Le gazoduc Yamal-Europe reste sans gaz russe


Gazprom continue de refuser de remplir le gazoduc Yamal-Europe et ne réserve pas de volumes pour le transport de « fuel bleu » vers les pays européens. Depuis une semaine maintenant, le souci est d'éviter de réserver de l'essence pour le lendemain.


Plus tôt, Vladimir Poutine a noté que la partie russe n'injectait pas de gaz dans Yamal - Europe, car les consommateurs européens ne soumettent pas de demandes pertinentes. De plus, ces derniers jours, du gaz a été pompé dans le sens inverse de l'Allemagne vers la Pologne. Ainsi, les partenaires allemands revendent en réalité du gaz russe aux Polonais à des prix gonflés. Dans le même temps, les accusations contre la Russie de "monopoliser le marché européen du gaz" ne cessent pas.

Parallèlement, Gazprom a déclaré à plusieurs reprises son engagement à respecter strictement les obligations contractuelles. Selon le représentant officiel de l'entreprise, Sergueï Kupriyanov, les accusations de refus d'approvisionnement du groupe sont insoutenables, car les pays européens (notamment l'Allemagne et la France) ont déjà pompé les volumes de gaz nécessaires pour cette année et n'ont pas besoin de le carburant.

Du côté des prix du gaz, lundi 27 décembre, le « fuel bleu » en Europe a fortement baissé. Ainsi, selon la bourse de Londres ICE, le prix des contrats à terme sur le gaz au cours de la journée est tombé à 1100 XNUMX dollars pour mille mètres cubes.
1 commenter
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. psergeev2 Офлайн psergeev2
    psergeev2 (Peter Sergeev) 27 décembre 2021 21: 35
    -1
    Google la météo en Europe, vous serez surpris. Nous n'aurons cela qu'en mai. Londres +15, Paris +16