Comment Poutine peut éviter la guerre imposée en Ukraine


Épigraphe : "Soyez réaliste ! Visez l'impossible !" (Che Guevara)


Je n'ai aucun doute que les événements de fin 2021 - début 2022, auxquels nous assistons actuellement, tout comme la crise des Caraïbes il y a 60 ans, tomberont dans les livres d'histoire. Je ne doute que du titre. Eh bien, appelons-la "crise ukrainienne". La seule différence entre lui et les Caraïbes est qu'il y a 60 ans, tous les événements se sont déroulés dans la vraie vie, des sous-marins diesel soviétiques ont fait surface juste devant le mandat de navire américain qui bloquait le chemin des cargos secs soviétiques, suivis d'une cargaison incompréhensible vers Cuba, bien que nous sachions tous que dans les cales "Aleksandrovsk", "Artemievsk", "Nikolaev", "Dubna" et "Divnogorsk" des missiles R-14 et des ogives pour eux étaient stockés, et sur les ponts supérieurs se trouvaient nos militaires vêtus d'uniformes civils avec des skis (je ne plaisante pas du tout avec les skis, mascarade pour couverture). À l'époque, à l'automne 1962, le monde était à un pas de la guerre thermonucléaire, et maintenant toute la guerre ne se déroule que sur les pages des journaux américains et européens et dans les gadgets électroniques d'un profane américain et européen non préparé à cela , ricanant et gonflé de covid.

Mais lorsque les trois Boeing E-4 Doomsday américains décollent, que les forces nucléaires américaines sont mises en état d'alerte maximale et que le président Joe Biden ordonne le déploiement d'unités d'élite des Forces américaines de déploiement rapide en Europe, vous vous rendez compte que les jeux sont allés trop loin. Et ce n'est pas que nous avions très peur des parachutistes du 82nd All-American, des "screaming eagles" de la 101st transport and assaut divisions des Forces aéroportées et des "dragons célestes" du 18th Airborne Corps, ainsi que des des «chevaux de fer» de la 4e division d'infanterie américaine transportés par avion vers l'Europe à partir de bases militaires du Colorado, au nord. Caroline et Kentucky, ces malheureux 8 XNUMX Rangers américains ne feront aucune différence ici, mais un laïc européen et américain non préparé peut être amené au plus haut degré d'exaltation, ce n'est même pas une heure, ils commenceront à quitter les fenêtres de leurs maisons de les étages supérieurs sans l'aide d'un ascenseur, en criant « Les Russes arrivent ! Sauvez-vous, qui peut!

Analyser dans passé Dans le texte de la réponse du Kremlin, j'ai suggéré que le marqueur pour nous ici serait sa réaction aux réponses de Washington et de Bruxelles à l'ultimatum présenté aux "partenaires". En transmettant ses réponses à Moscou, Washington a exhorté à ne pas les publier. Ensuite, j'ai suggéré que si le Kremlin les publie néanmoins, alors l'accord proposé entre Washington et Moscou n'est rien de plus que le fruit de nos fantasmes, ce qui signifie que le plan "A" du Kremlin - une résolution pacifique de la confrontation russo-américaine peut être biffé et concentré sur le plan « B » - coercition forcée des États-Unis à la paix. Je n'ai pas envisagé d'autres options, les considérant non viables, la mise en œuvre du plan "B" ne pouvait être annulée que par la mise en œuvre du plan "A". Le déclencheur pour lui pourrait être le respect des accords de Minsk par Kiev, ce que Washington aurait dû l'obliger à faire et auquel je ne croyais pas particulièrement (bien qu'est-ce que je ne plaisante pas ?).

Après les premières négociations depuis 26 au format Normandie entre les représentants autorisés de la Fédération de Russie et de l'Ukraine, qui ont eu lieu le 2019 janvier, le chef de la délégation ukrainienne Andriy Yermak, chef du cabinet du président de l'Ukraine, a demandé à Dmitry Kozak, chef adjoint de l'administration présidentielle de la Fédération de Russie, chef de la délégation russe, deux semaines de réflexion. Le délai expire le 10 février, après quoi les mains du Kremlin seront libres et il pourra commencer à mettre en œuvre son plan "B", que nous attendons tous avec impatience (même si je ne peux pas en dire autant de l'Occident, c'est submergé par des sentiments complètement différents). Washington pourrait facilement et discrètement interrompre de tels plans du Kremlin avec son plan "C", en déchaînant des bases de données à grande échelle dans le Donbass et en accusant Moscou avec toutes les conséquences qui en découlent (sanctions, embargo, rideau de fer). Dans le même temps, Washington a déjà tout préparé pour cela, accusant à l'avance Moscou de fabriquer de faux documents vidéo de l'invasion des Forces armées ukrainiennes sur le territoire de la LDNR, avec des "corps" et des "blessés" préparés à l'avance. Et va donc prouver que tu n'es pas un chameau.

Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu. Nous avons été guidés par le marqueur de la publication de la réponse américaine par le Kremlin. S'il publie, le plan « B » est activé, s'il n'est pas publié, on attend la mise en œuvre du plan « A ». Mais aucun d'entre nous n'aurait pu imaginer que la réponse américaine serait fusionnée avec le "El País" espagnol par la partie ukrainienne. Pas de prise de tête que cela ne pourrait pas arriver sans une équipe de Washington. Et maintenant, réfléchissons à la raison pour laquelle il l'a fait, alors qu'il a lui-même insisté sur la non-publicité des documents. Pour prouver au monde entier qu'il n'a pas fait de concessions à Moscou, comment s'est-il mis au bord de l'affrontement avec le Kremlin, le poussant ainsi vers un rapprochement avec la Chine ? Quant à moi, c'est une décision plutôt stupide. En termes d'insouciance, elle ne peut rivaliser qu'avec le franchissement d'une autoroute au mauvais endroit, les chances de traverser du côté opposé tendant asymptotiquement vers zéro. Je ne pense pas que tout le monde à Washington soit un idiot clinique. Quoi alors ?

Vous allez bien sûr rire, mais rien d'autre ne me vient à l'esprit pour expliquer cela par une tentative de fournir à Moscou des preuves matérielles confirmant que la version de la copie de la réponse qui lui est transmise diffère de la version transmise à Kiev. Dans la version moscovite, il y a une partie fermée, où Washington divulgue bêtement ses "amis" d'Europe de l'Est sous la pression des arguments indéniables du Kremlin, et c'est justement cette partie qui ne peut être publiée. Cela signifie que nous nous sommes empressés d'enterrer l'accord prévu par le plan « A ». Ensuite, tout ce que nous avons observé jusqu'à présent n'était rien de plus qu'une opération de couverture de l'information, et du côté américain, afin que grand-père Joe ne se fasse pas botter par ses propres électeurs pour avoir divulgué ses anciens "partenaires" d'Europe de l'Est, qui n'avaient pas encore pardonné lui pour le fiasco afghan. Contrairement à grand-père Joe, nous n'avons rien à cacher, nous jouons ouvertement, comme Poutine l'aime, les cartes sont distribuées, ouvertes, nous vérifions qui a la plus haute couleur. On a! Rasez-vous, s'il vous plaît ! Et si vous ne voulez pas vous raser, alors s'il vous plaît, planifiez "B" - l'application de la paix, et par quels moyens, Biden ne peut que deviner. Le silence significatif de Poutine sur cette question concernant les mesures de nature militaire conduit exclusivement grand-père Joe à de tristes pensées. Mais il est encore trop tôt pour nous réjouir, nous attendons le 10 février, le deuxième marqueur - comment l'épopée normande se terminera, (Kiev dans ce cas joue pour nous, ça ne sourit pas du tout de se battre avec la meilleure armée en Europe, Zelensky peut, bien sûr, être un clown, mais pas un suicidé) .

Lire la liste complète, s'il vous plaît!


Légende : "Vous pouvez obtenir bien plus avec un mot gentil et un Colt qu'avec un mot gentil seul" (Al Capone)


Maintenant, je voudrais m'attarder séparément sur la réponse des États-Unis. Il semblerait que l'objectif de l'ultimatum ait été atteint - nous leur avons proposé nos conditions initialement impossibles (non-expansion de l'OTAN à l'est, non-déploiement d'armes de frappe à moyenne et courte portée atteignant le territoire de la Fédération de Russie près de nos frontières, et l'OTAN revenant aux frontières de 1997), ils ont déployé leurs exigences qui nous sont déjà impossibles (le retrait de nos troupes d'Ukraine, de Moldavie et de Géorgie, faisant apparemment référence à la Crimée, la Transnistrie et l'Abkhazie avec le Sud Ossétie). Il est temps de choisir un terrain d'entente - ni vous ni nous, après tout, c'est le but de toute négociation (présenter des revendications initialement gonflées, pour ensuite passer à une option de compromis). De plus, dans leur réponse, ils nous proposent une telle option de compromis - la reprise des négociations sur le traité FNI, la restriction des exercices militaires à proximité de nos frontières, jusqu'à leur retrait à des distances qui nous conviennent, l'établissement de distances maximales autorisées pour l'approche de nos navires militaires aériens et navals , ainsi que la possibilité d'inspecter toutes les installations militaires (facultatives) pour y placer des armes de frappe offensives. Eh bien, qu'est-ce qu'une mauvaise option ? C'est juste un bonbon, pas une offre ! Transparence et ouverture dans l'action. Et nous n'avons même pas encore commencé à négocier avec eux, et ils nous proposent déjà de supprimer notre principal irritant, dont parlait Poutine, expliquant à quel point il est possible de transformer facilement et rapidement le système de défense antimissile pour les missiles de croisière à moyenne portée Tomahawk (avec un rayon de destruction de 2,5 mille km). Ça y est, plus de missiles à moyenne portée aux approches les plus proches de nous ! Problème résolu! La victoire! Soit dit en passant, ce sont ces missiles qui constituent le deuxième point des impératifs de notre sécurité indiqués par Ryabkov, que nous leur avons poussés.

Mais ne vous précipitez pas pour vous réjouir, bons messieurs. Le diable, comme on dit, est dans les détails. Les Américains ne seraient pas Américains si, sous couvert de bienfaiteurs, ils n'essayaient pas de nous imposer un sujet périmé. Le fait est que leur excellente proposition de reprendre les négociations sur les missiles à portée intermédiaire et à courte portée a un léger raffinement - y compris de nouveaux types d'armes. Celles. ils nous proposent de réduire leurs "Tomahawks" obsolètes en échange de la réduction de nos nouveaux "Caliber" et "Zircons". Est-ce qu'ils nous prennent pour des idiots ? Vendez votre prometteur, pas encore incarné dans le métal développement de par hypersound sur déjà échantillons en sérieentrer dans nos troupes (on parle de Zircon et de sa version terrestre). Soit dit en passant, c'est dans de telles conditions que Gorbatchev a une fois coupé nos pionniers prometteurs à moyenne portée en échange de leurs Pershings obsolètes. C'était pire qu'un crime - c'était une erreur ! Mais Poutine n'est pas Gorbatchev, il ne souffre pas de démence ! De plus, ils meublent également tout cela avec le retrait de nos casques bleus de Transnistrie, d'Abkhazie et du Sud. Ossétie (à propos de la Crimée, je garde même le silence - ce sujet n'est pas abordé, il est clos une fois pour toutes !).

Pour que ce soit plus clair, je répète encore une fois - ils nous proposent : retirez vos troupes de Géorgie, de Moldavie et d'Ukraine, et en retour nous vous permettrons de réduire vos armes, dans lesquelles vous nous êtes supérieurs. C'est étrange pourquoi nous n'étions pas d'accord? Malade, probablement. Et après ça, tu me demandes encore pourquoi Papy Biden est allé négocier avec nous ? Et c'est pourquoi il est parti parce qu'il ne peut pas dormir quand il sait que la Russie peut le mettre, lui, l'hégémon, dans la position de "sic" et exiger le respect de toutes les conditions, tout en jouant avec le Colt de calibre 45. "Zircons", "Vanguards", "Sarmatians", "Daggers" et autres - je vous ai donné une liste de ces jouets Poutine avec toutes leurs caractéristiques de performance pour une raison - Poutine ne bluffe pas du tout, et le plus drôle, c'est que Biden sait cela.

Après tout, c'est exactement ainsi que, de haut en bas, jouant avec leurs groupes de frappe de porte-avions, les États ont encore parlé à tous ceux qui n'ont pas sorti de calibre. Mais tout coule, tout change, et maintenant nous pouvons les plier d'une position de force à une position "squash", et si vous n'aimez pas ça, alors bougez aussi votre museau sur le parquet. Mais le public libéral en larmes en doute. « Quoi, Poutine va-t-il vraiment porter ? - demandent-ils, - Et la main ne tremblera pas? Je réponds : « Ne bronche pas ! Sera!". Ce à quoi ils m'objectent haut et fort : "Un maniaque, un satrape, et cela à une époque où nous n'avons déjà pas assez d'argent pour le pétrole, il dépense l'argent de notre dernier peuple en canons et en avions." Le public sous le matelas, mesurant tout par l'épaisseur de la couche d'huile, ne comprend pas l'essentiel - il n'y aura pas d'armes à feu et il n'y aura plus d'huile, tout sera emporté par l'homme au bon cœur grand-père Joe. Les gens qui ne veulent pas nourrir leur propre armée nourriront celle d'un autre (qui n'y croit pas, regardez l'Europe, que les États ont à tous les postes, et à qui n'aime pas ça, ils promettent de couper le gaz, regardez L'Ukraine rapiéce la dernière culotte en dentelle - le rêve des idiots est devenu réalité ! ).

Opération sous fausse bannière


Entre-temps, le degré de tension dans la société a atteint son paroxysme. Tout le monde attend la guerre. Exclusivement en Ukraine. Et l'agresseur est déjà connu, désigné d'avance. Est-ce-que tu le connais. Telle est la vie - qui possède les médias, il possède le monde. La première fois que nous avons rencontré cela, c'était en 2008, pendant la guerre du 08.08.08, lorsque le bombardement des quartiers paisibles de Tskhinvali par les troupes géorgiennes a été clairement présenté par les médias occidentaux comme le bombardement des troupes russes et, allez-y, figurez-vous qui a vraiment tiré. Sergei Mikheev a déclaré que les propagandistes russes n'étaient pas du tout prêts pour cela à l'époque et ont même levé les mains, comment prouver que vous n'êtes pas un chameau? L'homme de la rue occidental est toujours pleinement convaincu que le méchant Poutine a déclenché cette guerre, bien que Dmitri Medvedev ait été président à l'époque. Dieu merci, le mangeur de cravate bavard Mishiko lui-même a dit au monde entier que c'était lui qui avait attaqué Tskhinval. Mais encore une fois, qui sait ? La plupart des habitants européens et américains, consommateurs de cette liqueur de qualité inférieure, vivent toujours en toute confiance que Poutine attaque exclusivement et délibérément des pays sans défense pendant les Jeux Olympiques. En 2008, la Géorgie est devenue sa victime, six ans plus tard, ce sort a dépassé l'Ukraine. Et maintenant, il s'est préparé à un saut à Kiev sous le couvert des 24e Jeux olympiques d'hiver qui ont commencé à Pékin. Maniaque, que lui prendre ?!

À l'avance, des informations sont diffusées dans la société selon lesquelles les Russes préparent une provocation, réalisant à l'avance des documents vidéo confirmant les conséquences sanglantes de l'invasion des forces armées ukrainiennes dans le Donbass, avec une démonstration de montagnes de "cadavres" et " blessés". La société Mosfilm dirigée par Karen Shakhnazarov travaille, Calambia Pictures se repose. Après cela, vous pouvez commencer n'importe quelle campagne militaire, le profane sait déjà à l'avance qui est à blâmer. Si ce ne sont que des fusées thermiques pour sortir grand-père Joe du coup pour avoir drainé l'Ukraine, alors c'est déjà exagéré.

Peut-être que la Maison Blanche s'en est également occupée, puisque sa tête parlante Jen Psaki a déjà repris ses paroles sur l'inévitabilité de l'attaque de la Russie contre l'Ukraine, déclarant lors du prochain briefing que la Maison Blanche ne peut plus le dire, puisqu'elle ne connaît pas les projets du Kremlin. Psaki a expliqué que la formulation de l'invasion "inévitable" était interprétée comme si les autorités américaines savaient que Poutine avait décidé "d'envahir" l'Ukraine.

Je dirais que dans la grande majorité des cas, quand j'en ai parlé, on voulait dire : « Il peut envahir à tout moment. C'est vrai; nous ne savons toujours pas s'il a pris une décision.

La Maison Blanche semble reculer, faisant baisser la tension. Même si je n'exclus pas les difficultés de traduction. Le fait est qu'en anglais, les termes menace « imminente » et menace « imminente » sonnent de la même manière. La Maison Blanche a utilisé ce terme dans le contexte d'une éventuelle menace d'attaque imminente, et de mauvais traducteurs analphabètes l'ont traduit par inévitable (inévitable), ce qu'il faut leur retirer, la médiocrité, laissez-les apprendre le dictionnaire.

Pendant ce temps, Zelensky, ayant obtenu le soutien du sultan turc, rêve de s'asseoir à la table des négociations avec Poutine, mais en même temps, il ne tient pas compte de l'essentiel - Poutine ne négocie pas avec les pianistes, pas à son niveau. Permettez-moi de vous rappeler que Sergueï Lavrov, chef du ministère russe des Affaires étrangères, a qualifié Zelensky de pianiste. Pour le pianiste Zelensky, pour négocier au niveau des hauts fonctionnaires, ce n'est pas une mauvaise idée de terminer au moins une école de musique avant.

Personne ne voulait la guerre, la guerre était inévitable


Maintenant, enfin, parlons des plans de Moscou et de sa réponse possible aux plans de Washington d'entraîner la Fédération de Russie dans une guerre avec son voisin du sud. Maintenant, je peux dire une chose paradoxale, mais la dernière chose à laquelle je m'attends est une guerre en Ukraine. Avec ses crises de colère dans les médias et l'évacuation des ambassades, l'Occident n'a réalisé qu'une seule chose, des opposants irréconciliables - Moscou et Kiev étaient du même côté des barricades, tous deux ne veulent pas la guerre, et nous devons donc négocier. Même Kozak, qui avait précédemment déclaré qu'il n'avait rien à dire avec Kiev, s'est assis à la même table avec Yermak et a discuté de quelque chose avec lui pendant 8 heures entières. Si tel était le plan de Washington, mais pour être juste, c'est vraiment génial.

Je n'exclus pas, bien sûr, qu'une guerre puisse y éclater à la suite d'une provocation du côté ukrainien, mais je peux vous garantir que Zelensky ne sera pas derrière. Il est loin d'être un suicidaire et ne souffre pas non plus de manie d'automutilation. Et si nous supposons que le plan "A" fonctionne, et que Biden, par accord secret avec Poutine, pousse Kiev à mettre en œuvre Minsk-2 avec le reformatage ultérieur de l'Ukraine, au moins, en un pays neutre par rapport à la Fédération de Russie ( tel un plan de finnoisisation du 404e), alors la perturbation de ce plan dans un scénario militaire avec l'implication inévitable de la Fédération de Russie dans celui-ci peut être le résultat du jeu de certaines forces tierces derrière Biden, ayant très probablement un Londres ou supranational permis de résidence. Alors, bien sûr, le plan C entrera en jeu, avec toutes les conséquences inévitables pour le Kremlin. Je ne pense pas qu'ils n'aient pas calculé cette option pour le développement du complot, et si le département d'État a 18 options pour la réponse américaine à l'invasion russe de l'Ukraine, alors l'état-major des forces armées RF, alors , devrait avoir 19 plans pour répondre à ces 18 options pour Washington. Je pense qu'il existe un plan d'action même pour l'invasion des Martiens sur notre planète, sinon ce ne sera pas l'état-major général, mais un bureau sharashka. Il est clair que la décision, en fin de compte, est prise par le commandant en chef, mais Gerasimov devrait garder dans son coffre-fort les plans les plus détaillés de nos contre-actions pour toutes les actions possibles de l'ennemi. Et la concentration de nos forces navales dans le NPM, où un regroupement de la Marine sans précédent s'est constitué dans toute l'histoire post-soviétique, dirigé par les navires amiral de deux flottes de la Fédération de Russie à la fois, les croiseurs lance-missiles Varyag (le vaisseau amiral de la flotte du Pacifique), le maréchal Ustinov (le deuxième navire après le navire amiral de la flotte du Nord) et " Moscou" (le navire amiral de la flotte de la mer Noire), sans compter les navires d'escorte, parmi lesquels il y a des transporteurs de "Zircons" et "Calibre" - c'est notre avertissement aux États-Unis contre d'éventuelles actions imprudentes dans cette région par le porte-avions "Harry Truman" qui traîne là-bas avec des navires de l'ordre d'escorte.

Un autre effet secondaire de toute cette hystérie déployée dans les médias occidentaux est l'épuisement psychologique de l'électorat, qui a déjà été suralimenté par toute cette pâtée. Quand chaque jour on vous crie de chaque fer à repasser et réfrigérateur à propos de la menace militaire russe d'une attaque contre l'Ukraine sans défense, vous vous en lassez très vite et commencez involontairement à vous demander : « Pourquoi, en général, ai-je besoin de cette Ukraine ? Où est-elle et où suis-je ? Pourquoi sommes-nous si obsédés par elle, de toute façon ? Nous portons cette valise sans poignée depuis des années maintenant. Est-elle vraiment ce dont nous avons besoin ? Oui, laissez Poutine le prendre déjà pour lui-même, peut-être qu'il va se surmener, si seulement il ne nous touche pas ! En effet, la moitié des américains ne savent même pas où se situe cette Ukraine. Pour eux, cela fait partie de la Russie. Peut-être est-elle en Sibérie ou en général au-delà du cercle polaire arctique ? Vaughn, Psaki s'est récemment réjoui, promettant d'amener un porte-avions américain sur les côtes de la Biélorussie. Elle ne sait pas que la République de Biélorussie n'a pas de rivages, c'est un pays exclusivement intérieur. Le maintien de l'hystérie médiatique sans action réelle pourrait-il faire partie du plan astucieux de grand-père Joe ? N'importe quel psychiatre vous dira que l'épilepsie est très fatigante, il faut un effet rapide. Après un certain temps, la tension se transforme en surmenage, après quoi la fatigue s'installe inévitablement, puis l'apathie et le désir de se débarrasser de l'irritant.

Je pense que l'effet escompté a déjà été atteint en trois mois. 98% des Américains et des Européens rêvent déjà d'oublier l'Ukraine, comme un mauvais rêve. Biden a tout prêt pour mettre en œuvre le plan A. Comme, en fait, pour la mise en œuvre du plan "C". Et ce qu'il choisira, nous le saurons dans 10-12 jours. Vous n'aurez pas à attendre longtemps. Le marqueur sera le respect ou le non-respect par Kiev des accords de Minsk. Si tel est le cas, nous détruirons le régime de Kiev de l'intérieur, en y amenant notre cheval de Troie en la personne de la LDNR. Si ce n'est pas le cas, nous reconnaîtrons la LDNR et nous réfléchirons à ce qu'il faut faire ensuite avec ce régime mezheumochny effronté. Croyez-moi sur parole, Moscou a encore un tas d'outils pour maîtriser ces idiots sans recourir à la force des armes. Si le pistolet a accroché pendant toutes ces 8 années et n'a pas tiré, alors soit le vieux Tchekhov ne comprend rien à la dramaturgie, soit ce n'est pas du tout un pistolet, mais un mannequin. Nous le verrons dans 10-12 jours.

Dans le texte suivant, je vais vous dire comment Poutine peut atteindre son objectif sans tirer, à la suite de quoi l'Ukraine tombera à ses pieds, comme une application gratuite, personne ne va se battre pour cela, il y en a tellement mentalement victimes handicapées de la télé qu'on ne peut jamais digérer un tel "bonheur", exclusivement en auto-guérison sous l'influence de la prise de conscience de sa propre inutilité à qui que ce soit et de la futilité de son existence dans le régime anti-Russie. Ce pseudo-État doit lui-même comprendre cela.
80 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. alexneg13 Офлайн alexneg13
    alexneg13 (Alexander) 8 Février 2022 18: 57
    0
    Il est clair que rien n'est encore clair ... Une chose n'est qu'en vue - ce n'est pas encore le soir. Si seulement il n'y avait pas de coucher de soleil manuellement.
    1. Murène Borée Офлайн Murène Borée
      Murène Borée (Morey Borey) 9 Février 2022 04: 10
      0
      Bien dit!
  2. tupe Офлайн tupe
    tupe 8 Février 2022 18: 58
    +1
    n'attendez pas qu'il tombe. Il n'est pas non plus nécessaire de se battre - vous devez isoler complètement l'Ukraine des marchés de la Russie et de la Biélorussie et de nos approvisionnements. La Russie devrait simplement introduire un isolement complet pendant un an - payer la Biélorussie pour qu'elle ne commerce pas avec l'Ukraine, payer l'Ukraine pour le transit mais ne pas effectuer de transit et bloquer complètement tous les canaux. Beaucoup d'Ukrainiens rient en disant que la Russie promet depuis longtemps que l'Ukraine gèlera, mais il n'y a rien. Eh bien, c'est vrai, comment l'Ukraine peut-elle geler ? L'Ukraine se nourrit toujours de la Russie, la Russie parraine toujours l'Ukraine, aussi paradoxal que cela puisse paraître... Nous devons instaurer un blocus complet pendant un an. C'est à ce moment-là que les Maidans commenceront là-bas et parcourront le terrain qui achèvera l'Ukraine
    1. Volkonsky Офлайн Volkonsky
      Volkonsky (Vladimir) 8 Février 2022 23: 37
      +3
      leurs réservoirs sont ravitaillés en solarium russe et biélorusse, je suis déjà silencieux sur le flux d'e / énergie de la République de Biélorussie et de charbon et de pétrole de la Fédération de Russie
  3. gorskova.ir Офлайн gorskova.ir
    gorskova.ir (Irina Gorskova) 8 Février 2022 19: 37
    -4
    Je me souviens de la phrase de Biden selon laquelle ils (les États-Unis) n'introduiront pas maintenant leur "démocratie" par des moyens militaires. Et je le crois. Pourquoi est-ce pour eux ? Il a jeté ses extras en Europe (pour soi-disant protéger cette Europe). Et le rôle de "réalisateurs" novices a été donné aux obéissants, se nourrissant de sa main. Ukraine, Pologne .... L'Allemagne est maintenant traitée par Scholz ... Comment cela va-t-il fonctionner? Ne sait pas. Seulement maintenant, ce ne serait pas un péché pour eux de se souvenir de la phrase de Poutine selon laquelle ils frapperont les centres de décision.
    1. Murène Borée Офлайн Murène Borée
      Murène Borée (Morey Borey) 9 Février 2022 04: 12
      -6
      Et je me souviens de la phrase de Poutine: "... tant que je serai président, nous n'augmenterons pas l'âge de la retraite ..."))))
      1. Murène Borée Офлайн Murène Borée
        Murène Borée (Morey Borey) 9 Février 2022 04: 18
        -5
        ce n'était pas l'âge qu'il fallait relever, mais l'efficacité de l'administration publique, l'optimisation du "fonds de pension - le royaume sur la vieillesse" et l'efficacité de l'économie. Et nos dirigeants ne savent tout simplement pas comment ...
        1. Vladimir501 Офлайн Vladimir501
          Vladimir501 (Vladimir) 9 Février 2022 20: 08
          +2
          Chauffeur de taxi ou barbier ?
        2. Sergey harceleur Офлайн Sergey harceleur
          Sergey harceleur (Sergey Romanchenko) 13 Février 2022 10: 41
          0
          Vous pensez sans doute que les blogueurs vont remplir la caisse de retraite. Aujourd'hui, seules deux personnes travaillent pour un seul retraité. Avant il y en avait cinq. Alors avec quel argent pour augmenter les pensions des retraités ? Où est l'argent, Zin ?
  4. Konsult Офлайн Konsult
    Konsult (Vladimir) 8 Février 2022 19: 57
    +3
    Citation: alexneg13
    ...– qui possède les médias, il possède le monde. La première fois que nous avons rencontré cela, c'était en 2008, pendant la guerre du 08.08.08, lorsque le bombardement des quartiers paisibles de Tskhinvali par les troupes géorgiennes a été clairement présenté par les médias occidentaux comme le bombardement des troupes russes et, allez-y, figurez-vous qui a vraiment tiré. Sergei Mikheev a déclaré que les propagandistes russes n'étaient pas du tout prêts pour cela à cette époque et ont même écarté les mains, comment prouver que vous n'êtes pas un chameau ?...

    Il semble que la première fois que cela se soit produit beaucoup plus tôt - pendant la première guerre tchétchène, puis la guerre de l'information a été nettoyée, essayant de se justifier timidement auprès de toutes sortes de racailles et de l'Occident, bien que le sang coulait déjà à flots orageux sans faute des nôtres.
  5. isofat Офлайн isofat
    isofat (isofat) 8 Février 2022 20: 09
    -2
    Pour détruire la population de l'Ukraine, ils ont décidé d'utiliser une telle technologie comme une guerre civile. Les citoyens eux-mêmes ne veulent pas se battre. Il s'avère qu'avec le nettoyage du territoire, Zelensky, Porochenko, Kolomoisky ... ont un problème.
  6. Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 8 Février 2022 22: 43
    -7
    Comment Poutine peut éviter la guerre imposée en Ukraine

    1. isofat Офлайн isofat
      isofat (isofat) 9 Février 2022 00: 44
      0
      Vladimir Vladimirovitch a déclaré que nous ne sommes pas satisfaits du nouveau monde, où il n'y aura pas de Russie.

      Apparemment, les actions de la Russie, dont parle le général, sont dues au fait que "l'Occident" n'a pas tenu compte de nos paroles.

      Le général a mal évalué ce qui se passait dans le pays et dans le monde. C'est tout. Le début de la guerre ne dépend pas de nous, elle a déjà commencé et ils ne veulent pas s'arrêter. Hélas.

      PS J'ai déjà exprimé mon opinion dans un autre fil. Désolé pour la répétition, si vous lisez soudainement.
    2. Charisme Офлайн Charisme
      Charisme 9 Février 2022 05: 57
      -1
      Le général a servi sous Eltsine, n'est-ce pas ? Eh bien, quel "mec sérieux". Il a une "expérience de communication" très large et spécifique avec l'OTAN. En temps voulu ... pouah, Dieu me pardonne ...
  7. Sergey Latyshev Офлайн Sergey Latyshev
    Sergey Latyshev (Serge) 8 Février 2022 22: 59
    -3
    Et à côté se trouve un article: "retrait du navire du quartier général de l'US Navy" dit que les vrais garçons ne croient pas à la guerre, mais ils combattent le chômage dans les médias par tous les moyens ...
  8. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
    Oleg Rambover (Oleg Piterski) 8 Février 2022 23: 00
    0
    Comme là-bas:

    Un politicien devrait pouvoir prédire ce qui se passera demain, dans une semaine, dans un mois et dans un an. Et puis expliquer pourquoi cela ne s'est pas produit.

    Il semble que l'auteur ait déjà commencé à expliquer pourquoi cela ne s'est pas produit.
    1. Volkonsky Офлайн Volkonsky
      Volkonsky (Vladimir) 8 Février 2022 23: 45
      +2
      et quoi cela, oncle? même vous ne savez pas! voltige atteindre votre objectif sans coup férir ! dans la menace de l'usage de la force, la menace même de l'usage de la force est plus terrible que son usage, parce qu'elle est inconnue. Personne ne sait ce que Poutine fera, et c'est là que réside son efficacité. Nous n'avons encore rien fait et les États ont déjà fait des concessions. Mais nous pouvons le faire ! Avouons-le alors.
      1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
        Oleg Rambover (Oleg Piterski) 9 Février 2022 10: 32
        -4
        Citation: Volkonsky
        qu'y a-t-il, mon oncle ? même vous ne savez pas!

        À en juger par des signes subtils, vous êtes un peu plus âgé que moi.

        Vous, purement à mon avis personnel, avez une idée très naïve du processus de négociation en diplomatie. Dans vos mots, cela ressemble à ceci:
        Poutine rencontre Biden et commence à sortir ses arguments d'un pantalon large. Et ils ressemblent, ouais, votre "Zircon" est plus long, donc ce sera le nôtre. La prochaine fois qu'ils se rencontrent, exposez leurs arguments, oui, vous avez un "Tomahawk" plus épais signifie être votre chemin.

        Il me semble que c'est un peu plus compliqué.
        1. Quatrième Офлайн Quatrième
          Quatrième (Quatrième) 9 Février 2022 11: 55
          0
          Cela ressemble à ceci d'après vos paroles, mon oncle. Vous pensez juste que votre article n'impressionne pas.
          1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
            Oleg Rambover (Oleg Piterski) 9 Février 2022 15: 51
            -2
            Comme je suis heureux que parmi des centaines de commentaires sur ce site, vous ayez choisi le mien pour partager votre précieuse opinion à ce sujet.
            1. Quatrième Офлайн Quatrième
              Quatrième (Quatrième) 10 Février 2022 14: 16
              0
              D'autres commentateurs ne mentent pas aussi magistralement que vous.
              1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                Oleg Rambover (Oleg Piterski) 10 Février 2022 14: 47
                -3
                Soit vous donnez un exemple où je mens et le prouvez, soit vous êtes un menteur.
                1. Quatrième Офлайн Quatrième
                  Quatrième (Quatrième) 11 Février 2022 17: 30
                  +2
                  Le distributeur de contrefaçons sur le palais de Poutine peut-il être considéré comme un trompeur ?
                  1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                    Oleg Rambover (Oleg Piterski) 11 Février 2022 21: 26
                    -4
                    Dans quel but êtes-vous intéressé ? Si vous prouvez qu'il s'agit d'un faux et que même le distributeur le savait, alors aucun doute. Mais je pense que cette question se situe plutôt dans le plan de la foi. Certaines personnes y croient, d'autres non. Il n'y a aucune preuve concrète pour aucun des points de vue.
                    1. Quatrième Офлайн Quatrième
                      Quatrième (Quatrième) 11 Février 2022 22: 31
                      +1
                      Le but est évident, montrer aux lecteurs comment tu mens magistralement. Vous l'avez voulu vous-même, j'ai exaucé votre demande. Maintenant, commencez à esquiver, comme vous savez le faire. sourire
                      1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                        Oleg Rambover (Oleg Piterski) 11 Février 2022 22: 33
                        -3
                        C'est-à-dire que vous ne pouviez pas réfuter plus d'un exemple de mes mensonges, et plus encore, vous ne pouviez pas le réfuter.
                      2. Quatrième Офлайн Quatrième
                        Quatrième (Quatrième) 11 Février 2022 22: 40
                        +1
                        Je ne suis pas le seul à penser que tu es un menteur. je peux citer. sourire Vous pouvez penser ce que vous voulez de moi, je ne m'offusque pas des trompeurs.
                      3. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                        Oleg Rambover (Oleg Piterski) 11 Février 2022 22: 55
                        -4
                        Citation: Quatrième
                        Je ne suis pas le seul à penser que tu es un menteur.

                        Une personne étrange de la région de Pskov avec le surnom isofat, qui me suit tout au long du forum, bien qu'il ait été longtemps ignoré ? Vous avez choisi la bonne entreprise pour vous-même.
                        Vous venez de prouver que vous n'êtes pas responsable de vos paroles. Ils montraient à leurs lecteurs leur incohérence de polémiste.
                        Pensez-vous que ce qui m'importe ce que toutes sortes de menteurs disent ici ?
                      4. Quatrième Офлайн Quatrième
                        Quatrième (Quatrième) 11 Février 2022 23: 08
                        +1
                        Prenez soin de vous, il ne vous est rien arrivé de mal. La prochaine fois, essaie de ne pas mentir, et j'essaierai d'oublier ta crise d'aujourd'hui.

                        Je n'appartiens à aucun groupe et je soupçonne qu'isofat est une bonne personne.
                      5. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                        Oleg Rambover (Oleg Piterski) 11 Février 2022 23: 26
                        -3
                        Suis-je hystérique ? Hmm... Où l'avez-vous trouvé ?
                        Contrairement à toi, je ne mens jamais. Et tu es un menteur. Qu'avez-vous réussi à démontrer aujourd'hui.
                      6. Quatrième Офлайн Quatrième
                        Quatrième (Quatrième) 11 Février 2022 23: 41
                        0
                        Citation: Oleg Rambover
                        Contrairement à toi, je ne mens jamais.

                        Vous avez gagné votre propre réputation. Qui vous a forcé maintenant, en ce moment même, à tromper ? Apparemment, vous êtes déjà devenu une habitude. Il n'y a pas de gens qui ne mentent jamais !

                        Désolé, vous n'avez plus de crédit pour mon temps.
                      7. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
                        Oleg Rambover (Oleg Piterski) 11 Février 2022 23: 57
                        -4
                        Tu ne m'as pas attrapé, mais je t'ai attrapé en train de mentir, et tu fais autre chose pour moi.
                      8. Quatrième Офлайн Quatrième
                        Quatrième (Quatrième) 13 Février 2022 20: 20
                        0
                        Citation: Oleg Rambover
                        Contrairement à toi, je ne mens jamais.

                        Menteur, il n'y a pas de gens qui ne mentent jamais !
          2. Sergey harceleur Офлайн Sergey harceleur
            Sergey harceleur (Sergey Romanchenko) 13 Février 2022 10: 55
            0
            Si vous ne connaissez pas la vérité avec certitude, inutile de répandre des rumeurs !
  • Volkonsky Офлайн Volkonsky
    Volkonsky (Vladimir) 9 Février 2022 12: 03
    +1
    on ressent une grande expérience diplomatique ... apparemment, il s'est personnellement tenu derrière le dos de Poutine ...
    1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
      Oleg Rambover (Oleg Piterski) 9 Février 2022 15: 47
      -3
      Bien sûr que non. Il semble juste que la longueur des Zircons n'ait impressionné personne.
      Les armes nucléaires sont si destructrices, leur utilisation est si catastrophique, que toutes les parties comprennent que personne ne les utilisera. Les négociations, à mon avis, sont avant tout des marchandages, et non de la concurrence, qui a de meilleures fusées.
      1. Vladimir501 Офлайн Vladimir501
        Vladimir501 (Vladimir) 9 Février 2022 20: 15
        +1
        Un mot gentil et une arme à feu feront bien plus qu'un simple mot gentil ! Capone.
        1. Oleg Rambover Офлайн Oleg Rambover
          Oleg Rambover (Oleg Piterski) 9 Février 2022 20: 24
          -4
          Le problème est que le côté opposé a également une arme à feu.
  • Murène Borée Офлайн Murène Borée
    Murène Borée (Morey Borey) 9 Février 2022 04: 10
    0
    Excellent article! D'accord, Dieu merci, cela inspire un certain optimisme. Je ne veux pas tellement la guerre ... et pour qu'elle n'arrive pas, comme on dit, nous devons tous y être pleinement préparés! Lorsque l'ennemi comprendra que l'autre côté est complètement prêt pour la guerre, et en cas d'hostilités, ce sera mauvais pour tout le monde, de sorte que personne n'aura besoin de dollars, de pétrole, d'éoliennes, de panneaux solaires et d'or avec de l'uranium ... et quand il comprend que d'une telle guerre, après-demain, il sera en ruines par endroits ... bien sûr, cela dégrève et arrête l'ennemi. Mais ce n'est que dans le cas où l'ennemi est capable de penser de manière critique, d'analyser et de prévoir. Le libéralisme anglo-saxon ces derniers temps ne possède pas de pensée critique. Là, le pouvoir des oligarques, par peur de perdre le pouvoir financier sur le Monde, s'est transformé en dégénérés : parvenus, dilettantes, médiocres et aventuriers... Et cela peut provoquer l'option C.
  • Murène Borée Офлайн Murène Borée
    Murène Borée (Morey Borey) 9 Février 2022 04: 35
    -2
    J'ai aimé ça.
  • Charisme Офлайн Charisme
    Charisme 9 Février 2022 05: 59
    0
    Optimiste. Mais je ne suis pas sûr que ce soit l'Ukraine qui ait divulgué les documents à la presse espagnole...
    1. Volkonsky Офлайн Volkonsky
      Volkonsky (Vladimir) 9 Février 2022 08: 22
      0
      qui? La Russie elle-même par l'intermédiaire du correspondant à Kiev d'"Al Pais" ? quid du sens ? et qu'y a-t-il dans cette réponse pour inclure un plan "B?" il y a une autre option - les États eux-mêmes ont fui pour inclure leur plan "C" ou mieux encore - les Britanniques rusés ont fui afin de déclencher une guerre en Ukraine avec des mains par procuration et de saisir les États d'Europe qui s'effondrent sous les inévitables sanctions.

      Madame, je suis de plus en plus enclin à penser qu'il n'y avait pas et qu'il n'y a pas de plan "A", et tout le monde ne va que pour le plan "C" - déclencher un massacre en Ukraine et abaisser la Fédération de Russie, et avec elle l'Europe ricanante , jusqu'au Moyen Âge. Le fait que l'Ukraine elle-même sombrera dans l'âge de pierre, enfin, personne aux États-Unis et à Londres ne s'en soucie, l'opération s'appelle l'enlèvement de l'Europe. Le fait que le navire amiral de la 6e flotte de la marine américaine, le navire de commandement Mount Whitney, ait fui du SPM, indique toko que les boules du PIB se sont avérées plus fortes et que la guerre pourrait se terminer par des manœuvres. Mais vous et moi nous sommes trompés, les États ont réussi à imposer leur jeu à la Fédération de Russie et maintenant la direction du coup principal est la 404e. Le plan A a échoué. Amen!
      1. Charisme Офлайн Charisme
        Charisme 9 Février 2022 10: 23
        -2
        J'ai d'abord pensé que nous n'attendions qu'un refus à notre ultimatum. Eh bien, c'est-à-dire que l'option A, que l'OTAN et les États-Unis se feront un plaisir de négocier et de fusionner, n'a pas du tout été prise en compte à l'ordre du jour.
        Je suis presque sûr que notre ministère des Affaires étrangères a divulgué le texte, disent-ils, regardez, messieurs, la réponse de l'OTAN (elle a été publiée juste pour le plaisir), ils n'ont pas de cerveau. Nous aggravons délibérément la situation, alors que cela a conduit à une « scission » complète au sein de l'UE. Nous n'« occupons » toujours pas obstinément l'Ukraine, bien qu'en fait nous y soyons prêts à tout moment. En ce moment, nous sommes prêts. Je pense toujours que nous n'allons pas "y aller" si Zelensky est assez intelligent pour ne pas répéter les erreurs de Saakashvili. L'Europe se précipite et « fait la navette » autour du monde avec une force terrible, essayant d'une manière ou d'une autre d'arrêter son armageddon économique. Je ne pense pas que Biden et Poutine soient d'accord sur tout et qu'une "opération de couverture" soit en cours. Pendant que j'observe comment « l'unité de l'UE », déjà très fragile, a finalement été ébranlée. Et c'est aussi le bloc de l'OTAN. Les États-Unis sont étrangement silencieux, triant apparemment 18 réponses possibles. Bien que le discours sur les Kouriles m'ait déçu - c'était trop maladroit, pas de subtilité. Un clown anglais est sorti sur scène avec une tournée d'adieu.
        Il n'y avait aucun intérêt en Ukraine à "divulguer" le texte des propositions, aucun profit. Il était intéressant de ne le faire qu'en Russie ou aux États-Unis (pour diverses raisons).
        La mer Méditerranée et la côte syrienne sont toujours devenues un «point de tension». Techniquement, notre groupement peut généralement bloquer le passage de « joueurs supplémentaires » vers la mer Noire (il me semble que je ne suis pas fort en stratégies navales). Et plus encore, il est garanti de ne pas vous laisser "tirer" dans cette direction.
        J'ai l'impression que Borrell se balance maintenant comme une fleur dans un trou de glace, dans un splendide isolement, et que les dirigeants des pays européens commencent à agir selon leur propre compréhension. La Turquie est généralement « tombée de la cage de l'UE » et est mal gérée, mais plutôt ingérable. Israël (pas un membre de l'OTAN, mais un allié américain fiable) prétend être sur une autre planète. Le monde arabe regarde le blockbuster avec intérêt, assis étroitement comme le cinquième point sur les hydrocarbures. À l'heure actuelle, le maximum de tort politique a été infligé précisément au bloc de l'OTAN, en tant qu'organisation agissant comme un "front uni". Si à la fin les États-Unis n'auront que les alliés les plus dévoués sous la forme des pays baltes et de la folle couronne anglaise, ce sera intéressant. Même en Pologne, je n'en suis plus très sûr, je serai pétillant et je me souviendrai que le lait sur le réchaud s'est enfui. Le Canada n'est pas à la hauteur de l'Ukraine maintenant, ils ne peuvent pas trouver de premier ministre là-bas.
        À mon avis, tout se passe selon notre plan jusqu'à présent, cependant, il s'agit d'un mode de jeu "stratégie en ligne" - et la situation peut changer dans différentes directions.
        1. Volkonsky Офлайн Volkonsky
          Volkonsky (Vladimir) 9 Février 2022 11: 58
          0
          J'ai d'abord pensé que nous n'attendions qu'un refus à notre ultimatum. Eh bien, c'est-à-dire que l'option A, que l'OTAN et les États-Unis se feront un plaisir de négocier et de fusionner, n'a pas du tout été prise en compte à l'ordre du jour.

          j'ai un plan B

          Il n'y avait aucun intérêt en Ukraine à "divulguer" le texte des propositions, aucun profit. Il était intéressant de ne le faire qu'en Russie ou aux États-Unis (pour diverses raisons).

          divulgué par le correspondant ukrainien de "Al Pais", et il y a une grande influence de la Grande-Bretagne, donc très probablement les Britanniques ont divulgué pour accélérer la guerre

          La mer Méditerranée et la côte syrienne sont toujours devenues un «point de tension». Techniquement, notre groupement peut généralement bloquer le passage de « joueurs supplémentaires » vers la mer Noire (il me semble que je ne suis pas fort en stratégies navales). Et plus encore, il est garanti de ne pas vous laisser "tirer" dans cette direction.

          peut-être, mais cela n'a pas de sens, toute la mer Noire est traversée par des bastions et des balles côtiers, de part en part, et un porte-avions ne peut pas traverser le détroit, donc très probablement, dans le NPM, ils ont juste une base aérienne pour avoir frappé sur le territoire de l'Ukraine, nos croiseurs de missiles tueurs de porte-avions pour faire réfléchir le cerveau

          Parmi les autres thèses, je ne suis pas d'accord uniquement avec la Turquie, le sultan travaille en collaboration avec Londres, le directeur du MI6 Richard Moore est son meilleur ami depuis 1998, lorsqu'il était maire d'Istanbul, et il était l'envoyé de la couronne britannique en Turquie (il travaillait dans sa spécialité principale, mais sous un toit diplomatique). En ce moment, nous assistons à l'effondrement de l'UE et de l'OTAN, mais cela s'est poursuivi sans notre participation, nous avons juste ajouté de l'essence. En principe, la bataille pour l'Ukraine fait partie intégrante de la bataille pour l'Europe, les Yankees, les Allemands, les Britanniques et les Chinois se battent pour elle, mais pour nous, notre ventre sud est plus important, pour le reste, ce n'est qu'un marchandage ébrécher
          1. Charisme Офлайн Charisme
            Charisme 9 Février 2022 12: 14
            0
            Les Britanniques et la Turquie sont trop coriaces pour cette part du gâteau. Peu importe comment ils ont gonflé.
            Faire le plein d'essence à temps est aussi un art. "Une étincelle allumera une flamme" (c)
      2. Murène Borée Офлайн Murène Borée
        Murène Borée (Morey Borey) 9 Février 2022 14: 09
        -2
        Volodia, ce n'est pas encore le soir.
  • Expert_Analyst_Forecaster 9 Février 2022 08: 10
    0
    Dans le texte suivant, je vais vous dire comment Poutine peut atteindre son objectif sans tirer un coup de feu, à la suite de quoi l'Ukraine tombera à ses pieds.

    Oui, nous savons déjà ce que Poutine fera si l'ultimatum est rejeté. Bref, en une douzaine d'articles seulement, l'auteur nous l'a expliqué. Nous attendons maintenant que le cosaque consulte. C'est lui qui décide de tout. Pas les USA, pas l'OTAN, pas Poutine, mais Kozak et K.
    Et oui, la Fédération de Russie ne laissera pas le processus bavarder. Dans un délai de cinq à dix ans maximum, la réponse à l'ultimatum doit être donnée. Sinon, nous leur montrerons tous! Oui, oui - faisons quelque chose de terrible. Personne ne sait quoi, mais nous le ferons. L'OTAN et les États-Unis seront terriblement désolés et proposeront de tenir de nouvelles négociations. Encore une victoire !!!

    Si ce n'est pas le cas, nous reconnaîtrons la LDNR et nous réfléchirons à ce qu'il faut faire ensuite avec ce régime mezheumochny effronté.

    Hourra !!! Il s'avère qu'il est temps de réfléchir à ce qu'il faut faire avec le régime de Bandera. La rapidité avec laquelle nos politiciens l'ont compris. Et ils ont même pensé à reconnaître les républiques.
    Quant à la reconnaissance des républiques et aux actions ultérieures de la Fédération de Russie, j'ai écrit dans un commentaire au dernier article. Apparemment, l'auteur a vu le sens de ce que j'ai écrit. Mais pour l'instant, il espère toujours un scénario apaisé.
    Autrement dit, il espère qu'il sera possible d'écrire sur une autre victoire sans atteindre aucun des objectifs de l'ultimatum.
    1. Volkonsky Офлайн Volkonsky
      Volkonsky (Vladimir) 9 Février 2022 09: 28
      0
      camarade Un prédicteur (pour moi, c'est quelque chose entre un astrologue et un charlatan), qui a des problèmes évidents avec la perception du texte imprimé (apparemment il n'y a pas de bloc dans la tête responsable du traitement du signal reçu, sinon il est difficile d'expliquer le accusations selon lesquelles aucune des conditions de l'ultimatum n'a été remplie à l'époque où les Yankees ont accepté de remplir le 2e point de nos revendications sans même marchander), et donc, camarade. Analyste-Charlatan, je vous conseille de regarder ici ce lien -
      https://topcor.ru/7515-uhod-putina-kak-ne-dopustit-kraha-vneshnej-politiki-rossii.html,
      alors faites attention à la date du texte, et à la fin à son auteur, puis prenez un pistolet (au moins un jouet) et tirez-vous, et ne vous sentez plus malade ici avec vos prophéties et vos prévisions, puisque Globa ne lit pas nous, et le Centre hydrométéorologique est situé à l'étage supérieur.

      Vos attentes sont vos problèmes. Je ne fais pas de prévisions, j'analyse les faits et tire des conclusions basées sur leur totalité. En même temps, je ne fais pas de secrets sur la base desquels je suis arrivé à de telles conclusions (par conséquent, le récit peut s'éterniser, l'essentiel est d'apporter une base de preuves cohérente, et le lecteur lui-même tirera les conclusions), contrairement aux charlatans, pour qui l'essentiel est de deviner le résultat final, alors que sur la base desquels de telles conclusions sont un secret. Pour ces messieurs, je vous rappellerai que même une horloge debout indique l'heure exacte 2 fois par jour. Et quoi?

      Vous n'avez pas besoin de répondre. Tu n'existes plus pour moi. Ignorer complètement ! Ensuite, à votre guise, considérez vos inconvénients.
      1. Expert_Analyst_Forecaster 9 Février 2022 09: 43
        -1
        Pourquoi une telle hystérie ?
  • Expert_Analyst_Forecaster 9 Février 2022 09: 54
    -1
    les cartes ont été distribuées, ouvertes, vérifiées qui avait la couleur la plus élevée. On a! Rasez-vous, s'il vous plaît !

    Joueur chanceux.

    Un jour, le joueur a décidé qu'il n'avait pas assez d'argent. Le problème est résoluble.
    Il est venu dans un club de sport, a sorti des cartes et a demandé aux personnes présentes de collecter cent mille roubles pour lui. Pour la raison qu'ils ne sont pas ses rivaux. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi ils n'étaient pas rivaux, le joueur a répondu que les atouts étaient des carreaux et qu'il avait six as de carreau. Les partenaires n'étaient pas d'accord. Ce sont des joueurs d'échecs. Ils ont proposé de jouer une partie d'échecs. Le gagnant recevra 10 XNUMX roubles du perdant.
    Le joueur n'avait pas ce genre d'argent. Il ne savait même pas jouer aux échecs. Par conséquent, le joueur a été offensé et est sorti. Penser à ce que le mauvais atout a annoncé. J'ai dû choisir des clubs.
    Ici, le lecteur attentif demandera pourquoi alors le joueur a de la chance. Oui, parce qu'il pouvait aller à la salle de boxe.

    Indice : le joueur n'est pas Poutine, mais quelqu'un qui interprète ses actions de manière primitive.
    1. isofat Офлайн isofat
      isofat (isofat) 9 Février 2022 10: 11
      +1
      Visitez plus de boxeurs. Pour ta santé boissons
      1. Expert_Analyst_Forecaster 9 Février 2022 10: 21
        0
        Citation: isofat
        Visitez plus de boxeurs. Pour ta santé

        Si c'est pour moi, alors je suis boxeur moi-même. Ancien, bien sûr.
        Parce que les cartes dans le ring ne m'impressionnent pas. Les atouts n'y dansent pas, même les as.
        1. Le commentaire a été supprimé.
  • Expert_Analyst_Forecaster 9 Février 2022 10: 29
    0
    Il est temps de choisir le juste milieu - ni vous ni nous, c'est le but de toute négociation

    Tant que c'est le cas. Ils refusent de se conformer à nos exigences, nous ne nous conformerons pas à leurs exigences.
    Les rumeurs sur Internet selon lesquelles nous avons déjà gagné sont quelque peu prématurées. Il n'y a pas de documents signés, il n'y a que des bavardages et des spéculations autour de ces bavardages. Cependant, certains font déjà passer les négociations elles-mêmes pour une victoire. Ils disent qu'ils envoyaient auparavant, mais maintenant ils ne le font plus. Le progrès. La Russie est déjà plus froide que le Mozambique.
  • Expert_Analyst_Forecaster 9 Février 2022 12: 08
    0
    Le département militaire chinois a menacé les États-Unis de prendre les mesures nécessaires si Washington ne cessait pas de soutenir Taïwan avec des fournitures militaires. Quelles seront les mesures, Wu Qian n'a pas expliqué.

    Quelque chose qui me rappelle clin d'œil

    La réaction de Washington à cette déclaration est encore inconnue, mais auparavant, les États-Unis ont ignoré tous les avertissements de la Chine, continuant à fournir des armes à Taïwan. Certes, dans le même temps, les Américains affirment soutenir la position de Pékin sur une "Chine unie"

    Et cela s'est aussi produit quelque part. cligne de l'oeil
  • Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 9 Février 2022 12: 54
    -10
    Citation: isofat
    Vladimir Vladimirovitch a déclaré que nous ne sommes pas satisfaits du nouveau monde, où il n'y aura pas de Russie.

    Apparemment, les actions de la Russie, dont parle le général, sont dues au fait que "l'Occident" n'a pas tenu compte de nos paroles.

    Le général a mal évalué ce qui se passait dans le pays et dans le monde. C'est tout. Le début de la guerre ne dépend pas de nous, elle a déjà commencé et ils ne veulent pas s'arrêter. Hélas.

    PS J'ai déjà exprimé mon opinion dans un autre fil. Désolé pour la répétition, si vous lisez soudainement.

    Comment la Russie a-t-elle « juré sur le Coran » en 1996, devant témoins, de respecter l'intégrité territoriale de l'Ukraine si l'Ukraine lui donne l'arme nucléaire ?! clin d'œil lol
    1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
      Marzhetsky (Sergey) 9 Février 2022 13: 03
      +5
      Alors que la Russie en 1996 "a juré sur le Coran", en présence de témoins, de respecter l'intégrité territoriale de l'Ukraine si l'Ukraine lui donne l'arme nucléaire ?! clin d'oeil lol

      C'est drôle de lire des commentaires condamnant Israël, qui a piraté le Golan de la Syrie et a secrètement construit un arsenal nucléaire. sourire
    2. Expert_Analyst_Forecaster 9 Février 2022 13: 07
      -3
      Oh, je peux imaginer ce qu'ils ont promis à Eltsine (en présence de témoins) sur la future Ukraine.
      Ils juraient sûrement que les Russes et les Ukrainiens étaient frères. Mais ils ont commencé à construire "l'Ukraine pour les Ukrainiens" presque immédiatement après la déclaration d'indépendance.

      À propos des armes nucléaires. Il semble qu'il n'y avait pas deux côtés, mais beaucoup plus. Pourquoi ne pas aboyer vers les USA ? L'Europe ? UNE? Enfants d'une chienne !
    3. 123 Офлайн 123
      123 (123) 9 Février 2022 20: 26
      +1
      - L'Ukraine a-t-elle attaqué la Russie en 2014 et coupé la Crimée et le Donbass de la Russie ?! Alors que la Russie en 1996 "a juré sur le Coran", en présence de témoins, de respecter l'intégrité territoriale de l'Ukraine si l'Ukraine lui donne l'arme nucléaire ?!

      Ne soyez pas timide, venez en Crimée et dans le Donbass et prêchez là-bas qu'ils ont été coupés. Si vous voulez avec le Coran, si vous voulez avec la Torah à portée de main, lisez des conférences.
  • Gjurg Yavlev Офлайн Gjurg Yavlev
    Gjurg Yavlev (Gjorg Yavlev) 9 Février 2022 12: 56
    +1
    Là encore, les États tentent d'organiser une confrontation militaire loin d'eux. Leur slogan : Que les Chinois se battent entre eux, que les Slaves se battent entre eux ; et les États réduiront les dividendes. Mais tout est simple : vous devez battre non pas les interprètes, mais les organisateurs ; et même pas pour battre, mais pour détruire.
  • Expert_Analyst_Forecaster 9 Février 2022 13: 02
    -3
    Citation : Gjurg Yavlev
    Mais tout est simple : vous devez battre non pas les interprètes, mais les organisateurs ; et même pas pour battre, mais pour détruire.

    La simplicité est pire que le vol (c)
  • Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 9 Février 2022 13: 05
    -11
    Citation: Volkonsky
    et quoi cela, oncle? même vous ne savez pas! voltige atteindre votre objectif sans coup férir ! dans la menace de l'usage de la force, la menace même de l'usage de la force est plus terrible que son usage, parce qu'elle est inconnue. Personne ne sait ce que Poutine fera, et c'est là que réside son efficacité. Nous n'avons encore rien fait et les États ont déjà fait des concessions. Mais nous pouvons le faire ! Avouons-le alors.

    - Et une telle blague émerge que Zelensky ne s'assoit pas pour signer les accords de Minsk, que Porochenko a agités. Poutine devra donc envoyer des troupes en Ukraine, et au moins quelque chose d'autre à lui arracher. Et puis c'est en quelque sorte gênant - toute la planète le regarde, le camarade Xi Jinping fait un clin d'œil, pousse sous le coude: "Allez allez!"...
    Malgré l'opinion de la plupart des politologues, je crois obstinément que la décision finale - attaquer ou non l'Ukraine - est prise à Pékin par le camarade Xi Jinping et ses conseillers. Pas Poutine. Par conséquent, toutes ces élucubrations: "Ce n'est pas rentable pour la Russie", "c'est un suicide pour la Russie", "pour la Russie, une grande guerre en Ukraine est un chemin vers l'abîme et l'effondrement de l'État", - tous ces des conclusions absolument justes n'ont aucun sens.
    Tov. Xi Jinping gagne dans tous les cas : la Russie réussira à s'emparer de la partie prévue de l'Ukraine - très bien, elle sera encore plus isolée et sous un "plafond" encore plus serré de la part de la Chine - la Russie ne réussira pas à s'emparer de la partie prévue de l'Ukraine, la les pertes seront trop importantes et les dégâts inacceptables - la Chine aussi va mieux : une Russie grièvement blessée deviendra encore plus souple, encore plus accessible à tout harcèlement chinois.
    Si la Russie ne bouge pas ses troupes, je serai terriblement surpris !
  • Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 9 Février 2022 13: 18
    -9
    Citation: Volkonsky
    qui? La Russie elle-même par l'intermédiaire du correspondant à Kiev d'"Al Pais" ? quid du sens ? et qu'y a-t-il dans cette réponse pour inclure un plan "B?" il y a une autre option - les États eux-mêmes ont fui pour inclure leur plan "C" ou mieux encore - les Britanniques rusés ont fui afin de déclencher une guerre en Ukraine avec des mains par procuration et de saisir les États d'Europe qui s'effondrent sous les inévitables sanctions.

    Madame, je suis de plus en plus enclin à penser qu'il n'y avait pas et qu'il n'y a pas de plan "A", et tout le monde ne va que pour le plan "C" - déclencher un massacre en Ukraine et abaisser la Fédération de Russie, et avec elle l'Europe ricanante , jusqu'au Moyen Âge.

    - Je ne comprends pas: Est-ce les États-Unis qui ont donné un ultimatum à la Russie, ou vice versa ?? Et pourquoi le temps de vol BR depuis l'Ukraine sera-t-il inférieur à celui depuis les pays baltes, par exemple ? Alors que les États-Unis et l'OTAN sont prêts à signer avec plaisir l'accord sur les missiles à moyenne portée et que personne n'essaie de les enrouler jusqu'aux frontières de la Russie Quoi d'autre est nécessaire? .
  • Expert_Analyst_Forecaster 9 Février 2022 13: 19
    0
    Citation: Michael1950
    Malgré l'opinion de la plupart des politologues, je crois obstinément que la décision finale - attaquer ou non l'Ukraine - est prise à Pékin par le camarade Xi Jinping et ses conseillers. Pas Poutine.

    Vous pouvez faire de telles déclarations en toute sécurité. Personne ne pourra jamais réfuter ou confirmer ce que vous avez écrit. Eh bien, ce que vous considérez obstinément - cela donne certainement du poids à vos mots. Le monde entier se dispute avec lui, et il est contre tout le monde !! am
  • Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 9 Février 2022 13: 24
    -11
    Citation: Marzhetsky
    Alors que la Russie en 1996 "a juré sur le Coran", en présence de témoins, de respecter l'intégrité territoriale de l'Ukraine si l'Ukraine lui donne l'arme nucléaire ?! clin d'oeil lol

    C'est drôle de lire des commentaires condamnant Israël, qui a piraté le Golan de la Syrie et a secrètement construit un arsenal nucléaire. sourire

    - C'est on ne peut plus amusant, surtout en cas d'ignorance complète de l'histoire : immédiatement après la déclaration d'indépendance d'Israël (selon la décision de l'ONU), tout un tas d'États arabes l'ont attaqué dans le but de la DESTRUCTION. Et la Syrie est l'un d'entre eux, l'un des principaux.

    https://eleven.co.il/state-of-israel/history-of-state/10953/
    En 1967, la République Arabe Unie (Egypte + Syrie) se préparait à attaquer Israël (mais fut touchée au visage).
    En 1973, l'Égypte, la Syrie, l'Irak et un certain nombre d'États arabes ont attaqué Israël (mais ont de nouveau été touchés au visage).
    La Syrie devrait-elle jamais payer pour tout cela ? ! Ou non?!
    1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
      Marzhetsky (Sergey) 12 Février 2022 12: 43
      -2
      La justification tant bien que mal de l'annexion et de l'occupation. hi
  • Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 9 Février 2022 13: 29
    -9
    Citation : Gjurg Yavlev
    Là encore, les États tentent d'organiser une confrontation militaire loin d'eux. Leur slogan : Que les Chinois se battent entre eux, que les Slaves se battent entre eux ; et les États réduiront les dividendes. Mais tout est simple : vous devez battre non pas les interprètes, mais les organisateurs ; et même pas pour battre, mais pour détruire.

    - Alors qui a lancé un ultimatum à qui : les USA - la Russie, ou la Russie - les USA ?! Qui a mis une condition catégorique sur qui : « Si vous ne répondez pas à nos demandes, nous bombarderons Voronej !? QUI??
  • Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 9 Février 2022 14: 13
    -6
    Citation de Charisme
    J'ai d'abord pensé que nous n'attendions qu'un refus à notre ultimatum.

    - Naturellement, il ne peut y avoir qu'une seule réponse à un tel "ultimatum" - négatif.

    Eh bien, c'est-à-dire que l'option A, que l'OTAN et les États-Unis se feront un plaisir de négocier et de fusionner, n'a pas du tout été prise en compte à l'ordre du jour.

    - 146 %. Poutine avait besoin d'une raison pour envahir l'Ukraine, d'où cet "ultimatum" - juste support d'information pour les hostilités à venir.

    Je suis presque sûr que notre ministère des Affaires étrangères a divulgué le texte, disent-ils, regardez, messieurs, la réponse de l'OTAN (elle a été publiée juste pour le plaisir), ils n'ont pas de cerveau.

    - Très possible. De plus, il y a beaucoup d'opposants à l'intervention suicidaire de la Russie en Ukraine.

    Nous aggravons délibérément la situation, alors que cela a conduit à une « scission » complète au sein de l'UE.

    - Et l'UE se fout de l'Ukraine. Ils ne seraient pas très contrariés si Poutine la capturait TOUT.

    Nous n'« occupons » toujours pas obstinément l'Ukraine, bien qu'en fait nous y soyons prêts à tout moment. En ce moment, nous sommes prêts.

    - Les coûts de cette action seront foutrement géniaux ! [ (Désolé mon français)

    Je pense toujours que nous n'allons pas "y aller" si Zelensky est assez intelligent pour ne pas répéter les erreurs de Saakashvili.

    - Ordres de Xi Jinping - La Russie ira. Ne commandez pas - n'irez pas. Zelensky est généralement "en faillite" ici ...

    L'Europe se précipite et « fait la navette » autour du monde avec une force terrible, essayant d'une manière ou d'une autre d'arrêter son armageddon économique.

    - ?? Et à quelles sources avez-vous puisé les taux de développement économique des pays européens pour 2019, pour 2020, pour 2021 ?

    Je ne pense pas que Biden et Poutine soient d'accord sur tout et qu'une "opération de couverture" soit en cours.

    - Biden cherche à gagner du temps, mais Poutine n'a pas le temps. Du tout.

    Pendant que j'observe comment « l'unité de l'UE », déjà très fragile, a finalement été ébranlée. Et c'est aussi le bloc de l'OTAN.

    - Et alors?? Le sol est-il en feu sous leurs pieds ? Qui vous a dit qu'ils ne dormaient pas bien la nuit à cause de cela ?

    Les États-Unis sont étrangement silencieux, triant apparemment 18 réponses possibles.

    - Les États-Unis cherchent à gagner du temps.

    Bien que le discours sur les Kouriles m'ait déçu - c'était trop maladroit, pas de subtilité. Un clown anglais est sorti sur scène avec une tournée d'adieu.

    - Les Kouriles, à l'exception des Japonais, ne dérangent personne du tout.

    La mer Méditerranée et la côte syrienne sont toujours devenues un «point de tension».

    - Il n'y a pas de tension là-bas. Quelqu'un à stresser.

    Techniquement, notre groupement peut généralement bloquer le passage de « joueurs supplémentaires » vers la mer Noire (il me semble que je ne suis pas fort en stratégies navales).

    - Les fusées éclairantes sont fêlées, cependant... rire lol

    Et plus encore, il est garanti de ne pas vous laisser "tirer" dans cette direction.

    - QUOI et COMMENT ?! clin d'œil (Oh, ces "rêves de filles" !)
    1. alexneg13 Офлайн alexneg13
      alexneg13 (Alexander) 9 Février 2022 20: 50
      0
      Qui d'autre que vous lit vos opus ? L'opinion d'un petit Israélien importe peu ici. Je ne veux même pas mettre un moins, je ne méritais même pas une telle bagatelle. "Détendez-vous Vasya!"
  • VlaPoutineDimir Офлайн VlaPoutineDimir
    VlaPoutineDimir (Vasya) 9 Février 2022 15: 50
    0
    Citation: isofat
    PS J'ai déjà exprimé mon opinion plus tôt, dans un autre sujet. Désolé pour la répétition, si vous lisez soudainement.

    Et cette opinion est la vérité ultime?
    Est-ce que quelqu'un en a besoin? Important?
  • VlaPoutineDimir Офлайн VlaPoutineDimir
    VlaPoutineDimir (Vasya) 9 Février 2022 15: 52
    -1
    Citation: Michael1950
    et Poutine n'a pas le temps. Du tout

    Vous parlez de ces deux fleurs tombées en 2020 lors de la cérémonie de ponte ?
  • Siegfried Офлайн Siegfried
    Siegfried (Gennadi) 9 Février 2022 16: 57
    0
    si vous imaginez l'impossible, où Zelensky a soudainement trouvé en lui-même une force et un courage magiques (colombiens de haute qualité) pour devenir un personnage historique qui a apporté la paix en Ukraine, a résolu une crise d'échelle galactique, qui a marqué le début de la renaissance de L'Ukraine à travers une coopération mutuellement bénéfique avec l'Occident et la Russie en même temps, en bref - le courage de mettre en œuvre les accords de Minsk, la question se pose immédiatement de la mise en œuvre pratique de ce besoin. Comment, en pratique, peut-il faire passer tout cela ? Des Terbaty (bataillons nationaux) sont en train d'être armés dans le pays, des unités expérimentées et motivées ont déjà été déployées (Azov, le secteur de droite, etc.). Tous sont prêts à empêcher par la force l'application des accords de Minsk. Il est difficile de dire comment les choses se passent dans les Forces armées ukrainiennes. Le SBU et le Conseil national de sécurité et de défense sont apparemment contre Minsk (c'est compréhensible, ils sont alimentés par les oligarques). Toute l'élite corrompue est contre Minsk, parce que voler sera plus difficile. Eh bien, les rois de cette élite, bien sûr, sont les oligarques. Qui peut alors assurer la mise en œuvre des accords de Minsk en Ukraine ?

    Ukrainiens, citoyens ukrainiens qui veulent la paix, le développement et la prospérité pour l'Ukraine, au lieu de la guerre, de la dégradation et de l'appauvrissement de la population - c'est la ressource pour la mise en œuvre des accords de Minsk. La volonté du peuple est une force qui peut tout changer. Mais il faut lui donner une raison d'agir. La raison en est peut-être le parcours difficile du président pour mettre en œuvre Minsk avec une opposition totale à ce parcours par tout le monde et tout.
    Zelensky, lors de la mise en œuvre des accords de Minsk, doit avant tout agir avec confiance et fermeté. Se heurter à un porcelet de telle sorte que, criant plaintivement, il comprenne rapidement quelle est la situation réelle (le fait que le porcelet menace de rassembler une "rébellion" est un non-sens, qui se dispersera rapidement pour de l'argent). La confiance de Zelensky dans la mise en œuvre des accords de Minsk accumule rapidement ces forces dans le même SBU et les Forces armées ukrainiennes qui voient Minsk comme un moyen de relance pour l'Ukraine. Mais le soutien principal sera le soutien du peuple. Les opposants crieront très fort (médias), mais n'oubliez pas qu'ils sont très minoritaires. Et lorsque l'économie commencera à croître rapidement et à se redresser, la dissidence se dissipera comme la brume matinale.
  • Igor Pavlovitch Офлайн Igor Pavlovitch
    Igor Pavlovitch (Igor Pavlovitch) 9 Février 2022 20: 16
    -3
    Dans le prochain texte, je vais

    - pas besoin, il vaut mieux calculer les inconvénients précédents et faire autre chose ...
    1. alexneg13 Офлайн alexneg13
      alexneg13 (Alexander) 9 Février 2022 20: 52
      -1
      Considérez le premier inconvénient pour vous. J'aime votre autocritique.
  • Vladimir501 Офлайн Vladimir501
    Vladimir501 (Vladimir) 9 Février 2022 20: 26
    -1
    Il vous suffit de lui annoncer qu'il est d'accord avec l'un des délais annoncés et pour ne pas vexer ceux qui le souhaitent et ont soif. Il semble que pendant quelques années, il sera possible de les conserver dans cet état, eh bien, ou pendant une période jusqu'à épuisement de l'approvisionnement stratégique en couches.
  • Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 9 Février 2022 22: 12
    -4
    Citation: Siegfried
    si vous imaginez l'impossible, où Zelensky a soudainement trouvé en lui-même une force et un courage magiques (colombiens de haute qualité) pour devenir un personnage historique qui a apporté la paix en Ukraine, a résolu une crise d'échelle galactique, qui a marqué le début de la renaissance de L'Ukraine à travers une coopération mutuellement bénéfique avec l'Occident et la Russie en même temps, en bref - le courage de mettre en œuvre les accords de Minsk, la question se pose immédiatement de la mise en œuvre pratique de ce besoin. Comment, en pratique, peut-il faire passer tout cela ? Des Terbaty (bataillons nationaux) sont en train d'être armés dans le pays, des unités expérimentées et motivées ont déjà été déployées (Azov, le secteur de droite, etc.). Tous sont prêts à empêcher par la force l'application des accords de Minsk. Il est difficile de dire comment les choses se passent dans les Forces armées ukrainiennes. Le SBU et le Conseil national de sécurité et de défense sont apparemment contre Minsk (c'est compréhensible, ils sont alimentés par les oligarques). Toute l'élite corrompue est contre Minsk, parce que voler sera plus difficile. Eh bien, les rois de cette élite, bien sûr, sont les oligarques. Qui peut alors assurer la mise en œuvre des accords de Minsk en Ukraine ?

    - Certainement pas. Ni le peuple ukrainien ni les dirigeants ukrainiens n'ont besoin des "accords de Minsk", ils leur sont catégoriquement nuisibles. La chose la plus utile pour le peuple ukrainien et les dirigeants ukrainiens serait de donner une liberté totale au DNR et au LNR. Et arrêtez de parler inutilement du "retour de la Crimée". Mais la direction de l'Ukraine est loin d'atteindre un tel niveau de responsabilité.

    Ukrainiens, citoyens ukrainiens qui veulent la paix, le développement et la prospérité pour l'Ukraine, au lieu de la guerre, de la dégradation et de l'appauvrissement de la population - c'est la ressource pour la mise en œuvre des accords de Minsk.

    - Il y a peu d'imbéciles, prêt à passer sous le contrôle externe de la Russie, - à savoir, cela suivra après la "mise en œuvre des" accords de Minsk "".

    La volonté du peuple est une force qui peut tout changer. Mais il faut lui donner une raison d'agir. La raison en est peut-être le parcours difficile du président pour mettre en œuvre Minsk avec une opposition totale à ce parcours par tout le monde et tout.

    - L'écrasante majorité du peuple ukrainien est catégoriquement contre les "accords de Minsk".

    Zelensky, lors de la mise en œuvre des accords de Minsk, doit avant tout agir avec confiance et fermeté.

    - Si Zelensky essaie de faire un pas dans cette direction, il sera balayé. Immédiatement.
    1. Volkonsky Офлайн Volkonsky
      Volkonsky (Vladimir) 9 Février 2022 23: 11
      +1
      mon oncle, d'où es-tu? il n'est pas nécessaire de crucifier ici pour tout le peuple ukrainien
  • Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 10 Février 2022 05: 06
    -6
    Citation: Volkonsky
    mon oncle, d'où es-tu? il n'est pas nécessaire de crucifier ici pour tout le peuple ukrainien

    - Allez! Vous vous crucifiez pour le fait que tout le monde en Russie est tellement foutu qu'ils se précipitent pour se battre pour cette Odessa juive (autrefois) ... rire lol De quoi ont-ils besoin de ce "Privoz" et Deribasovskaya ?! clin d'œil
    1. Le commentaire a été supprimé.
  • Michael1950 Офлайн Michael1950
    Michael1950 (Michael) 10 Février 2022 05: 36
    -4
    Citation: Siegfried
    ... La confiance de Zelensky dans la mise en œuvre des accords de Minsk accumule rapidement ces forces au sein du même SBU et des Forces armées ukrainiennes, qui voient Minsk comme un moyen de relance pour l'Ukraine. Mais le soutien principal sera le soutien du peuple. Les opposants crieront très fort (médias), mais n'oubliez pas qu'ils sont très minoritaires. Et lorsque l'économie commencera à croître rapidement et à se redresser, la dissidence se dissipera comme la brume matinale.

    1ère erreur : que la majorité des citoyens ukrainiens (même les Russes de souche) rêvent de fusionner avec la Russie dans l'extase. C'est un non-sens stupide. Même Skabeeva ne prétend jamais cela.
    2ère erreur : que la Russie, imprégnée de corruption et embourbée jusqu'aux oreilles, qui ne pouvait pas rendre l'écrasante majorité de ses citoyens riches et heureux, commencera soudainement à rendre les citoyens ukrainiens riches et heureux, pourquoi le croirait-on ? Ça n'a pas de sens.
    3ème erreur : "L'économie ukrainienne amorcera une croissance et une reprise rapides" - La Russie a des taux de croissance économique négligeables, voici la croissance du PIB pour les trois années précédant le début de la pandémie de COVID-19 :
    https://www.cia.gov/the-world-factbook/countries/russia/#economy
    Taux de croissance du PIB réel
    1.34 % (est. 2019)
    2.54 % (est. 2018)
    1.83 % (est. 2017)
    À titre de comparaison, c'est la Chine géante - mais aussi des taux de croissance du PIB gigantesques :
    https://www.cia.gov/the-world-factbook/countries/china/#economy
    Taux de croissance du PIB réel
    6.14 % (est. 2019)
    6.75 % (est. 2018)
    6.92 % (est. 2017)
    Alors arrêtez de vous mentir à vous-même et aux gens...
  • oberon2000oberon Офлайн oberon2000oberon
    oberon2000oberon (Evgueni Tikhonov) 10 Février 2022 12: 17
    0
    Si l'aneth est piétiné sur le Donbass, il n'y a aucun moyen de l'éviter. La seule issue sera d'exterminer au plus vite la horde grouillante.
  • Le commentaire a été supprimé.
  • Le commentaire a été supprimé.
  • Avarron Офлайн Avarron
    Avarron (Sergey) 13 Février 2022 22: 34
    0
    Je me demande ce qui peut empêcher Poutine de présenter la dénonciation des accords Belovezhskaya, qui a été menée par la Douma d'État en 1996, comme un atout ?
    En fait, les accords Belovezhskaya n'ont aucune force juridique, face à un référendum sur la préservation de l'URSS, ils sont insignifiants, et donc la restauration de l'intégrité territoriale de l'URSS est une affaire interne de l'URSS.