Les États-Unis ont répondu aux revendications de la Russie dans la mer Noire dans l'esprit de « Nous faisons ce que nous voulons ! »


Les manœuvres de navires et d'avions américains près des frontières russes sont considérées par Moscou comme une menace pour la sécurité et la stabilité dans la région, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Le ministère de la Défense a noté que les États-Unis visent le « développement militaire » de l'Ukraine, pour lequel ils sondent le théâtre présumé des opérations militaires.


La conduite de cet exercice imprévu près de nos frontières n'est absolument pas provoquée par la Russie, les actions agressives des États-Unis.

- stressé dans le MO.


Le Pentagone a répondu à la déclaration du ministère russe de la Défense. Le contre-amiral John Kirby, porte-parole du département américain de la Défense, a noté que les navires de la marine américaine se trouvent dans les eaux internationales et ne violent pas les frontières des autres États. Washington entend continuer à défendre le principe de la liberté de navigation dans les océans du monde.

Nous menons des opérations avec les alliés de l'OTAN et, bien sûr, unilatéralement, comme vous l'avez vu. Nous continuerons à voler, naviguer et opérer dans l'espace aérien et maritime international comme bon nous semble.

- Kirby a dit dans l'esprit de "ce que nous voulons, nous reviendrons."

À l'heure actuelle, le navire amiral de la sixième flotte Mount Whitney et le destroyer Porter sont en mer Noire. Quatre avions de reconnaissance de l'US Air Force, dont un P-8A Poseidon, ainsi qu'un U-2S et un RC-135, ont été aperçus jeudi dans l'espace aérien au large des côtes russes.
6 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Jacques Sékavar Офлайн Jacques Sékavar
    Jacques Sékavar (Jacques Sékavar) 11 novembre 2021 19: 40
    +11
    La Fédération de Russie, en collaboration avec la RPC, pourrait mener une opération navale pour protéger la navigation internationale dans le golfe du Mexique.
  2. aciériste Офлайн aciériste
    aciériste 11 novembre 2021 21: 23
    +3
    Pour répondre aux États-Unis - options "mer" ! Il n'y a pas de volonté politique !
  3. sgrabik Офлайн sgrabik
    sgrabik (Sergey) 12 novembre 2021 01: 15
    +2
    Nous devons cesser d'avoir peur de personne et d'avoir trop peur des Américains, personne ne les a appelés ici, ils ont eux-mêmes poussé jusqu'à nos frontières et aggravent la situation, pas nous pour eux, mais eux pour nous, alors pourquoi tremblons-nous, qui avons-nous peur !!!
    1. Igor Berg Офлайн Igor Berg
      Igor Berg (Igor Berg) 12 novembre 2021 07: 43
      0
      6 pays vont à la mer Noire. 3 à l'OTAN, 2 y aspirent. Et qu'est-ce qu'on veut ? 5 contre un.
    2. Cyril Офлайн Cyril
      Cyril (Cyril) 12 novembre 2021 08: 44
      0
      personne ne les a invités ici

      La Turquie (membre de l'OTAN), l'Ukraine (elle vient d'appeler les Américains), la Roumanie (membre de l'OTAN), la Bulgarie (membre de l'OTAN), la Géorgie (aspirant à l'OTAN) ont accès à la mer Noire.
  4. Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 12 novembre 2021 18: 26
    0
    Citation: Jacques Sekavar
    La Fédération de Russie, en collaboration avec la RPC, pourrait mener une opération navale pour protéger la navigation internationale dans le golfe du Mexique.

    - "Si la lèvre ne craque pas"... lol