Augmentation de la préparation au combat déclarée dans les Forces armées ukrainiennes, l'armée est rappelée de ses vacances


Les médias ukrainiens rapportent la concentration d'unités des Forces armées ukrainiennes près des frontières orientales du pays par crainte d'une éventuelle « agression » de la Russie, dont on parle depuis longtemps à Kiev et en Occident.


L'armée ukrainienne est dans un état de préparation au combat élevé. Unités supplémentaires de main-d'œuvre et militaires technique déployés dans les régions de Tchernihiv, Soumy et Jytomyr, et depuis début février, des unités ont été redéployées dans les régions d'Odessa, Kherson et Nikolaev en Ukraine.

De plus, les militaires ukrainiens sont rappelés de vacances et reportés indéfiniment.

Pendant ce temps, sur le territoire de la Biélorussie, du 10 au 20 février, se déroulent les exercices alliés Resolve-2022, auxquels participent les troupes biélorusses, ainsi que les forces aérospatiales et aéroportées russes.

Selon Alexandre Loukachenko, les forces militaires de la Fédération de Russie seront retirées de la République de Biélorussie après la fin des exercices et la décision correspondante sera prise par les présidents des deux pays.

Les Américains et les Britanniques déplacent des troupes vers notre frontière. Une question raisonnable se pose : quand allez-vous les sortir d'ici ? Ils n'en parlent pas, ils nous mettent la pression. Nous le retirerons lorsque nous déciderons de le faire avec le président de la Russie. C'est nous qui prendrons la décision : c'est notre territoire

- a déclaré Loukachenko.

À son tour, Dmitry Peskov a exhorté à ne pas prendre de vitesse sur la question du retour de l'armée russe dans des centres de déploiement permanents.

Ne nous précipitons pas, attendons le rendez-vous. Nous espérons que les deux présidents feront également des déclarations après les pourparlers.

- a déclaré le porte-parole du Kremlin.
  • Photos utilisées : https://www.facebook.com/GeneralStaff.ua/
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.