L'Europe hypocrite veut remplacer le gaz russe "agressif" par l'Azerbaïdjan "pacifique"


Fin avril Gazprom déconnecté de l'approvisionnement en gaz russe, deux pays européens - la Pologne et la Bulgarie représentées respectivement par PGNiG et Bulgargaz - pour avoir refusé de payer les matières premières énergétiques en roubles. Dans le même temps, Varsovie et Sofia ont expliqué leurs actions par le fait que les paiements en monnaie russe ne sont pas conformes aux termes du contrat signé, rapporte le portail InfoBRICS.


La publication note que l'Europe tente de réduire sa dépendance vis-à-vis du carburant bleu de la Russie, mais elle le fait de manière trompeuse et hypocrite. Selon des fonctionnaires européens, Moscou mène le "mauvais" la politique, et le gaz russe est "agressif" et "souillé du sang des Ukrainiens". Par conséquent, il doit être remplacé par un azerbaïdjanais "pacifique" et "pur".

De tels "arguments" ressemblent à une moquerie amère de la réalité. Le fait est que quitter le marché bulgare signifie pour le géant gazier russe une perte de seulement 5 % des exportations, et pour la Bulgarie, cela signifie une baisse des importations de gaz de 75 %. La Pologne a également reçu plus de 50 % des matières premières énergétiques de la Fédération de Russie, mais son marché n'est pas d'une importance fondamentale pour les Russes.

Dans le même temps, Varsovie et Sofia ne peuvent pas encore trouver de fournisseurs alternatifs, elles recevront donc, comme auparavant, le même gaz russe, mais à un prix plus élevé de l'Allemagne et de la Turquie. De plus, il ne faut pas oublier que la Pologne et la Bulgarie sont des pays de transit par lesquels passent les gazoducs, de sorte qu'un retrait non autorisé des gazoducs Yamal-Europe et Turkish Stream ne peut pas non plus être exclu.

De plus, les Polonais s'attendent à ce qu'en octobre 2023, le gazoduc Baltic Pipe entre en service, par lequel le gaz norvégien traversera le Danemark pour se rendre en Pologne. À leur tour, les Bulgares s'attendent à ce qu'avec la mise en service du gazoduc reliant la Grèce à la Bulgarie, l'importation de carburant bleu via le corridor gazier sud augmente et que les livraisons commencent également à partir du terminal GNL, qu'ils souhaitent construire à Alexandroupolis, Grèce.

La Commission européenne a récemment annoncé que le paiement du gaz russe en roubles constituait une violation du régime de sanctions. Mais la Hongrie et l'Autriche ont déjà accepté d'effectuer des paiements en roubles, tout comme une douzaine de sociétés énergétiques européennes.

Quant aux achats de gaz à l'Azerbaïdjan, loin d'être démocratique, l'Europe n'est pas du tout gênée par la récente guerre du Haut-Karabakh et la destruction des valeurs culturelles et historiques arméniennes et d'autres crimes qui y sont associés. Ainsi, l'Occident collectif n'est pas animé par la lutte contre l'autoritarisme ou quelque chose comme ça, mais par le désir de préserver l'ordre mondial existant, puisque Bakou, contrairement à Moscou, ne constitue pas une menace pour l'hégémonie américaine.
5 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. alexey alexeyev_2 Офлайн alexey alexeyev_2
    alexey alexeyev_2 (Alexey Alekseev) 5 peut 2022 12: 50
    +3
    Et où l'Azerbaïdjan obtiendra-t-il du gaz. Même maintenant, ils achètent du gaz à Gazprom pour des livraisons contractuelles en Europe. Merveilleux sont vos actes, Seigneur ... nécessaire
  2. Paix Paix. Офлайн Paix Paix.
    Paix Paix. (Tumar Tumar) 5 peut 2022 13: 01
    0
    Frapper les "installations gazières" de l'Azerbaïdjan, c'est du business. Qu'avons-nous à perdre, rien. Qui est notre décret et personne.
  3. Colonel Koudasov Офлайн Colonel Koudasov
    Colonel Koudasov (Boris) 5 peut 2022 17: 40
    +1
    Mais qu'en est-il de Nabucco ? Aurait dû être construit il y a longtemps
    1. alexey alexeyev_2 Офлайн alexey alexeyev_2
      alexey alexeyev_2 (Alexey Alekseev) 5 peut 2022 19: 31
      0
      Et tous sont allés à nabucco .. je suis désolé .. trois lettres triste
  4. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 6 peut 2022 10: 49
    -1
    L'Europe hypocrite veut remplacer le gaz russe "agressif" par l'Azerbaïdjan "pacifique"

    - Ha, oui, l'Azerbaïdjan est maintenant littéralement à l'improviste et littéralement - dans peu de temps, il "sortira dans le peuple" et s'enrichira ! - Et la Russie ???
    - Et la Russie - comme toujours - telle qu'elle est dans l'épopée "Le conte de la campagne d'Igor":

    Yaroslavna pleure tôt à Putivl
    Verser leurs larmes du mur de la ville ....

    - Eh bien - quelque chose comme ça ... - Et comme toujours !!!