'après les recettes de 1946.
    2) La Convention ci-dessus équivaut à priver les gens de la possibilité de gagner leur vie pour tenter de commettre un génocide... Des licenciements massifs de personnes sous le faux prétexte de "refuser les vaccinations" (voir ci-dessus : ce substances expérimentales) - équivalent de tentative de génocide par privation de moyens de subsistance... C'est, comme au paragraphe (1), un crime contre l'humanité. Au bout du chemin - de la même manière, du savon et une corde pour tous les porteurs du projet "vaccination obligatoire contre le covid".
  9. Evgeny Vinokhodov Офлайн Evgeny Vinokhodov
    Evgeny Vinokhodov (Evgeny Vinokhodov) 13 novembre 2021 18: 09
    +1
    George Orwell a écrit en 1984 le livre What Britain is coming into.