La Turquie a interdit au « Belavia » biélorusse de transporter des citoyens irakiens, syriens et yéménites


Dans la situation de crise migratoire qui s'est développée à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, la Turquie a imposé une interdiction à la compagnie aérienne biélorusse Belavia de transporter des citoyens irakiens, syriens et yéménites vers la Biélorussie. Cela a été annoncé vendredi 12 novembre par le site officiel du transporteur.


Auparavant, la compagnie turque Turkish Airlines avait refusé de transporter des citoyens de ces pays à Minsk. Seuls les titulaires de passeports diplomatiques pourront continuer les vols.

Dans la situation de l'afflux de migrants à la frontière biélorusse-polonaise, l'Union européenne blâme, en particulier, Ankara et Moscou, qui fourniraient prétendument des immigrants illégaux asiatiques à la frontière avec la Pologne et causeraient ainsi des problèmes aux autorités polonaises. Dans le même temps, Bruxelles menace d'imposer des sanctions à Aeroflot et Turkish Airlines, qui, selon des responsables européens, transportent des migrants dans leurs avions.

La direction de la société russe a démenti ces accusations et, à son tour, menace de poursuites judiciaires ceux qui diffusent de telles informations.

Pendant ce temps, jeudi 11 novembre, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de Pologne, Lukasz Yasina, a noté dans une interview à la radio Echo Moskvy que les Polonais n'ont pas l'intention de laisser entrer sur leur territoire des migrants illégaux du Moyen-Orient. Dans le même temps, Yasina a assuré que la partie polonaise était prête à fournir une assistance humanitaire globale au Bélarus.
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
    Oleg Rambover (Oleg Piterski) 13 novembre 2021 17: 45
    -3
    Regardez ce que le vieil homme mijote... Pour écraser les affaires d'Erdogan.