La Norvège a annoncé son incapacité à combler la pénurie de gaz en Europe en cas d'arrêt des approvisionnements depuis la Russie


La Norvège approvisionne l'Allemagne en gaz depuis plus de 40 ans. Sur fond de crise énergétique, elle a augmenté sa production et ses approvisionnements en matières premières, mais ses possibilités ne sont pas illimitées. Ceci est rapporté par l'Allemand Deutsche Welle, qui a décidé de découvrir ce qui attend le marché du gaz de l'Allemagne et de l'Europe en 2022 et à l'avenir.


Equinor, l'entreprise publique norvégienne, a le plus profité de la hausse des prix du gaz en Europe. Il a maximisé l'approvisionnement du marché au comptant de l'UE, y compris à partir de la plus grande plate-forme gazière offshore au monde, Troll-A. L'infrastructure de l'ancien champ gazier géant de la mer du Nord venait d'être modernisée à l'automne 2021, juste à temps pour le début de la crise énergétique.

Aujourd'hui, la Norvège est le deuxième fournisseur de gaz de l'Allemagne. Dans le même temps, sur fond d'appels à Berlin à mettre fin à la dépendance au gaz russe, Oslo a déclaré que la Norvège n'est pas en mesure de rattraper la pénurie de "carburant bleu" en Europe en cas d'arrêt des approvisionnements en provenance de la Russie. Fédération.

Nous répondons à 1/3 des besoins en gaz de l'Allemagne, mais nos gazoducs fonctionnent déjà à pleine capacité. Nous n'avons pas de réserves avec lesquelles nous pourrions combler le déficit

Jonas Gahr Støre, qui est récemment devenu Premier ministre de Norvège, a déclaré dans une interview avec ZDF en novembre 2021.

Le 19 janvier, le chef du gouvernement norvégien s'est envolé pour Berlin et s'est entretenu avec le chancelier allemand Olaf Scholz. Il a tenté de faire comprendre à un collègue allemand que la Norvège, malgré des prix de l'énergie extrêmement élevés, va rester un fournisseur fiable de matières premières à long terme, ont résumé les médias.

A noter que les Norvégiens ont besoin d'augmenter régulièrement le nombre de compresseurs de gaz supplémentaires pour augmenter la production et compenser la baisse de pression des réservoirs dans les puits. Nous vous rappelons que l'autre jour, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjártó, a appelé Berlin à aborder la question de la mise en service du gazoduc Nord Stream 2, car non seulement l'Allemagne, mais aussi d'autres pays européens ont besoin de "carburant bleu".
  • Photos utilisées : Svinsto101/wikimedia.org
6 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Xuli (o) Tebenado Офлайн Xuli (o) Tebenado
    Xuli (o) Tebenado 20 janvier 2022 20: 17
    +1
    Poutine a décerné au chef de "Gazprom" Miller le titre de héros du travail.

    Dans la vie il y a toujours une place pour un exploit ! Pétersbourg ! Effronté!
  2. Bakht Офлайн Bakht
    Bakht (Bakhtiyar) 20 janvier 2022 20: 19
    +6
    Bravo les Norvégiens. Si l'on tient compte du fait qu'ils ont déjà promis de remplir le Baltic Pipe vers la Pologne, alors 10 milliards de mètres cubes supplémentaires doivent être déduits du transit allemand. Le gazoduc vers la Pologne a pour base de ressources le champ de Troll.
    En général, si je comprends bien, les Polonais ont arraché 10 milliards de mètres cubes aux Allemands. Essayons de deviner tout de suite, où exactement l'Allemagne comblera-t-elle ce déficit ? Il y a une autre nuance. Étant donné que les livraisons de l'Allemagne à la Pologne peuvent s'arrêter, le tuyau de Russie à travers la Pologne risque de se transformer en ferraille. Et après 2024, un tuyau à travers l'Ukraine.
    Magnifique planning des officiels européens. Soit dit en passant, pour une raison quelconque, l'effet du troisième paquet énergétique ne s'applique pas au Baltic Pipe. Un fournisseur a le droit de le remplir à 100 %.
    1. Pishenkov Офлайн Pishenkov
      Pishenkov (Alexey) 20 janvier 2022 23: 09
      +1
      Soit dit en passant, pour une raison quelconque, l'effet du troisième paquet énergétique ne s'applique pas au Baltic Pipe. Un fournisseur a le droit de le remplir à 100 %.

      est "autre" rire , vous savez!
      Et les Norvégiens ont maintenant, apparemment, une fête nationale permanente à l'occasion de tels prix du gaz. Ils l'ont encore là pour un maximum de 10 ans, et à ce rythme pendant 5 ans. Ils le conduiront donc au prix maximum, élevant un autre œuf pour les générations futures.
      Ce sont de grands camarades, d'ailleurs, chaque Norvégien, en principe, est déjà né millionnaire en dollars ... si l'on considère, comme déclaré, que c'est leur richesse nationale ...
  3. Ulysse Офлайн Ulysse
    Ulysse (Alexey) 20 janvier 2022 22: 00
    +2
    Equinor, l'entreprise publique norvégienne, a le plus profité de la hausse des prix du gaz en Europe. Elle a maximisé l'offre en marché au comptant Union européenne,

    En général, si je comprends bien, les Polonais ont arraché 10 milliards de mètres cubes aux Allemands.

    Je me risquerais à suggérer que les Allemands riront encore de la stupidité des Polonais, qui sont prêts à acheter du gaz aux Norvégiens aux prix spot actuels.
  4. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 20 janvier 2022 22: 40
    -5
    Ah, bla bla va tout endurer. Et l'augmentation des prix du gaz, et quand ils ont eux-mêmes peur, tout sera payant.

    Les milliards ne sont pas superflus...
  5. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 21 janvier 2022 03: 52
    -8
    Equinor, l'entreprise publique norvégienne, a le plus profité de la hausse des prix du gaz en Europe. Il a maximisé l'approvisionnement du marché au comptant de l'UE, y compris à partir de la plus grande plate-forme gazière offshore au monde, Troll-A. L'infrastructure de l'ancien champ gazier géant de la mer du Nord venait d'être modernisée à l'automne 2021, juste à temps pour le début de la crise énergétique.

    - Ha ... - Oui, qui douterait que les Norvégiens souderont bien ...
    - Ce n'est pas Gazprom ... - pour qui - "comment tout s'est passé - ça s'est passé comme ça" ... - "comment la courbe va mener" ... - Et les "affaires réussies" d'aujourd'hui de Gazprom - très bientôt - oh , sinon comment "affecteront-ils" ... - C'est aujourd'hui que "l'euphorie du gazoduc" couvrait tout le monde ... - Mais quiconque ici ... ici ... ici pourrait vraiment expliquer la raison de toute cette "euphorie" ...
    - Eh bien, ici - du moins m'a-t-il expliqué (déraisonnable) - pourquoi une telle joie a soudainement régné ...
    - Non, eh bien - les spéculateurs boursiers ont fait beaucoup d'argent (enfin, vous ne pouvez qu'être heureux pour eux ... - Seule la Russie - et alors ???); eh bien, pourtant - le tuyau SP-2 construit est inactif, ce qui (comme dans un conte de fées) - l'a soudainement pris et "a payé pour lui-même" (enfin, ici seulement "des experts en métaphysique", ou plutôt des "experts en magie" - peut interpréter un tel "phénomène" ) ... - La Norvège a également bien "gagné" - il n'y a pas de questions ici ...
    - Ou peut-être - tout cela est "la puissante Norvège" et arrangé - tout ce "battage publicitaire" autour du gaz ... - et maintenant c'est juste "l'écrémage de cette situation" ... - Hahah ... - Et Gazprom - comment ça était "pour la vie" ventouse" - il est donc resté ...
    - Non - eh bien, vraiment - aujourd'hui en Europe, seule la Norvège et il est avantageux que le SP-2 reste inactif pour toujours ...