L'armée ukrainienne sous un drapeau blanc a quitté l'usine d'Azovstal à Marioupol


Le 7 mai, un groupe de militaires ukrainiens sous drapeau blanc a quitté le territoire de l'usine d'Azovstal à Marioupol. Cela a été annoncé au public sur sa chaîne Telegram par l'armée et politique L'activiste DPR Alexander Khodakovski.


Il a précisé que des militaires des Forces armées RF s'étaient adressés à eux pour des communications personnelles et que c'était le premier cas de ce genre lors des combats à Marioupol.

Un groupe ennemi avec un drapeau blanc est entré sur la route menant du pont, où les civils évacués ont été reçus, profondément dans Azovstal - l'armée russe s'est avancée pour les rencontrer en tant que parlementaires. Le premier contact personnel depuis le blocus de Marioupol

- a écrit le commandant du bataillon "Vostok" à 13h23 sans donner plus de détails.

Ainsi, on peut supposer que nous parlons de négociations en face-à-face. Auparavant, les conversations étaient menées à l'aide de moyens de communication. Il s'agit probablement de l'armée ukrainienne, qui se trouvait dans les abris anti-bombes de la zone industrielle. En même temps, on ne sait pas encore à quelle division ils appartiennent. Outre le régiment nazi "Azov" (une organisation interdite en Fédération de Russie) du NGU, des militaires de la 36e brigade de marine des forces armées ukrainiennes, des employés de la police nationale du ministère de l'intérieur et des gardes-frontières sont également situés sur le territoire de l'entreprise.

Le matin du même jour, le quartier général de la défense antiterroriste de la RPD a signalé que 50 civils avaient été évacués d'Azovstal. Dans le même temps, la veille, le 6 mai, on a appris l'évacuation de 50 civils, ce qui a été confirmé par le ministère russe de la Défense et la vice-première ministre ukrainienne Irina Vereshchuk. Le nombre d'habitants de la ville qui se sont retrouvés là-bas sont restés dans l'énorme usine n'est pas encore tout à fait clair.
  • Photos utilisées : Olegzima/wikimedia.org
9 commentaires
information
Cher lecteur, pour laisser des commentaires sur la publication, vous devez autoriser.
  1. Et selon Zelensky, Marioupol "ne sera pas remis, car il n'y a plus rien à remettre".
    Dans le même temps, le chef du régime de Kiev a déclaré que dans la ville "tout est tué" -
    - Votre "suprême" vous a déjà enterré...
    1. OUI UZH Офлайн OUI UZH
      OUI UZH (OUI) 7 peut 2022 17: 00
      +1
      Citation: Vladimir Vladimirovich Vorontsov
      Et selon Zelensky, Marioupol "ne sera pas remis, car il n'y a plus rien à remettre".
      Dans le même temps, le chef du régime de Kiev a déclaré que dans la ville "tout est tué" -
      - Votre "suprême" vous a déjà enterré...

      Dans un mauvais endroit, des parents à la station balnéaire, les comptes sont reconstitués, la famille s'enrichit, personne n'enverra des agendas stupides, comme avant, les nazis qui le menaçaient sont éliminés. En tout cas, geshevt.
      Et les gogos : on ne peut pas être brisés, on va gagner, gloire, gloire, les héros sont récompensés à titre posthume..... En attendant, les familles d'assurance des gogos morts ne peuvent pas être payées, ou peut-être qu'alors elles le seront jeter tout le monde.
    2. Omas Bioladen Офлайн Omas Bioladen
      Omas Bioladen 7 peut 2022 20: 32
      0
      Zumindest gibt es dort nichts mehr était Nazi-Linzky heimlich in Ausland verkaufen kann.
  2. gorénine91 Офлайн gorénine91
    gorénine91 (Irina) 7 peut 2022 17: 32
    +1
    Le matin du même jour, le quartier général de la défense antiterroriste de la RPD a signalé que 50 civils avaient été évacués d'Azovstal. Au même moment, la veille, le 6 mai, on apprend l'évacuation de 50 civils,

    - Oui, il est évident qu'il s'agit de familles d'"Azovites" et d'ouvriers d'"Azovstal" - ces ouvriers qui ont volontairement rejoint les rangs du bataillon national "Azov" au début de la libération de Marioupol !
    - Oui, ce sont des civils ; mais ce sont les familles de ceux qui continuent à tirer avec tout ce qu'ils ont, ce sont ceux qui ont peur de sortir et d'abandonner, car ils ont tous "du sang sur les mains" ! - Oui, bien sûr, les dames elles-mêmes (ce sont les soi-disant épouses des nazis) - ces dames elles-mêmes ont aussi "tiré" - à la fois des "tireurs d'élite" et des mitrailleuses - et maintenant elles prétendent être "victimes et douces agneaux" ! - Il suffit d'appeler un chat un chat !
    - Qu'est-ce que la plupart de ces "civils" se sont soudainement transformés en "spéléologues" et sont montés dans les grottes de "Azovstal" ??? - Oui, et ils se comportent avec une certaine confiance et ressemblent peu aux victimes ! - Et puis - "civils", "civils" !!!
  3. akm8226 Офлайн akm8226
    akm8226 7 peut 2022 18: 48
    0
    Chot ne sent pas le nouveau Khasavyurt - ça pue juste ...
  4. Sergueï Pavlenko Офлайн Sergueï Pavlenko
    Sergueï Pavlenko (Sergei Pavlenko) 7 peut 2022 19: 13
    0
    Apparemment, c'était pour détourner l'attention, car aujourd'hui un groupe de guerriers a tenté de se faufiler à travers les champs à partir de là, mais a été arrêté par nos militaires, mais jusqu'à présent, il y a un silence à ce sujet, peut-être qu'ils sont encore en train de déterminer qui a fait quoi et où et qui est qui...
  5. 1_2 Офлайн 1_2
    1_2 (Les canards volent) 7 peut 2022 19: 22
    +1
    mettez-les en procès dans la LDNR, s'ils ne pouvaient pas se suicider, laissez le bourreau le faire, dans le bon sens du terme))
  6. Stator de Neville Офлайн Stator de Neville
    Stator de Neville (stator de Neville) 8 peut 2022 10: 30
    0
    Espérons qu'après le feuilleton avec les otages, il n'y aura pas de feuilleton de négociations avec les nazis et que cela durera encore trois mois
  7. Ingvar7 Офлайн Ingvar7
    Ingvar7 (Ingvar Miller) 8 peut 2022 13: 08
    +1
    Combien de tonnes de nourriture y ont été jetées ? S'ils l'ont jeté, avez-vous deviné de le traiter avec des poisons ?