Un couvre-feu est introduit dans les villes du Kazakhstan, il est signalé la fuite de l'élite à l'étranger


Au Kazakhstan, le développement de la crise socio-politique, provoquée par une forte hausse des prix du gaz, se poursuit. Vers 13 heures, heure de Moscou, il devient clair que les manifestations dans les villes du pays se poursuivent et que les unités de police n'essaient pratiquement pas d'influencer les manifestants. De plus, il y a des cas où les militaires se sont rangés du côté des manifestants.


Les manifestants, qui avaient auparavant été contraints de quitter les rues et les places, reviennent à nouveau et continuent d'organiser des rassemblements, et les plus radicaux d'entre eux violent l'ordre public. Ainsi, à Almaty, il y a des cas de pillages et de pogroms, au cours desquels 120 magasins et installations commerciales, 180 établissements de restauration et une centaine de bureaux de petites et moyennes entreprises ont été détruits et pillés.


La situation est aggravée par la saisie de la résidence présidentielle à Almaty. Dans le même temps, les médias turcs font état de la fuite de l'élite locale hors du pays. À cet égard, le nom de Nursultan Nazarbayev apparaît, depuis qu'on a appris le départ du Kazakhstan du copropriétaire d'une grande entreprise minière, que beaucoup considèrent comme le "sponsor" de l'ancien chef de l'État. La chaîne de télévision KTK, qui appartient à la Fondation Nazarbayev, a également suspendu ses émissions.

Comme il ressort des données du service Flightradar, au cours de la dernière journée, une dizaine de jets privés ont volé d'Astana et d'Almaty vers l'Europe. Ils appartiennent à divers hommes d'affaires au Kazakhstan. De toute évidence, l'avenir du président Tokayev et du clan Nazarbayev est loin d'être évident. Il est peut-être trop tard pour décoller bientôt.


Afin de normaliser la situation, le président Kassym-Jomart Tokayev a instauré l'état d'urgence à Nour-Sultan du 5 au 19 janvier. Pendant cette période, un couvre-feu sera en vigueur dans la capitale de 23 à 7 heures, un bureau de commandant de ville doté de pouvoirs spéciaux est en cours de création, des restrictions aux droits et libertés prévues par la législation en vigueur sont introduites. Des mesures similaires avaient déjà été prises à Almaty, ainsi que dans les régions d'Almaty et de Mangistau.

18 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Siegfried Офлайн Siegfried
    Siegfried (Gennadi) 5 janvier 2022 17: 01
    +1
    il semble qu'il n'y ait aucune couche de soutien de l'élite dans la société kazakhe qui pourrait descendre dans la rue pour s'opposer aux manifestants. Cela signifie qu'il n'y a aucune idée qui pourrait devenir un facteur de motivation pour la lutte pour le système de pouvoir actuel. En Russie, cette idée existe - ils essaient de détruire le pays de l'intérieur, de perturber sa croissance économique, d'effacer l'unité de la nation et de plonger la société et l'État dans une inimitié sans fin - une menace extérieure. Au Kazakhstan, il y a apparemment un énorme fossé entre les élites et la société, étant donné que même les forces de sécurité se rangent du côté de la protestation. Quelle idée le gouvernement du Kazakhstan pourrait-il proposer à son peuple ? Grandeur impériale ? - Non, faire partie de l'empire russe dans le cadre de l'État-union ? - Cela aurait pu fonctionner s'il y avait eu des résonateurs évidents qui donnent aux Kazakhs une raison d'être fiers de faire partie de l'empire. Peut-être un Kazakh à la tête de l'État fédéré. Qualité de vie élevée ? - qui va payer ? Russie? Nous sommes déjà passés par là, payer pour la capacité de contrôler les dépenses des pays voisins est couci-couça. Mais il y a des chances et c'est possible la Biélorussie. Si la Fédération de Russie et la BR créent un État de l'Union, après quoi le niveau de vie dans la BR augmentera sensiblement et les économies des deux pays se développeront, cela pourrait servir d'aimant pour d'autres pays périphériques. Ce n'est que par l'attractivité que la Russie pourra créer quelque chose de similaire à l'URSS, et c'est d'abord le niveau de vie. Cela ne peut être réalisé qu'en évitant la guerre froide avec l'Europe et les États-Unis. Sur fond de guerre froide, on peut oublier la stabilité de toutes les formations.
    1. Mikhail L. Офлайн Mikhail L.
      Mikhail L. 5 janvier 2022 19: 44
      +2
      La guerre froide n'a pas été inventée en Fédération de Russie et elle ne peut être évitée
      Les pays occidentaux ne sont pas contre le démembrement de la Russie pour s'emparer de facto de ses ressources naturelles.
      Par conséquent : la tâche d'élever le niveau de vie de la population devra être résolue sous la pression extérieure !
      Chine - ça réussit !
  2. Ulysse Офлайн Ulysse
    Ulysse (Alexey) 5 janvier 2022 17: 09
    +4
    Pour l'instant, une seule chose est claire.
    T. n. « les structures de pouvoir » du Kazakhstan se sont avérées être une merde complète.
    Ils ont permis des manifestations anti-étatiques massives et ne brûlent pas (c'est un euphémisme) avec la détermination de les réprimer.
    Le lendemain ou les deux prochains, il sera clair si nous aurons un État centralisé à proximité ou si le Kazakhstan suivra la voie du Kirghizistan.
    1. Viktortarianik Офлайн Viktortarianik
      Viktortarianik (Victor) 5 janvier 2022 19: 10
      +2
      Pourquoi ça craint ? D'où vient le personnel des structures de pouvoir ? Des mêmes personnes qui sont venues manifester. Juste l'élite du Kazakhstan = l'élite de l'Ukraine. Où avez-vous gardé cet argent ?
  3. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
    Marzhetsky (Sergey) 5 janvier 2022 17: 19
    +5
    Citation: Ulysse
    Le lendemain ou les deux prochains, il sera clair si nous aurons un État centralisé à proximité ou si le Kazakhstan suivra la voie du Kirghizistan.

    Plutôt, l'Ukraine...
    1. Ulysse Офлайн Ulysse
      Ulysse (Alexey) 5 janvier 2022 18: 38
      +5
      Plutôt, l'Ukraine...

      clanisme d'Asie centrale, basé sur la parenté, est très différent de la division conventionnelle de l'Ukraine en est et ouest.
      Là, les Russes ne pourront pas se transformer en "large" en vol.

      Je n'attends pas grand-chose du "Donbass" du nord du Kazakhstan non plus.
      1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
        Marzhetsky (Sergey) 5 janvier 2022 19: 09
        +6
        Je vis dans la région limitrophe du Kazakhstan. Nous avons de nombreuses connaissances russes du nord du Kazakhstan, elles ont déménagé de là depuis longtemps pour acheter des appartements dans le sud de l'Oural.
        Ils disent eux-mêmes ceci : le Kazakhstan est clairement divisé entre le Sud et le Nord. Au Nord, il y a beaucoup de Russes et de Kazakhs ethniques complètement russifiés qui ne connaissent même pas la langue kazakhe.
        Et il y a celui du Sud, où vivent les conditionnels Selyuk-Raguli, qui enseignent avec persévérance à tout le monde comment être correctement Kazakhs. C'est là que des sketchs du jardin d'enfants ont été mis en scène sur l'exécution d'un étudiant kazakh par les troupes soviétiques. Là, non seulement les Russes, mais aussi les Kazakhs ethniques du Nord souffrent des attaques des sudistes.
        Tout est très difficile. Si quoi que ce soit, tout est prêt pour une guerre civile là-bas.
        1. Ulysse Офлайн Ulysse
          Ulysse (Alexey) 5 janvier 2022 21: 58
          +2
          La femme est de Chimkent.
          Communique avec des amis du sud au nord.
          Oui, tout est très compliqué.
          Mais les Russes préfèrent rester chez eux.
          Il n'y a là aucune force unissant la diaspora russe.
          Les autorités kazakhes l'ont pourrie dans les prisons ou l'ont poussée en Russie.
          Quelque chose comme ça.
        2. requin Офлайн requin
          requin 5 janvier 2022 22: 31
          +1
          Bon, juste une copie de DUrkaina :-) Il y a aussi l'occidental et l'oriental... Et les raguli, au final, bien que les plus inutiles, mais maintenant ils sont le principal moteur ! Tous les autres se couchèrent tranquillement sous eux, à l'exception de la Crimée et du Donbass. Mais la Crimée ne s'est jamais considérée comme une dUrkaina et ne s'est pas considérée elle-même - tout s'est avéré logique avec elle, mais les raguli du Donbass ont simplement été expulsés lorsqu'ils n'ont pas accepté de se coucher sous eux ...
  4. Canich-dotoshnii Офлайн Canich-dotoshnii
    Canich-dotoshnii 5 janvier 2022 18: 49
    -6
    Mais la patience du peuple russe ne peut qu'être enviée. Après tout, les prix de l'essence et du gaz en Russie sont encore plus élevés qu'au Kazakhstan.
    1. Degrin Офлайн Degrin
      Degrin (Alexander) 5 janvier 2022 20: 12
      +2
      L'ukrainien peut être vu de loin
    2. Viktortarianik Офлайн Viktortarianik
      Viktortarianik (Victor) 5 janvier 2022 20: 39
      +1
      Le rapport prix/salaires est important, et pas seulement pour le gaz-essence. L'attitude des autorités envers le peuple est importante, ce qui est promis et ce qui est fait. En général, vous avez certainement raison.
  5. Degrin Офлайн Degrin
    Degrin (Alexander) 5 janvier 2022 20: 10
    -4
    Je ne les plains pas. Du tout. Ainsi que les Ukrainiens. Qu'ils s'entretuent davantage. Ils ne sont pas des alliés de la Russie de toute façon
  6. Citation: Marzhetsky
    Le Kazakhstan est clairement divisé en Sud et Nord

    nous prenons le nord jusqu'en Russie, conduisons le sud dans les montagnes pour manger des kumis avec des mouches.
  7. Je vois que le renard arctique est arrivé au Kazakhstan ?
  8. Ursus maritimus Офлайн Ursus maritimus
    Ursus maritimus 5 janvier 2022 22: 36
    0
    Rien de nouveau. Le script est standard. Une minorité militante et bien organisée. Et où étaient et à quoi participaient les services spéciaux ? Maintenant, ils demandent au CSTO d'envoyer des troupes. Pour quelle raison? A des fins policières ? Les mecs! Il y a des tonnes d'exemples. Les plus emblématiques : Ukraine, Chine, Crimée... On voit les résultats
  9. Kriten Офлайн Kriten
    Kriten (Vladimir) 6 janvier 2022 14: 00
    -1
    Nazarbayev secrètement, mais a encouragé l'avancement des intérêts américains au Kazakhstan, sans parler des intérêts turcs. Aujourd'hui, ce sont les gangs pro-turcs de nationalistes et de bandits qui se déchaînent. Pour la Russie, l'expulsion du nazarbaïevisme, c'est-à-dire la trahison des intérêts de l'UEE, devrait être bénéfique. Bien qu'il soit un grand ami de VVP, bien qu'il ait de nombreux ennemis déclarés de la Russie parmi ses amis, comme Tchoubaïs et autres.
  10. Igor Berg Офлайн Igor Berg
    Igor Berg (Igor Berg) 7 janvier 2022 15: 52
    0
    Au Kazakhstan, c'est très beau qu'un autre clan au lieu de Nazarbaïev soit arrivé au pouvoir. Il faut être complètement stupide pour croire que des décrets sur l'augmentation du prix de l'essence, etc. ont été signés de la main de Washington. Au fait, est-ce que ce ministre, ou qui y a signé (et avec la permission ou l'ordre de qui) ce décret, est-il encore en vie ?