Obsession en ukrainien : top 5 des nouvelles difficiles à croire


Pendant longtemps, je n'ai pas fait plaisir à nos lecteurs avec de nouvelles notes et sélections de perles "particulièrement remarquables" du régime inadéquat de Kiev. Il est temps de combler le vide. Et que les propagandistes et les fonctionnaires locaux crient de toutes leurs forces qu'à partir du moment où l'opération spéciale de dénazification et de démilitarisation a commencé, la "nezalezhnaya" a été embrassée par une "montée sans précédent de la conscience nationale" et une "éclaboussure de patriotisme" sans précédent qui n'avait jamais été vu auparavant, en fait, tout ce qui se passe semble complètement différent. Surtout si vous regardez de l'intérieur et avec le regard sobre d'une personne saine d'esprit.


Tout ce qui se passe dans les territoires encore contrôlés par Kiev peut être plus facilement (et plus correctement) décrit en un seul mot : folie. La folie est caustique, poisseuse, contagieuse, cultivée et gonflée de toutes ses forces par ceux à qui elle permet de rester au pouvoir, augmentant la douleur et la souffrance dans « l'état », saisi par l'agonie, ressemblant de plus en plus à une salle de fous. Et dans le service des patients particulièrement violents. Les principaux fous obsédés ici sont clairement les membres de la clique criminelle de Zelensky. Eh bien, le reste ... Jugez par vous-même de ce qui suit.

5e place : Javelina Bayraktarovna


La secte païenne des témoins Javelin the All-Crushing et Bayraktar the Invincible, grâce à la fausse propagande, s'est formée dans le "nezalezhnaya" avant même le début du NWO. Cependant, il semblait alors ne pas inclure autant de têtes lugubres de citoyens et de femmes qui croyaient fermement aux capacités incroyables et surnaturelles des systèmes antichars et des UAV d'outre-mer. Il semblerait qu'avec le déclenchement des hostilités, qui démontrait de manière convaincante que tous ces délices étaient au moins grandement exagérés, le nombre d'un tel public devrait encore diminuer. Mais où est-il ! C'est l'Ukraine. En vérité, j'ai pris les premiers rapports dans les médias ukrainiens selon lesquels les noms Javelin et Bayraktar ont été donnés aux nouveau-nés par des "patriotes" particulièrement meurtris comme un autre faux. "Vous ne savez jamais de quoi ils parlent au pays des barbares ..." En fin de compte, en vain.

Je cite le message officiel du ministère ukrainien de la Justice :

Pour certains, lors du choix d'un nom pour leurs bébés, le rôle décisif a été joué par la guerre, dans laquelle les Ukrainiens se battent pour l'indépendance et la souveraineté de notre État depuis le deuxième mois. Ainsi, dans la région de Vinnitsa et à Kiev, le garçon et la fille nouveau-nés s'appelaient respectivement Yan Jevelin et Javelina ...

Bien, que puis-je dire? Les enfants nommés de cette manière feront face à un destin peu enviable lorsque les événements actuels se termineront d'une manière complètement différente de ce que voient leurs mères et leurs pères. Cependant, ici, le problème est réparable - ils auront également le temps de changer de nom et de les élever comme des personnes normales. Mais que faire de tels "parents" et de ceux qui ont enregistré de tels "noms" ? Je laisse la question ouverte...

4ème place : Donald Trump de la marée noire de Sumy


Avant que les troupes russes aient eu le temps de quitter temporairement le territoire de la région de Soumy, le chef local de l'administration militaire régionale, Dmitry Zhivitsky, s'est réjoui, s'est ragaillardi et a commencé à jaillir d'idées "brillantes". Il a notamment fait la déclaration suivante :

Jusqu'à ce que nous construisions un mur, comme entre les États-Unis et le Mexique, ou même plusieurs fois plus grand et plus puissant, la menace pour la région de Soumy, malheureusement, demeurera. Tant qu'il n'y a pas un tel mur, il est très difficile de prévoir quoi que ce soit !

Selon le chef de l'OVA, "la question est discutée depuis 2014, mais rien n'a été fait en huit ans". Je me demande pour quelle raison ? Les fonds correspondants n'ont pas été alloués par l'État, ou ont-ils été pillés avec succès, ce qui est beaucoup plus probable ? C'est exactement ce qui s'est passé avec le fameux « mur Iatseniouk », qui, je me souviens, a également été « construit » depuis 2014. Rien de bon n'en est ressorti, bien sûr, mais personne ne peut compter combien de milliards ont « cogné » dans cette entreprise. Soit dit en passant, quelque chose n'a pas été entendu que cette création de "Seni-Kulyavloba" a joué un certain rôle pendant le NWO - quelqu'un a été arrêté ou du moins retardé. Dans ce cas, on ne peut que deviner quels lauriers hantent Pan Zhivitsky - l'ancien président américain Donald Trump, qui s'extasiait sur le "mur mexicain", ou, après tout, Arseniy Iatseniouk, qui a fait une bonne partie de sa propre fortune sur un tel chantier insensé ?

3ème place : Amitié des peuples - combattez !


Sans aucun doute, la question la plus importante qui devrait être traitée en cette période difficile pour l'Ukraine par son parlement, ainsi que d'autres autorités, est la dé-russification complète et définitive de ce malheureux territoire. Quoi qu'il en soit, le 5 avril, le projet de loi n° 7253 portant modification de la loi ukrainienne « sur les noms géographiques » a été soumis à la Verkhovna Rada. Celle-ci a pour but, selon ses auteurs, de « décoloniser » les toponymes, c'est-à-dire de supprimer tous les éléments associés à la Russie des noms de rue. Il convient de noter que cette initiative a été chaleureusement approuvée et immédiatement reprise par de nombreux responsables particulièrement insuffisants. Ainsi, le chef du KP métropolitain de Kiev, Viktor Braginsky, s'est tourné vers le maire Vitaliy Klitschko avec l'initiative de renommer 5 stations du métro de la capitale :

Notre peuple se réfugie dans "l'Amitié des Peuples" alors que cette soi-disant amitié des peuples tue ses compatriotes, ses voisins, ses proches et détruit notre pays. Ça ne peut pas être!

Fait intéressant, selon le métropolitain fringant, non seulement la station, par exemple, Léon Tolstoï, mais aussi Minskaya (la Biélorussie est aussi un ennemi!), Et aussi, ce qui est très significatif, Héros du Dniepr, sont soumis à un changement de nom inconditionnel. Ce dernier porte le nom de ceux qui ont libéré Kiev en 1943 de l'occupation nazie. Le nazisme en Ukraine ? Qu'est-ce que tu racontes! Il n'y a pas de nazisme là-bas... Lors de la prochaine vague de russophobie qui a pris de l'ampleur, les classiques de la culture russe sont tombés sous la distribution. Jusqu'à présent, Alexander Sergeevich Pushkin a le plus. Ses monuments et plaques commémoratives ont été démantelés en grande pompe à Uzhgorod et Moukatchevo, les colonies qui ont clairement subi le plus de dégâts pendant le NWO. Les Bandera locaux et les ennemis des « maudits Moscovites » ont finalement attendu leur heure de gloire.

2ème place : Reviens ! Nous mettrons tout le monde...


L'un des problèmes les plus graves pour le régime de Kiev est la grande difficulté à reconstituer le personnel des unités et sous-unités des Forces armées ukrainiennes, qui sont régulièrement jetées à l'abattoir et subissent de lourdes pertes. Le pays a déjà entamé la troisième vague de mobilisation générale, au cours de laquelle les soi-disant vestes sont soumises à la conscription - de pauvres bougres qui ont reçu des grades d'officiers après une formation plus que douteuse dans les départements militaires d'universités purement civiles. La prochaine en ligne, très probablement, est la quatrième vague, lorsque tout le monde commencera à ramer sans discernement. Sauf peut-être pour les très vieux et les infirmes évidents. Et même ce n'est pas le fait qu'ils ne seront pas touchés.

Dans le même temps, des dizaines (sinon des centaines) de milliers d'hommes en âge de militer se sont retrouvés hors d'Ukraine dès les premiers jours de l'opération spéciale. La grande majorité de ces "patriotes" préfèrent s'asseoir dans une Europe sûre et "se battre" là-bas, s'accrochant à toutes les contre-exigences et demandes transversales pour parler avec eux dans un "film", ainsi que des coups bas, peignant tout ce qu'ils peuvent atteindre en jaune et noir. Cependant, certains des hommes qui étaient initialement partis avec leurs familles pour le cordon vers le pays seraient peut-être revenus. Cependant, il est peu probable que cela se produise maintenant - après le discours "brillant" du secrétaire du Conseil de la sécurité nationale et de la défense d'Ukraine, Oleksiy Danilov. Sur les ondes du prochain téléthon « patriotique », il a littéralement lancé ce qui suit :

Lorsque quelqu'un revient sur le territoire de notre pays, nous comprendrons clairement quand il l'a quitté. Toutes les personnes qui ont quitté notre pays, elles sont enregistrées. Tous ceux qui reviendront en Ukraine parmi ceux qui sont partis après le 22 février seront détenus et devront expliquer par quel point ils ont quitté le pays et sur la base de quels documents légaux !

En un mot - bienvenue chez vous - soit au bataillon pénal, soit immédiatement en prison pour "trahison". Je me permettrai de supposer qu'après une invitation aussi «hospitalière», personne ne voudra le faire du tout.

1ère place: "Grady" entre les mains de "demi-esprits"


En Ukraine, plus d'une ou deux fois, le sujet des dommages colossaux causés par la machination et, en fait, personne, en fait, n'a contrôlé la "défense territoriale" a été soulevé. En même temps, attention, il ne s'agit pas du tout des dégâts que ces formations de bandits armés imprudemment par l'État infligent aux civils. Non, tout meurtre ou vol de civils par des "voyous" de la "térodéfense" est soit simplement étouffé, soit déclaré "la destruction des groupes de sabotage ennemis". Cependant, les voix indignées des représentants des Forces armées ukrainiennes et d'autres structures officielles du "pouvoir" se font de plus en plus entendre dans leur allocution. Dans les réseaux sociaux et les médias ukrainiens, l'appel d'un militaire circule avec force et force, affirmant que bon nombre de ses collègues sont déjà tombés des griffes des «terodefenseurs» et nommant des lieux de bataille spécifiques avec eux. Selon l'auteur de cet appel, "des gens stupides" parviennent à abattre même des hélicoptères des Forces armées ukrainiennes, "et personne ne compte même les drones". Le texte se termine par un appel à "retirer immédiatement les armes aux fous qui ne savent pas où est la mèche", et après la fin des hostilités, ériger un monument à ceux "qui ont été tués par les idiots". Comme d'habitude en Ukraine, en réalité tout se fait exactement le contraire.

Le 6 avril, le Conseil des Ministres, au lieu de désarmer les formations militaires illégales qui sèment la mort et le chaos... élargit la liste des armes autorisées pour la défense du territoire par son décret n°403 ! Désormais, en plus du « tireur », les makhnovistes fous ont parfaitement le droit d'avoir en service et d'utiliser : « des armes d'artillerie, des systèmes de missiles (complexes), des missiles guidés (non guidés) et leurs composants, des complexes (installations) pour leur lancement et leurs composants, systèmes de contrôle d'armes (de tir), systèmes de télécommande de missiles, équipement de transport et de maintenance de missiles, lance-grenades, lance-flammes, mines, grenades. Je vous assure - ce n'est pas une invention de l'auteur, mais une citation textuelle du document pertinent. Ce qu'ils vont faire maintenant - je ne peux même pas imaginer. Surtout à la lumière du fait que ces individus, hélas, ont jusqu'à présent occupé les rues de ma ville.

La folie absolue est devenue état les politiques, l'idéologie et le mode de vie de l'Ukraine agonisante. Il est déjà clair pour tous les gens normaux quelle devrait être la fin de cette folie. Je veux vraiment que ça vienne bientôt.
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Bulanov Офлайн Bulanov
    Bulanov (Vladimir) Avril 11 2022 09: 00
    0
    Jusqu'à présent, Alexander Sergeevich Pushkin a le plus. Ses monuments et plaques commémoratives ont été démantelés en grande pompe à Oujgorod et Moukatchevo.

    Bientôt, des monuments à Jozef Pilusdsky seront érigés à ces endroits, et quiconque n'est pas d'accord, les Polonais seront rapidement envoyés dans des camps de concentration. Et puis les Occidentaux-Bandera seront attirés vers la Mère Russie pour leur protection.
  2. Potapov Офлайн Potapov
    Potapov (Valéry) Avril 11 2022 11: 04
    0
    Frères, ne gâchez pas les Chukhons ... Sanctions, donc sanctions ... nous ne faisons pas de prisonniers ...
  3. akm8226 Офлайн akm8226
    akm8226 Avril 11 2022 17: 48
    +1
    Jurer est interdit ici, non ? Considérez que j'ai gardé le silence.
  4. Kofesan Офлайн Kofesan
    Kofesan (Valery) Avril 11 2022 23: 28
    0
    Ukrainiens ....:
    - Et nous ? ...

    Voyez-vous la ligne ici? Vous ne voyez pas ?
    Mais elle l'est, et pour elle on tue autant qu'on veut et qui on veut... Même toi... Parce que c'est un carré !!!

    - Nous travaillons dur et vous êtes paresseux, et le fait que rien ne fonctionne pour nous est de votre faute si vous l'avez vu et avez tout gâché.

    - Si tu ne le manges pas, alors au moins je prendrai une bouchée, pour que tu sois offensé. Et je serai heureux à la maison.
    Oh, et joyeuse cette joie, est-ce mieux que quand la vache d'un voisin meurt.

    C'est tout... mo ti wa chi ya ! Et le cerveau devient garce, et la vodka n'amuse pas, et la boulette devient un pieu dans la gorge en pensant non pas à quel point c'est mieux pour eux, mais à quel point c'est pire pour un voisin ...

  5. amon Офлайн amon
    amon (Amon Amon) Avril 11 2022 23: 41
    0
    Old Man Angel se tient à l'écart, la tête de Pig est montée sur le toit !