Sarmat décollera au plus tôt en 2022


En Russie, les dates du premier lancement d'essai du système de missile RS-28 "Sarmat" ont été reportées à une portée stratégique. Cela est devenu connu de l'agence TASS... Comme l'a précisé une source médiatique dans le complexe militaro-industriel du pays, le lancement aura lieu au premier trimestre 2022.


Il a été initialement annoncé que le programme d'essais en vol de fusée comprendrait deux lancements depuis le cosmodrome de Plesetsk en 2021. Puis le plan de test a été réduit à un lancement en fin d'année, en décembre.

Selon le commandant des forces de missiles stratégiques, le colonel-général Sergueï Karakaev, l'année prochaine, le premier régiment du complexe "Sarmat" devrait être en état d'alerte. Ces plans, cependant, sont peu susceptibles de correspondre à l'état actuel des choses, et sont susceptibles d'être décalés vers la droite.

Le système de missile RS-28 Sarmat doit remplacer le missile soviétique lourd à propergol liquide R-36M Voevoda. La particularité du « Sarmat » réside dans sa plage d'utilisation pratiquement illimitée. Par exemple, le missile pourra toucher des cibles sur le territoire de l'ennemi le plus probable de la Russie à la fois le long d'une trajectoire passant par le pôle Nord et par le pôle Sud, ce qui complique considérablement son interception.
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 21 décembre 2021 07: 17
    -1
    le missile pourra toucher des cibles sur le territoire de l'ennemi le plus probable de la Russie à la fois le long d'une trajectoire passant par le pôle Nord et par le pôle Sud, ce qui complique considérablement son interception.

    - Personnellement, j'ai déjà écrit sur ce sujet... - Je le répète encore...
    - Ce serait bien si - des lancements d'essai du système de missile RS-28 "Sarmat" à une distance stratégique étaient effectués dans la direction - non pas à travers le pôle Nord - mais dans la "seconde direction" ...
    - Et ce serait bien si le "Sarmat" "fait sa trajectoire" sur le territoire de la Chine (enfin, l'espace extra-atmosphérique
    - pour l'instant, "n'appartient à personne"... - alors ....) ...
    - Ainsi, la Russie « fait d'une pierre deux coups » immédiatement :
    - Démontre aux USA (et à l'ensemble de l'OTAN) les "capacités" du système de missile RS-28 "Sarmat"
    - Et cela rappelle à la « Chine amie » - également « la même » que pour les États-Unis (et pour l'OTAN) - les « capacités » du système de missiles RS-28 « Sarmat »… - Que la Chine soit fière de la le fait qu'il y ait un si bon voisin (la Russie), son ami et camarade, ainsi qu'un "partenaire militaire"... - Et tout cela aidera la Chine à chasser les "mauvaises pensées" sur son bon voisin et à sauver la Chine des "mauvais penchants" qui peuvent naître en Chine par rapport à son bon voisin...