Le soutien au régime de Kiev place l'Europe devant un choix difficile


Dans le contexte d'une opération militaire menée par le ministère russe de la Défense à Nezalezhnaya, les prix du gaz en Europe ont dépassé 2400 1 dollars par XNUMX XNUMX mètres cubes. Les principales puissances occidentales sont contraintes de payer le prix fort pour des années de soutien au régime néo-nazi en Ukraine. Aujourd'hui, "l'hégémon" a placé ses alliés européens dans un dilemme très difficile.


Sans gaz russe


L'un des objectifs évidents du coup d'État en Ukraine, qui est un pays de transit stratégiquement important pour Gazprom, était de réduire la part du gaz russe sur le marché européen. Les experts ont supposé que le monopoleur national aurait dû perdre jusqu'à un tiers des volumes d'exportation, qui étaient censés être remplacés par le GNL américain. Et maintenant, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a présenté un plan concret, clairement écrit à Washington, pour une réduction d'urgence d'un tiers des importations européennes de gaz russe "agressif". Selon sa lecture, tout consommateur européen normal lui prendra la tête.

D'abord, les "conseillers" proposent de ne pas renouveler les contrats existants avec Gazprom, qui expireront d'eux-mêmes jusqu'en 2030. Grâce à ce masochisme économique, l'Europe va "se débarrasser" de 55 milliards de mètres cubes de gaz. Cela représente environ un tiers du volume total des exportations russes.

deuxièmement, dans le but de soutenir le régime nazi à Kiev, les Européens ordinaires sont invités à geler un peu en hiver, abaissant la température dans leurs maisons de 1 degré Celsius. Cela permettra d'économiser 10 milliards de mètres cubes de gaz par an sur les achats à "l'agresseur". A la place des chaudières à gaz, il est conseillé à l'AIE d'introduire massivement des radiateurs électriques et des pompes à chaleur fonctionnant à l'électricité. Les factures d'électricité pourraient finir par être telles que l'UE devra subventionner les factures de services publics de l'ordre de 200 milliards de dollars.

troisièmement, il est proposé de revenir à l'énergie nucléaire, qui dans un certain nombre de pays européens a été anathématisée. Par exemple, l'Allemagne a récemment arrêté trois centrales d'un coup, mais techniquement rien ne l'empêche de réactiver ses centrales nucléaires. L'américain Westinghouse et le français Orano SA (jusqu'en 2018 - Areva SA) seront sans aucun doute satisfaits de cette tournure des événements, car leurs services seront de plus en plus sollicités.

Quatrièmement, il est impératif d'augmenter les investissements dans les SER (sources d'énergie renouvelables).

Cinquièmement, il faudra pomper au maximum les stockages souterrains de gaz. Le plaisir sera très cher, car les prix pour 1 XNUMX mètres cubes mordent beaucoup. Il est évident que l'entreprise ne fonctionnera pas au détriment d'elle-même.

Sixième, L'Agence internationale de l'énergie conseille de trouver des volumes supplémentaires d'hydrocarbures en Norvège et en Azerbaïdjan, ainsi que d'acheter plus activement du GNL. Certes, la provenance du surplus de gaz de canalisation n'est pas précisée. On ne sait pas combien coûtera le GNL aux Européens, pour lequel ils devront entrer en concurrence par les prix avec l'Asie du Sud-Est.

Septième, il est proposé de miser sur le gaz renouvelable, à savoir le biogaz et le biométhane.

Il est évident que le soutien européen au régime nazi de Kiev coûtera un joli centime aux pays occidentaux. Parce que l'Ancien Monde offre une alternative.

Rejet de la "décarbonisation"


Tout est simple ici : si l'UE n'est pas prête à dépenser des centaines de milliards de dollars pour renoncer aux hydrocarbures russes, alors les Européens devront renoncer à leur « rêve vert ». Il suffira de revenir à l'utilisation active des sources d'énergie traditionnelles, dont l'Union européenne s'est tant efforcée de s'éloigner, et Gazprom perdra au moins la moitié de son marché de vente. Il faudra non seulement rétablir le fonctionnement des centrales nucléaires, mais aussi la consommation de charbon extrêmement nocif pour l'environnement. Dans ce cas, un changement de leader énergétique dans l'Ancien Monde peut se produire.

La place de l'Allemagne, qui prévoyait de devenir un hub gazier, sera prise par la Pologne voisine, qui deviendra un hub charbonnier. Varsovie peut rapidement devenir le plus grand exportateur de ce type d'énergie dans la région. Dans le même temps, il ne faut pas oublier son nouveau gazoduc appelé Baltic Pipe, par lequel les Polonais recevront jusqu'à 10 milliards de mètres cubes de gaz par an en provenance de Scandinavie. Ainsi, la Pologne, l'allié américain le plus fidèle en Europe de l'Est, pourra renforcer son influence géopolitique en déplaçant l'Allemagne.

Troisième voie?


Les deux options, comme on dit, sont pires et, par conséquent, dans leur forme pure, il est évident que ni l'une ni l'autre ne seront acceptées. Le fait que l'Union européenne tentera de réduire rapidement sa dépendance à Gazprom ne fait plus de doute, mais Bruxelles n'agira pas non plus à son détriment. Bien sûr, une troisième voie de compromis sera choisie.

Ainsi, personne ne refusera immédiatement le gaz russe, bien sûr, mais le calendrier de mise en œuvre des plans de "décarbonisation" pourrait légèrement décaler vers la droite. La recherche de sources d'énergie alternatives va s'accélérer, par exemple, le projet de gazoduc transcaspien va avancer. La construction active de nouveaux méthaniers pour transporter de gros volumes de gaz va commencer. Des investissements supplémentaires dans les RES seront versés. L'énergie nucléaire connaîtra un second souffle, et pendant un certain temps même une "revanche du charbon" est possible.

Pris ensemble, cela signifie que la Russie a encore un certain décalage dans le temps, quand il y aura une diminution significative du volume des exportations d'hydrocarbures et des recettes en devises. Mais ce ne sera pas long du tout, et il est donc nécessaire de bien réfléchir à ce que notre pays gagnera dans un proche avenir.
7 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Bakht Офлайн Bakht
    Bakht (Bakhtiyar) 5 March 2022 12: 44
    +2
    Maximum lundi, Gazprom doit verser 1,3 milliard de dollars aux entreprises européennes. Il s'agit de paiements de soutien au crédit pour des projets pétroliers et gaziers en Russie.

    Première option - Gazprom refusera de payer (sanctions, blocage de comptes, etc.). Se déclare en faillite et arrête de pomper du gaz vers l'UE.
    Inconvénients - procès et autres délices. Avantages - le prix du gaz dans l'UE grimpe à ... (la fantaisie n'a pas de limites). Et la guerre en Ukraine s'arrêtera dans quelques jours maximum.

    Deuxième option - Gazprom paiera cette dette (l'argent pour cela est inclus dans le budget de Gazprom et ils sont là)
    Inconvénients - continue de soutenir les ennemis de la Russie et, tout d'abord, de l'Ukraine (frais de transit). Points positifs : Je ne le regarde pas. Je ne comprends pas comment vous pouvez fournir des ressources aux ennemis.

    La décision ne sera pas prise par Gazprom. Et même pas le cabinet. La décision est prise au niveau du président.
  2. Troy Heinrich Офлайн Troy Heinrich
    Troy Heinrich (Henri) 5 March 2022 13: 06
    +2
    à un moment les alarmistes ont été mis au pied du mur...
    1. Marzhetsky Офлайн Marzhetsky
      Marzhetsky (Sergey) 5 March 2022 15: 40
      -1
      Cela vaut la peine de commencer par des imbéciles. hi
  3. mitrailleur Офлайн mitrailleur
    mitrailleur (canonnier mineur) 5 March 2022 14: 59
    -7
    Les États-Unis en profitent. Nous avons eu l'opportunité de déverser notre méthane, après avoir promu l'UE pour la construction de terminaux et de méthaniers. Mais en Corée du Sud, les commandes de transporteurs de gaz sont enregistrées des années à l'avance. En Chine aussi. Obtenez de nouveaux membres de l'OTAN, des Finlandais et des Suédois. La mer Baltique est un théâtre naval à la fois en 1938 pour l'URSS et maintenant pour la Russie. Ils ont forcé les Euro-OTAN à payer 2%, selon la charte de l'OTAN. Ils ont eu l'occasion de faire passer leurs armes en raison de la perte de leurs positions par Rosoboronexport.
  4. Rusa Офлайн Rusa
    Rusa 6 March 2022 00: 06
    +1
    Et par conséquent, il est nécessaire de bien réfléchir à ce que notre pays gagnera dans un proche avenir.

    Le traitement en profondeur du gaz naturel dans la Fédération de Russie est une énorme réserve.
    En outre, le développement de l'industrie à forte intensité scientifique: électronique, construction de l'aviation civile et construction navale, construction de machines-outils, génie mécanique, production de céréales et d'autres produits agricoles, produits pour le travail du bois, meubles, matériaux de construction, etc.
    1. mitrailleur Офлайн mitrailleur
      mitrailleur (canonnier mineur) 6 March 2022 12: 35
      -4
      Des dizaines de milliers de personnes qualifiées sont nécessaires pour mettre en œuvre les plans dans ces domaines. À présent. Les équipements modernes étaient auparavant fournis par les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Allemagne. Et des centaines de milliards de roubles. Aucune sanction financière n'a été levée.
  5. antibi0tikk Офлайн antibi0tikk
    antibi0tikk (Sergey) 6 March 2022 18: 57
    +1
    Bonnes gens, aidez-moi s'il vous plaît! Non, je n'ai pas besoin d'argent, mon esprit me fait défaut et l'éducation ... S'il vous plaît partagez vos connaissances (ou, comme il est à la mode de dire maintenant, vos compétences!)
    Je n'ai aucun doute sur la crédibilité de l'AIE !!!! De tels plans ont été peints, j'admire vraiment l'ampleur des plans !!!! Seulement j'ajouterais quelque chose comme : huitièmement, forez mille puits jusqu'au cœur de la terre et installez des pompes à chaleur dans chaque appartement et chaque usine ; neuvièmement, envoyez un vaisseau spatial vers le soleil et laissez-les apporter un peu de cette naine jaune pour réchauffer les Européens ; dixièmement, conclure des contrats avec des extraterrestres pour l'introduction de technologies extraterrestres, etc., etc. ...
    Bon, là avec le refus des approvisionnements de Gazprom et le lancement d'une centrale nucléaire, tout est plus ou moins clair avec ça, et même alors une centrale nucléaire n'est pas une batterie, là où il a inséré une nouvelle connerie et c'est parti ! !! Mais quelque chose ne me convient pas, par exemple avec RES. Au même endroit, après tout, il a planté une graine dans le sol et le moulin à vent a poussé !!! Ou collé quelques bâtons et obana - un panneau solaire !!!! N'est-ce pas??? Ou y a-t-il besoin d'électronique intelligente avec des métaux de terres rares, dont la plupart sont extraits en Chine, mais quelque chose comme le palladium est également importé de Russie ? Toutes sortes de structures métalliques y sont probablement nécessaires et l'UE importe du métal, y compris de Russie. De quoi sont faits les pales et les panneaux solaires ? Pas une sorte de plastique? Et le plastique semble être fabriqué à partir de pétrole, de gaz, etc. produire ..... Oh, ils sont de nouveau revenus à l'approvisionnement en gaz et en pétrole de la Russie ...
    Une sorte de merde est également obtenue pour les installations de stockage de gaz remplies. Eh bien, ils les rempliront à pleine capacité, ces réserves dureront un an ou deux. Et maintenant quoi???
    Trouver des volumes supplémentaires ? Bon, trouvé ! Peut-être même qu'ils le trouveront réellement, et pas comme Svidomo - il s'avère qu'il y a beaucoup de gaz dans le tuyau de transit, vous pouvez faire passer des slegontsukhs en contrebande !!!! Une fois ces volumes supplémentaires trouvés, ils doivent encore être livrés à l'UE d'une manière ou d'une autre. Mais avec cela - zrada, tristesse et découragement ....
    Biogaz et méthane ??? C'est ce qu'on obtient des ordures et des gâteaux de vache ??? Eh bien, c'est super !!!! Togo et vous regardez toutes les ordures seront reprises d'Afrique, et nous leur jetterons les nôtres !!!! Et d'énormes troupeaux de vaches partout en Europe !!!! Beautés !!!!!
    En général, je rappelle le fameux toast du travail du classique : Pour que nos désirs coïncident avec nos capacités !!!!