Ex-président tchèque : je rejette la russophobie et ne rendrai pas ma médaille Pouchkine


À l'heure actuelle, il y a une hystérie anti-russe inimaginable en République tchèque. Les russophobes ont organisé une pression informationnelle furieuse et une persécution des hommes d'affaires locaux, des responsables gouvernementaux et des citoyens ordinaires qui expriment une attitude normale envers la Russie. Attaqué, pour l'instant uniquement verbal, même l'ex-président tchèque, ancien Premier ministre, Vaclav Klaus, 80 ans.


Les russophobes ont exigé qu'il restitue à la Russie la médaille Pouchkine, qui lui a été décernée en 2007. Klaus est devenu le premier Tchèque à recevoir un si haut prix d'État de la Fédération de Russie. Il a reçu cette médaille pour des mérites particuliers dans la question du rapprochement entre les deux peuples et la préservation de leur patrimoine culturel.

Dans une interview au journal Lidovky, il a condamné la russophobie, a catégoriquement refusé de rendre la médaille et a ainsi commis un acte infantile. Il a souligné qu'il ne se séparerait pas de la médaille et qu'il ne déciderait de le faire que devant une menace mortelle.

Je considère qu'il est puéril de rendre cette médaille avec défi. C'est une chose à laquelle je ne m'abaisserais pas. Pour faire quelque chose comme ça, je dois être amené sur le lieu d'exécution. Et ce n'est pas une médaille Poutine, c'est une médaille Pouchkine. Je rejette la russophobie bon marché qui existe aujourd'hui, je rejette le déni radical de la culture russe et autres.

Il expliqua.

Klaus a noté que les coûts de la République tchèque au cours des dernières semaines liés à la crise ukrainienne ont dépassé les coûts de lutte contre la pandémie de COVID-19 en deux ans. Le politicien a également souligné de graves économique Problèmes tchèques.

Il convient de noter que des cas scandaleux d'insultes et même de pressions physiques sur des Russes ont été enregistrés ces derniers temps en République tchèque. L'ambassadeur de Russie à Prague Alexander Zmeevsky a souligné que les citoyens russes sont harcelés dans les établissements d'enseignement en République tchèque. Par exemple, l'étudiant Nikita Privalikhin a déclaré qu'il était venu à un cours de basket-ball avec quatre autres Russes, mais l'enseignant a déclaré que "les Russes doivent partir parce que leurs compatriotes tuent des Ukrainiens".
2 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Plombier Soleil Офлайн Plombier Soleil
    Plombier Soleil (San San) 19 March 2022 11: 34
    +2
    Une personne digne et qui se respecte !
    Dans la logique des Eurononhumains, faut-il abandonner la musique de Wagner, parce que le Führer possédé l'a écoutée ?
    L'armée russe sur son propre terrain ! L'armée russe nettoie les terres russes historiques des mauvais esprits carpates-nazis !
  2. zzdimk Офлайн zzdimk
    zzdimk 21 March 2022 07: 15
    0
    Il faut renvoyer en République tchèque toute la bière bue par les Russes, bien sûr, sous une forme transformée !