La marine russe peut-elle constituer une menace réelle pour la marine américaine


Les négociations entre la Russie et l'OTAN sur le non-élargissement du bloc à l'Est sont dans l'impasse. Puisque "l'ultimatum de Poutine" n'a pas été pris au sérieux par nos partenaires occidentaux, la question s'est posée de la réponse promise de nature militaro-technique, sur laquelle il n'y a pas encore de détails. De la bouche du vice-ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergei Ryabkov, il a été dit que lui, la réponse, pourrait être "par la marine russe". Quelles sont les options ici ?


Pas des fusées


Au départ, lorsqu'il y avait des indices d'en haut sur la possibilité d'une répétition de la crise des Caraïbes, on a supposé que la Russie pourrait à nouveau déployer ses missiles nucléaires à Cuba, ainsi qu'au Venezuela. Le diplomate de carrière Sergei Ryabkov n'a ni confirmé ni nié directement cela, laissant aux journalistes, aux blogueurs et au public à l'esprit jingoiste un large espace pour conjecturer toutes sortes de "plans rusés".

Hélas, vous ne pouvez pas entrer deux fois dans la même rivière. La Fédération de Russie est loin de l'URSS, trop d'eau a coulé sous les ponts et les Cubains eux-mêmes n'ont plus besoin de missiles nucléaires russes à Cuba. La Havane est objectivement intéressée à construire des relations constructives avec les États-Unis voisins, c'est pourquoi il est contre-indiqué qu'elle provoque si ouvertement Washington. Nos missiles à moyenne portée ne sont pas non plus nécessaires au Venezuela, qui est partie à l'accord sur la non-prolifération des armes nucléaires en Amérique latine. Théoriquement, il est possible qu'une base militaire russe, aérienne ou navale, y apparaisse sur l'île d'Orchila, mais pour cela, Caracas devra d'abord apporter les modifications appropriées à sa Constitution. En détail sur tout cela, nous raisonné plus tôt.

Et que reste-t-il alors ? Comment le ministère russe de la Défense peut-il désigner la menace nucléaire américaine dans son ventre ? Comment faire en sorte que non seulement les experts militaires, mais aussi les habitants américains ordinaires, se tendent et que leur opinion publique inquiète secoue l'extérieur la politique Maison Blanche dans une direction plus pacifique et constructive ?

Le mythe de la "grande puissance terrestre"


Le vice-ministre des Affaires étrangères Ryabkov mentionné ci-dessus a été contraint de préciser que les mesures de représailles ne pouvaient pas passer par les forces de missiles stratégiques, mais déjà par la marine russe :

Le président de la Russie s'est prononcé à plusieurs reprises, y compris sur ce sujet, sur les mesures qui peuvent être prises, par exemple, dans la ligne de la marine russe, si les choses vont complètement dans le sens de provoquer la Russie et de renforcer encore la pression militaire sur nous de la part du États-Unis.

Malheureusement, nous devrons constater que la marine russe n'est aujourd'hui pas en mesure de remplir efficacement la tâche d'intimidation de «l'hégémon». Après l'effondrement de l'URSS, ils nous ont activement et obstinément imposé une installation sabotant ouvertement que la Russie est exclusivement une «grande puissance terrestre», et qu'elle n'a tout simplement pas besoin d'une marine puissante capable d'opérer dans la zone maritime et océanique lointaine. Apparemment, les SNLE suffisent à la dissuasion nucléaire, les SNLE à « tuer les porte-avions », ainsi qu'une flotte de « moustiques », composée de corvettes, de RTO et de frégates, pour protéger leurs côtes. Pourquoi avons-nous besoin de croiseurs, ou, plus encore, vos porte-avions, fu, n'en ont pas.

Voyons maintenant comment nous avons abordé la potentielle crise caribéenne 2.

Commençons par le côté fort de la marine russe, traditionnellement considérée comme un sous-marin. En effet, nous avons des sous-marins, et pas mal, nucléaires et diesel-électriques, capables d'emporter des missiles balistiques de croisière et intercontinentaux. Mais il y a aussi des problèmes. Tous nos sous-marins nucléaires sont surveillés en permanence par les forces navales du bloc OTAN. La flotte de surface russe n'est toujours pas en mesure d'assurer le déploiement sûr et garanti des SNLE dans les zones de patrouille de combat.

Mais disons que le Kremlin décide de démontrer sa détermination à utiliser des armes nucléaires en organisant des exercices à grande échelle avec Borei et d'autres SNLE. Il faut garder à l'esprit que l'effet peut être le contraire. Le déploiement massif simultané de SNLE dans le Pentagone peut être considéré comme la préparation d'une frappe nucléaire préventive, à laquelle les États-Unis répondront de manière symétrique en retirant tous leurs porte-missiles sous-marins, ainsi qu'en levant les composants restants de la "triade nucléaire" sur alerte au combat.

Le degré de tension d'avant-guerre augmentera radicalement, puis la "crise des Caraïbes-2" sera assurée. La question est de savoir si nous en avons besoin et comment nous en sortir plus tard. Ne pourrait-il pas s'avérer que la crise d'origine humaine ne se terminera pas avec le retrait de l'OTAN d'Ukraine, mais au contraire avec le déploiement de missiles nucléaires américains là-bas pour « dissuader l'agressivité du Kremlin » ?

Mais, par exemple, la tâche ne sera pas d'effrayer Washington avec la perspective réelle d'une guerre nucléaire, mais de dépeindre de manière significative la présence militaire de la Russie dans le ventre des États-Unis afin qu'il y ait beaucoup de belles photographies, des vidéos et un déluge d'articles analytiques dans les publications militaires et quasi-militaires américaines. Qu'avons-nous pour cela ici et maintenant ?

Malheureusement, très peu. Qu'est-ce qui a été construit pour la marine russe au cours des dernières décennies, à l'exception des sous-marins ? Petits navires lance-missiles, corvettes et "semi-frégates" du projet 11356, qui sont en fait des patrouilleurs modernisés. Parmi les très bonnes, il faut mentionner les frégates Project 23500, qui ont un grand potentiel, mais jusqu'à présent, seules 3 d'entre elles ont été construites. Seuls ils ont un système de défense aérienne décent "Polyment-Redut", et pourront opérer dans la zone maritime lointaine, et ceux construits selon le projet modernisé 23500M - dans l'océan. Mais, hélas, tout cela n'est pas la perspective la plus immédiate. Cette flotte de "moustiques" ne peut être envoyée nulle part dans les Caraïbes.

Les grands navires de surface adaptés à une telle tâche se comptent sur les doigts de chacune de nos flottes. Dans la Flotte du Nord, il s'agit du Pierre le Grand TARKR, qui a depuis longtemps besoin d'être modernisé. Bientôt, il sera remplacé par un autre projet "Admiral Nakhimov", qui sera le navire russe le plus prêt au combat. Il s'agit également du croiseur lance-missiles Marshal Ustinov, de deux projets 1155 BOD, le vice-amiral Kulakov et Severomorsk, du projet 956 destroyer Admiral Ushakov et de 2 nouvelles frégates du projet 22350 - l'amiral Gorshkov et l'amiral Kasatonov. Autrement dit, seulement 7 navires.

Dans l'océan Pacifique, il y a un croiseur lance-missiles Varyag, 2 BOD du projet 1155 Admiral Tributs et Admiral Panteleev, transformés en frégate du BOD du projet 1155 Marshal Shaposhnikov et le destroyer Fast. Nous avons compté 5 navires. Sur la mer Noire, on peut citer le collègue du Varyag et du maréchal Ustinov dans le cadre du projet de croiseur lance-missiles Moskva, ainsi que trois nouvelles frégates satisfaites du projet 11356: l'amiral Grigorovich, l'amiral Makarov et l'amiral Essen, plus 2 patrouilleurs projet 1135 " OK" et "Curiosité". Un total de 6 navires supplémentaires capables d'aller dans la zone maritime lointaine.

Et que pouvons-nous faire avec toute cette bonté? Envoyer les 7 navires de surface de la flotte du Nord dans l'Atlantique sur la côte est des États-Unis et les 5 navires KTOF sur la côte ouest pour mener des exercices navals ? Si vous envoyez tout, alors qui effectuera ensuite des missions de combat à la maison, et si moins, cela aura l'air complètement indigne. Recueillir dans la forêt de pins le KUG (groupe d'attaque de navires) de toutes les flottes et l'envoyer effectuer des manœuvres quelque part dans les Caraïbes ? C'est possible, mais de tels événements nécessitent une préparation minutieuse et de préférence leur propre base navale ou au moins une PMT dans la région.

Alors, quelle est la prochaine? Eh bien, nos navires tireront sur des cibles d'entraînement là-bas, ils mèneront des exercices pour chasser les sous-marins. Quelle sera exactement la menace ? La marine américaine est totalement supérieure en puissance de frappe à tout ce que la marine russe peut mettre en place et envoyer sur la côte américaine. L'un des principaux problèmes des navires de surface russes est un système de défense aérienne faible, et cela malgré le fait que dans ce cas, ils devront se battre en mer non pas avec d'autres navires de surface ennemis, mais avec ses avions embarqués. L'amiral Nakhimov durera le plus longtemps, mais dans un véritable affrontement avec l'AUG, notre KUG n'a tout simplement aucune chance de survivre. Soit dit en passant, presque tous les navires de la "flotte de moustiques" russe ont été construits avec une défense aérienne très faible. Considérant que la marine américaine est construite autour du "bras lointain" des porte-avions, on ne sait généralement pas avec qui et comment ils sont censés se battre.

En général, sans l'escorte d'un porte-avions capable de couvrir un groupe de navires contre les attaques de chasseurs depuis les airs, pénétrer quelque part dans une zone maritime et océanique lointaine est une aventure suicidaire. La marine russe est tout simplement incapable d'y mener de véritables missions de combat, et nos partenaires occidentaux en sont bien conscients.

Il est possible que l'attitude franchement dévastatrice à propos de la Russie en tant que « puissance terrestre » exclusive soit initialement venue d'eux afin d'annuler complètement notre potentiel dans les océans. Et, il faut bien l'avouer, ils ont réussi. Nous comptons maintenant sur nos doigts des navires de construction soviétique de 40 ans et construisons massivement une "bagatelle" absolument sans défense contre l'aviation américaine et de l'OTAN, nous prions pour les Zircons hypersoniques, qui au combat n'ont rien pour viser la cible en raison du manque d'avions AWACS basés sur le pont, et nos porte-avions en général anathématisés. A navigué.
  • Auteur:
  • Photos utilisées: Ministère de la défense de la Fédération de Russie
34 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Eduard Aplombov Офлайн Eduard Aplombov
    Eduard Aplombov (Eduard Aplombov) 18 janvier 2022 11: 53
    0
    il y a un vieux proverbe sage, éprouvé par le temps - se battre non pas par nombre mais par compétence
    et opinion personnelle, vous devez frapper l'ennemi dans des endroits vulnérables et protéger vos vulnérables de l'ennemi en fonction de ce que nous avons en service
    sur cette base, construire une stratégie et une tactique de guerre
    peu importe à quel point nous le souhaiterions, nous n'aurons pas de super flotte en Russie pour de nombreuses raisons, principalement économiques
    tout le potentiel va dans les missiles et leurs vecteurs
    1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
      Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 12: 07
      -1
      La Russie n'a pas besoin d'une super flotte, mais d'une flotte suffisamment équilibrée. Nous ne pouvons pas avoir la parité militaire en mer avec les États-Unis, nous n'avons pas besoin de construire 12 AUG, alors les Américains en feront 24, ils peuvent se le permettre.
      Mais la marine russe doit disposer sur chacune de ses flottes océaniques (Nord et KTOF) de 2 porte-avions et d'au moins 1 UDC, ce qui leur permettra d'effectuer le plus large éventail de tâches : couverture des zones de déploiement SSBN, chasse aux sous-marins ennemis, longue - croisières lointaines dans le cadre de l'AUG, etc. d. Le pays pourra construire 4 porte-avions, progressivement. L'UDC a déjà commencé, des frégates sont en cours de construction.
      C'est juste que sans porte-avions, notre flotte de surface est imparfaite et inapte au combat. C'est une réalité objective.
      1. Eduard Aplombov Офлайн Eduard Aplombov
        Eduard Aplombov (Eduard Aplombov) 18 janvier 2022 12: 17
        0
        même après avoir poussé, après avoir construit beaucoup plus de navires pour une flotte équilibrée, l'ennemi (l'OTAN) augmentera sa flotte et encore vingt-cinq, encore une fois nous n'aurons pas assez de navires pour équilibrer, pendant ce temps de nouveaux types d'autres armes seront gaspillés , il est évident que les militaires partent du fait que ce qui est possible et nécessaire en premier lieu pour la sécurité du pays
        si j'étais un sultan, j'aurais tout ce que je veux dans la flotte sur terre et dans l'espace
        tant que nous avons ce que nous pouvons nous permettre
        1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
          Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 12: 22
          0
          Je le répète, je ne parle pas du rapport entre le nombre de navires que nous avons et l'ennemi, mais de l'équilibre entre les navires disponibles dans la flotte. La faiblesse de la défense aéronavale, la présence d'avions embarqués puissants de l'ennemi ne nous laissent aucune chance d'en parler.
          Pourquoi alors jeter de l'argent sur des navires qui ne sont pas locataires en cas de guerre ?
          Sans couverture anti-aérienne pour ses avions embarqués et sans hélicoptères anti-sous-marins, le KUG ne pourra tout simplement pas accomplir les tâches, sans AWACS, les missiles dont vous parlez ne pourront pas recevoir de données pour la désignation de cible. Comprenez vous?
          Un élément manque à l'équation - un aérodrome flottant avec une aile de pont de chasse et des hélicoptères. Avec son apparence, l'image change radicalement pour le mieux pour la marine russe. Maintenant, ce sera un passage à tabac unilatéral, n'importe quel officier de marine vous le confirmera. Avec l'avènement des porte-avions avec navires d'escorte, la qualité va changer.
          1. requin Офлайн requin
            requin 18 janvier 2022 12: 56
            0
            Pour les sous-marins / sous-marins nucléaires, la défense aérienne est secondaire. L'auteur ne comprend pas que le porte-avions soit donc le premier au nom de l'AUG, qui est à 95% justement un moyen de projeter des forces sur la côte, et non un moyen de maintenir une base de données en mer ! Et l'ordre AUG est principalement nécessaire pour protéger le porte-avions, et le porte-avions lui-même est déjà sur la touche ici!
            Les États-Unis ont besoin d'un porte-avions précisément parce qu'ils sont isolés de presque tous les théâtres potentiels qui les intéressent, enfin, étant donné qu'ils considèrent que le monde entier est comme ça :-)
            Mais pour la projection de force basée sur l'équilibre des intérêts - par exemple, pour maintenir l'une des parties au conflit, s'il existe des forces à parité proche entre les parties, un UDC beaucoup plus sérieux est plus important, et une frappe ponctuelle peut aussi être livré depuis une frégate, un destroyer avec des missiles, le coût d'un tel impact au final est encore moins cher ! Oui, une frappe massive nécessitera d'autres efforts, mais même dans ce cas, il est plus facile de créer d'abord une base aérienne et de frapper à partir de celle-ci. Un bon exemple est la société irakienne - les deux sociétés ont été diffusées à la télévision par des journalistes en tant que sociétés navales, avec la participation de l'AUG, bien qu'en réalité elles n'aient causé que 3 à 5% de dégâts. L'action principale a été effectuée par l'aviation à partir d'aérodromes au sol.
            Maintenant, nous ne parlons pas de créer une base de missiles à Cuba ou au Venezuela ! Ce n'est pas nécessaire ! Il suffit de créer un point MTO pour, au maximum, une dizaine de sous-marins diesel armés à la fois d'armes de frappe de type Kalibr à ogives nucléaires et d'armes anti-navires ! Un bateau silencieux évoluant sur un théâtre d'opérations très limité peut grandement compliquer les actions de tout mandat, et l'utilisation de missiles anti-navires difficiles à intercepter d'une portée de plus de 500 km peut rendre la vie très difficile.
            1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
              Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 13: 26
              -1
              Pour les sous-marins / sous-marins nucléaires, la défense aérienne est secondaire. L'auteur ne comprend pas que le porte-avions soit donc le premier au nom de l'AUG, qui est à 95% justement un moyen de projeter des forces sur la côte, et non un moyen de maintenir une base de données en mer ! Et l'ordre AUG est principalement nécessaire pour protéger le porte-avions, et le porte-avions lui-même est déjà sur la touche ici!

              AUG peut lutter à la fois contre la côte et en mer. Couvrir la zone de déploiement du SNLE est l'une des tâches, mais pas la seule.
              1. requin Офлайн requin
                requin 18 janvier 2022 14: 00
                +3
                Vous pensez en termes de Seconde Guerre mondiale :-) Alors l'avion était le bras long de la flotte ! Et il a battu le cuirassé bien avant d'approcher le mandat ! Puis les porte-avions se sont montrés dans toute leur splendeur ! Et les cuirassés sont morts !
                Or un porte-avions pour une guerre navale est une carcasse qu'il faut protéger ! C'est la cible que l'ennemi attaquera en premier ! Ce sont des milliers de cadavres et des milliards de pertes ! Eh bien, un exemple est CVN-78, le prix (sans R&D !!!) est de 13 milliards de dollars !!! L'aile aérienne et son équipement - environ 10 milliards de dollars supplémentaires !!!

                Que donne cette montagne ? Quelle est sa stabilité au combat ?! Oui, il est difficile d'en couler un vide - cependant, 100 4 tonnes! Il suffit de tenir compte du nombre d'avions avec des réservoirs remplis, chacun avec 5 à 2 tonnes ! Et chacun accroche des munitions ! Et stockage sous le pont de mille tonnes de munitions ! Et aussi un approvisionnement en carburéacteur pour 4 à XNUMX XNUMX tonnes!
                Toucher ne serait-ce qu'un seul missile anti-navire avec une ogive de 300 kg est un désastre avec une probabilité de 95 % ! Eh bien, lisez à propos de Forrestal au Vietnam, ce que McCain y a fait avec l'un des missiles air-air les plus légers et les plus faibles !

                Et c'est stupide d'utiliser un porte-avions pour couvrir les SNLE !!! La force du sous-marin n'est pas à couvert, mais à la furtivité !!! Et nos SSBN couvrent la glace dans l'Arctique bien mieux que n'importe quel AUG ! :-) Et maintenant, cela n'a aucun sens pour eux d'essayer de s'approcher de mille kilomètres supplémentaires de la côte d'un ennemi potentiel, même la masse vole 8000 km ! :-) Je suis muet sur Sineva et Liner :-)

                Non, un porte-avions est déjà un « chariot du passé ». Oui, comme les cuirassés au début des années 40, ils étaient considérés comme des rois, mais les tout premiers affrontements avec l'AP ont montré qu'ils étaient une excellente cible !

                Et cette bête n'a plus aucune chance ! Oui, le mandat le protège, mais aucun mandat ne le protégera d'être heurté par un seul bateau 949 ! Et d'une paire de tels bateaux, le skiff viendra à toute la commande!

                Zs: et sur l'efficacité de la défense aérienne contre les missiles anti-navires - jusqu'à présent, vous ne pouvez voir que les résultats de la guerre des Malouines - combien d'Exocets l'Argentine avait-elle au total ? Et quelles sont ces fusées ? Et avec tout ça, quels dégâts ont-ils fait ?! Je laisserai de côté les échecs de l'aviation argentine, lorsque les bombes n'ont pas explosé lorsqu'elles ont touché le navire, et que les GOS des Exocets ont été abattus à l'aide de rideaux de papier d'aluminium coupé ...
                1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
                  Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 14: 43
                  -2
                  Or un porte-avions pour une guerre navale est une carcasse qu'il faut protéger ! C'est la cible que l'ennemi attaquera en premier ! Ce sont des milliers de cadavres et des milliards de pertes ! Eh bien, un exemple est CVN-78, le prix (sans R&D !!!) est de 13 milliards de dollars !!! L'aile aérienne et son équipement - environ 10 milliards de dollars supplémentaires !!!

                  Personne ne suggère de construire un analogue de Ford. Une version modernisée d'Oulianovsk suffit. Le navire principal de la série est toujours le plus cher, puis le prix baisse.

                  Que donne cette montagne ? Quelle est sa stabilité au combat ?! Oui, il est difficile d'en couler un vide - cependant, 100 4 tonnes! Il suffit de tenir compte du nombre d'avions avec des réservoirs remplis, chacun avec 5 à 2 tonnes ! Et chacun accroche des munitions ! Et stockage sous le pont de mille tonnes de munitions ! Et aussi un approvisionnement en carburéacteur pour 4 à XNUMX XNUMX tonnes!

                  Quelle est la stabilité au combat du KUG sans couverture aérienne d'un raid d'avions basés sur des porte-avions AUG ? De combien de missiles aériens avez-vous besoin pour couler notre frégate BOD ou Project 22350 ?

                  Et c'est stupide d'utiliser un porte-avions pour couvrir les SNLE !!! La force du sous-marin n'est pas à couvert, mais à la furtivité !!! Et nos SSBN couvrent la glace dans l'Arctique bien mieux que n'importe quel AUG ! :-)

                  Les SNLE ne fonctionnent pas seulement dans l'Arctique. Et n'oubliez pas que le processus de fonte active des glaces polaires est en cours. Dans 20-30 ans, l'Arctique ne sera plus aussi arctique.

                  Et cette bête n'a plus aucune chance ! Oui, le mandat le protège, mais aucun mandat ne le protégera d'être heurté par un seul bateau 949 ! Et d'une paire de tels bateaux, le skiff viendra à toute la commande!

                  Cela dépend de qui annulera qui en premier. Vous rendez tout très facile.

                  Non, un porte-avions est déjà un « chariot du passé ». Oui, comme les cuirassés au début des années 40, ils étaient considérés comme des rois, mais les tout premiers affrontements avec l'AP ont montré qu'ils étaient une excellente cible !

                  Vous devez toujours entrer dans le porte-avions de la République kirghize, et pour cela, vous avez besoin des données du centre de contrôle.

                  Zs: et sur l'efficacité de la défense aérienne contre les missiles anti-navires - jusqu'à présent, vous ne pouvez voir que les résultats de la guerre des Malouines - combien d'Exocets l'Argentine avait-elle au total ? Et quelles sont ces fusées ? Et avec tout ça, quels dégâts ont-ils fait ?!

                  Il est plus important ici de ne pas laisser les avions ennemis s'approcher de votre KUG / AUG. Pour cela, en particulier, "Oulianovsk" a été construit comme porte-avions de défense aérienne.

                  Je laisserai de côté les échecs de l'aviation argentine, lorsque les bombes n'ont pas explosé lorsqu'elles ont touché le navire, et que les GOS des Exocets ont été abattus à l'aide de rideaux de papier d'aluminium coupé ...

                  Cela ne vaut guère la peine de se concentrer sur l'armée de l'air argentine. Et vaut-il la peine de penser à la guerre du passé, comme vous m'avez reproché la Seconde Guerre mondiale ? sourire
                  1. requin Офлайн requin
                    requin 18 janvier 2022 16: 21
                    +1
                    Étrange vous raisonnez ...
                    "Oulianovsk", étant donné que toutes les dépenses de R & D ne lui incomberont pas, et sa cylindrée, qui n'est pas très inférieure à la "Ford" (80 contre 100), sera clairement tout à fait comparable à la "Ford" en termes de coûts réels. Et le coût de l'aile aérienne - oui, nos avions sont 3 fois moins chers, mais les navires embarqués joueront pour une augmentation ici aussi ! Au total, eh bien, au lieu de 20 milliards, on en obtient 10 ! Le coût de l'entretien et des réparations - et les États-Unis ont un navire en réparation (petit, moyen, capital) 30 % du temps, et nous aurons tous 50 % ! (Nous n'avons pas de flux de service, ce qui signifie que le temps et l'argent seront considérablement plus importants !). Nous n'avons même pas d'installations d'amarrage normales, donc, quand j'étais encore connecté au service (mais plus sur le sous-marin nucléaire), "Kuzya" a battu les heures de moteur dans les pompiers sur le faisceau de Mourmansk ... Il n'avait tout simplement nulle part où s'amarrer ! Il faut donc construire des amarres, s'équiper, électricité, vapeur, eau, assainissement...
                    Plus ... En moyenne, pendant le service, le navire dépense 3 à 5 fois plus en entretien qu'il n'en coûte ! Et donc, qu'ils lui jettent 50 milliards de plus en 50 ans ! Et au moins 3 navires de ce type sont nécessaires, étant donné qu'un est toujours en réparation, un est en maintenance, un est de quart ! Au total, nous n'y dépensons que 3 milliards par an ! Le coût de Borée ou de Frêne ! Je ne me souviens même pas du « mien », 667 ! :-)

                    Et qu'est-ce qu'on a avec une telle oie ?! Oui - RIEN, en fait !!! Un porte-avions actif, c'est la puissance de frappe maximale de 1/10 depuis une base de type Khmeimim ! Mais en réalité, 1/20 pour le "bonheur" l'est aussi ! Bon, d'accord, quand il n'y a nulle part où aller... Mais où allons-nous ? Au Mali ou en République centrafricaine, cela nous aidera-t-il d'une manière ou d'une autre ?! Ou peut-être en Libye ? Alors là, chez Hawtor, on peut faire beaucoup, beaucoup plus ! Eh bien, si nous voulons, bien sûr! Nous ne voulons rien...

                    Maintenant, en ce qui concerne l'utilisation - si suivre le sous-marin nucléaire est vraiment une énorme merde, alors quel est le problème avec l'AUG ? Et quel est le problème pour nous de créer un analogue de "Legend" ? Oui, cela existe réellement - ICRC "Liana" ... Oui, ils peuvent être interceptés, et je pense que GBI est principalement conçu pour de telles interceptions. Mais tout AUG devrait débarquer, au moins 200-300 km, et ici, il sera visible en un coup d'œil ... Et ici, ils organiseront Pearl Harbor pour cela! Oui, les bantoustans peuvent être creusés directement en entrant dans leur port, mais en réalité avec un ennemi fort ?! Merde là ! Même en Corée du Nord ou en Iran - des pays qui ont au moins une petite, mais leur propre flotte sous-marine (la Corée du Nord possède une flotte sous-marine énorme, quoique primitive!) Et un arsenal de défense aérienne et de missiles anti-navires est garanti d'être protégé contre toutes ces menaces !

                    Eh bien, à propos de la glace et du "réchauffement climatique" - je ne compterais même pas sur de telles bêtises, car la banquise, si au lieu de 3 mètres elle devient longue d'un mètre, cela ne changera pas grand-chose ! Oui, la polynie sera plus grande, eh bien, remontons 100 milles plus près du Nord - et tout ira bien ! Et surtout, c'est facile et proche de nous là-bas, et Sivulf ou Virginie doivent encore couper et couper jusqu'au point d'interception ! Vous regardez la carte ! Et il y a assez de chasseurs pour eux ! Oui, chez nous, pour les SNLE, il est généralement possible de lancer des missiles depuis la mer Blanche ! Qui va y aller ? Où est la profondeur de 70-80 mètres ?! Nous savons comment et où - et eux ?!

                    PS : L'exemple de l'Argentine est un exemple de pays très faible à tous égards, et même en même temps il a montré combien il est bien plus difficile de faire la guerre même à l'une des puissances maritimes les plus fortes à cette époque loin de sa côte ! Ceci malgré le fait que l'Argentine n'a pas fait la guerre sur son propre rivage ! Et puis je dirai que la Bretagne a beaucoup de chance là-bas à bien des égards ! Et toute la flotte s'est alors rendue dans ces îles et était "sur le point"! Et quelques moteurs diesel 641, s'ils avaient été en Argentine à l'époque, auraient mis fin à un endroit complètement différent !
                    1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
                      Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 16: 44
                      -3
                      Liana n'est pas terminée. Ses satellites seront abattus en premier. Vous ne pouvez pas emmener Khmeimim avec vous dans la zone maritime lointaine. A-t-on commencé par ça ? Et, bien sûr, vous avez besoin d'infrastructures. Pour le même UDC. Je comprends que vous, en tant que sous-marinier, ne privilégiez pas la flotte de surface
                      1. requin Офлайн requin
                        requin 18 janvier 2022 22: 47
                        +2
                        Liana - officiellement prête ! L'année dernière... Oui, 80 % de fonctionnalité. Quelques satellites de plus - et 100 %. Abattre des satellites ? Sans doute, mais les SM-3 Block IIB, les plus récents, n'atteignent pas Liana ! C'est 900 km circulaire ! Est-ce que le GBI - obtenez-le, peut! Mais seulement quelques satellites, évidemment pas sur toutes les orbites ! Considérant les emplacements de base de GBI. Encore une fois - la destruction du satellite, pour autant que je m'en souvienne, c'est déjà une phase mondiale de la guerre, pas une phase locale ! La réponse est la plus simple - tous les KN-11,12 voleront depuis l'orbite, chacun coûtant 4 à 8 milliards de dollars, après quoi tout le concept de la guerre US Army / Navy commence "du poêle". Un bon échange, je pense ;)) Alors je ne pense pas... Et c'est beaucoup plus facile d'abattre le KN ! ;) Mais le principal problème est que nous perdrons l'AUG dans l'océan - mais ils doivent se rapprocher du rivage ! Sinon, ils n'y arriveront pas ! Et les missiles anti-navires voleront ! Pas une fontaine ?! Et trouver un grand escadron à 1000 km est plus facile de plusieurs ordres de grandeur qu'un éclaireur ! Quel silence radio ne font pas ! Non, pas une option !

                        Et qu'en est-il des Khmeimim pour nous dans la zone lointaine?! Nous avons une projection de force sur la côte américaine depuis la mer - cela ne sert à rien d'essayer ! Pour ce faire, nous avons les Forces de missiles stratégiques et les SNLE ! Nous n'avons jamais envisagé d'autres options et n'envisageons pas! Nous devons protéger les nôtres, les nôtres, eh bien, les voisins à qui nous avons accordé notre chaleur et notre gentillesse pour commander sous les cocos - pourquoi diable sommes-nous dans la zone lointaine "sauvage" ?! Nous n'irons pas en Australie... Nous n'irons que là où nous serons appelés par ceux qui s'y disputeront avec des adversaires, et nous voudrons les soutenir ! Nous envisagerons des options virtuelles - nous n'aurons certainement pas assez de force ! Même l'URSS n'a pas souffert d'une telle sottise (elle en avait vraiment assez d'autres sottises !)

                        Nous n'avons pas besoin de transporter quoi que ce soit dans la zone lointaine ! Aérodrome, oui ! Et la flotte de surface est une chose nécessaire et utile, mais dans des limites raisonnables et compte tenu du portefeuille ! Il est nécessaire de comprendre ce que cela coûte et combien, sinon ils recommenceront la "perestroïka" ! Les personnes affamées n'épargneront pas leur pouvoir!
                    2. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
                      Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 17: 19
                      -1
                      Étrange vous raisonnez ...
                      "Oulianovsk", étant donné que tous les coûts de R & D ne lui incomberont pas, et sa cylindrée, qui n'est pas très inférieure à la "Ford" (80 contre 100), sera clairement tout à fait comparable à la "Ford" en termes de coûts réels. Et le coût de l'aile aérienne - oui, nos avions sont 3 fois moins chers, mais les navires embarqués joueront pour une augmentation ici aussi ! Au total, eh bien, au lieu de 20 milliards, on en obtient 10 !

                      D'où viennent ces chiffres ?

                      La construction d'un nouveau porte-avions pourrait coûter 500 milliards de roubles à la Russie. La Commission militaro-industrielle de Russie dans le cadre de la préparation d'un nouveau programme d'armement de l'État pour la période de 2024 à 2033. examinera la faisabilité d'inclure des plans pour sa construction, a déclaré un membre du conseil d'administration de la Commission industrielle navale de Russie (VPK), membre du Conseil maritime sous le gouvernement Vladimir Pospelov.

                      « Dans un avenir proche, dans le cadre de la préparation d'un nouveau PAS, il est nécessaire d'évaluer la faisabilité de la création de porte-avions et leur coût. En théorie, la Marine a besoin de trois navires de ce type - le premier et deux en série », a-t-il déclaré (cité par RIA Novosti).

                      Appelant le coût approximatif de construction d'un porte-avions, Pospelov n'a pas exclu que lors de la création de navires de cette ampleur, il existe un risque d'augmentation des coûts pendant la construction. Selon lui, le porte-avions russe devrait être moins cher que les navires américains d'une classe similaire, "mais aussi un peu plus petit". Nous parlons d'un déplacement d'au moins 70 à 80 110 tonnes contre XNUMX XNUMX tonnes pour les navires de la marine américaine.

                      Est-ce que je parle bizarrement ? D'ailleurs, toute la R&D n'a-t-elle pas déjà été effectuée pour le même Oulianovsk, si on le prend comme base ?

                      Et qu'est-ce qu'on a avec une telle oie ?! Oui - RIEN, en fait !!! Un porte-avions actif, c'est la puissance de frappe maximale de 1/10 depuis une base de type Khmeimim ! Mais en réalité, 1/20 pour le "bonheur" l'est aussi ! Bon, d'accord, quand il n'y a nulle part où aller... Mais où allons-nous ? Au Mali ou en République centrafricaine, cela nous aidera-t-il d'une manière ou d'une autre ?! Ou peut-être en Libye ? Alors là, chez Hawtor, on peut faire beaucoup, beaucoup plus ! Eh bien, si nous voulons, bien sûr! Nous ne voulons rien...

                      Nous avons en quelque sorte commencé avec une couverture anti-aérienne et anti-sous-marine pour le KUG dans la DMZ. Veuillez décrire exactement comment vous couvririez notre groupement de navires quelque part dans les Caraïbes contre une attaque aérienne de l'AUG. Basé sur les forces disponibles dans la marine russe.
                      1. requin Офлайн requin
                        requin 18 janvier 2022 23: 11
                        +1
                        Je vais commencer par la fin - le porte-avions de défense aérienne a commencé là où il s'est terminé - pendant la Seconde Guerre mondiale ! Tout le monde, le temps est écoulé ! Un avion contre une fusée - l'idée est "moelleuse" ! Un avion contre un autre avion, à condition qu'il lance une fusée à 500 milles - également du même opéra ! Une reprise KUG ?! Et où allons-nous avec KUG ?! Et pourquoi?! Baise quelqu'un - il y a 949 885 bateaux - rampé, baisé ! Pourquoi KUG est-il là ? À l'époque de l'URSS, il y avait aussi un KPUG - mais nous avons un concept complètement différent, et nous avons même abandonné la doctrine du "non-usage d'abord" il y a longtemps !
                        Notre KUG n'a rien à faire dans les Caraïbes ! Ou envoyez des transports avec UDC avec des bandits pour régler le problème et combattez là-bas - uniquement des SNLE sous la calotte glaciaire et à travers tous les États à la fois ! Il n'y a pas d'autres médicaments et cela ne sert à rien - c'est la "fuflomycine"! Ou, si nous grimpons, alors en tant que gens honnêtes, aidons bien, ou nous ne grimpons pas du tout ! Et se battre là-bas avec l'Oncle Sam - excusez-moi, c'est juste stupide d'essayer ! Chances - ZÉRO !

                        Quant au conditionnel "Oulianovsk" - le projet y a déjà 40 ans à l'heure du déjeuner, et il était prêt à 20% avant la coupe! La R&D à son sujet doit être relancée à zéro ! Eux-mêmes ont apporté que 500 milliards sont nécessaires à la construction de ONE ! DONC ce USC dit, et cela doit être multiplié par 2, voire par 3 d'un coup !
                        Et aussi une aile aérienne ?! Voici ce que j'ai sous-estimé ! 10 milliards et n'y arrivera pas ! Et vous avez besoin de 3 navires de ce type !!! Et ce sera un autre erratique "DeGol" ! Riez juste ... Non, nous ne pouvons pas nous permettre l'AUG! Oui, et il n'y a pas de tâches pour cela ! Porte-avions de défense aérienne - des conneries en général ! Impact - oui, vous pouvez penser à une autre raison... Mais il est plus facile de s'en sortir avec ce qui est plus simple, plus efficace, polyvalent et moins cher ! Et nous n'avons pas KUG pourquoi! Si, par exemple, l'Oncle Sam se bat au Venezuela, alors c'est l'image miroir de la même chose que s'il monte ici, à Durkaina, nous montrerons rapidement où les écrevisses hibernent dans la mer Noire ! Et à nous dans les Caraïbes, lui, comme deux doigts, montrera la même chose ! Il n'y a donc rien pour nous de grimper là-bas même avec le 5e AUG, même si nous les avions!
            2. Volkonsky Офлайн Volkonsky
              Volkonsky (Vladimir) 18 janvier 2022 16: 13
              0
              Vous parlez très bien, camarade. Shark, j'aimerais connaître votre opinion sur l'avion AWACS, dont l'auteur se plaint en visant nos Zircons sur la cible, je pense que les Zircons ne sont pas nécessaires pour frapper l'infrastructure côtière de l'AWACS - je vois la cible , je ne vois aucun obstacle, le GOS fera tout lui-même, et les coordonnées de la cible sont fixées à bord du sous-marin nucléaire
              et une autre question - avez-vous quelque chose à voir avec le camarade BlackShark avec GA ? il y a un spécialiste militaire de classe ultra, un militaire actif avec de grandes stars
              1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
                Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 17: 22
                0
                Zircon est un missile anti-navire conçu pour cibler les navires qui peuvent se déplacer dans l'espace jusqu'à 30 nœuds. Pour y entrer depuis une longue distance, il est nécessaire de lui donner des données de désignation de cible opérationnelle.
                Il n'y a aucun problème pour toucher une cible fixe. Mais Zirkon n'est pas équipé d'une ogive spéciale, c'est juste un missile anti-navire très rapide.
              2. requin Офлайн requin
                requin 18 janvier 2022 23: 42
                +2
                Partageons tous le concept d'AWACS et de reconnaissance et de désignation d'objectifs ! AWACS déjà du nom implique une désignation, une distribution et un contrôle précis de la cible ! Lorsque vous frappez l'AUG, ce n'est pas nécessaire ! Un sous-marin nucléaire en service ou un senneur attrapant du brochet dans l'océan, ayant entendu l'avancement de l'ordre, et là au moins 20 à 30 navires allant à pleine vapeur, au moins 20 nœuds, rugissant à 100 milles à la ronde, frappe immédiatement l'état-major général de la marine, et là, ils envoient déjà Liana ou Tu-142, ou tout ce qui se trouve à proximité ... Même un avion de ligne civil le peut. Tout. Trouvé, réparé, pris une décision. Vient ensuite l'escorte. Le retrait du groupe de grève sur la cible. Si c'est déjà une guerre, alors c'est tout. Ensuite, il va juste attaquer. Pas besoin de nafig AWACS ! L'AWACS a besoin du groupe aérien AUG pour trouver tous les chalands dans la mer, les contourner si possible, se noyer si c'est plus pratique, surveiller le ciel et s'il y a un Tu-142 quelque part, proche - envoyer, abattre, loin - eh bien, prévenez les vôtres ... Eh bien, bien sûr, lorsque vous travaillez le long de la côte, l'AWACS y travaille déjà en permanence - détection, sélection, désignation de cible, contrôle. Mais cet AUG doit approcher la côte sur 200 milles, un maximum de 300 ! Pas d'autre chemin! Les miracles ne se produisent pas ! Quand il y a des sauvages sur le rivage, même avancés - comme les Ukrainiens, alors tout va bien, ça marche ! Mais si l'ennemi est comme la Chine ou la Russie, alors hélas, les AWACS sont dans le cul, d'après son radar ils vont le brûler 300 milles avant qu'il ne voie quelque chose ! La commande sera connue bien plus tôt ! Dia et la commande passeront dans un silence radio complet ! Il brille à 100% ne voudra pas ! Dans un premier temps, il s'étirera sur 100 milles, le sous-marin nucléaire et le destroyer iront à l'avant-garde... Le sous-marin nucléaire ira aussi à l'arrière-garde... Là, tout le monde ne plaisantera plus... Comment et qui a de la chance, comment la puce de quelqu'un tombera ...
          2. bobba94 Офлайн bobba94
            bobba94 (Vladimir) 18 janvier 2022 20: 08
            -1
            Nous ne parlons pas du rapport du nombre de navires, mais de l'équilibre entre les navires disponibles ...... Chef-d'œuvre! Comme, définitivement.
  2. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 18 janvier 2022 12: 35
    0
    C'est bon. Et maintenant il ne peut plus, et avant il ne pouvait surtout pas.
    C'est une question d'économie et d'argent. Il n'y a pas d'économie forte, pas de commerce maritime fort - besoin de protection, pas de capacités et de technologies de construction et pas d'argent - nous construisons donc une bagatelle qui tirera Calibre sur des ennemis sous la côte. (ils combattront les hélicoptères et le groupe d'atterrissage, d'accord)

    Ce qui est vrai jusqu'à présent.

    Et les yachts des "Abramovichs" sont armés et riposteront également
    1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
      Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 12: 46
      -3
      C'est une question d'économie et d'argent. Il n'y a pas d'économie forte, pas de commerce maritime fort - besoin de protection, pas de capacité et de technologie pour la construction et pas d'argent

      Le pays a à la fois de l'argent et de la technologie, même des capacités peuvent être trouvées. Si vous construisez des porte-avions légers, vous pouvez après l'UDC sur le golfe de Kertch. Des porte-avions lourds peuvent être déposés à Sevmash après le sous-marin nucléaire.
      Il est beaucoup plus intelligent d'investir dans la construction d'un nouveau chantier naval capable de construire des navires de cette classe, tant militaires que civils. Ce sont des emplois et des impôts. C'est le développement de l'économie dont vous parlez. Savez-vous combien de commandes industrielles seront fournies pour les 20 à 30 prochaines années si une série de 4 porte-avions est commandée ?
      Après tout, c'est un investissement non seulement dans la défense, c'est un investissement dans votre pays. Pourquoi personne ne veut comprendre cela ?

      nous construisons donc une bagatelle qui, de sous le rivage, tirera sur les ennemis avec Calibre. (ils combattront les hélicoptères et le groupe d'atterrissage, d'accord)

      Je citerai Edward

      il y a un vieux proverbe sage, éprouvé par le temps - se battre non pas par nombre mais par compétence
      et opinion personnelle, vous devez frapper l'ennemi dans des endroits vulnérables et protéger vos vulnérables de l'ennemi en fonction de ce que nous avons en service
      sur cette base, construire une stratégie et une tactique de guerre

      Ainsi, l'ennemi frappera dans les points faibles. Il n'y a pas de défense aérienne sur les navires, ils seront donc les premiers à être coulés par des avions ... Les porte-avions de calibre dans la Baltique peuvent généralement être coulés avec de l'artillerie de gros calibre de Pologne, juste au quai.
      1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
        Sergey Latyshev (Serge) 18 janvier 2022 16: 09
        -1
        Taki est introuvable. Ils ont écrit sur les capacités et les technologies sur des sites spécialisés. (Kuznetsov, incendies, quais flottants de Turquie, modules pétroliers de Corée)
        Et de l'argent ... En vain, au lieu des 2000 armats promis (au moins 5 millions de verts chacun), ils ont simplement mis à jour les T72 et T80 existants (millenn chacun), puis la quantité et la qualité déclarées au début ont été coupées.

        Et - "ne combattez pas en nombre, mais par compétence" - juste la bonne compétence - de baie en baie, là-bas, les systèmes de défense aérienne côtière vous couvriront, l'aviation, le transport Caliber vous donnera un ascenseur, et ils tirent à travers tous les locaux mers.
        Sur les petits, vous pouvez former l'équipage et élaborer des technologies, des moteurs, de la logistique, du contrôle et des communications.
        Ce que faisaient auparavant tous les pays sur les petits navires.

        Et ce n'est pas si pitoyable si une grue tombe soudainement, un camion de fret enfonce ou une construction à long terme sous l'estomac.
        1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
          Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 16: 13
          -1
          Il semble que le sujet soit une zone maritime éloignée et non assis dans votre propre baie. Et sans flotte, il n'y aura aucun problème
          1. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
            Sergey Latyshev (Serge) 18 janvier 2022 16: 22
            -1
            Avant de commencer à faire pour la "zone maritime lointaine", selon votre esprit, vous devez faire des navires de soutien, de zone côtière et d'escorte.

            Les premiers ont déjà signalé, et ils ont passé le relais et le font, le deuxième aussi, les troisièmes ont aussi commencé.
            Alors gagnez en expérience, saturez, et alors seulement .... Ou achetez aux Chinois - ils en prennent une dizaine à la fois ... des photos intéressantes en VO.

            Et puis, pour nos modèles de porte-avions, les développeurs oublient parfois de coller le tuyau....
  3. Chat Офлайн Chat
    Chat (Sergey) 18 janvier 2022 12: 51
    +1
    Eh bien, oui ... c'est vrai, nous n'avons pas de flotte océanique. Cependant, comme dans la plupart des pays du monde. Désormais, seules deux flottes peuvent exercer une "pression de présence", ce sont les marines américaine et chinoise. Au moins avec sa composition de navire. En particulier, les États-Unis peuvent mettre en place (théoriquement) une douzaine d'AUG. Dans chacun, escortes AB et 5-6 EM et CR avec une centaine de cellules MK-41 sur chacune. Dans le même temps, les fonctions de frappe pour travailler contre la côte seront exercées non pas à partir de cinquante F-18, mais de plusieurs centaines de "Tamahawks" qui seront sur des navires d'escorte. Étant donné que les fonctions de défense aérienne seront exécutées par l'AB, grâce à quoi le nombre de missiles sur les navires d'escorte peut être minime et le maximum de SLCM. Ce ne sont donc pas leurs AB qui font peur, mais leurs escortes EM et CR, les porteurs Tomahawk SLCM. Après avoir tiré 300 à 400 SLCM en quelques minutes ... aucune défense aérienne régionale ne peut résister à une telle salve. Et l'AP de l'ennemi ira dans cette brèche. Par conséquent, une île comme les États-Unis, bien sûr, sera menacée par la menace d'une grève massive du SLCM. Pour ce faire, nous aurions besoin d'avoir trois groupements de nos AUG (similaires aux américains), un dans les Caraïbes, le deuxième dans l'océan Atlantique et le troisième dans l'océan Pacifique. Il faudrait donc pour cela au moins 6 AB de type Kuznetsov, sur lesquels cinquante cellules KR peuvent également être placées. Eh bien, 50-60 BNK de dimension EM avec une centaine de cellules sur chacune. Ou des "vaisseaux d'arsenal" avec plusieurs centaines de SLCM sur chacun. Il reste pour peu, à comprendre que sans flotte on ne protégera pas le pays. Eh bien, construisez une FLOTTE. Qu'est-ce que la Chine fait si bien maintenant ?
    1. requin Офлайн requin
      requin 18 janvier 2022 13: 34
      +1
      Vous mélangez les concepts. Frappe KR - pointez toujours ! Spécifique. Compte tenu de leur rayon de destruction, il leur est tout à fait possible d'infliger, de fait, une frappe stratégique, si le théâtre d'opérations n'est pas de nature globale. Pour un petit pays - ils suffisent amplement. L'AP est déjà utilisée comme un moyen d'exercer une pression supplémentaire, plus politique et émotionnelle que réelle. Oui, au final, l'AP moderne ne frappe pas avec des bombes en chute libre. Quel est alors l'intérêt de l'utiliser ? Le coût de livraison d'un kilogramme d'ogive à la cible pour le KR est désormais encore inférieur à celui du PA! Et l'allongement de gamme était encore d'actualité il y a 20-30 ans, mais maintenant à quoi ça sert ?!
      Un porte-avions est déjà un « chariot du passé ». Et avec l'avènement des missiles anti-navires hypersoniques, cela est devenu une évidence ! Et le pouvoir de l'AUG maintenant, et même plus tôt, restait purement politique !
      Même pendant la guerre du Vietnam, les missiles anti-navires existaient déjà ! Mais pour une raison quelconque, l'URSS ne les a jamais fournis au Viet Cong, bien que des avions de défense aérienne et de chasse - s'il vous plaît! Et qu'est-ce qui a empêché alors, au début des années 70, d'y mettre au moins les mêmes Foxtrot (641 projets), qui étaient déjà en attente de démantèlement ?!
      La réponse est simple - il y avait des accords tacites. La banque ne vend pas de graines, Moishe ne prête pas ! :-)
  4. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
    Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 13: 28
    0
    Citation: chat
    Pour ce faire, nous aurions besoin d'avoir trois groupements de nos AUG (similaires aux américains), un dans les Caraïbes, le deuxième dans l'océan Atlantique et le troisième dans l'océan Pacifique. Il faudrait donc pour cela au moins 6 AB de type Kuznetsov, sur lesquels cinquante cellules KR peuvent également être placées. Eh bien, 50-60 BNK de dimension EM avec une centaine de cellules sur chacune. Ou des "vaisseaux d'arsenal" avec plusieurs centaines de SLCM sur chacun. Il reste pour peu, à comprendre que sans flotte on ne protégera pas le pays. Eh bien, construisez une FLOTTE. Qu'est-ce que la Chine fait si bien maintenant ?

    Plutôt, pas "Kuznetsov", mais "Oulianovsk". Tout a longtemps été inventé avant nous.
    Et, pour être honnête, je suis juste exaspéré par les histoires sur la masse continentale exceptionnelle de la Russie.
  5. baltique3 Офлайн baltique3
    baltique3 (baltika3) 18 janvier 2022 13: 39
    -1
    La marine russe peut-elle constituer une menace réelle pour la marine américaine

    Bien sûr que c'est possible. Il y a quelques années, un paquebot russe a failli embarquer sur un américain, qui a réussi à esquiver de justesse au dernier moment.
  6. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
    Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 13: 40
    0
    Citation: sH, arK
    Frappe KR - pointez toujours ! Spécifique. Compte tenu de leur rayon de destruction, il leur est tout à fait possible d'infliger, de fait, une frappe stratégique, si le théâtre d'opérations n'est pas de nature globale. Pour un petit pays - ils suffisent amplement. L'AP est déjà utilisée comme un moyen d'exercer une pression supplémentaire, plus politique et émotionnelle que réelle. Oui, en fin de compte, l'AP moderne ne frappe pas avec des bombes en chute libre. Quel est alors l'intérêt de l'utiliser ? Le coût de livraison d'un kilogramme d'ogive à la cible pour le KR est désormais encore inférieur à celui du PA!

    Après avoir tiré des missiles de croisière, EM et CR devront recharger les cellules. Où? A la base ? L'avion peut simplement retourner sur le pont et refaire le plein de munitions.
    L'AUG est bon car il peut agir à volonté, démolissant à la fois la côte et la flotte ennemie. Un véritable outil multifonctionnel.
  7. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
    Marzhetsky (Sergey) 18 janvier 2022 16: 24
    -2
    Citation: Sergey Latyshev
    Avant de commencer à faire pour la "zone maritime lointaine", selon votre esprit, vous devez faire des navires de soutien, de zone côtière et d'escorte.

    Les premiers ont déjà signalé, et ils ont passé le relais et le font, le deuxième aussi, les troisièmes ont aussi commencé.
    Alors gagnez en expérience, saturez, et alors seulement .... Ou achetez aux Chinois - ils en prennent une dizaine à la fois ... des photos intéressantes en VO.

    Et puis, pour nos modèles de porte-avions, les développeurs oublient parfois de coller le tuyau....

    Dans mon esprit, cela peut se faire en parallèle. Avik sera construit sur 15 ans, le second sur 10. Les dépenses sont élevées, mais seront réparties sur une longue période. Tout est résolu. L'essentiel est de comprendre ce qui est fait et pourquoi.
  8. antibi0tikk Офлайн antibi0tikk
    antibi0tikk (Sergey) 19 janvier 2022 01: 08
    0
    Kapets vous êtes gelé ici! Comme s'il s'agissait d'un site comme un messager naval, et non d'affaires politiques. Mais c'était très intéressant ! Et Shark et Sergei Marzhetsky - respect!
    Campagne du KUG, frappe de missiles, etc. - C'est certainement spectaculaire !
    Seulement, j'ai le sentiment que notre Darkest One a quelque chose de plus intéressant en réserve.
    Bombardé par Poséidon plus près de la côte ouest de l'Amérique, seulement pour qu'une sorte d'île se forme, petite, 10x15 kilomètres. Une barge avec des Tadjiks s'y amarrera immédiatement, nous construisons rapidement Shaurmania et déclarons cette nouvelle île le territoire de la Fédération de Russie ! Et maintenant, après cela, nous construisons une chaîne de magasins Pyaterochka, des baies sauvages, un poste de police de la circulation, une succursale de la poste russe et de la Sberbank, une base navale et aérienne là-bas.
    blague, bien sûr !
    J'attends moi-même avec intérêt que nous répondions au refus des États-Unis à nos propositions. Attend et regarde.
  9. Le commentaire a été supprimé.
  10. Bulanov Офлайн Bulanov
    Bulanov (Vladimir) 19 janvier 2022 13: 33
    0
    Au lieu de construire plusieurs AUG, il suffit à la Russie de construire et de lancer une paire de Buranov avec des armes à bord. Ce n'est certainement pas une seule Marine qui peut y résister ! La technologie est là. Tirez vers le haut et l'espace proche de la planète dans votre poche !
    1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
      Marzhetsky (Sergey) 20 janvier 2022 07: 57
      -1
      Des X-37 sans pilote y attendront déjà Burana
  11. Valera75 Офлайн Valera75
    Valera75 (Valery) 19 janvier 2022 20: 11
    +1
    Citation: antibi0tikk
    Seulement, j'ai le sentiment que notre Darkest One a quelque chose de plus intéressant en réserve.

    Je suis peut-être naïf, mais je crois aussi que ce que la Russie a en réserve pour un tel cas couvrira n'importe quel atout dans le jeu de l'ennemi.
  12. Le message de Nady était par 24 russe que le parlement cubain a approuvé l'entrée de Cuba dans l'OTSC. Alors, comment pouvez-vous mettre des roquettes autrement !
  13. Sapsan136 Офлайн Sapsan136
    Sapsan136 (Alexander) 26 janvier 2022 09: 05
    +1
    Je ne pense pas qu'un navire de guerre équipé de systèmes de défense aérienne S-300 (alias systèmes de défense aérienne Fort) puisse être qualifié de navire avec un système de défense aérienne faible. À Nakhimov, ils ont même promis de fournir une version marine du système de défense aérienne S-400 (nous attendrons de voir ce qu'ils livreront). Sur les frégates, la défense aérienne 22350 a été évoquée. Les frégates 11356 ont également un système de défense aérienne Shtil assez décent, avec une portée de 40 km. Dans la Baltique, il y a une frégate relativement fraîche Yaroslav le Sage, la défense aérienne y est de l'autodéfense, mais en tant que navire anti-sous-marin, elle, avec ses torpilles-roquettes Vodopad, l'est tout à fait ... Les moteurs des corvettes (en l'ouest, ils sont à juste titre considérés comme de petites frégates URO) 20380 également à l'esprit et ils vont être envoyés à des exercices dans l'Atlantique ... la défense aérienne sur eux est de la légitime défense, mais ... si des doutes ont été exprimés pour amener le défense aérienne à l'esprit sur le projet 20385, puis à 20380 dans les exercices, le système de défense aérienne Redoute a fonctionné avec succès sur une cible aérienne ..... Bien sûr, les navires de surface, et encore plus s'il s'agit d'un AUG, escorte sous-marins nucléaires et sans aucun doute, si la Fédération de Russie envoie son escadron, il sera, au minimum, escorté par tous les sous-marins nucléaires disponibles de type Yasen ... Donc, une collision avec la flotte yankee de la Fédération de Russie n'augure rien bien bon ... la Fédération de Russie n'est pas la Yougoslavie ...