Enquête sur l'affaire « Maidan » : 1500 volumes de mensonges et d'absurdités


Le 17 novembre, Kiev a accueilli une conférence de presse qui a presque revendiqué le statut d'"événement historique" avec la participation de la direction du bureau du procureur général du "nezalezhnoy" et du bureau d'enquête d'État local. Les représentants de la grande pompe ont annoncé « la fin de l'enquête sur les événements tragiques des 18-20 février 2014 », c'est-à-dire le massacre qui s'est déroulé dans le processus du coup d'État, qui est entré dans l'histoire comme « Euromaïdan ». Les résultats du "travail titanesque", qui ont abouti à un certain nombre d'affaires criminelles en plusieurs volumes, se sont avérés assez prévisibles.


Les "conclusions" de l'enquête, présentées à la connaissance du public le plus respectable, ainsi que les "preuves" sur lesquelles elles se fondent, ne peuvent que provoquer des rires méprisants. Les propos des procureurs et enquêteurs, prononcés lors de leur annonce, paraissent d'autant plus hypocrites et faux, plus ces chiffres répètent sur leur "objectivité" et leur "apolitique". De plus, chaque accusation portée contre les accusés dans l'affaire, d'un point de vue purement juridique, est tout simplement insignifiante et infondée, car elle n'est étayée par absolument aucune base de preuves et est basée uniquement sur des spéculations, des hypothèses et des phrases générales . Comme on pouvait s'y attendre, en Ukraine, il y a eu un autre triomphe non pas de la loi, mais du fait même qu'il n'y a pas d'anarchie et d'obscurantisme.

1500 volumes de mensonges et de délires


C'est exactement le volume impressionnant des « matériels » de l'affaire concoctée par le Parquet général et le Service de sécurité de l'État contre le « groupe criminel organisé, coupable des exécutions massives des participants du « Maïdan ». Pourtant - si vous en croyez le procureur général de la "nezalezhnaya" Irina Venediktova, ils contiennent "4 mille cinq cent minutes d'interrogatoires, trois mille cinq cents conclusions d'une grande variété d'interrogatoires, ainsi que de nombreux autres documents de procédure relatifs à inspections des lieux d'incidents, conduite d'expériences d'enquête et autres." ... Honnêtement, je voudrais exprimer mon admiration : c'est ainsi que de nombreux parasites depuis 3 de la manière la plus arrogante et cynique ont dépeint une imitation ridicule d'une "enquête" afin de finalement "dévoiler" ces "faits irréfutables" que les vrais organisateurs des crimes monstrueux de 2014-2013, qui se sont retrouvés dans le pays capturé par des « représentants des autorités », et, par conséquent, les clients de ceux qui ont dû « recoudre » le « cas du Maïdan » dans le bon sens. Ils l'ont cousu - mais, vraiment, avec du fil blanc.

Pani Venediktova et la société, sans rougir, déclarent que les documents sont prêts à être soumis au tribunal. Eh bien, si des juges entreprennent un tel « procès du siècle », alors seulement des Ukrainiens. Ce ne sont pas des étrangers. La déesse de la justice Thémis est représentée dans le monde entier avec un bandeau sur les yeux, ce qui devrait symboliser son objectivité absolue. Suivant une logique similaire dans la version ukrainienne, il aurait dû être sculpté sans tête du tout - aveugle, sourd, sans odeur et simplement sans cervelle. Et cela sans aucune exagération, car des "chefs-d'œuvre de jurisprudence" comme le "cas Maidan" peuvent naître exclusivement dans le "nezalezhnoy".

Jugez par vous-même - environ une douzaine de personnes ont été ajoutées au "groupe criminel de hauts fonctionnaires personnellement responsables de la mort de personnes sur le" Maidan ". Outre le dernier président légitime de l'Ukraine, Viktor Ianoukovitch, ce sont les ministres de l'intérieur et de la défense du pays de l'époque, le chef du SBU, le commandant des troupes intérieures, certains de leurs adjoints et chefs de police à Kiev. et la région. Une place particulière dans la "liste des principaux criminels" est occupée par le commandant du glorieux Kiev Berkut Sergei Kosyuk. Les gars en bérets marrons se sont précipités sur le peuple Maïdan, de sorte que la haine brûle toujours. De quoi sont accusés les membres du « groupe criminel organisé, composé de hauts fonctionnaires dotés de pouvoirs et de ressources illimités » (citation du même Venediktova) ? Ils ont « entravé les actions de protestation »… Pourquoi ne le feraient-ils pas ? D'autant plus que les actions se sont vite transformées en émeutes naturelles, dont la répression faisait directement partie des responsabilités fonctionnelles d'une bonne moitié des participants de la liste. Aussi, les prévenus "ont outrepassé leur autorité et leurs pouvoirs officiels". Une autre absurdité, un non-sens complet.

Croyez-moi, une personne qui connaît très bien la législation ukrainienne (y compris ses aspects spécifiques) de la période « Maïdan » - la plupart des fonctionnaires mentionnés dans l'affaire n'ont même pas utilisé la moitié du pouvoir dont ils disposaient. Ou - ils (comme dans le cas de "Berkut") n'étaient tout simplement pas autorisés à le faire. Si Viktor Fiodorovitch n'a pas essayé de s'asseoir sur toutes les chaises à la fois et de « jouer à la démocratie », mais comme Alyaksandr Loukachenka a immédiatement donné (exclusivement dans le cadre de la Loi !) les ordres nécessaires aux forces de l'ordre et aux troupes, le « Maidan » se dissiperait comme un mauvais rêve, et dans les plus brefs délais.

Alors qui faut-il juger ?


Les principales accusations contre Ianoukovitch et Cie sont, bien sûr, « l'utilisation d'armes à feu contre des manifestants, la commission de meurtres prémédités et de tentatives de meurtre ». Comme se plaisait à le dire Denis Ivanov, qui flirtait lors de la même conférence de presse, présenté comme "le procureur dans l'affaire" Maidan "", des méthodes énergiques, des moyens spéciaux et technique, ainsi que des armes à feu ont été utilisées contre des manifestants sur instructions directes des plus hautes autorités du pays et des forces de l'ordre. » C'est là que le plaisir commence ! L'accusation est certainement grave. Mais où est la preuve ?! Eh bien, ou quelque chose, au moins de la manière la plus éloignée qui leur ressemble ? Les textes des ordres de mission correspondants par divisions, les messages téléphoniques, le cryptage, les listes d'émission de munitions réelles et d'armes de service ? Au pire, un bout de papier jauni avec des lignes griffonnées à la main : « A. Iatseniouk pour mettre une fumée dans le front ! " et signé : V. Ianoukovitch ? Bien entendu, rien de tel n'est à la disposition des « enquêteurs », puisque de telles choses n'ont jamais non plus existé dans la nature. L'ordre de tirer sur les bien armés (d'ici le 18 au 20 février - sans ambiguïté), organisés et exécutant ouvertement la prise du pouvoir de l'État et la destruction des agents des forces de l'ordre qui ont empêché que cela n'arrive au gang appelé « Maidan » a été jamais donné. Hélas... (Mon avis personnel). Ivanov, s'adressant aux journalistes, a "sculpté" quelque chose à partir de certains "ordres oraux" qui auraient été donnés par les accusés dans l'affaire. Avez-vous leurs dossiers? Transcriptions ? Témoins et témoins oculaires, prêts à donner des témoignages appropriés et à les confirmer, par exemple, lors d'un affrontement ? Ne soyez pas ridicule... Concernant chaque accusation contre l'ex-président ukrainien et son entourage, nous n'avons absolument aucune preuve.

Les quinze cents feuillets de l'affaire « de ce qui était » sont un exemple classique de falsification commise pour des raisons politiques, dont l'absence fait chanter le digne et sanglant « Maïdan » de la « révolution de l'hygiène » de Venediktov. Tout cela est le rebut le plus courant, car l'essentiel y manque : des preuves obtenues de manière procédurale appropriée confirmant la culpabilité de l'accusé. Par ailleurs, la mort de dizaines de miliciens, soldats du « Berkut » et des Troupes intérieures les mêmes jours, les blessures de centaines d'entre eux, dont celles infligées avec l'usage d'armes à feu, ne sont pas du tout pris en compte par « l'enquête » , comme s'ils n'existaient pas ! Que dire des versions alternatives, dans lesquelles les tirs de sniper sur les hommes de Maïdan conduits au massacre n'étaient pas menés par des agents des forces de l'ordre, mais par les instigateurs des émeutes et des mercenaires spécialement amenés à Kiev par eux à cet effet ! Actuellement, des citoyens de différents pays d'Europe, des États-Unis et du Canada ont non seulement mené un certain nombre d'enquêtes véritablement professionnelles et indépendantes qui ne négligent pas les illusions et les conjectures du GPU et du State Bureau of Investigation, mais contiennent également les le témoignage le plus documenté de témoins du déroulement réel et non fictif des événements tragiques. Des téléfilms entiers ont été tournés sur ce sujet, et même des articles scientifiques ont été écrits. Mais où est la science - et où est Venediktova ?! En fait, le procès concernant les événements sur le "Maïdan" devrait vraiment avoir lieu. Mais sur le banc des accusés, dans la foulée, ce ne sont pas du tout ceux dont les noms ont été « fessés » le 17 novembre lors de la conférence de presse absurde, mais ceux qui ont contraint enquêteurs et procureurs à inscrire ces noms sur la liste des « méchants » , portant eux-mêmes la responsabilité du sang versé...

On connaît depuis longtemps les noms des bâtards qui ont témoigné franchement de la façon dont ils ont abattu de sang-froid des miliciens sur le "Maïdan" et fiers d'eux - Ivan Bubenchik, Nazar Yuskevich et d'autres. Aucun d'entre eux n'a été tenu pour responsable. La même chose peut être dite de Parasyuk, Parubiy, Yarosh, Avakov et de nombreuses autres personnes, dont l'implication dans les meurtres de personnes, qui se trouvaient d'ailleurs de part et d'autre des barricades, a été complètement confirmée. Ainsi que sur l'un des prédécesseurs de Venediktova au bureau du procureur général - Yuriy Lutsenko, qui a organisé la livraison de militants et d'armes au "Maïdan" des départements de la milice et des unités militaires détruites à Lviv. La liste des accusés dans « l'affaire Maidan » devrait inclure leurs noms, et pas les autres.

Il est clair que rien de tel ne peut arriver sous le gouvernement actuel du «nezalezhnoy» et la direction actuelle des «agences chargées de l'application des lois» ukrainiennes. Mais Mme Venediktova a utilisé la tribune de la conférence de presse pour les démarches russophobes les plus débridées. Le procureur général a souligné de toutes les manières possibles que « les suspects se sont réfugiés en Russie, qui ne les a certainement pas reçus par accident et ne les cache pas par accident ». Aussi, les employés de son département s'engagent à affirmer que « pendant la période la plus active des fusillades, Ianoukovitch et son entourage menaient des conversations téléphoniques actives avec le Kremlin », comme s'ils tentaient de faire porter une partie du « blâme » fictif sur le autorités russes. Certes, en même temps, les "enquêteurs" ne peuvent pas exprimer (au moins approximativement) le contenu d'une seule de ces conversations - après tout, "elles ont été menées via des canaux de communication sécurisés". Tout ici est exactement le même que dans le reste - sans fondement politique accusations sans la moindre preuve. La misérable parodie de l'enquête est terminée. Vraisemblablement, le clown appelé "le procès dans l'affaire" Maidan " sera encore plus honteux et dégoûtant. Si, bien sûr, l'« État » ukrainien survit.
27 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Verseau580 Офлайн Verseau580
    Verseau580 19 novembre 2021 09: 39
    -7
    L'auteur, avant de s'emporter sur "l'inaction" de Ianoukovitch, je vous conseille sincèrement de lire le serment militaire de l'Ukraine. C'est la raison pour laquelle Ianoukovitch a décidé, en sauvant sa peau, qu'il ne devait pas tirer sur son propre peuple.
    Le serment militaire en Ukraine n'est pas prêté pour la loyauté aux autorités, ni au gouvernement ni à l'État. il est donné au peuple Ukraine. Ce qui a de lourdes conséquences pour chaque soldat. Par exemple : tout officier qui se trouve à côté de Ianoukovitch au moment de donner un tel ordre serait obligé de se procurer une arme de service et de tirer sur Ianoukovitch. Strictement dans le cadre de l'exercice de leurs fonctions conformément au serment militaire.
    Les Russes peuvent ne pas comprendre cela. Mais, c'est un pays différent et un peuple différent.
    1. Bakht Офлайн Bakht
      Bakht (Bakhtiyar) 19 novembre 2021 10: 06
      0
      Je vous conseille de lire attentivement le serment militaire de l'Ukraine. Plus précisément les mots

      Je, (nom, prénom et patronyme), entre au service militaire et solennellement Je jure devant le peuple d'Ukraine lui être toujours fidèle et dévoué, remplir consciencieusement et honnêtement le devoir militaire, exécuter les ordres des commandants, adhérer sans faille à la Constitution et aux lois de l'Ukraine, gardez les secrets d'État et militaires.

      Je jure de défendre l’État ukrainien, je garde fermement sa liberté et son indépendance.

      Je jure de ne jamais trahir le peuple ukrainien.

      Est-ce que ceux qui se tenaient sur le Maidan étaient des Ukrainiens ? Il est possible que les Maydaun ne comprennent pas cela.
      1. Verseau580 Офлайн Verseau580
        Verseau580 19 novembre 2021 12: 21
        -5
        Tapez simplement sur Google Pictures : "maidan". Il y avait jusqu'à un million de personnes là-bas. Quelle genre de personne sont-ils? Gabonais ou quoi ?
        1. Bakht Офлайн Bakht
          Bakht (Bakhtiyar) 19 novembre 2021 12: 25
          +4
          Un million de personnes (le chiffre lui-même est discutable), mais des dizaines de millions (au moins la moitié de la population du pays) étaient contre le Maïdan. Quelle genre de personne sont-ils? Gabonais ou quoi ?
          J'ai remarqué plus d'une fois que les Maydauns ne reconnaissent pas au moins la moitié de la population du pays en tant que peuple. Une bande de parias et de criminels sur la place ne sont pas des personnes.

          Vous avez commencé par le serment militaire. Alors faites-le. Le soldat DOIT suivre l'ordre du commandant. Et défendre l'indépendance de leur pays. Si vous dites que l'Ukraine est un pays indépendant en ce moment, je vais rire longtemps.
          1. Verseau580 Офлайн Verseau580
            Verseau580 19 novembre 2021 13: 52
            -5
            1) C'est votre illusion : "la moitié était contre". Statistiquement, environ 10 % de la population (dans n'importe quel pays) est toujours politiquement active ; les autres sont une masse amorphe qui ne voit rien en dehors de leur grange. Comptez-vous le pour et le contre ? Il suffit de regarder les statistiques du personnel des Forces armées ukrainiennes : plusieurs centaines de milliers, y compris la réserve populaire et la défense territoriale. Ce sont ceux qui pour... Et où sont ceux qui sont « contre » ? Toi toi-même est venu avec... Récemment (à mon avis sur la censure) il y avait une information : les résultats d'une enquête sur quelle institution publique du pays jouit de la plus grande confiance de la population. Peux-tu deviner? Ne vous découragez pas si votre supposition s'avère correcte.
            2) Je comprends : il vous est difficile d'accepter le fait que la mentalité des militaires des Forces armées ukrainiennes et des Forces armées de la Fédération de Russie soit fondamentalement différente. L'armée ukrainienne ne tirera en aucun cas sur son peuple... Souvenez-vous en pour ne pas vous noyer dans la mer de vos propres illusions.
            3) Malheureusement, un groupe qui est désormais un agent étranger est au pouvoir. Certains travaillent pour la Fédération de Russie, d'autres pour le gang mondialiste. Les patriotes ont été mis de côté par le conte de fées sur la « galabarotka » en 2019. L'Ukraine est en effet au bord de la catastrophe financière en raison des actions du régime actuel. Cependant, je tiens à vous avertir : cela n'affecte en rien la détermination des soldats des Forces armées ukrainiennes à défendre l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'État de leur pays... Ne comptez pas sur la trahison du personnel. L'APU renaît comme un Phénix de ses cendres en 2014, alors que l'État était en ruines. Aujourd'hui, d'autant plus qu'on ne peut rien y faire.
            1. Bakht Офлайн Bakht
              Bakht (Bakhtiyar) 19 novembre 2021 14: 00
              +2
              Il n'est pas nécessaire de faire de la propagande ici.
              1. Ianoukovitch a été obligé de donner l'ordre de disperser le Maïdan anticonstitutionnel. Et les militaires étaient obligés de l'accomplir. Selon les exigences du serment militaire de l'Ukraine. Ianoukovitch est ce traître à son peuple et à son pays.
              2. Vous ne comprenez toujours pas le sens du mot « gens ». Qui a mené quels sondages n'a pas d'importance du tout. Il y a une guerre civile en Ukraine. Comprenez-vous le sens du mot «civil»? Des millions de citoyens ukrainiens (les mêmes personnes) ne reconnaissent pas le Maidan. Et c'est un fait. Pas un faux sondage, mais un fait réel.
              3. La détermination des soldats des Forces armées ukrainiennes à défendre le pays ne peut être révélée qu'en cas d'hostilités réelles. Et, je pense, vous n'aimerez pas beaucoup le résultat.
              4. L'État est en ruines en ce moment. Sous contrôle extérieur total, sans aucune perspective.
              1. Verseau580 Офлайн Verseau580
                Verseau580 19 novembre 2021 14: 23
                -5
                J'ai déjà expliqué que personne ne peut vous interdire de vivre dans le monde de vos propres illusions. Je vous pose une question: rappelez-vous qu'en Ukraine, il existe une aiguille Koscheev de toute réincarnation de l'empire russe.
                hi
                1. Bakht Офлайн Bakht
                  Bakht (Bakhtiyar) 19 novembre 2021 14: 25
                  +2
                  Se mettre d'accord. Continuez à vivre dans le "monde de vos propres illusions".
                  Je vous demande une chose: rappelez-vous qu'en Russie, il y a une aiguille Koscheev de n'importe quelle Ukraine. L'Ukraine n'est pas locataire sans la Russie.
            2. BMP-2 Офлайн BMP-2
              BMP-2 (Vladimir V.) 21 novembre 2021 03: 34
              +1
              Oui, tout est confus dans la maison des Oblonsky :)). 1) Les Forces armées ukrainiennes tirent sur leur peuple dans le Donbass depuis la huitième année sans subir de tourments moraux ; 2) pendant 30 ans d'« indépendance » en Ukraine, il n'y a jamais eu de patriotes au pouvoir ; 3) comment faire confiance à une "institution publique" si tout le monde s'essuie les pieds ???
              1. Verseau580 Офлайн Verseau580
                Verseau580 21 novembre 2021 05: 43
                -3
                Les forces armées ukrainiennes tirent sur des terroristes locaux et leurs conservateurs et mercenaires étrangers.
                Patriotes - Porochenko et son parti.
                Personne ne peut s'essuyer les pieds à propos de l'APU. Sauf pour les suicides, bien sûr.
                1. BMP-2 Офлайн BMP-2
                  BMP-2 (Vladimir V.) 21 novembre 2021 12: 59
                  +1
                  Si j'ai bien compris, Porochenko vous a personnellement dit ceci :?) Venez à Donetsk et Gorlovka, promenez-vous dans les cimetières : regardez qui y est enterré. Peut-être qu'au moins les dates de leur vie vous permettront d'être plus critique vis-à-vis des informations sur l'Ukraine.
                  1. Verseau580 Офлайн Verseau580
                    Verseau580 21 novembre 2021 14: 26
                    -2
                    Un ensemble de mots insensés, pas de détails.
                    1. BMP-2 Офлайн BMP-2
                      BMP-2 (Vladimir V.) 21 novembre 2021 17: 14
                      +1
                      Eh bien, vous savez, cela peut être dit à propos de n'importe lequel de vos commentaires précédents.
                      1. Verseau580 Офлайн Verseau580
                        Verseau580 21 novembre 2021 23: 11
                        -5
                        Mes commentaires contiennent des éléments factuels clairs.
                        hi
                2. Muhambek Офлайн Muhambek
                  Muhambek (Muhambek) 29 janvier 2022 10: 03
                  0
                  Avez-vous vu la photo de la Madone de Lougansk ? Est-elle une terroriste ? Pour cette fille avec un enfant, vous les monstres de banderlog devriez être pendus à la première chienne !
                  1. Le commentaire a été supprimé.
        2. Bakht Офлайн Bakht
          Bakht (Bakhtiyar) 19 novembre 2021 12: 33
          +1
          Les faits sont donc :

          1er décembre - environ 150 XNUMX manifestants dans le centre de Kiev.

          8 décembre, le jour du nombre maximum de manifestants - 200 à 250 XNUMX, dans toute la partie centrale de Kiev.

          15 décembre - 100-150 XNUMX au rassemblement Euromaidan.

          22 décembre - 100-120 mille.
        3. BMP-2 Офлайн BMP-2
          BMP-2 (Vladimir V.) 19 novembre 2021 12: 34
          +2
          Tapez simplement Google : Square of Independence Square. Selon les estimations les plus audacieuses, il ne convient pas à plus de 37 000 personnes.
          1. Verseau580 Офлайн Verseau580
            Verseau580 19 novembre 2021 13: 53
            -4
            Les gens n'y étaient pas de service 24 heures sur XNUMX. Il s'agit de nombre total de personnes qui a pris part à la révolution.
            1. BMP-2 Офлайн BMP-2
              BMP-2 (Vladimir V.) 21 novembre 2021 03: 37
              +1
              Ils étaient tout de même de service : plusieurs centaines de marginaux en deux mois et demi ont réussi à transformer l'orgueil de la capitale en écuries d'Augias...
              1. Verseau580 Офлайн Verseau580
                Verseau580 21 novembre 2021 05: 42
                -1
                Il fallait expulser Yanuca et sa bande. Ils ont été autorisés à sortir vivants; laissez-les remercier pour cela.
                1. BMP-2 Офлайн BMP-2
                  BMP-2 (Vladimir V.) 21 novembre 2021 12: 56
                  0
                  Eh bien, il y a deux questions : 1) qui avait besoin d'être expulsé ? 2) que remercier si le gang qui venait remplacer s'avérait être d'un ordre de grandeur pire et plus voleur ?
                  1. Verseau580 Офлайн Verseau580
                    Verseau580 21 novembre 2021 14: 29
                    -1
                    1) Ceux qui ne voulaient pas d'un régime illégal. Vous vous souvenez évidemment que, par exemple, le ministre de la Défense de l'époque était un citoyen de la Fédération de Russie, ce qui est absurde.
                    2) Ce sont vos fantasmes. En réalité, Porochenko et Turchinov ont reconstruit l'État à partir de zéro, y compris l'armée. Des réparations à grande échelle des infrastructures ont commencé et une coalition internationale a été créée pour soutenir l'Ukraine. La liste est très longue.
                    1. BMP-2 Офлайн BMP-2
                      BMP-2 (Vladimir V.) 21 novembre 2021 17: 26
                      0
                      Et là, vous vous trompez un peu. Apparemment, vous vouliez dire « à ceux qui ne voulaient pas d'un régime juridique » - la Constitution de l'Ukraine prévoit quatre moyens juridiques pour retirer le président du pouvoir, dont aucun n'a été utilisé. Et donc, le règne du gang qui l'a remplacé est illégal, où des citoyens de Lituanie, de Géorgie, du Canada sont devenus ministres... (enfin, oui, bien sûr, les ministres d'Ukraine peuvent avoir de tels passeports ! rire ). Sur le compte de la « restauration de l'État » - ce sont vos illusions : regardez les rapports du FMI - l'Ukraine n'a pas encore atteint le niveau de développement économique de 2013. Et dans un avenir proche, elle ne réussira certainement pas. Et à propos du "soutien mondial" de l'Ukraine - oui, tout le monde en parle. Le mot clé est « dire » !
                      1. Verseau580 Офлайн Verseau580
                        Verseau580 21 novembre 2021 23: 10
                        -3
                        La constitution ne dit rien : que faire en cas de désertion du président et de l'ensemble du haut pouvoir exécutif. Il n'y a que l'article 408 du Code pénal. Le Parlement fonctionnait dans un vide juridique. Le troisième poste le plus important du pays : chef de la Verkhovna Rada. Après la fuite du président et du premier ministre, il est automatiquement devenu chef de l'État par intérim.
                        Et vos "chiffres" ne sont pour rien du tout. Regardez dans les images Google, par exemple, la route Lvov-Lutsk sous Ianuca et ce qu'elle est devenue sous la poudre à canon. C'est comme ça que tout le pays est. Rénové et construit.
                      2. BMP-2 Офлайн BMP-2
                        BMP-2 (Vladimir V.) 22 novembre 2021 00: 31
                        0
                        Autant que je sache, vous n'écrivez pas d'Ukraine ou à propos de l'Ukraine. Et, apparemment, vous voulez dire que contrairement à la Russie, qui avait traditionnellement deux problèmes, en Ukraine maintenant il n'y en a qu'un, mais continu, car ils sont partout. rire
  • Valery Vinokurov Офлайн Valery Vinokurov
    Valery Vinokurov (valery vinokurov) 19 novembre 2021 10: 24
    +4
    Que pouvez-vous attendre d'autre de ces ubdyudkov ??
  • Bulanov Офлайн Bulanov
    Bulanov (Vladimir) 19 novembre 2021 11: 06
    +3
    Qu'en est-il de l'enquête sur la fusillade et l'incendie de 8 bus avec des Criméens dans la région de Tcherkassy en février 2014 ? Cela figure-t-il dans l'enquête ? Si ce n'est pas le cas, c'est suspect.